Jump to content
×
×
  • Create New...

Recommended Posts

Bonjour à tous =)

Je suis intéressé par la réserve opérationnelle depuis un moment mais je ne parviens pas à trouver autant d'infos que je le souhaiterais ! J'ai essayé de prendre rdv dans un CIRFA, mais à ma grande surprise, la personne a traité ce sujet de façon désinvolte en me disant de me référer au site...

Je précise que je suis conducteur de travaux (ingénieur travaux publiques) & que j'ai 31 ans.

Actuellement, les 2 voies possibles sont les suivantes selon le site du ministère des armées :

 

"Le deuxième parcours est plus direct mais plus sélectif. Le réserviste débute par une PMS de 19 jours à l’issue de laquelle, en cas de sélection, il signe un nouveau contrat et effectue une FIOR de 21 jours suivie d’un stage chef de section de 19 jours. A l’issue, le réserviste rejoint une compagnie ou un escadron, environ 150 soldats, au sein duquel il commande une section de 3 groupes d’une dizaine de réservistes opérationnels en quartier ou en mission. Chaque année, seulement 30 recrues deviennent officier par ce parcours.

Il est également possible d’opter pour la voie état-major sans préparation militaire supérieure si le volontaire est sélectionné pour effectuer une formation initiale d’officier de réserve Etat-major (FIOR) de 13 jours suivie d’un stage d’instruction aux techniques d’état-major (SITEM) de 12 jours qui permet d’obtenir le grade de sous-lieutenant et de servir ensuite en état-major."

Concernant la première voie, il s'agit principalement d'une sélection physique donc ? Il n'y a que 30 recrues qui deviennent officiers sur combien de candidats ? Cela semble extrêmement sélectif. 

Concernant la seconde voie, il s'agit d'une sélection sur dossier ? sur quels critères ? Les 2 voies conduisent à 2 types d'officiers différents ? Et comment se font les affectations ?

Pardonnez moi pour les nombreuses questions ! Et merci par avance pour l'aide et les témoignages que vous pourrez apporter !

Agréable journée à tous ! =)

 

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur

Bonjour.

 Merci de respecter la charte et de vous présenter auprès des autres membres du forum.

 Dans l’attente sujet verrouillé.

 

Link to post
Share on other sites

Bonjour Nico,

Pour être officier de reserve il y a 2 voies:

1/ Commandement :

Pour cette voie le cursus via PMS existait jusqu'à il y a encore 4 ans mais je crois que maintenant tour le monde doit passer par la case FMIR et dans ton cas tu pourras espérer vite monter si tu es motivé et correspond au besoin. À ce moment tu iras faire une FIOR et un stage pro terre.

 

2/ Etat Major

Pour cette voie où tu feras très peu de terrain, la sélection se fait sur dossier pour être directement officier mais tu seras plutôt sur des fonctions de spécialiste en Etat Major.

Cordialement,

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur

Bonjour,

et 3eme voie : officier spécialisé, engagé direct pour l'emploi des connaissances civils du réserviste.

 

Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup pour vos réponses RVW & bouchongras !!!

Mais du coup j'ai des questions qui restent en suspens ;( 

 la première voie est très sélective et surtout sélective sur le physique ? 

la seconde voie est tout autant sélective ? mais sur quel type de "dossier" est-on sélectionné ? 

Et du coup vous dites que cela donne plutôt des officiers terrains vs bureaux ? on connait un peu le type de missions pour chacune de ces 2 branches ? 

PS : super intéressant la 3eme voie bouchon-gras je connaissais pas merci ! un ingénieur travaux je ne sais pas s'ils en ont besoin comme réserviste !

Merci encore pour les réponses apportées, j'ai pas mal de questions mais les CIRFA ont l'air de traiter le sujet des réservistes d'un revers de la main (s'inscrire sur le site est basta), du coup j'avoue que je ne sais pas trop vers qui me tourner pour avoir un max d'info .

 

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
Il y a 19 heures, Nico Talon a dit :

super intéressant la 3eme voie bouchon-gras je connaissais pas merci ! un ingénieur travaux je ne sais pas s'ils en ont besoin comme réserviste !

Oui, ça personne n'en parle, j'avais réussi à faire rentrer mon ex collègue comme réserviste au SID, ils en étaient tellement content qu'ils l'ont embauché comme fonctionnaire de la Défense et il fait toujours de la réserve sur un poste différent évidement. A la base il s'était envoyé boulet par le cirfa.

Link to post
Share on other sites

La première voie (Commandement)est très sélective puisque tu dois faire des preuves en passant en commençant par le bas. Le passage comme officier se fera sur des critères physiques, la motivation/implication mais aussi académiques et humaine. Meme auparavant quand on pouvait rentrer directement en officier en passant par une PMS les places étaient chers! 

Maintenant, tout le monde commençant par le bas tu peux néanmoins choisir ton regiment. Je sais que le 19e RG par exemple a 2 compagnies de reserve. Une faisant du pro-Terre classique (le type de compagnie que tu retrouves partout) et une deuxième spécialisée en terrassement où un ingénieur conducteur de travaux pourrait avoir de la légitimité pour passer officier. 

 

Pour la voie état-major cela se fait surtout sur des connaissances académiques je crois (maîtrise d'une langue, connaissances géopolitiques, informatiques...) et en effet tu ne feras pas de commandement. 

 

Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

Encore merci pour vos réponses !

Merci pour l'exemple bouchon gras, c'est fou je ne comprends pourquoi le CIRFA agit de la sorte je trouve ça honteux..comment veulent-ils susciter des vocations avec un comportement pareil...

Merci RVW pour ce détail, tu dis que concernant la voie de commandement on ne peux plus directement rentrer comme officier. Sur le site de la réserve opérationnel c'est un peu ambigu le temps qu'il faut avant d'être officier Pour devenir officier, le réserviste qui aura été désignée par la direction des ressources humaines de l'armée de Terre, effectuera la formation initiale d’officier de réserveDonc assez ambigu, on dirait effectivement qu'il n'y a pas de voie "claire" pour être officier de commandement.

Une compagnie en terrassement ? C'est super original ! Un genre de section spécialisé dans les travaux ?

Ok merci concernant la voie E.M, je vais me débrouiller mais je vais extirper les infos au CIRFA pour savoir exactement quel type de sélection se fait pour cette voie et quel type de mission. Si tu dis pas de commandement, j'imagine que cela veut dire rester dans un bureau ?

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur

Bonjour, 

Je n'excuse pas les cira, mais ces personnels sont essentiellement formés pour recruter de l'active et comme eux même sont d'active à part quelques réservistes qui y ont un poste, ils ne connaissent forcément les divers voies. 

Apres le mieux et de s'adresser directement auprès du régiment visé. 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    • Bonjour je voulais simplement vous parler du fait que la Corée du Nord et La Corée du Sud essayent de plus en plus de s'octroyer l'arme nucléaire. Il y a quelques jours, la Corée du Sud a lancé des missiles balistques. Jusqu'ou ira cette guerre ? Est-ce que quelqu'un au courant pourrait m'apporter des informations ? Merci d'avance !
    • C'est vrai. Et je me permets de rappeler que les américains avaient armés les talibans lorsque la russie à tenté de pénétrer en afghanistan, pendant la guerre froide. Il est dommage que le Panchir soit tombé mais vu les statistiques ( nombres d'hommes, etc) il serait tombé tôt ou tard. Quand à l'histoire des trois branches islamistes ( daesh, Al-Quaida, talibans) leur histoire et leur différences sont complexes.  Le pont civil de Kaboul, sans vouloir offenser quiconque était une manoeuvres des talibans. Tous les points de leur gouvernement n'ont pas été annoncé.  Vous avez raison sur le fait qu'un risque d'attentat est très minime pour le moment. Les talibans ont encore beaucoup à faire pour consolider leur pays. De plus, en leur apportant notre aide, peut-être ne nous verrons-il pas pire qu'ils nous pensaient avant ? C'est tout de même beaucoup espérer. Il faudra voir la suite des évènements 
    • J'essaie ici de suivre les traces de mon arrière-grand-père León-Marie Jeanneau, né à La Chapelle Basse-Mer le 7 juin 1882 qui a émigré au Pérou en 1906 et est revenu en France en 1915 pour servir son pays... D'après ce que je comprends, il ne sera au front que pendant 4 mois, d'abord avec le 147 R.I. puis avec le 109 R.I. dans la campagne d'Artois. Après cela, il aurait été transféré pour faire du travail d'usine en raison de sa profession de forgeron.... Sinon, je ne connais pas la raison de son transfert... Par contre, son frère jumeau Donatien-Marie (jardinier) est resté au front jusqu'à ce qu'il soit blessé à Hébuterne le 7 juin 1915... Malheureusement, je n'ai pas de photo en uniforme pour la période où il serait au front... Une de mes questions est de savoir quel type d'uniforme lui aurait été attribué ? L'insigne de col d'un fantassin serait-il encore jaune pour juin 1915, ou serait-il seulement composé de chiffres foncés ? Aurait-il reçu un képi ou une casquette latérale ? La seule chose en ma possession est son casque... Voir pièce jointe pour son service ainsi que la seule photo de lui en temps de guerre que j'ai prise à Nantes en octobre 1916 envoyée à mon arrière-grand-mère... Curieusement, il porte des vêtements civils, des bottes d'origine militaire et un brassard avec ce qui semble être les initiales L. F. Serait-ce par hasard un signe de l'usine ? Par ailleurs, j'aimerais savoir s'il est possible de connaître exactement son placement au front, dans quel peloton ou escouade il serait affecté... J'aimerais également en savoir plus sur ses fonctions à l'arrière à partir de 1917 avec le 65 R.I. Existe-t-il un moyen de rechercher ces informations ?  Merci... Cordialement, Philippe  
    • Bonjour,  Je pense que le mieux serait de se rapprocher des archives départementales ou de la mairie qui possède peut être un service historique sur la ville. Cordialement 
    • Les Talibans d'aujourd'hui ont affaire à Al Quaïda qui veut la guerre totale et complète envers tous les pays qui ne sont pas Islamiste et rigoureux sans équivoque quand à l'application de la Charia. C'est un combat des Talibans (étudiants au sens Afghan du terme)  contre Al Quaïda sur le sol Afghan qui commence. Normalement, il ne devrait pas avoir d’attaques terroriste sur le sol Français du fait des Talibans Afghans. La Présidente du Parlement Européen, Ursula von der Leyen, ayant promis de l'aide financière et en assistance lors de la présentation sur l’État de l'Europe, hier, au Parlement Européen. Les talibans ont un besoin urgent d'être crédible si ile veulent rester au pouvoir en Afghanistan. Ils demandent l'aide Internationale...avec réciprocité comme La Chine et la Fédération Russe l'a obtenu par négociation. Des Français et Américains ont été évacués par les Talibans par le pont - civil - aérien à Kaboul. Il y a eu beaucoup plus de victime lors d l(attentat des tours jumelles de New-York que lors de l'assaut aéronaval Japonais contre Pearl Harbor.(presque du simple au double).     Pas réellement. Si les Soviétiques se sont cassé les dents dans cette vallée, ce n'est pas le fait que le commandant Massoud possédait des armes lourdes inutilisable dans cette région. Cela était le fait que Massoud avait bien plus de combattants que son fils actuellement , d'une part, et, d'autre part, qu'il était un fin stratège et tacticien que son fils. Il faut revoir l'épopée de ces Français, étudiants, de cette jeune doctoresse,  Olivier Roy, le journaliste Bony,et une équipe de combatants en charge de les assister, etc. qui ont franchi des cols de 4000 mètres (pas simple)pour aller porter secours sanitairement  et médicament aux forces combattantes et qui furent en contact avec le commandant Massoudqui parlait le Français. Plusieurs documentaires sont passés a la TV, filmés par l'équipe et des livres furent écrits (Massoud l'Afghan).Olivier Roy est parfois contacté par s'exprimer sur l'Afghanistan dans les médias