Jump to content
×
×
  • Create New...

Recommended Posts

Bonjour, 

je possède ce tableau de famille mais je n’arrive pas à identifier l’uniforme militaire ainsi que la décoration LH ou St Louis. Je peine donc à mettre un nom sur cette ancêtre. De même, pour ce prêtre décoré d’une LH impériale (?)8DD63825-435C-4D82-82B8-5C7C46B79DFD.thumb.jpeg.3d42a3f200b8aaccac6102e4c192bcb6.jpeg 
merci pour votre aide!

ED9C4CED-66B6-4490-B103-8B1CD64FE1D7.jpeg

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur

Bonjour.

merci de respecter la charte du forum qui demande à chaque nouvel inscrit de se présenter à la communauté.

Ci dessous l'extrait de la charte.

Présentation forum militaire.png

Dans l'attente, le sujet est verrouillé.

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur

Bonjour,

Le 13/04/2021 à 19:43, Illus22 a dit :

je possède ce tableau de famille mais je n’arrive pas à identifier l’uniforme militaire ainsi que la décoration LH ou St Louis.

8DD63825-435C-4D82-82B8-5C7C46B79DFD.thumb.jpeg.3d42a3f200b8aaccac6102e4c192bcb6.jpeg

A la tenue, je dirait un Hussard, lorsque je regarde certains détails, notamment les dentelles des poignées de manche et la coiffure (chevelure ou perruque) avec un ruban noir nouer (on aperçoit une des boucles), me font penser à l'ancien régime.

Sous la Révolution, les cheveux seraient libre voir tressé, les dentelles de poignées disparaissent et surtout il porterait autour de la taille une ceinture bleu blanc rouge.

Sous l'Empire, la tenue à évolué un peu en devenant exubérante, réhaussé de couleur chatoyante, les cheveux sont tressés et les moustaches pendantes sont de mise. 

De là forcément on peut s'orienter vers l'ordre royal et militaire de saint Louis. 

lot.jpg

Maintenant on ne peut se fier qu'à ces détails, car la représentation est une toile, certains détails (comme la médaille) sont approximatifs par exemple on distingue sept branches à la croix, or l'ordre de St Louis en possède quatre et la Légion d'honneur cinq.

Il faut savoir aussi que des fois les peintures étaient retouchée dans le temps, par l'adjonction de détails comme des galons, des décorations.

Et pour ne pas facilité la chose le 1er type de la Légion d'honneur ne possède pas de couronne.

http://www.cndp.fr/crdp-reims/ressources/dossiers/legiondhonneur/panneau8ter/panneau8ter.htm

Le 13/04/2021 à 19:43, Illus22 a dit :

De même, pour ce prêtre décoré d’une LH impériale (?)

ED9C4CED-66B6-4490-B103-8B1CD64FE1D7.thumb.jpeg.a447fffc97edd6e5ad703ed321ef4482.jpeg

 

La mosette est une courte pèlerine descendant jusqu'au milieu du torse et boutonnée par devant, sans capuche depuis 1984 ; elle constitue l'une des pièces de l'habit de chœur des cardinaux et des évêques ainsi, souvent, que de celui des chanoines. Elle marque le pouvoir de juridiction. Les protonotaires apostoliques et les autres prélats romains n'ont pas droit à la mosette. Généralement portée sur le rochet, elle n'est pas utilisée pour l'administration des sacrements.

Le pape porte une mosette de velours rouge bordée d'hermine blanche en hiver, de soie blanche bordée d'hermine pendant le temps pascal ou de soie rouge, en été. La mosette des cardinaux est rouge, celle des évêques violette doublée et filetée de cramoisi. Depuis les réformes de 1969, elle peut être portée par tous les évêques en tous lieux, mêmes par les évêques titulaires, le mantelet étant aboli pour eux.

Jadis, pendant les temps de l'avent et du carême, aux Quatre-Temps, aux vigiles des fêtes solennelles, aux offices funèbres et durant la vacance du Siège romain, en signe de pénitence ou de deuil, les cardinaux portaient la mosette violette doublée, filetée et boutonnée de cramoisi et les évêques une mosette noire avec doublure, filetage et boutons violets. Les cardinaux avaient la mosette de laine en hiver et de soie moirée en été. Ils avaient en outre une mosette en soie moirée de couleur de rose sèche qu'ils utilisaient les dimanches de Gaudete et Læatare.

La couleur de la mosette des chanoines est déterminée par les statuts de leur chapitres ou les privilèges qui lui ont été concédés. Si la plupart des chapitres porte une mosette noire, généralement agrémentée de boutons et d'ornements de couleur (rouge, violet, vert, etc.), quelques uns font usage d'une mosette violette (Chapitre cathédral de Saint-Louis-des-Invalides [archive]) ou rouge (Saint-Maurice-d'Agaune). Si le chapitre n'a pas la concession du rochet, il peut porter la mosette sur le surplis.

Les statuts synodaux des diocèses prescrivaient parfois le port de la mosette par certains dignitaires, tels les vicaires forains (doyens), voire les curés ou certains bénéficiers ou chapelains. Là encore, les couleurs variaient selon les diocèses.

Les chapelains des ordres chevaleresques portent la mosette de leur ordre : violette ou noire filetée de violet avec la croix de Malte blanche pour l'ordre souverain de Malte, blanche, avec la croix de Jérusalem rouge pour l'ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem, de soie moirée rouge avec la croix de l'ordre pour l'ordre des Saints-Maurice-et-Lazare de Savoie, violette ou bleue avec la croix constantinienne pour l'ordre Constantinien de Saint-Georges, etc.

En France, les aumôniers militaires de l'armée de terre, portent une mosette noire, filetée et boutonnée d'orangé. La mosette des aumôniers de marine est noire, filetée et boutonnée de bleu.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Costume_ecclésiastique

J'avoue que je comptais sur la couleur de la pélerine pour définir la période mais ça ne semble pas si simple... ainsi que son rang :

"les cardinaux portaient la mosette violette doublée, filetée et boutonnée de cramoisi "

Bon là je n'arrive pas à voir vraiment la décoration, de loin il me semble voir une couronne au dessus de la croix qui semble de travers...

Si cette toile est chez vous, peut être pourriez vous essayer de photographier la décoration de plus prés, si effectivement cette croix comporte une couronne, cela confirmerait une Lh impériale. 

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Bonsoir et merci pour toutes ces informations et votre aide  

pour l’officier je pensais à un hussard ou à un chef de bataillon de l’artillerie à cheval de la garde impériale mais la coiffure ne correspond pas. La légende familiale dit que son nom est Jacques mais je ne trouve que des officiers d’infanterie dans cette branche. Difficile de trouver des noms de la famille dans les listes de chevaliers de St Louis : Despence de Railly, d’Ennery, Jacques, de La Coudre. 
pour le prêtre, je pense à un chanoine, Luc-Antoine Jacques, de Gray ... mais je ne le trouve pas sur la base Eléonore. Et effectivement difficile de trouver une Mosette bleu ciel à liseré rouge. 
je tourne un peu en rond...

J’ai reçu de ma grand mère une croix de St Louis Ancien régime et une LH miniature Empire ou Restauration. 
 

57018082-7747-41A9-A3D3-E624E91AB52B.jpeg

B18BEBDB-15E5-4E6B-AA19-1C17246CA145.jpeg

21E6A2F9-D84A-4DDD-8E9E-94C22C259D1A.jpeg

AF7AB8BB-D9BD-4C79-B42D-ED4F4ADE0717.jpeg

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
  • Administrateur

Bonjour,

Magnifiques décorations familiale.

La photo rapprochée de la toile du prête nous permet de distinguer la couronne qui permet d'affirmer que c'est bien un Légion d'honneur impériale.

Le 22/04/2021 à 22:55, Illus22 a dit :

pour le prêtre, je pense à un chanoine, Luc-Antoine Jacques, de Gray ... mais je ne le trouve pas sur la base Eléonore. Et effectivement difficile de trouver une Mosette bleu ciel à liseré rouge. 
je tourne un peu en rond...

Alors il faut savoir que tous les légionnaires ne sont pas inscrit dans les dossiers (notamment ceux qui l'ont reçus sous le feu) et tous les dossiers ne sont pas rentré dans le base Léonore.

https://www.culture.gouv.fr/Espace-documentation/Bases-de-donnees/Fiches-bases-de-donnees/Leonore-l-index-des-titulaires-de-l-Ordre-de-la-Legion-d-Honneur

Il est possible de demander (par écrit postal) auprès de la Grande Chancellerie de la Légion d'honneur, par contre il faut s'armer de patience. (Je l'ai fait pour une comtesse qui a officié comme infirmière durant les deux guerre... et qui avait été faite chevalier de la Lh, rien sur la base Léonore, mais à la GCLH il avait la trace, j'ai reçu la réponse un an prés la demande.)

Le 22/04/2021 à 22:55, Illus22 a dit :

pour l’officier je pensais à un hussard ou à un chef de bataillon de l’artillerie à cheval de la garde impériale mais la coiffure ne correspond pas. La légende familiale dit que son nom est Jacques mais je ne trouve que des officiers d’infanterie dans cette branche.

Il faudrait trouver un spécialiste des uniformes de l'ancien régime, capable de définir l'arme à l'aide d'un détail qui nous reste "invisible".

Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

dommage que je n’arrive pas à attribuer les décorations à leur propriétaire. Je vais continuer à creuser, difficile d’identifier le chanoine et l’officier mais je ne désespère pas! En revanche, pour la Chancellerie, c’est une autre histoire pour m’y être déjà frotté il y a qq temps!

merci!

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Qq nouvelles:

La réponse du conservateur :

C'est avant tout un beau portrait. Sûrement d'Ancien Régime et possiblement français.
L'uniforme est bien rendu malgré un galon de grade fantaisiste et des manchettes à volants théoriquement interdites par les règlements mais souvent présentes sur les portraits (coquetterie de hussards).
L'uniforme est vert foncé à tresses et galons dorés, ce qui exclurait les régiments de la guerre de 7 Ans (tous les hussards sont en vert foncé, tresses et boutons blancs et culotte rouge en 1762). Reste le régiment de Conflans créé en 1776 qui prit la culotte rouge en 1786 (et fut renommé Saxe en 1789, puis émigra). Le colback d'officier (la troupe porte le mirliton) est d'ailleurs assez fidèle à ceux connus de 1778.

S'il s'agit bien d'un portrait de famille, cet officier français porterait l'uniforme des hussards de Conflans, sous Louis XVI. Nous disposons la collection du musée d'un portrait d'officier de Conflans avant 1789 (avec perruque à 1 seul rouleau). Le dolman porte des tresses encadrées et les manches quatre galons (trop) simples. Les peintres prenaient visiblement beaucoup de libertés avec leurs modèles.
Il viendrait donc du futur 5e Hussards. 

Enfin, quant à la décoration, en effet elle ne peut représenter l'ordre de Saint-Louis que pour quelqu'un qui n'en a jamais vu ! Là encore, le peintre a peut-être interprété ...

Étonnamment, ce portrait paraît plus ancien que 1776-1780 et l'uniforme fait plus penser aux Hongrois ou Russes qu'aux Français, cependant, il y avait des officiers "à la suite" (voire anciennement à la suite) des régiments dont les tenues pouvaient être"riches", "originales" voire "fantaisistes".
Le général Raymond Boissau a réuni tous les officiers d'Ancien Régime dans son dictionnaire des officiers de hussards de l'Ancien Régime, peut-être y retrouverez-vous le nom de la famille qui possède cette belle peinture.

Responsable scientifique Musée International des Hussards
& Fonds archéologique
Musée Massey - Jardin Massey 65 000 Tarbes

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.