Jump to content
×
×
  • Create New...

Identification Uniforme/Unité


Recommended Posts

Bonjour,

Je suis en train de structurer mes archives familiales, et j'éprouve par moments quelques difficultés à identifier et "faire parler" les uniformes sur les photos. J'ai quelques cas que je souhaiterais soumettre à votre sagacité.

On va commencer par cette photo en vous disant le peu que je sais :

La photo est annotée au dos avec l'année, 1940, et le nom d'un individu (mon cousin) James Trochut. Ce dernier est né en 1913, et compte-tenu de l'âge apparent des différents soldats, il est probablement celui qui est à genou au centre. Il habite Vénérand (17). De prime abord, on peut conclure que cette photo est prise au mois de janvier et qu'il ne s'agit pas d'une unité de première ligne. Sur le col du sous-officier, on distingue mal, c'est 15 16 ou 18 le N°.

image.thumb.png.291628afe72fb4ef1c289ac70692d3e9.png

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
Il y a 2 heures, Mazeppa a dit :

La photo est annotée au dos avec l'année, 1940

Photo représentative de la période connu sous le nom de "drôle de guerre" où les troupes étaient dans l'attente d'une éventuelle offensive...

Vous pouvez remarquer que ces hommes ne sont pas armée.

image.thumb.png.291628afe72fb4ef1c289ac70692d3e9.png

Soldats encadré par deux sous officiers, deux sergents qui sont en manteaux, le reste des hommes sont soit en vareuse, soit ont revêtis la capote, trois sont coiffé d'un béret, les autres portent le bonnet de police réglementaire ( calot ). Ils posent devant un attelage dételé ( qui comporte de la neige, notamment sur la roue avant ) qui prouve qu'ils sont venu là pour la photo.

Il y a 2 heures, Mazeppa a dit :

Sur le col du sous-officier, on distingue mal, c'est 15 16 ou 18 le N°.

Plusieurs hommes ont des pattes de col bien visible, malheureusement, la qualité de la photo ne permet pas de déchiffrer le chiffre du régiment.

Il y a 2 heures, Mazeppa a dit :

le nom d'un individu (mon cousin) James Trochut. Ce dernier est né en 1913,

Vous pouvez consulter les archives départementales ( en ligne ) de son lieu de résidence à l'age de ses vingt ans ( 1933 ) suivant les archives vous pourrez trouver sa fiche matricule et donc son histoire militaire administratif.

Link to post
Share on other sites

Effectivement, il existe les AD en ligne que je consulte depuis des années. Généralement on ne retrouve disponible que ce qui a trait au maximum à la classe 1920 (probablement une contrainte CNIL). J'ai trouvé sans aucun problème pour son père mais pas pour lui. La photo a été scannée avec la résolution maximum, mais l'original est assez flou.

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
il y a 14 minutes, Mazeppa a dit :

Généralement on ne retrouve disponible que ce qui a trait au maximum à la classe 1920

Étant un membre de votre famille, vous pouvez obtenir sa fiche signalétique auprès des archives de Pau, par écrit et en démontrant votre filiation et le décès de cette personne.

2018_SHD-CAPM_brochure-demande-docs-administratifs (bleu).pdf

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur

De rien, par contre il faut bien préparer le courrier, fournir les actes prouvant le décès de la personne ( sinon vous n'aurez pas accès au dossier ) et personnellement j'avais fournis un arbre généalogique simple afin de montrer ma filiation.

Le traitement du dossier est assez long, deux mois en gros, d'où l’intérêt de bien préparer le courrier.

Bonnes recherches.

Link to post
Share on other sites

Je continue avec mes questions tant que je les ai présentes à l'esprit. Cette photo (datée du début du 20ème siècle) me pose un problème avec le N°8 sur les pattes de col :

image.thumb.png.a35ea104cc365993f73522c1d700c02c.png

Le rapprochement que j'ai pu faire avec une personne de ma famille est liée aux bottes de cavalerie. Cependant cet individu, en supposant que ce soit lui les bras croisés, s'est engagé au 14ème Régiment de Dragons, puis au 23ème dans la même arme (il a été promu brigadier en 1895). Au verso de cette photo qui est une carte postale, la date est a moitié effacée. Cependant sa signature est très visible : Kieffer. Ses 2 autres frères sont également militaires, mais dans l'artillerie (ce qui ne peut correspondre). Ma question est de savoir si l'uniforme peut correspondre à un Régiment de dragons.

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur

Ah, là, on change de période, nous voici durant la Grande Guerre.

Il y a 1 heure, Mazeppa a dit :

cet individu, en supposant que ce soit lui les bras croisés, s'est engagé au 14ème Régiment de Dragons, puis au 23ème dans la même arme (il a été promu brigadier en 1895). Ma question est de savoir si l'uniforme peut correspondre à un Régiment de dragons.

Cette photo, représente effectivement des cavaliers, ils ne sont pas dans la tenue de Dragons IIIéme République ni celle celle de la mobilisation de 14 :

d0760ea5319e23389200e1d6e1dc3a0c.jpg

mais dans la tenue inter-arme bleu ciel, dit bleu horizon, commune à toute l'armée française ( hormis les chasseurs, les troupes de montagne et les troupes d’Afrique ).

Pour en revenir à la photo, ces Dragons ( chiffre blanc sur fond foncé ) portent des houseaux ( les cavaliers ne portaient pas de bottes à cette époque ) mais des brodequins avec des sortes de jambière spéciales dit houseaux, commun à tous les régiments de cavalerie mais également aux cavaliers des Trains des équipages ( trainglots ) aux artilleurs montés.

image.thumb.png.a35ea104cc365993f73522c1d700c02c.png

Ils sont coiffés du bonnet de police de nuance bleu gris de fer.

( Il faut savoir que si l'infanterie a adoptée le "calot" comme coiffure de repos, elle l'a adoptée tardivement durant le conflit. ( En 14 lors de la mobilisation, la coiffure de combat est le képi. En caserne en tenue de corvée le fantassin porte un bonnet de police hérité de l'Empire avec une sorte de retombé latérale. Très vite au vu des pertes ( dont beaucoup causé par des blessures à la tête, l’état major chercha des solutions, la cervelière ( sorte de bol métallique glissé sous le képi ) puis le casque Adrian, du nom de l'intendant. Lors de l'adoption du casque, le képi devient coiffure de repos et de manœuvres ( il fallait épuiser les stocks ) puis le képi étant d'un certain cout et prenait de la place dans l'équipement du soldat, l'état major tenta le béret aux gris de révolte des troupes alpine qui considéraient cette coiffure comme une coiffe d'élite, l'état major est donc revenu vers le bonnet de police, inspiré de l'Empire d'où le bonnet de police type empire, puis d'un modèle plus carrée et simplifié ).

La Cavalerie quand à elle portait le casque en tenue de combat ( casque nickelé à crinière ), puis très vite avec une housse et puis le casque fut simplifié. La coiffure de repos et de corvée était quand à elle le bonnet de police.

Ce qui explique que ces hommes portent cette coiffure, certainement dans les première années de guerre.

image.thumb.png.a35ea104cc365993f73522c1d700c02c.png

Sur la photo, on voit bien au poignet de votre ancêtre et au poignet de son camarade la plaque d’identité portait en bracelet.

Link to post
Share on other sites

Merci pour ce retour rapide.

Les choses s'éclairent un peu. Par recoupement, j'ai pu trouver la personne présente sur la photo. Sans doute dans mes déductions je vais commettre quelques erreurs, mais je ne doute pas que vous rectifiiez.

Vous avez indiqué les premières années de guerre, donc j'ai pu déterminer que la correspondance au dos de la photo datait de l'année 1915. Vous avez précisé artilleur monté, et je pense que c'est le cas. Je me suis laissé abuser par la ressemblance de visage avec son frère qui a été dans un régiment de dragon.

J'oublie souvent que les pièces d'artillerie et les caissons de munitions étaient tractés par des chevaux.

J'ai pu retrouver le dossier de Emile Georges Henri Kieffer dans la base de données Léonore (il était Officier de la Légion d'honneur) et le détail de ses affectations (extrait) pour les années de guerre :

image.png.eebb7fcdd7b979c628354c2ae1f4103f.png

Pour ce qui est du chiffre 8, on reste un peu sur sa faim. Sauf s'il existe un décalage entre la date de la photo et le commentaire au dos. Dans le document ci-dessus (1ère ligne), il se trouvait dans la 8ème Compagnie d'ouvrier d'artillerie coloniale en 1913.

image.png.f4ca039cc76f77b0f9d663f7d5b20e3e.png

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur

Oui, cependant le personnage sur la photo n'est pas officier, on ne perçoit pas de galons sur le bas de ses manche ni sur son calot, de plus ce n'est guère la posture d'un officier.

Le détail de la fiche matricule nous informe que Emile Georges Henri Kieffer était déjà capitaine en 1910, donc votre première impression serait certainement exacte, son frère, un Dragon.

Link to post
Share on other sites

Oui, je pense que je vais rester sur la première impression. Beaucoup de détails ne collent pas. Il resterait le secteur postal 638 mentionné au dos, mais il est probablement non identifiable.

Avec certitude, cette fois, voici Emile Georges Kieffer au Sénégal, au centre, on a effectivement les galons en bas des manches. Photo de 1905 :

image.thumb.png.882418a12afe84c075cc0135a2d8c50e.png

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
il y a 37 minutes, Mazeppa a dit :

Il resterait le secteur postal 638 mentionné au dos, mais il est probablement non identifiable.

Le secteur postal, indiquait une zone militaire pour les services de la Poste, là dessus je n'ai aucun détail définissant les zones.

il y a 39 minutes, Mazeppa a dit :

Avec certitude, cette fois, voici Emile Georges Kieffer au Sénégal, au centre, on a effectivement les galons en bas des manches. Photo de 1905

Effectivement là c'est un capitaine en tenue coloniale, galons amovibles ( on les ôtait pour laver la tenue ), casque colonial au sol.

Link to post
Share on other sites

La tenue coloniale semble quand même varier un peu (toujours dans un Régiment d'artillerie coloniale). La même personne au Tonkin, assis et au centre :

image.thumb.png.c64adf5c9030e653897116a6547d9651.png

Et encore celle-ci (à gauche) il doit être Lieutenant et pas encore capitaine, je pense -Sénégal/Niger :

image.thumb.png.fd76433a9855c6ae0dfb9465563fbcd1.png

J'allais oublier une vue de l'outil de travail (3ème pièce de la batterie nord du Castel à Dakar en 1900) :

image.thumb.png.805caa104490753cc006b0d1392169d3.png

Link to post
Share on other sites

Un grand merci pour vos renseignements. Si d'ailleurs vous avez besoin de photos ou si vous pensez qu'il soit intéressant de les présenter sur ce forum, dites le moi.

Je vais continuer avec quelques questions plus simples, si cela ne vous ennuie pas. Cette fois, c'est un peu plus proche en terme de date, il s'agit de mon grand oncle. Etonnamment,  et bien qu'il soit pupille de la nation (mon arrière grand-père ayant été tué par les allemands en 1914), il a été appelé pour effectuer son service militaire :

image.thumb.png.4c22f893f17525e5a640b1deb70a25bc.png

La tenue militaire est assez "standard", nous sommes vraisemblablement en 1929 (c'est l'année de sa classe). Sur les pattes de col on distingue, selon moi, une ancre de marine (infanterie de marine ?) et sur le bras un écusson à rapprocher d'une spécialité que j'ai identifiée comme étant l'harmonie (la lyre). Auriez-vous quelques précisions à me communiquer sur ce point ?

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
Il y a 6 heures, Mazeppa a dit :

Un grand merci pour vos renseignements. Si d'ailleurs vous avez besoin de photos ou si vous pensez qu'il soit intéressant de les présenter sur ce forum, dites le moi.

De rien, c'est avec plaisir.

Oui, n’hésitez pas à mettre vos photos, qui sont très intéressante et toujours instructif, car les tenus possèdent nombre de variante et c'est en les étudiant que l'on affine ses connaissances. Et je rajouterai, le plaisir des yeux.

Il y a 13 heures, Mazeppa a dit :

La tenue coloniale semble quand même varier un peu

Aux colonies comme en métropole, ce porte plusieurs tenue, la tenue de cérémonie, la tenue de sortie, la tenue de combat, la tenue de service, la tenue de corvée.

Les divers tenues généralisée :

- La tenue de cérémonie ; c'est la grande tenue avec tous les apparats, épaulette à franges, décorations pendantes, képi avec plumet ou pompon, sabre ou épée...

produit_image2_10999_1349173524.JPG

Képi de lieutenant de grande tenue avec canons amovibles et pompon.

images.jpg

Képi de lieutenant colonel avec canons amovibles et plumet.

produit_image1_5602_1320355317.JPG

Maréchal des logis en tenue de cérémonie dans les années 1900/1910.

 

- La tenue de sortie ou tenue de ville ou petite tenue ; tenue simplifiée

unnamed.jpg

Tenue de sortie aux colonies.

- La tenue de combat ; comporte des effets solides sur lesquels on rajoute ceinturon, brelage, porte carte, étui de revolver, ou fusil, bidon, cartouchières, havresac...et le sabre pour les officiers et sous officier supérieur, le sabre étant le symbole du commandement.

Troupes_de_marine_detail.jpg

Tenue de campagne d'un artilleur aux colonies.

u.jpg

Tenue de campagne

- La tenue de service ; tenue confortable pour le service.

- La tenue de corvée ; à cette époque nommé Bourgeron, plus récemment treillis.

 

Il y a 13 heures, Mazeppa a dit :

au Tonkin,

image.thumb.png.c64adf5c9030e653897116a6547d9651.png

Plusieurs tenues se côtoient ;

- l'homme de gauche, porte la tenue de campagne d'artilleur ; pantalon à bandes ( symbole d'une arme scientifique ) veste courte appelée "raz le cul" képi.

1-090_10.jpg

Veste courte d'artilleur.

- L'homme assis à coté du précédent, porte une tenue panachée, veste blanche en coton et pantalon bleu, képi bleu ( il n'existe pas de képi blanc ).

 

- L'homme debout derrière eux, porte lui aussi une tenue panachée, pantalon en toile de coton blanc et veste de toile écru et casque colonial.

- Votre aïeul assis au centre, porte lui aussi la tenue panachée, pantalon bleu et veste en toile écru, képi bleu.

- L'homme debout à droite, également en tenue panachée, nous montre son pantalon bleu à bandes écarlate.

o.jpg

Veste écrus avec comme pour ses camarades galons amovibles, képi de service ( avec la visière "cassée").

produit_image1_12564_1362060695.JPG

Képi de sous officier du 14eme régiment d'artillerie coloniale.

Il y a 13 heures, Mazeppa a dit :

Et encore celle-ci (à gauche) il doit être Lieutenant et pas encore capitaine, je pense -Sénégal/Niger :

image.thumb.png.fd76433a9855c6ae0dfb9465563fbcd1.png

Les trois hommes en tenue sombres, portent des tenues de teinte "moutarde", le lieutenant assis au premier plan porte des encres au col, il fait partie des troupes coloniale ( infanterie de marine ou artillerie de marine... ) remarquez les souliers en cuir blanc.

Il y a 13 heures, Mazeppa a dit :

une vue de l'outil de travail (3ème pièce de la batterie nord du Castel à Dakar en 1900)

image.thumb.png.805caa104490753cc006b0d1392169d3.png

On voit que les servant de cette grosse pièce d'artillerie sont en tenue de toile, certain en Bourgeron ( treillis ), l'officier est en tenue panachée avec médaille pendante, celui qui est le plus à droite ne semble pas porter de galon...mais il se peut que ce soit le sous officier chef de pièce.

 

En complément :

b60d8c5479af57b7dad43ac38648d988.jpg

Tenues de la Légion en Afrique.

12cea0cdb29eada4667114907e5d3d4d.jpg

On voit bien les différences de teinte et de nuance.

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
Il y a 6 heures, Mazeppa a dit :

Cette fois, c'est un peu plus proche en terme de date, il s'agit de mon grand oncle. Etonnamment,  et bien qu'il soit pupille de la nation (mon arrière grand-père ayant été tué par les allemands en 1914), il a été appelé pour effectuer son service militaire :

image.thumb.png.4c22f893f17525e5a640b1deb70a25bc.png

Il y a 6 heures, Mazeppa a dit :

La tenue militaire est assez "standard", nous sommes vraisemblablement en 1929 (c'est l'année de sa classe). Sur les pattes de col on distingue, selon moi, une ancre de marine (infanterie de marine ?) et sur le bras un écusson à rapprocher d'une spécialité que j'ai identifiée comme étant l'harmonie (la lyre). Auriez-vous quelques précisions à me communiquer sur ce point ?

Effectivement, tenue "classique des années de l'entre deux guerre ( la mode est passé par là, les moustaches ne sont plus en vogue ), 21eme régiment d'infanterie coloniale ( 21 + encre ).

Entre-deux-guerres

Au cours des vingt années de paix le 21e RIC retrouve les marches, les exercices de tirs et les séjours en camp en compagnie du 23e RIC avec qui il a traversé les dures épreuves de la première guerre mondiale. Les deux régiments frères ont également les charges de service de garnison que leur appartenance à la place de Paris impose : détachement d'honneur, défilés, remise des décorations, funérailles nationales des généraux Foch et Joffre.

De 1920 jusqu'à la déclaration de guerre de 1939, le 21e occupera à Paris les cantonnements suivants :

Les cadres du régiment reprennent également le rythme des séjours Outre-mer. Ce sont des départs pour le Levant, Madagascar, l'AOF, l'Algérie, le Maroc, la Chine, les missions auprès des armées étrangères tchèques et polonaise. Certains mois, ce sont jusqu'à 30 officiers qui quittent le régiment pour les colonies.

 

Il arbore une fourragère ( à fantaisie, avec deux volants ) ;

 

Ses marsouins ont droit au port de la fourragère aux couleurs du ruban de la médaille militaire reçu le , avec olives aux couleurs des rubans des croix de guerre 1914-1918

( Source :  https://fr.wikipedia.org/wiki/21e_régiment_d'infanterie_de_marine   )

 

Les militaires du rang et les sous officiers "brevetés" porte sur le haut de la manche gauche l'insigne de leurs spécialité, la lyre est l'insigne des musiciens régimentaires ( les clairons et tambours portent eux des galons de spécialité particulier, car eux ont une fonction opérationnelle, de transmettre les ordres "aux sons" ). En cas de conflit les musiciens deviennent brancardiers.

Votre grand-oncle devait savoir jouer d'un instrument.

Link to post
Share on other sites

En effet, il savait jouer d'un instrument, le tuba. Il y avait à l'époque un kiosque à musique dans chaque village du Nord, région d'où il est originaire. Ceci explique cela. Merci pour cette profusion de documents sur les troupes coloniales. Je vais continuer sur ce sujet avec quelques photos pour lesquelles j'éprouve quelques difficultés d'identification.

J'ai créé un sujet sur le 91ème R.I. Le soldat représenté étant le frère de celui ayant servi au 21ème RIC.

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
il y a 34 minutes, Mazeppa a dit :

En effet, il savait jouer d'un instrument, le tuba.

Ce qui explique son incorporation comme musicien.

Pour aller plus loin l'étude de sa fiche signalétique pourrait être intéressant, car il fut réserviste par la suite et certainement mobilisé en 39-40.

Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas sa fiche signalétique. ça renvoie à notre précédente discussion sur les classes postérieures à 1920. Mais il a effectivement été mobilisé 11 ans plus tard. Les photos datent de 1940 :

image.thumb.png.8b86f41b515b83c77e97b10fe180e8c7.png

image.png.a90a3869921b2ed10fd930b0ed383c71.png

Il n'a pas été fait prisonnier et a été démobilisé. Voila le peu que je sais.

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
il y a une heure, Mazeppa a dit :

Je n'ai pas sa fiche signalétique. ça renvoie à notre précédente discussion sur les classes postérieures à 1920.

Vous pourrez la demandez en même temps que la précédente, en distinguent bien les deux dossiers.

Sur la première photo, il porte un paletot ( veste croisée à doubles rangées de boutons ) caractéristique vestimentaire des troupes coloniales et troupes d'Afrique. La sacoche est celle de l'ARS ( le masque à gaz, qu'il montre sur la deuxième photo ).

Ces deux photos surtout la seconde, illustre bien la période appelée "drôle de guerre" où les troupes attendent...et s'occupent comme elles le peuvent.

Link to post
Share on other sites

Je pense qu'il ne me reste que ces quelques photos à identifier. Je les mets les unes après les autres successivement, avec un zoom sur ce qui peut être un détail important.

image.png.4017f865402f9290fd0474228da5bc85.png

image.png.7cb48d8ce97aedeb7e7b10a04c46d847.png

Sur ces 2 photos (de mariage) datées de 1924-1925. Il s'agit de la même personne. Le N° semble évoquer un Régiment d'Infanterie. En supposant que ce soit le cas, je souhaiterais savoir si on connait le lieu où serait basé le Régiment.

image.thumb.png.e0f8f50600a5706f883ede95ca51d2e0.png

J'ai zoomé quelques parties de la photo

image.png.a82d12075400ce6b801867a0a87f5a14.png

image.png.be569f1b1d43a63a8228e7d05b03cfea.png

image.png.7f8a222626b7f62b6f7d5d5dfaaaac5f.png

J'espère que ces agrandissements vont vous aider

image.thumb.png.4a6b86a704eb2d7ece1c4b4883373e3f.png

image.png.18c53a5f7349ee36d00f170c27c0d032.png

Cette photo avec son zoom est plus ancienne et probablement fin du 19ème siècle

image.thumb.png.55e3d33172e92cb917ea09a09f57a336.png

un zoom

image.png.1086ff40ed5a77b47102279938716eb3.png

Après ça semble plus simple (Régiment de Chasseurs à pieds ?)

image.thumb.png.cbe5db0c5d0e5bc14f28f8fa32000272.png

image.png.3878eaeea537855b6bde470664366a07.png

le même dans une autre tenue

image.thumb.png.681a20a431654fd6ed45c1e8a878fea0.png

image.png.d548b5254afadc83f0867143160f42de.png

image.png.43640de02e72d5ef6ac5325c16dc8458.png

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur

Pour les deux premières photos, effectivement ce sont des artilleurs, on distingue les canons croisés en empreinte sur les boutons. 120 régiment d'artillerie lourde, je n'ai pas trouvé le casernement de ce régiment.

image.thumb.png.e0f8f50600a5706f883ede95ca51d2e0.png

Que nous dit cette belle photo de fin de guerre, caporal ( deux petits chevrons bleu sur le bas de la manche ) du 137e régiment d'infanterie en tenue bleu horizon.

https://fr.wikipedia.org/wiki/137e_régiment_d'infanterie

port de la fourragère aux couleurs du ruban de Croix de Guerre 1914-1918.

Ce qui confirme bien la fourragère portée par ce caporal.

image.png.be569f1b1d43a63a8228e7d05b03cfea.png

Visiblement il porte le rappel ou Dixmude du ruban de la médaille commémorative 14-18.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Médaille_commémorative_de_la_guerre_1914-1918

Ce qui daterait cette photo, après guerre, 1920...

image.png.7f8a222626b7f62b6f7d5d5dfaaaac5f.png

Insigne de tireur pointeur de mitrailleuse.

 

image.thumb.png.4a6b86a704eb2d7ece1c4b4883373e3f.png

Photo classique prise lors du service militaire vers 1900/1910, le Pioupiou de la IIIeme République. Il porte un crêpe de deuil sur le bras en signe de deuil.

https://fr.wikipedia.org/wiki/115e_régiment_d'infanterie

 

 

image.thumb.png.55e3d33172e92cb917ea09a09f57a336.png

Bel exemple d'un soldat en début de guerre, soldat 19eme régiment d'infanterie de ligne,

https://fr.wikipedia.org/wiki/19e_régiment_d'infanterie_(France)

Il porte la capote de mobilisation ( la même que celle du Pioupiou ci-dessus, les épaulettes à franges ôtée ). Vous remarquerez le boutonnage inversé, à cette époque et par mesure d"économie il était courant d'inverser le coté de boutonnage, voir d’ôter des boutons.

Capote-piou-piou-poilu-1914-reconstitution.jpg

La voici en couleur ( celle-ci comporte des galons bien visible, qui très vite seront réduit, et on comprend pourquoi ).

image.png.1086ff40ed5a77b47102279938716eb3.png

Képi avec la visière cassé et jugulaire tressée ( non réglementaire mais courant )

314.jpg

Képi d'infanterie de ligne.

 

Je continuerai demain, bonne soirée.

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur

Bonjour,

Il y a 12 heures, Mazeppa a dit :

Après ça semble plus simple (Régiment de Chasseurs à pieds ?)

image.thumb.png.cbe5db0c5d0e5bc14f28f8fa32000272.png

Effectivement 59eme régiment de chasseur à pied.

https://fr.wikipedia.org/wiki/59e_bataillon_de_chasseurs_à_pied

Ce chasseur porte une vareuse dolman à col chevalière d'une teinte bleu chasseur.

b048926d3aa7eb767dc20d790508d9e2.jpg

Cela vous donne en plus la couleur des chiffres et des cors de pattes de col.

Votre chasseur porte d'élégante bottes montante à lacets.

Il y a 13 heures, Mazeppa a dit :

le même dans une autre tenue

image.thumb.png.681a20a431654fd6ed45c1e8a878fea0.png

Il a revêtu la capote bleu horizon du dernier modèle.

Je vous place ce lien intéressant sur les divers modèles de capotes :

http://www.lesfrancaisaverdun-1916.fr/uniforme-capote.htm

Il porte la Tarte, coiffure des troupes de montagne, considéré comme coiffe de troupe d'élite.

Sur les photos de détails, on distingue bien l'épaulette à rouleau qui sert à maintenir la bretelle du fusil lorsque celui ci est porté à l'épaule.

On voit aussi qu'il est passé 1er classe ( contrairement à aujourd’hui, ce n'était pas rapide et un soldat pouvait faire toute la guerre et être démobilisé 2eme classe.

Il y a 12 heures, Mazeppa a dit :

Un zouave peut-être

image.png.07fef79999fc0d6636bfbd96ae67f214.png

Là, c'est beaucoup plus difficile, ça peut être un Zouave ou un Tirailleur.

Comme beaucoup de soldat des troupes d'Afrique, il a échangé son uniforme coloré pour une tenue "moutarde" qui sera inspiratrice pour le prochain conflit.

29472910.jpg

Voici en couleur ce que donne, la chechia écarlate est recouverte d'une housse  sable au combat qui laissera trés vite la place au casque Adrian.

Sur la photo, il porte la chéchia rouge avec le croissant doré?

Détails intéressant,

image.png.07fef79999fc0d6636bfbd96ae67f214.png

Il porte l'insigne des blessé ( officiellement la médaille n'existe pas ) et sur son bras quatre chevrons de présence au front, le 1er pour un an, les suivant par six mois, il a donc était sur le front deux ans et demi, ce qui date la photo en 1916.

Il y a 13 heures, Mazeppa a dit :

14ème Dragon.

image.thumb.png.6c7471de8acb0e2d6b4d39e6330c2acf.png

Dragon en tenue soit lors de son service militaire, voir éventuellement aux premiers mois de la mobilisation.

Détail intéressant, il porte sur les deux épaules l'insigne aux haches croisées, qui  désigne sa spécialité de  "sapeur".

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.