Jump to content
×
×
  • Create New...

Recommended Posts

Bonjour à tous!

J'ai passé les tests au centre de sélection de Rennes pour devenir Sous office marinier spé GESTRH mais j'ai raté mon anglais. Il faut 50/150 et j'ai eu 46. Mon épreuve de sport n'était vraiment pas terrible non plus! Mon CIRFA m'avait dit que c'était suspension en pronation pour les filles, or depuis 1 an c'est tirage poulie haute à 30kg, que je gère déjà pas mal (40 rep à l'épreuve) mais j'aurai pu faire mieux et m’entraîner plus. Bref.

Cette spécialité étant très demandée je suis quasi sur de ne pas être prise. La psy m'a clairement faire comprendre que ce serai compliquée d'être reçu au vu de mon niveau de sport. J'ai également l'impression que d'être une femme ET pacsé avec un civil pourrait être un frein, or mon compagnon m'encourage!

Au bout de combien de temps pouvons nous repasser les épreuves? Je n'ai pas vraiment envie d'être QMF...

Et la psy m'a parlé du volontariat. En quoi cela consiste-t-il? J'ai cru comprendre que c'était pas mal pour découvrir d'autres métiers dans la Marine et que c'était 800€/m logé et nourrie, sauf que je vis en couple et n'ai pas particulièrement envie de vivre ailleurs que chez moi (sauf pendant mes 7 mois de formation bien évidement).

Je relative mon "échec" en me disant que je n'étais pas suffisamment préparée car j'ai eu peu de temps entre le moment où je me suis décidée à rentrer dans la Marine et les épreuves. Je vais mettre mon temps à profit pour vraiment m'améliorer et être au top pour la prochaine fois!

J'en profite également pour vous demandez, comment vous êtes vous entraîné avant de passer les épreuves?

Ce passage au centre de sélection à été un vrai déclic, je suis encore plus motivée à rentrer dans la Marine! Il y a tous ce que je n'arrive pas à trouver dans la vie civile: du respect, de la fraternité, une chance d'évoluer, donner le meilleur de soi...

Merci à tous pour vos réponses à mes (nombreuses) questions!

 

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur

Bonjour,

Tout d'abord quand je lis ça :

Il y a 15 heures, LaMadame29 a dit :

je vis en couple et n'ai pas particulièrement envie de vivre ailleurs que chez moi (sauf pendant mes 7 mois de formation bien évidement).

Tu crois vraiment qu'en t'engagent dans la Marine ( armée de voyages par excellence ) tu vas pouvoir vivre " chez toi ".

Un marin GESTRH ( ce que l'on appelé avant secrétaire ) à terre peut être affecté à Paris, Brest Cherbourg, Toulon, Rosnay, Hyères, Bram, Lanvéoc-Poulmic, Lann-Bihoué, Landivisiau mais également dans un COMAR, Marseille, Strasbourg, Nantes... mais également en Guadeloupe, à la Martinique, en Polynésie...

Bref tu crois vraiment que tu vas rester chez toi.

Il y a 15 heures, LaMadame29 a dit :

Au bout de combien de temps pouvons nous repasser les épreuves?

Il me semble que tu peux reposer ta candidature pour la prochaine session ( à vérifier auprès de ton cirfa ).

Il y a 15 heures, LaMadame29 a dit :

j'aurai pu faire mieux et m’entraîner plus.

Mais tout le secret de la chose est là !

Il y a 15 heures, LaMadame29 a dit :

Je relative mon "échec" en me disant que je n'étais pas suffisamment préparée car j'ai eu peu de temps entre le moment où je me suis décidée à rentrer dans la Marine et les épreuves. Je vais mettre mon temps à profit pour vraiment m'améliorer et être au top pour la prochaine fois!

Donc effectivement, tu as tout compris, avant de re-postuler, prépare toi, maintenant que tu sais à quoi t'attendre, entraine toi, fait du sport...sinon tu renouvelleras l'échec.

Il y a 15 heures, LaMadame29 a dit :

J'ai également l'impression que d'être une femme ET pacsé avec un civil pourrait être un frein, or mon compagnon m'encourage!

Je ne vois pas pourquoi, dans la Marine, il y a beaucoup de femmes, surtout dans cette spé, elles ne sont pas " vieilles filles " donc forcément vivent avec quelqu'un et un certain nombre font des enfants...ce n'est nullement un frein.

 

Là aussi je suis étonné :

Il y a 15 heures, LaMadame29 a dit :

Je n'ai pas vraiment envie d'être QMF...

 

Il y a 15 heures, LaMadame29 a dit :

la psy m'a parlé du volontariat. En quoi cela consiste-t-il? J'ai cru comprendre que c'était pas mal pour découvrir d'autres métiers dans la Marine et que c'était 800€/m logé et nourrie

Donc tu ne veux pas etre QMF mais tu es tenté par Volontaire.

Le contrat Volontaire et ni plus ni moins une sorte de " service militaire ", tu fais un an et au-revoir, merci d’être venu.

Quelques rares volontaire arrivent soit à préparer maistrance ou à intégrer QMF mais si tu te retrouve dans un emploi de matelot au foyer de la base en Martinique, tu n'aura guère le temps ni la possibilité de préparer ni surtout de passer les épreuves de maistrance à l'autre bout du monde.

Alors qu'un QMF qui bosse, qui est bien noté et apprécié de sa hiérarchie a toutes les chances d'évoluer et pourquoi pas faire carrière.

Il y a 15 heures, LaMadame29 a dit :

Ce passage au centre de sélection à été un vrai déclic, je suis encore plus motivée à rentrer dans la Marine! Il y a tous ce que je n'arrive pas à trouver dans la vie civile: du respect, de la fraternité, une chance d'évoluer, donner le meilleur de soi...

Réfléchie bien à ce que tu veux faire et ce que tu peux faire, maistrance a un niveau assez élevé, tu n'as pas réussi les tests de pré-sélection, après ils refont un tris parmi les meilleurs. Donc il faut avoir de très bons résultats pas simplement être au dessus de la note éliminatoire.

Link to post
Share on other sites

Cher Bouchon Gras,

Je me suis mal exprimée quand je dis que je ne veux pas vivre loin de chez moi. Brest est ma ville d'adoption, mais je suis parfaitement consciente que j'ai une très grande chance de devoir déménager. J'aurai plutôt du dire que je ne veux pas vivre séparée de mon compagnon. Quand au centre de sélection on m'a parlé du volontariat on m'a dit que je serai payé 800€ par mois et que je serai logée et nourrie. C'est tout ce que je sais sur le sujet.

Je ne suis pas tenté par le QMF car je préfère entrer dans la Marine en tout que sous officier, et j'ai parfaitement consciences que je vais être en concurrence avec des candidats meilleurs que moi à Maistrance. Mais mon choix n'est pas définitif. Je vais repasser les épreuves beaucoup mieux préparée. La où j'ai foiré totalement c'est en anglais et au Luc Léger, pour le reste ca allait, mais peu mieux faire, forcément. Si ca ne passe pas à nouveau pourquoi pas QMF. Mais je n'ai eu que peu d'information sur le QMF et le volontariat.

 

Quand je dis qu'être pacsé est "un frein" c'est qu'on a pas arrêter de me rabâcher les oreilles avec le fait que les Monsieurs ne veulent en général pas s'occuper des enfants quand on est en mer. Et que peut-être il ne voudra pas me suivre puisque lui à une carrière ici à Brest. Je l'ai vraiment ressenti comme un obstacle pendant mon entretien avec la psy. Or pour moi, ce n'en est pas un.

En tout cas pour QMF je vais sérieusement y réfléchir et redemander à mon CIRFA plus d'information. Pour l'instant toutes les personnes avec qui j'ai peu en parlé ne me l'ont pas conseillé. Mais je préfère te faire confiance à toi qui en connait un rayon sur le sujet.

 

Merci de tes réponses.

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
Il y a 13 heures, LaMadame29 a dit :

Je me suis mal exprimée quand je dis que je ne veux pas vivre loin de chez moi.

D'accord.

Fait tout de même très attention, car si tu lâche ça comme ça devant un psychologue ou un recruteur, il risque, comme moi de ne pas comprendre et de te classer dans les personnes " non compatible avec les armées ".

Il y a 14 heures, LaMadame29 a dit :

J'aurai plutôt du dire que je ne veux pas vivre séparée de mon compagnon.

Tu es également consciente qu'un marin est fait pour naviguer, même en GESTRH tu peux embarquer ( il y en a sur tous les bâtiments ) et là, ton compagnon ne pourra pas suivre. :Wink@2x:

Il y a 14 heures, LaMadame29 a dit :

Je ne suis pas tenté par le QMF car je préfère entrer dans la Marine en tout que sous officier, et j'ai parfaitement consciences que je vais être en concurrence avec des candidats meilleurs que moi à Maistrance. Mais mon choix n'est pas définitif. Je vais repasser les épreuves beaucoup mieux préparée. La où j'ai foiré totalement c'est en anglais et au Luc Léger, pour le reste ca allait, mais peu mieux faire, forcément. Si ca ne passe pas à nouveau pourquoi pas QMF. Mais je n'ai eu que peu d'information sur le QMF et le volontariat.

Je te comprend, par-contre il vaut mieux intégrer en tant que QMF que Volontaire ( qui souvent est sans suite ).

Il y a 14 heures, LaMadame29 a dit :

Quand je dis qu'être pacsé est "un frein" c'est qu'on a pas arrêter de me rabâcher les oreilles avec le fait que les Monsieurs ne veulent en général pas s'occuper des enfants quand on est en mer. Et que peut-être il ne voudra pas me suivre puisque lui à une carrière ici à Brest. Je l'ai vraiment ressenti comme un obstacle pendant mon entretien avec la psy. Or pour moi, ce n'en est pas un.

Oui je comprend le psy, tu dis que monsieur a sa carrière à Brest, que ce n'est pas un obstacle mais tu dis également que tu ne peux pas vivre séparée de ton compagnon .

Alors si tu te retrouve affectée à Bram ( France Sud, centre radio de la Marine du coté de Carcassonne ) va t'il te suivre ou pourras tu te contenter de le retrouver une fois de temps en temps ?

Il y a 14 heures, LaMadame29 a dit :

En tout cas pour QMF je vais sérieusement y réfléchir et redemander à mon CIRFA plus d'information. Pour l'instant toutes les personnes avec qui j'ai peu en parlé ne me l'ont pas conseillé.

Le tout est de regarder les argument ( les pour / les contres ).

Pour faire simple ( car c'est à étudier plus en profondeur ) :

Maistrance :

Les pour :

- une spécialité de technicien

- contrat de 10 ans

- carrière direct en tant qu'officier marinier

- donc une meilleur solde

- une plus grande possibilité de carrière...

- Une bonne formation de base.

Les contres :

- 10 ans c'est long si la carrière de marin ne te convient pas.

- C'est pas parce-que tu sort ( quartier maitre admissible, presque officier marinier ) que tout est gagné, si tu te laisse vivre, ça sarrette au bout des 10 ans.

- Si tu n'est pas au top, bon travail, bonnes notations... tu n'avanceras pas plus vite et certains QMF méritant peuvent passer maitre avant toi.

- En général les fifes ( surnom des maistranciers en affectation ) ne sont pas forcément super bien vu, il arrivent second maitre mais les quartiers maitres leurs montrent le boulot et en savent en général plus qu'eux... ( la majorité s’intègre bien ).

- Un an en école ça peu être long.

 

QMF :

Les pour :

- spécialité rejoignant celles des maistranciers donc intéressante.

- Formation " classes " puis école de métier puis affectation ( tu ne reste pas un an en école )

- Formation continuelle, en affectation.

- Un bon QMF peut faire une belle et longue carrière, voir passer devant un maistrancier une fois le BAT obtenu.

- Un quartier maitre est respecté en affectation, souvent il connait son boulot.

- contrat moins long donc si ça ne te convient pas tu peux partir à échéance plus courte.

 

Les contres :

- Contrat plus court.

- Si le BAT n'est pas obtenu, la fin de l'aventure ce profile...

- Un QMF commence en bas de l'échelle.

- Le QMF peut être un peu dégouté en voyant le maistrancier ( novice ) arriver en affectation, lui " apprendre " le boulot mais être en dessous de lui hiérarchiquement.

- Solde un peu moins élevé

 

Volontaire

Les pour :

- découverte de la Marine

- Un an de boulot d'assuré

- possibilité ( pour ceux qui bosseront beaucoup, qui seront bien vu de leurs hiérarchie... ) d'évoluer comme QMF ou éventuellement de candidater à maistrance ( suivant le lieu d'affectation, ce n'est pas toujours possible ).

 

Les contres :

- Pas de spécialité réelles comme à maistrance ou QMF

- Aucun formation métier, juste les " classes "

- Fonction et emploi ce rapprochant de ce que faisait un appelé de base ( travail de mousse )

- Peu voir pas d'avenir.

- Travail très différent des maistranciers et des QMF, donc pas forcément vendeur.

- Très peu arrivent à déboucher sur un contrat QMF ou maistrance.

 

J'en oubli forcément mais ça te donne déjà une base.

Link to post
Share on other sites
  • Similar Content

    • By Amerlet
      Bonjour,
       
      Je souhaite intégrer l'école de maistrance en tant que fusiliers marins et j'aimerais savoir les attendus pour les entretient de motivation et psychologique.
       
      Merci pour vos réponse
       
      Antoine
    • By thomas1411
      Bonjour à tous,
      Alors voila je me poser une question je viens de candidater à nouveau en tant que réserviste au 17e RGP à Montauban en tant que combattant auprès d'une compagnie de combat en tant que MDR est j'aimerais savoir si une fois avoir fini ma FMIR est avoir eu un "Grade" en tant que MDR, je pourrait passer une formation pour devenir Sous-officier sachant que je n'ai pas encore le bac
      Merci d'avance pour vos réponse
    • By eva.rbd
      Bonjour, je prépare actuellement le concours SOG et je me consacre au sport. Je me demandais quel était le niveau dans une école. Je fais 1h30 de kick-boxing par semaine, je vais a la salle à peu près 1h30 deux fois par semaine. Ma question serait quel niveau est requis pour intégrer l'école, au niveau du cardio, de la force musculaire, doit-on savoir courir 10km sans arrêter ?  Je me doute que le niveau présenter lors du concours n'est pas représentatif de l'école. J'ai encore 1 an pour m’entraîner, pensez-vous que cela est suffisant ? 
      Merci par avance pour vos réponses. 
    • By Ahrtok
      Bonjour a tous! Alors voilà je veux m'engager dans la réserve ( je suis a l'étape de sélection de l'unité) je voulais avoir votre avis sur ma préparation, je fais du sport 4 fois par semaine, essentiellement des pompes de différentes sortes pour tout travailler, je fais des séries de 4*25 pompes prise large 4*10 mains serrées coudes  écartés 4*10 mains serrées coude serrés et ensuite 3*1mn de crunch et niveau traction je n'arrive a faire que 3 series de 7. Et niveau endurance je faisais 10km il y a quelques mois  mais je me suis blessé et aujourd'hui j'ai du mal a reprendre! Et je fais 1m82 pour 65kg Pensez vous que je part avec de bonne base niveau physique ?
      Et je stress un peux pour l'entretien car je vois que beaucoup de personnes  qui souhaitent s'engager dans la réserve sont calés et savent vraiment ou ils posent les pieds et pratique déjà un sport a bon niveau. Je n'ai aucune expérience de l'armée alors cela me stress un peu pour l'entretien et la lettre de motivation, mais j'en ai beaucoup a revendre, de la motivation!
      J'espère que même si l'article est personnel qu'il poura aider d'autre personne que moi qui se pose les même question et qui sont un peux dans le    flou ! Merci d'avance
    • By Bouchon-Gras 49
      Aujourd'hui je vous propose d'aborder une décoration civile mais qui peut être attribué à des militaires à titre militaire ou civil ( engagement avec des responsabilités, dans un club ou depuis 2013 dans une association ).

      La médaille de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif instaurée par le décret no 69-942 du 14 octobre 1969 — sous le nom de médaille de la jeunesse et des sports — en remplacement de l'ordre du Mérite sportif et de la médaille d’honneur de la jeunesse et des sports (1956-1969), est destinée à récompenser les personnes qui se sont distinguées d'une manière particulièrement honorable au service de l'éducation physique, des sports, des mouvements de jeunesse, des activités socio-éducatives, des centres de vacances et de loisirs, des œuvres de plein air, des associations et de toutes les activités s'y rattachant.
      Un peu d' histoire :
      L'ORDRE DU MÉRITE SPORTIF :
      L’ordre du Mérite sportif est créé par décret, le 6 juillet 1956, le même jour que la Médaille d’honneur de la Jeunesse et des Sports. Ces deux distinctions se substituent, à compter de cette date, à la Médaille de l’éducation physique et des sports créée en 1946 en remplacement de la Médaille d’honneur de l’éducation physique et des Sports de 1929.

      Lors de la constitution de l’ordre, les titulaires de la Médaille de l’éducation physique et des sports sont reclassés de la manière suivante :
      les titulaires de l’échelon bronze deviennent titulaires de la médaille d’honneur de la jeunesse et des sports ; les titulaires de l’échelon argent deviennent chevaliers du mérite sportif ; les titulaires de l’échelon or deviennent officiers du mérite sportif. Cet ordre est administré par le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports puis par le secrétaire d’État aux sports assisté par un conseil de l’ordre. Le décret du 3 décembre 1963, portant création de l'ordre national du Mérite, supprime l’Ordre du mérite sportif.

      La médaille de la jeunesse et des sports est décernée aux personnes justifiant des conditions d'ancienneté suivantes : 8 ans de service pour obtenir la médaille de bronze, 12 ans de service pour la médaille d'argent et 20 ans de service pour la médaille d'or.

      Le décret n° 2013-1191 du 18 décembre 2013 remplace les termes et de la vie associative par et de l'engagement associatif dans le titre de la médaille et modifie les conditions d'ancienneté pour l'attribution des différents échelons :

      Médaille de bronze : 6 ans de service  ; Médaille d'argent : 10 ans de service  ; Médaille d'or : 15 ans de service. Par décret du 18 décembre 2013, le bénéfice de la Médaille de la Jeunesse et des Sports, qui existait depuis 1969, est élargi à la valorisation de tout engagement bénévole en faveur de l’intérêt général.
      Intitulée dorénavant Médaille de la Jeunesse, des Sports et de l’Engagement Associatif, elle ouvre la possibilité de récompenser le travail remarquable et trop souvent sous-estimé de ces nombreux bénévoles engagés dans les associations partenaires de nos politiques publiques.

      A la différence de l'ancienne " médaille de la jeunesse et des sports ", la médaille de la jeunesse, des sports et de l'engagement associatif comporte au revers un cartouche permettant éventuellement de graver le nom du récipiendaire.
       
      Ressentie par les bénéficiaires comme étant une réelle reconnaissance de leur mérite et un encouragement à poursuivre leur engagement, cette distinction honorifique est un geste fort de l’Etat en faveur d’une mobilisation exemplaire pour le mieux vivre ensemble.
      Une attention particulière est portée à la valorisation de l’engagement des femmes, avec comme objectif de tendre vers la parité dans les deux promotions annuelles de médaillés.

      La médaille de la jeunesse et des sports est attribuée chaque année à l'occasion des promotions du 1er janvier et du 14 juillet. Les dossiers de demandes de médailles de bronze sont traités par les comités régionaux ou départementaux de la Fédération française des Médaillés de la Jeunesse, des Sports et de l'Engagement Associatif (FFMJSEA), les médailles étant attribuées par la préfecture de la région ou du département. Pour les médailles d'argent et d'or ces mêmes comités instruisent les dossiers concomitamment avec la direction régionale ou la direction départementale correspondante qui les transmet au ministère de la Jeunesse et des Sports pour attribution des médailles.

      Insigne de boutonnière pour vestons civil et Dixmudes pour uniformes.
       
      ( Source : Wikipédia / ddsc.Paris.gouv.fr )
      https://www.legifrance.gouv.fr/affichSarde.do;jsessionid=DD8E668DA112653CA4FCAEDEF4445E7C.tplgfr32s_1?reprise=true&page=1&idSarde=SARDOBJT000007104649&ordre=null&nature=null&g=ls