Jump to content
×
×
  • Create New...

Choix de la filière Energie - Opération


Recommended Posts

Bonjour,

Si j'ai bien compris, l'enseignement donné à l'école navale s'articule  sur deux formations (énergie et opérations), dans lesquels les élèves sont orientés dès l'intégration (même si les cours ne sont différents qu'à partir de la deuxième année)

 

Quelqu'un peut-il m'expliquer sur quels critères les élèves sont attribués à telle ou telle filière ?

 

Merci d'avance .

 

Thorndor

Link to post
Share on other sites

Honnêtement, je ne sais pas ... mais je subodore que le rang de classement au concours d'entrée y est pour quelque chose.

 

En gros, il y a deux types d'officiers : les officiers de marine et les officiers de la marine.

 

Les "de la" sont aussi appelés OSM pour officiers spécialisés de la marine. Ce sont généralement des anciens officiers mariniers. Leur avancement est généralement plus lent (encore que en théorie ce ne soit plus le cas depuis 2 ou 3 ans), et ils n'ont que très peu d'espoir d'accéder au rang d'officier général. On dit qu'ils n'ont pas le droit d'accéder à la "piste aux étoiles" (c'est pas le tout d'être sur la piste, il faut décoller ;) ).

 

Au dessus il y a les officiers de marine. A priori tous passés à un moment ou un autre par l'école navale sur titre ou sur concours. Le top étant ceux qui ont passé le concours (le cas qui te concerne).

 

Dans ceux qui ont passé le concours, très rapidement se met en place le dispositif de "détection des hauts potentiels". En gros on sait qui finira amiral (si il ne fait pas d'erreurs de parcours) et qui devra penser assez tôt à une seconde carrière.

 

Pour en venir à ta question (je sais ça été assez long), les spécialités de "sous le pont" (énergie) sont sensées être moins intellectuelles que celles de sur le "sur le pont" (opération) et donc moins propices à un avancement rapide.

 

Après, c'est un cadre général, il peut y avoir des exceptions et même un changement de politique RH.

 

Moi ? OSM de sous le pont et en plus réserviste ... la lie de la lie ! :marinroll:  

Link to post
Share on other sites

Étant intéresse par une évolution en interne vers le corps des Officiers, je me suis renseigné avec des élèves de 3ème année durant un stage embarqué que nous avions en commun sur Bâtiment École sur le déroulement le scolarité EN/ENI. 

 

A l'issue de la première année, un premier choix est fait concernant ta formation de Chef de Quart. Pour cette partie là, les cartes sont entre les mains des élèves eux-mêmes ! Deux formations sont disponibles, Officier Chef de Quart Passerelle, et celui d'Officier Chef de Quart Machine.

 

En ce qui concerne le choix de la "spécialité" de l'Officier, ce n'est de son ressort que dans deux cas : S'il est volontaire Pilote de l'Aéronavale ou Commando. Dans ce cas, il doit passer des épreuves. D'après eux la quasi-totalité des élèves choisissent de tenter au moins l'un des deux.

 

Si tu n'es pas orienté dans un de ces cursus, on te demande de remplir un désidérata de 3 choix me semble-t-il. Les choix sont fait par les cadres, il ne prennent pas en compte ton rang mais ce qui semble le mieux pour la Marine de façon globale, mais essaye d'en tenir compte un minimum ! Et il parait que tout se joue véritablement lors de la campagne Jeanne d'Arc qui va débuter très prochainement pour les élèves avec qui j'ai embarqué début janvier.

 

J'espère qu'un ancien de l'EN pourra compléter le cas échéant !

 

Bon courage ;)

Link to post
Share on other sites
  • 4 years later...
Le 05/03/2014 à 09:17, Captain2B a dit :

Étant intéresse par une évolution en interne vers le corps des Officiers, je me suis renseigné avec des élèves de 3ème année durant un stage embarqué que nous avions en commun sur Bâtiment École sur le déroulement le scolarité EN/ENI. 

 

A l'issue de la première année, un premier choix est fait concernant ta formation de Chef de Quart. Pour cette partie là, les cartes sont entre les mains des élèves eux-mêmes ! Deux formations sont disponibles, Officier Chef de Quart Passerelle, et celui d'Officier Chef de Quart Machine.

 

En ce qui concerne le choix de la "spécialité" de l'Officier, ce n'est de son ressort que dans deux cas : S'il est volontaire Pilote de l'Aéronavale ou Commando. Dans ce cas, il doit passer des épreuves. D'après eux la quasi-totalité des élèves choisissent de tenter au moins l'un des deux.

 

Si tu n'es pas orienté dans un de ces cursus, on te demande de remplir un désidérata de 3 choix me semble-t-il. Les choix sont fait par les cadres, il ne prennent pas en compte ton rang mais ce qui semble le mieux pour la Marine de façon globale, mais essaye d'en tenir compte un minimum ! Et il parait que tout se joue véritablement lors de la campagne Jeanne d'Arc qui va débuter très prochainement pour les élèves avec qui j'ai embarqué début janvier.

 

J'espère qu'un ancien de l'EN pourra compléter le cas échéant !

 

Bon courage ;)

Salut,

Et oui je ressors de vieilles réponses mais si je comprend ce que tu dis, après avoir intégré Navale sur concours on peut devenir pilote de l'aéronavale ? Est ce plus compliqué que de tenter directement le concours de pilotages sans avoir intégré Navale au préalable ?

Merci bon week end

Link to post
Share on other sites


  • Posts

    • Bonjour Je ne pense pas que ce tableau représente un élève de Saint-Cyr entre 1870 et 1878. Voici à quoi ressemblaient les élèves à cette époque : Le trèfle sur la manche indique qu'il s'agit d'un sous-lieutenant comme, par exemple, sur cette photo d'un sous-lieutenant du 97e RI : Comme les couleurs du tableau ne correspondent à l'infanterie de ligne, il pourrait s'agir d'un sous-lieutenant de l'infanterie de marine dans les années 1880 (l'infanterie de marine s'appellera l'infanterie coloniale en 1901). La photo suivante à été prise à Saïgon, d'où la présence du casque, mais les officiers de l'infanterie coloniale portaient le képi en métropole : Bonne journée Sergio          
    • La France vient de décoré l'un de ses derniers vétérans, des insignes de commandeur de la Légion d'honneur.   Le vétéran de la Seconde Guerre mondiale Robert Jean, 100 ans, a reçu les insignes de commandeur de la Légion d'honneur, à Hérouville Saint-Clair, près de Caen. À l’occasion de la cérémonie commémorative de la victoire du 8 mai 1945 à Hérouville Saint-Clair, près de Caen (Calvados), le vétéran de la Seconde Guerre mondiale Robert Jean, âgé de 100 ans, déjà décoré de la croix de chevalier de la légion d’honneur depuis plusieurs années, s’est vu remettre les insignes de Commandeur de la légion d’honneur par le colonel Peltier. Entouré par sa famille, Robert Jean fêtera ses 101 ans en juillet prochain. C’est également le vétéran de l’amicale des anciens combattants. Vétéran de la Seconde Guerre mondiale, ancien chef d’escadron (commandant) dans l’artillerie. Était également présente à la cérémonie Colette Marin-Catherine. Cette Caennaise de 93 ans est l’héroïne du documentaire qui porte son nom et qui a reçu l’Oscar du meilleur court-métrage documentaire le 26 avril dernier aux Etats-Unis. https://actu.fr/normandie/herouville-saint-clair_14327/veteran-de-100-ans-robert-jean-a-ete-distingue-commandeur-de-la-legion-d-honneur-pres-de-caen_41795618.html?fbclid=IwAR1VMmAzA-yPH71E383uXkra_cse4G4Vd2ZBhWhusEwLYuCR2kxlpTfkKrs    
    • ??? Tant que tu n'es pas Y4 c'est bon, après la vue joue sur la spécialité, il est évident que tu ne seras pas pris comme tireur de précision.