Jump to content
×
×
  • Create New...

L' école interarmées des sports.


Recommended Posts

  • Administrateur

 

Je place ce sujet ici en attendant la création de son propre emplacement...

 

En ces temps de sports Olympiques en Corée, nous avons pu admirer les belles, les très belles performances de nos Athlètes, sans même penser que certains sont militaires, je vous invite donc à découvrir cette longue tradition des sports de haut niveau dans les Armées.

insigne_eis_dessin_0.png

Créée en 1967, l’École interarmées des sports est née de la fusion de l’école d’Antibes, du groupement sportif interarmées de Joinville, du centre d’éducation physique de la Marine de Toulon et des sections sportives militaires de tir de Montauban, de parachutisme de Pau et de pentathlon de Bordeaux. Garante du maintien en condition physique opérationnelle, l’École interarmées des sports (EIS) assure la formation des spécialistes d’Entraînement physique militaire et sportif (EPMS) des trois armées et de la Gendarmerie nationale. Elle forme également les moniteurs et instructeurs aux Techniques d’interventions opérationnelles rapprochées (TIOR), aux Techniques d’optimisation du Potentiel (TOP).

 

L’École forme également les spécialistes en sports de combat et dispense des séances de préparation physique opérationnelle. Une cellule « militaires blessés et sport » est créée depuis juillet 2013. Elle poursuit des objectifs dans la formation à l’encadrement des militaires blessés, participe à l’organisation technique des RMBS et organise des stages de sélection et de préparation physique pour l’accès des blessés à la compétition. Enfin l’École interarmées des sports forme également des stagiaires étrangers.

 

logo_armee_de_champions_0.png

La professionnalisation des armées a entraîné une modification de l’organisation du sport militaire. En 2002, le mythique Bataillon de Joinville, qui a accueilli plus de 21 000 athlètes en 45 ans, disparaît. Cette disparition a rendu nécessaire la mise en place d’un dispositif spécifique regroupant les Sportifs de haut niveau de la Défense (SHND).

 

Le 8 avril 2003, le ministre de la Défense et le ministre des Sports ont signé un accord-cadre pour le développement du sport de haut niveau et du sport de masse au sein des armées.

 

L’accord-cadre du 4 mars 2014 introduit plus de souplesse et d’adaptabilité dans le recrutement et la gestion des sportifs de haut niveau sur l’ensemble des disciplines sportives. 88 postes sont réservés au soutien des sportifs de haut niveau et composent le bataillon de Joinville, auxquels pourront s’ajouter d’autres sportifs recrutés dans le cadre du dispositif « Handicap » du ministère de la Défense et le personnel militaire ayant accédé au haut niveau. Ils forment l’« Armée de champions », nom officiel du dispositif.

 

Les sportifs servent de modèle en interne aux armées pour promouvoir la pratique du sport, essentielle au métier de militaire. Ils représentent également la Défense et ses valeurs dans la société civile, devenant le trait d’union entre l’armée et la Nation.

 

Depuis les Jeux olympiques d’Athènes en 2004, les Sportifs de haut niveau de la Défense ont remporté 14 médailles d’or, 10 médailles d’argent et 15 médailles de bronze. Aux Jeux paralympiques de Pékin de 2008 et de Londres de 2012, ils ont remporté 1 médaille d’or, 1 médaille d’argent et 2 médailles de bronze.

 

DES ATHLÈTES :

L'Armée de Champions est fière d'accueillir dans ses rangs le soldat Manuel Cornu.

img_9941.jpg

Après sa récente médaille d'argent sur l'épreuve bloc d'escalade aux Jeux mondiaux militaires d'hiver de Sochi, le soldat Manuel Cornu a à coeur de porter haut les couleurs de la France et de l'armée de Terre dans sa discipline.

Le soldat Cynthia Vescan

Le jour de son 25ème anniversaire, Cynthia Vescan a signé son contrat d'engagement au Centre National des sports de la Défense.

Le soldat Vescan, rejoint ainsi l'Armée de Champions et l'armée de Terre.

 

img_7411.jpg

 

Son palmarès :

 

  • Vice-championne du monde junior en 2010, 2011 et 2012
  • Vice-championne d'Europe junior en 2009, 2010 et 2011
  • Championne de France 2012 en sénior et 2010 en junior

 

caporal-chef Aurélien Raphaël

Triathlète, spécialiste en courte distance, il a toujours porté au plus haut niveau les couleurs du Bataillon de Joinville qu'il avait intégré en février 2008. Lors de sa visite début février, il a tenu à remercier l'ensemble du personnel du CNSD pour son soutien.

raphael_v.jpg

Il a souhaité rester au sein du ministère de la Défense et intégre un régiment d’exception, le Régiment d'Infanterie Chars de Marine (RICM) à Poitiers, régiment le plus décoré de France. Actuellement 14ème au ranking mondial,sélectionné comme remplaçant lors des derniers JO à Rio, il aura à cœur d’honorer et de représenter au plus haut les couleurs de son unité et de se qualifier pour être titulaire aux prochains Jeux...

 

Palmarès 2016 :

  • Vainqueur de la coupe de Quarteira
  • 2ème de la Coupe du Monde de Cagliari
  • 5ème de la WTS de Leeds
  • 7ème de WTS de Cape Town
  • 2ème du GP de Valence
  • 3ème du Championnat de France

 

Le soldat Christian MBilli Assomo a récemment décidé de mettre un terme à sa carrière militaire pour accéder au monde de la boxe professionnelle.

20161005_acculturation_topo_083.jpg

Champion de France en 2015 et vainqueur du Championnat de l’Union européenne en 2014, il avait rejoint l’Armée de Champions le 1er mars 2016 en signant un contrat de 2 ans au sein de l’armée de Terre. Sportif de haut niveau dans la discipline Boxe en – de 75 kg, il a remporté en 2016 le tournoi de qualification olympique européen. Aux JO de Rio cet été, il s’est classé à une belle 5ème place. 

 

gendarme adjoint volontaire Alexis RAYNAUD

Alexis Raynaud, 22 ans, médaillé de bronze au tir à la carabine 50 mètres 3 positions aux Jeux Olympiques de Rio cet été a choisi d'intégrer l'Armée de Champions du ministère de la Défense.

img_6066_2.jpg

Il a signé un premier contrat de deux ans, renouvelable, comme gendarme adjoint volontaire à l'Ecole de Gendarmerie de Fontainebleau.

 

Le gendarme adjoint volontaire Raynaud rejoint ainsi au sein de l'Armée de Champions et de la Gendarmerie son ami, le gendarme adjoint volontaire Jean Quiquampoix, vice-champion olympique au pistolet vitesse à Rio, s'entraînant dans le même club que lui à Antibes.

 

Dans son palmarès:

- Médaillé de bronze aux JO de Rio 2016

- 4 titres de champion du monde (Junior)

- 2 titres de vice-champion du monde

- Vice-champion d'Europe

- 1 titre de champion d'Europe par équipe...

 

matelot Manon AUDINET

 

Manon AUDINET, 24 ans, sportive de haut niveau en Nacra 17 (catamaran olympique), a souhaité rejoindre les rangs de l'Armée de Champions du ministère de la Défense.

img_6182_0.jpg

Elle a signé, en présence du CRC1 Hervé Piccirillo, commissaire aux sports militaires, son premier contrat avec la Marine nationale, au Centre national des sports de la Défense.

 

Elle rejoint donc notamment le second-maître Billy Besson et le matelot Marie Riou également membres de la Marine nationale et 4 fois champions du monde de Nacra 17.

En 2016, elle est arrivée, avec son équipier, 7e aux championnats du monde de Clearwater (USA), elle est également vice-championne d'Europe (2014).

 

DES CHAMPIONS :

Le gendarme Cyril Graff et le gendarme adjoint volontaire Alexis Raynaud remportent 3 médailles par équipe aux Championnats d'Europe de Baku en Azerbaïdjan. Alexis Raynaud remporte également une médaille d'or supplémentaire en individuel.

20431462_10155462088052295_4739406275528486917_n.jpg

Dans des conditions particulièrement difficiles (rafales de vent à plus de 65km/h) le gendarme Cyril Graff et le gendarme adjoint volontaire Alexis Raynaud remportent 3 médailles par équipe à 300m. 2 médailles d'or pour le tir 3 positions et le couché, et une médaille de bronze pour 3x20 standard. Le gendarme adjoint volontaire Alexis Raynaud remporte également la médaille d'or au 300m 3 positions devant les 2 Hongrois Istvan Péni et Peter Sidi.

 

JO 2018 : Martin Fourcade

XVM22a49276-1883-11e8-9a69-2c6c51585454.jpg

 

50025359.jpg

Le chasseur Fourcade en 2010.

photo-1507210656.jpg

Sergent puis,

Fourcade.jpg

Sous lieutenant Martin Fourcade.

"Sans l’aide de la Défense, armée, je ne sais pas si j’aurais pu supporter ces coûts inhérents à ma pratique du haut-niveau."

 

Tessa Worley

3118917213_37df9837e6.jpg

spécialiste de l'épreuve du slalom géant. Elle fait partie depuis 2008 des meilleures mondiales dans cette discipline en Coupe du monde, totalisant à ce jour vingt-quatre podiums dont douze victoires. Elle est également membre de l'Équipe de France militaire de ski (EFMS).

Le 14 février 2013, Tessa Worley remporte son premier titre de championne du monde de slalom géant à Schladming. Elle est à nouveau sacrée dans la même discipline le 16 février 2017 à Saint-Moritz. Tessa Worley est également double médaillée d'or mondiale avec la France dans la compétition par équipes, en 2011 et en 2017. Au terme de la 2016-2017, Tessa Worley remporte le globe de cristal couronnant sa première place au classement de la Coupe du monde de slalom géant.

0239d887-01a6-4134-b974-2df2ad7d1e16.jpeg

La géantiste Tessa Worley, "sergent Worley", n'oublie jamais de remercier le soutien apporté par les armées après sa grave blessure juste avant les JO de Sotchi. Mais au-delà de ce soutien, ces sportifs de haut niveau partagent avec les militaires actifs une même solde, les mêmes filières de reconversion, mais plus important, les mêmes valeurs. "On se retrouve autour des mêmes forces mentales qui font que nous sommes de bons sportifs et de bons militaires"

 

Le nageur Alain Bernard sous l'uniforme de gendarme

Alain Bernard, le recordman du monde de natation en 100 m nage libre, est désormais gendarme. Il a signé mardi 29 avril un contrat de gendarme adjoint volontaire (GAV), à l’école de Montargis (Loiret).

alain_benard.jpg

A cette occasion, il a perçu son paquetage, mais son uniforme a dû être taillé sur mesure, à cause de son gabarit... Il chausse du 46.

Alain Bernard est affecté au centre national d’instruction nautique d’Antibes, mais se consacrera essentiellement à son activité de sportif de haut niveau, comme dix sept autres militaires de la gendarmerie. Le ministère de la Défense accueille ainsi dans ses rangs 160 sportifs de haut niveau. (Photo: gendarmerie nationale)

 

Pauline Ferrand-Prévot

GN_champione VTT.jpg

coureuse cycliste française polyvalente, qui gagne aussi bien des épreuves de cyclisme sur route et de cyclo-cross que de VTT. En 2014, elle devient la première Française championne du monde sur route depuis Jeannie Longo en 1995. Elle remporte la même année le titre mondial sur le relais mixte VTT. En 2015, elle remporte les titres mondiaux en cyclo-cross et VTT cross-country, et devient ainsi à 23 ans la première cycliste de l'histoire à détenir simultanément un titre mondial sur trois disciplines différentes. Elle compte également 25 titres de championne de France et trois titres de championne du monde junior, toutes disciplines confondues. Elle court depuis 2017 sous les couleurs de l'équipe Canyon-SRAM Racing.

 

Élodie Clouvel

GN_ brigadière-chef Elodie CLOUVEL_1.jpg

Élodie Clouvel commence d'abord une carrière de nageuse : membre du pôle France de Font-Romeu-Odeillo-Via, elle est ensuite entraînée par Philippe Lucas à Canet-en-Roussillon. En 2008, lors des championnats de France de natation, elle échoue à se qualifier pour les Jeux de Pékin.

Elle décide de se reconvertir dans le pentathlon moderne et rejoint l'INSEP en septembre 2008. En 2010, elle obtient la médaille de bronze du championnat de France, du championnat du monde juniors et du championnat d'Europe par équipes. L'année suivante, elle devient championne de France de pentathlon moderne et finit troisième de l'épreuve finale de la coupe du monde disputée à Londres.

Le 17 mars 2012, elle s'impose à Rio de Janeiro et se qualifie pour les Jeux de Londres.

Depuis le 1er octobre 2012, Jean-Paul Pes est son préparateur mental. Il l'accompagne dans tous les plus grands rendez-vous comme sur les derniers Jeux olympiques d'été de 2016 où Élodie décroche la première médaille de l'histoire française en pentathlon moderne.

 

Aymonier Célia - Caporal - Biathlon

 

aymonier-celia.png

 Équipe de France de biathlon Née le 5 août 1991 à Pontarlier (25) Armée de terre/CNSD - Les Fourgs Entrée en service : 2 octobre 2012 Le site de Célia ! 21ème du classement général de la coupe du monde 2017 Médaille de bronze en relais au championnat du monde en 2017 4 top 15 en coupe du (...)


2016tefms10-04-0388.png

Baron Alizée -chasseur- Ski Cross Équipe de France de ski cross Née le 6 août 1992 à Montpellier (34) Armée de Terre/CNSD- Équipe compétition Champsaur Entrée en service : 04/10/2016 www.alizeebaron.com 2e du classement final de la coupe du monde de ski cross 2015 3e du classement final de la coupe du monde de ski cross (...)


barthet-anne-sophie.png

Barthet Anne-Sophie - Caporal - Ski alpin Équipe de France de ski alpin (technique) Née le 23 février 1988 à Toulouse (31) Armée de terre/CNSD - Courchevel Entrée en service : 3 novembre 2011 www.annesophiebarthet.com 7 top 10 en coupe du monde 3ème place en coupe du monde de combiné de Soldeu (AND) en 2016 3ème championnats du (...)


2015tefms03-26-4982.png

Bescond Anaïs - Caporal-chef - Biathlon Équipe de France de biathlon Née le 15 mai 1987 à Aunay-sur-Odon (14) Armée de terre/CNSD - Morbier Bellefontaine Entrée en service : 4 septembre 2007 www.anaisbiathlon.com 14ème du classement général de la coupe du monde 2017 7 podiums dont une victoire en championnat du monde 7 podiums (...)


_ypm4020.jpg Bochet Marie - agent sous contrat- Ski alpin Handisport Agent sous contrat Née le 9 février 1994 à Chambery CNSD / Albertville Entrée en service : le 1er janvier 2016 www.bochet-marie.com 4 fois championne olympique à Sotchi en 2014 15 fois championne du monde 5 fois vainqueur du classement général de la coupe du monde 80 podiums en coupe du (...)

braud-francois.png

Braud François - Caporal-chef - Combiné nordique Équipe de France de combiné nordique Né le 27 juillet 1986 à Pontarlier (25) Armée de terre/CNSD - Chamonix Entré en service : 5 septembre 2006 www.francois-braud.fr 12ème classement coupe du monde de combiné en 2017 Champion du monde petit tremplin en relais en 2013 Champion du monde de (...)


chanavat_lucas_c_brut_2_.jpg CHANAVAT Lucas - Gendarme adjoint volontaire - Fond (sprint) 2017Championnats du monde14ème Sprint libre Lahti (FIN) 2017Championnats du monde11ème Sprint par équipes Lahti (FIN)1 6-17Coupe du monde27Classement général 15-16Coupe du monde92Classement général

benjamin--daviet.png

Daviet Benjamin - Agent sur contrat - Handiski Équipe de France de handiski Né le 16 juin 1989 à Annecy (74) CNSD - Handisport annécien Entré en service : 26 mars 2015 Médaille de bronze jeux paralympiques de Sotchi en 2014 10 médailles en championnats du monde dont 4 titres 32 podiums en coupe du monde dont 16 victoires Vainqueur du (...)


desthieux-simon.png

Desthieux Simon - Caporal - Biathlon Équipe de France de biathlon Né le 3 décembre 1991 à Belley (01) Armée de terre/CNSD - Lompnes Entré en service : 3 novembre 2011 25ème du classement général de la coupe du monde 2017 Vice-champion du monde de relais en 2017 11 podiums dont 5 victoires en relais en coupe du monde Double (...)


2015tefms03-25-4436.png

Duvillard Robin - Caporal-chef - Ski de fond Équipe de France de ski de fond Né le 22 décembre 1983 à St-Martin d’Hères (38) Armée de terre/CNSD - Villars de Lans Entré en service : 9 novembre 2007 www.robinduvillard.com 3e au relais des championnats du monde de Falun (SUE) 2015 Médaille de bronze en relais aux Jeux Olympiques de (...)

Faivre-Picon Anouk - Caporal - Ski de fond Équipe de France de ski de fond Née le 18 février 1986 à Pontarlier (25) Armée de terre/CNSD - CSR Pontarlier Entrée en service : 2 novembre 2010 www.anoukfaivrepicon.blogspot.com 4ème des jeux olympiques de Sotchi en relais en 2014 1ère d’une coupe du monde de distance en 2016 (...)


fayed-guillermo.png

Fayed Guillermo - Caporal-chef - Ski alpin Équipe de France de ski alpin (vitesse) Né le 28 novembre 1985 à Chamonix (74) Armée de terre/CNSD - Chamonix Entré en service : 3 novembre 2011 3ème de la coupe du monde de descente en 2015 4 podiums en coupe du monde 5e du championnat du monde de descente de Beaver Creek (USA) 2015 2e de (...)


2017tefms10-04_7789slt.png

Fourcade Martin - Sous-lieutenant - Biathlon Équipe de France de biathlon Né le 14 septembre 1988 à Céret (66) Armée de terre/CNSD - Font-Romeu Pyrénées 2000 Entré en service : 7 octobre 2008 www.martinfourcade.fr 1er du classement général de la coupe du monde 2017 Double champion olympique à Sotchi en 2014 Double médaillé argent (...)


fourcade-simon.png

Fourcade Simon - Caporal-chef - Biahtlon Équipe de France de biathlon Né le 25 avril 1984 à Perpignan (66) Armée de terre/CNSD - Villard de Lans Entré en service : 3 août 2004 www.fourcadebrothers.fr Vainqueur du classement de l’individuelle en 2012 Champion du monde de relais mixte en 2009 9 podiums en coupe du monde 18 podiums (...)


goalabre-paul.png

Goalabré Paul - Caporal - Ski de fond Équipe de France de ski de fond Né le 26 septembre 1991 à Briançon (05) Armée de terre/CNSD - SC Queyras Entré en service : 2 octobre 2012 Vainqueur de la coupe d’Europe en 2015 2 victoires en coupe continentale 2015 Triple médaillés aux jeux mondiaux militaires de Sotchi en 2017 Vice-champion (...)


2016tefms10-04-0367-2.png

Gros Baptiste - chasseur- Ski de fond (Sprint) Équipe de France de ski de fond Né le 17/07/1990 à Annecy (74) Armée de Terre/CNSD-Les Dragons d’Annecy Entré en service : 04/10/2016 www.baptistegros.com 4ème de la coupe du monde de sprint en 2016 1er de l’étape de la coupe du monde de sprint de Québec (CAN) 2016 3 podiums en coupe du (...)


2015tefms01-10-8462.png

Jouve Richard - Chasseur - Ski de fond Équipe de France de ski de fond Né le 25 octobre 1994 à Briançon (05) Armée de terre/CNSD - Montgenèvre Val Clarée Entré en service : 1er octobre 2015 6 podiums en coupe du monde dont 1 victoire. 3e de la coupe du monde de sprint Konthiolahti (FIN) 2015 Vice-champion du monde junior de relais (...)


2015tefms01-10-8302.png

Latuillière Énora - Chasseur - Biathlon Équipe de France de biathlon Née le 31 juillet 1992 à Chamonix (74) Armée de terre/CNSD - Chamonix Entrée en service : 1er octobre 2015 6ème du classement général de la coupe d’Europe 2017 Vice-championne du monde de relais à Konthiolahti en 2015 Championne du monde militaire de patrouille en (...)


2015tefms03-25-4381.png

Midol Bastien - 1ère classe - Ski Cross Équipe de France de ski cross Né le 3 août 1990 à Annecy (74) Armée de terre/CNSD - Le Grand Bornand Entré en service : 2 septembre 2014 Vice-champion du monde de skicross à Voss (NOR) 2013 3ème classement coupe du monde de ski cross en 2015 Vice-champion du monde en 2013 2 podiums dont 1 (...)


2015tefms03-26-4804.png

Missillier Steve - Caporal-chef - Ski alpin Équipe de France de ski alpin (technique) Né le 12 décembre 1984 à Annecy (74) Armée de terre/CNSD - Le Grand Bornand Entré en service : 5 décembre 2006 www.steve-missillier.com Vice-champion olympique de géant à Sochi (RUS) 2014 6e du slalom des championnats du monde de Val d’Isère (FRA) (...)

Moenne Loccoz Nelly - Brigadier-chef - Snowboardcross Équipe de France de snowboard cross Née le 9 avril 1990 à Annecy (74) Gendarmerie/CNSD - Le Grand Bornand Entrée en service : 12 novembre 2013 Vice-championne du monde de snowboard cross à Kreischberg (AUT) 2015 Vice-championne du monde de snowboard cross à La Molina (ESP) 2011 Vainqueur du (...)


2015tefms01-10-8340.png

Roger Brice - Chasseur - Ski alpin Équipe de France de ski alpin (vitesse) Né le 9 août 1990 à Bourg St-Maurice (73) Armée de terre/CNSD - La Plagne Entré en service : 1er octobre 2015 1 podium en coupe du monde en 2015 12ème des championnats du monde de super G en 2015 3 TOP 10 en coupe du (...)


laetitia-roux.png

Roux Laetitia - Lieutenant - Ski alpinisme Équipe de France de ski alpinisme Née le 21 juin 1985 à Gap (05) Gendarmerie/CNSD - CAF Buëch Dévoluy Entrée en service le : 20 juin 2011 www.laetitiaroux.ski • 17 titres de championne du monde • 8 fois vainqueur de la coupe du monde • 60 victoires en coupe du monde • 7 fois (...)


sevennec-alexis.png

Sevennec-Verdier Alexis - Brigadier-chef - Ski alpinisme Équipe de France de ski alpinisme Né le 8 avril 1987 à Thonon (74) Gendarmerie/CNSD - Morzine Avoriaz Entré en service : 18 février 2013 • Vice-champion du monde de relais en 2015 • 2ème de la Pierra Menta en 2017 • 3ème en relais aux championnats du monde en 2013 • 4 médailles aux (...)


2015tefms03-25-4366.png

Théaux Adrien - Caporal-chef - Ski alpin Équipe de France de ski alpin (vitesse) Né le 18 septembre 1984 à Tarbes (65) Armée de terre/CNSD - Val Thorens Entré en service : 7 août 2007 www.adrientheaux.com 9ème classement coupe du monde de descente 2017 3ème des championnats du monde en 2015 12 podiums dont 3 victoires en coupe du (...)


hugue-coraline.png

Thomas-Hugue Coraline - Caporal-chef - Ski de fond Équipe de France de ski de fond Née le 11 mars 1984 à Embrun (05) Armée de terre/CNSD - Crevoux Entrée en service : 12 septembre 2005 www.coraline-hugue.fr 4ème des jeux olympiques de Sotchi en relais en 2014 1ère d’une coupe d’Europe en 2016 3 titres de championne du monde militaire en (...)


2016tefms03-04-0322.png

Vaultier Pierre - Sergent - Snowboardcross Équipe de France de snowboard cross Né le 24 juin 1987 à Briançon (05) Armée de terre/CNSD - Serre-Chevalier Entré en service : 3 novembre 2011 www.pierrevaultier.com • Champion olympique de snowboard Cross à Sotchi en 2014 • Champion du monde 2017 • 6 fois vainqueur de la coupe du (...)


2015tefms03-25-4340.png

Worley Tessa - Sergent - Ski alpin Équipe de France de ski alpin (technique) Née le 4 octobre 1989 à Annemasse (74) Armée de terre/CNSD - Le Grand Bornand Entrée en service : 7 octobre 2008 www.tessaworley.net 1ère classement coupe du monde de géant 2017 4 fois championne du monde (2011, 2013 et 2 fois en 2017) 20 podiums (...)

 

DES MARINS ÉGALEMENT :

billy-besson-et-marie-riou.png

Le 16 août, le duo de voile Nacra 17, composé du matelot Marie Riou et du second maître Billy Besson a terminé 6e de la compétition. Quadruples champions du monde entre 2013 et 2016, et « marins de l’année 2015 », le duo comptait parmi les favoris au JO, mais n’a pu se donner pleinement, le SM Besson ayant été handicapé par une hernie discale. Le matelot Marie Riou et le SM Billy Besson ont tous deux rejoint les rangs de la Marine nationale en 2014.

 

DSC_5373.JPG

le matelot Charline Picon, championne du monde de planche à voile 2014 et le second-maître Yohann Aby, triple champion du monde de parachutisme free-fly.

Engagé dans la Marine en 2007, Yohann Aby, déjà athlète de haut niveau à l’époque, a d’abord intégré l’Ecole de Maistrance en suivant un parcours classique d’officier marinier. Il est alors devenu moniteur sportif, alternant entre le parachutisme à haut niveau et son rôle de moniteur, qui l’a mené jusqu’à Lorient pour faire de l’instruction à la chute libre à la force maritime des fusiliers marins et commandos. C’est en 2013 qu’il intègre « l’armée de Champions », nom officiel de l’équipe placée sous la responsabilité du commissaire aux sports militaires, commandant également le centre national des sports de la Défense (CNSD). Il peut alors s’adonner à plein temps, et de manière professionnelle au parachutisme freestyle, discipline artistique de chute libre où un performer exécute des figures acrobatiques, mouvements libres ou imposés par la Fédération internationale de Parachutisme. Fortement motivé par les valeurs de la Marine, il a retrouvé dans l’armée une humilité propre à la pratique de son sport. C’est confronté au risque de mort que l’on atteint le dépassement de soi. Le maintien de la condition physique également : le second-maître Aby fait 12 à 14 sauts par jour, environ 1 200 sauts par an, ce qui implique un entraînement régulier.

Le matelot Charline Picon, est quant à elle championne de planche à voile RS:X. Ce sport n’étant pas professionnel, elle s’est engagée en 2013 dans la Marine nationale afin de pallier à la précarité de son statut. Elle est intégrée alors directement à « l’armée de Champions », et peut se consacrer pleinement à la préparation des jeux olympiques de 2016. Championne d’Europe et championne du monde en 2014, elle prépare cette année le Test Event de Rio qui aura lieu au mois d’août.  Engagement, dynamisme, condition physique, le matelot Charline Picon a retrouvé dans la Marine des valeurs communes avec la pratique de son sport. Travaillant quotidiennement avec un entraineur, la notion de confiance est également une donnée importante qu’elle a retrouvée à travers l’esprit d’équipage. Enfin, elle a été particulièrement séduite par l’idée de représenter la France à un niveau international.

 

Et bien d' autre encore...

 

Source  : 

- https://www.defense.gouv.fr/marine/a-la-une/rio-2016-bilan-des-marins-aux-jeux-olympiques

- http://sports.defense.gouv.fr/content/ecole-interarmées-des-sports

- http://www.efms.fr/

- http://www.colsbleus.fr/articles/4540

FGI_EFMS_03.jpg

aymonier-celia.png

  • Like 1
Link to post
Share on other sites


  • Posts

    • Bonsoir, Je passe bientôt mes concours de GAV et une question me trotait dans la tête... J'ai un nom de famille très long, composé de 3 parties, en tout 13 lettres et 2 espaces. Du coup je me demandais, quand c'est comme ça, sur les étiquettes des uniformes mon nom sera indiqué de qu'elle façon ? Bonne soirée à tous ! En espérant avoir une réponse à ma question.
    • De passage à Nantes pour une formation, cherchant une boulangerie qui ferai des café à emporter, je suis "tombé" sur ce monument : Le mémorial du champ de tir du Bêle à Nantes   Le Bêle, un champ de tir devenu lieu de mémoire Camp d’entrainement militaire depuis 1879, le champ de tir du Bêle devient pendant la Seconde Guerre mondiale le principal lieu d’exécution des résistants à Nantes. Le 30 août 1941, on y fusille Marin Poitiers, premier résistant nantais à tomber sous les balles de l’Occupant. En octobre 1941, 16 des 50 otages y trouvent la mort. Suite au « procès des 42 », mes 37 condamnés à mort y sont exécutés les 29 janvier, 13 février et 7 mai 194. Cette même année, le « procès des 16 » s’achève par 15 condamnations à mort : 11 résistants sont fusillés au Bêle, le 25 août 1943. En tout, ce sont plus de 80 personnes qui seront fusillées au champ de tir du Bêle pendant la guerre.   Le 20 octobre 1941, le lieutenant-colonnel Hotz commandant de la place de Nantes était exécuté par la résistance. En représailles et sur ordre du régime Nazi, 16 otages emprisonnés à Nantes furent fusillés en ce site du Bêle, le 22 octobre, ainsi que 27 autres à Châteaubriant et 5 autres résistants nantais au Mont-Valérien. Le thème des Otages a depuis lors profondément marqué m’ouvre de Jules PARESSANT, sculpteur, peintre et mosaïste nantais. L’artiste a réalisé cette œuvre en commémoration du cinquantenaire de l’exécution des Otages.   Martyrs fusillés en ces lieux de 1941 à 1944. Adam H., Allano M., Aubert C., Bale L., Barbeau C., Birien P., Blot J., Blouin A., Blanco B., Blasco M., Boissard M., Bosquet M. , Bouvier J., Bregeon A., Brisson Y., Carrel R., Chrarriol E.,Chauvin A., Chauvin E., Chevy R., Cléro V., Coiffe L., Colas J., Creuze F., Dabat M., David J., Bronstein S. De Feliquier H., Douineau R., Dréant, Duguy M., Fougeard R., Fourny A., Fraix J., Cabaret A., Garbatz M., Gautier H., Gautrer A., Gil J., Glou J.P., Gomez A., Grassineau R., Grelleau P., Grolleau J.P., Juilloux J., Guinolseau A., Hervé R., Héry J., Héry J., Ignasiac L., Jamet G., Jost L., Jouaud M., Lacazette M., Lagathu M. Lebris E., Leeièvre H., Legendre M. Legrand R., Lelan C., Lemée E., Le Moal A., Lepaih L., Le Parc E., Lerrend, Losq J., Michel M., Millot C., Mougenot F., Pérocheau A., Platiau J., Poirier M., Prietteau, Rouault A., Royer F., Sanchez, Sérot J., Temple J., Thomazeau F., Tompousky G., Turpin C., Viaud M.     Y ont été également injustement fusillées Manuela Alvarez et Victorine Faucher le 6 mai 1918. Elles sont tombées mortes le matin à 6 heures précises sous le feu de 2 piquets . L’un du 51° régiment d’artillerie et l »autre du 90° RA. Jugées pour espionnage par le conseil de guerre de Nantes. Elles ont fortement impressionnées toutes les personnes présentes lors de leur exécution par leur courage. C’est le médecin Pichat qui a constaté leur décès.
    • Le 4 novembre 2020, disparaissait le général Maurice Faivre , officier Dragons-parachutistes en Algérie au début des années 1960, défenseur emblématique des Harkis, dont il s'est occupé après la cessation des combats, sauvant des dizaines de familles. Un héros oublié.      Il y a des histoires inconnues du grand public qui méritent d'être partagées. Celle de Maurice Faivre est l'une d'elles. Maurice nait le 19 mars 1926 à Morteau, dans le Doubs. Il est, entre 1947 et 1949, élève à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr. Il va sortir Major de promotion de la promotion Rhin et Danube. À l'issue de sa formation, il décide de s'orienter vers la Cavalerie et la Légion étrangère. Mais l'État-major ne le voit pas comme ça et lui propose de rejoindre la branche des Renseignements militaires.     Entre 1949 et 1950, Maurice suit les cours de l'École d'application de l'Arme blindée-Cavalerie installée à Saumur. Et le 20 août 1955, il est déployé pour la première fois en Algérie, basé à Constantine où il constate les conditions très difficiles des populations locales. À la tête d'un escadron d'appelés, le capitaine Faivre est chargé de la construction, en banlieue de Constantine, d'un village destiné à reloger les habitants des bidonvilles, puis à la construction de maisons pour les ouvriers agricoles de Guettar-el-Aiech.     En 1958, il retourne à l'École d'application de l'Arme blindée-Cavalerie de Saumur. Il est alors retenu pour partir une seconde fois en Algérie, en 1960. Il doit notamment, à la tête de son escadron, protéger une région comprenant trois villages. Pour cette tâche, il s'adjoint une soixantaine de harkis. Une équipe médicale, menée par son épouse Monique, soigne gratuitement les populations, en soutien des forces armées. En octobre 1960, après l'assassinat d'un harki, il décide d'intensifier les relations entre eux et l'armée française. Ses hommes construisent de nouvelles infrastructures, dont une nouvelle école et une route. Maurice organise même un pèlerinage traditionnel au marabout de Taftis, en soutien à la population. L'officier, désormais commandant, est très lié aux habitants de l'oued Berd. Mais en octobre 1961, son régiment est dissous et rappelé : Maurice Faivre doit quitter l'Algérie dans les semaines qui suivirent pour rentrer en France.     Il rejoint dans un premier temps l’École Supérieure de Guerre à Paris (1964 à 1966). Mais dans le même temps, il reçoit de nombreux appels de la préfecture de police de Paris : des harkis de l'oued Berd ont réussi à rentrer en France après les accords d'Évian de 1962 et l'indépendance algérienne, pour s'installer à Choisy-le-Roi. Ils vivent dans des conditions très difficiles et manquent de tout : l'officier décide, avec l'aide de ses officiers de l'époque, de les aider, achetant tout ce qu'il peut et se battant pour rapatrier les familles des harkis en France. Il est l'un des rares officiers a ignorer l'interdiction d'aide mise en place par le Ministre de l'intérieur de l'époque, Roger Frey, qui exigeait des forces armées le refus d'aide aux membres des armées supplétives dont la vie était pourtant directement menacée. Au total, Maurice aide une cinquantaine de familles et plusieurs centaines de personnes, qui déménagent pour s'installer à Dreux, en Eure-et-Loir.     La carrière de l'officier continue en parallèle et n'est pas directement affectée par sa désobéissance. Il devient en 1966 officier parachutiste à Tarbes, devenant le chef du 13e régiment de dragons parachutistes, installé à Dieuze, en Moselle, quelques années plus tard. Cette unité était alors la meilleure de l'armée française dans la recherche du renseignement. En 1975, une fois terminé son temps de commandement au 13e RDP, il devient chef du Deuxième bureau à Baden, au IIe corps d’armée, quelques années avant de prendre sa retraite. Il deviendra par la suite écrivain, historien et politologue.     Aujourd'hui encore, le nom de Maurice Faivre est sacré dans la ville de Dreux : il a permis que ces familles puissent s'installer et trouver une sécurité, chose impossible en Algérie d'alors. Ils pleurent, comme nous, la disparition de Maurice Faivre. (Source : Passionmilitaria)   Distinctions Croix de la Valeur militaire (1957) Ordre national du Mérite Commandeur de la Légion d'honneur (2016) https://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Faivre
    • Le 28 avril 2019 s'éteignait Bernard Dargols né le 5 mai 1920 à Paris, d’un père russe et d’une mère anglaise.     Son père, Paul Dargols, ingénieur en mécanique, importe du matériel américain pour l’industrie textile.. A 18 ans, il part pour Les Etats Unis. Son père souhaitant qu’il lui succède un jour, lui organise un stage d’un an à Cincinnati, New Jersey et New York.   En mai 1940, Bernard Dargols est à New-York lorsque la France déclare la guerre à l’Allemagne. Il a 20 ans. Il passe son conseil de révision et s’attend à être renvoyé en France. Mais la France est vaincue quelques semaines plus tard. En octobre de la même année Pétain serre chaleureusement la main d’Hitler à Montoire . Bernard refuse alors l’éventualité d’une intégration dans l’armée de Vichy, il se renseigne auprès du représentant de de Gaulle à New-York afin de rejoindre les Forces Françaises Libres, puis auprès du Consulat anglais. Tous lui conseillent d’attendre d’être appelé. Les mois passent.   Le 7 décembre 1941, les japonais bombardent la base navale américaine de Pearl Harbor causant de nombreuses victimes. Les États Unis entrent en guerre contre les japonais et leurs alliés allemands. C’est alors que Bernard décide de s’engager dans l’armée Américaine En 1942, Bernard Dargols reçoit sa convocation pour le camp d’entraînement de Fort-Dix dans le New Jersey. Après trois mois d’entraînement de base, il est envoyé dans le camp de Croft en Caroline du Sud. On lui propose de prendre la nationalité américaine sans perdre la citoyenneté française.     Ilest affecté au camp de Ritchie dans le Maryland. C’est le seul camp des renseignements militaires. Il y apprend sa future mission qui sera d’interroger des civils français pour obtenir et analyser les renseignements recueillis. Sa division quitte les Etats-Unis pour rejoindre le Pays de Galles. Le 5 juin 1944, après 6 mois d’entraînement intensif Bernard et son équipe embarquent à Cardiff à bord d’un Liberty ship. Ils débarquent 3 jours plus tard à Omaha beach ( St. Laurent sur Mer) au sein de la 2e division d’infanterie américaine.     Bernard participe entre autres à la libération des villages de Trévières, Saint-Georges-d’Elle, Cerisy-la-Forêt, Bérigny.     Fin juillet 1944, Il quitte la Normandie pour la Bretagne et les Ardennes avant d’occuper de nouvelles fonctions au sein du service de contre-espionnage de l’armée américaine : le Counter Intelligence Corps à Paris puis à Châlons-sur-Marne (aujourd’hui Châlons-en-Champagne). Bernard Dargols rentre aux Etats-Unis en janvier 1946, où il sera démobilisé. De retour à New York, Bernard se marie avec Françoise, une jeune française. Ils s’installent en France. La vie reprend son cours.   Bernard Dargols a conservé les valeurs que lui ont transmises ses parents et certains de ses professeurs. Il témoigna inlassablement auprès des jeunes générations pour qu'ils restent vigilants : « s’indigner et agir reste essentiel pour moi. » Il s'est éteint à l'âge de 98 ans. (Source : Association la tranchée de Verdun)
    • J'ouvre ce sujet qui est réservé aux dégradations de monuments voués au devoir de mémoire. (Tous dérapages, grossièretés, haines et vindications seront immédiatement retirés )   C'est avec colère que les habitants de la Grande Conque, au Cap d’Agde, ont découvert en début de semaine d'importantes dégradations sur la stèle de la Médaille Militaire. Instituée par Louis-Napoléon Bonaparte en 1852 et alors que la France commémore le bicentenaire de la disparition de l'Empereur Napoléon 1er, ce vandalisme est intolérable : la Médaille Militaire est la plus haute décoration militaire de l'armée française !      La stèle de la Médaille Militaire, située à la Grande Conque, n'a pas fière allure : le médaillon, central, a été arraché du poteau et volé. Si la valeur pécuniaire ne semble pas importante, elle pourrait l'être pour un collectionneur ou un revendeur de métaux. L'inscription « Valeur et discipline » n'a pas été touchée, comme le reste du monument. Mais quelle tristesse.   La Médaille Militaire se situe protocolairement et de préséance entre la légion d'honneur et l'ordre national du mérite. Cette médaille est la plus haute distinction militaire française destinée aux sous-officiers et aux soldats (elle peut être concédée en récompense de services exceptionnels aux officiers généraux). Elle a été instituée en 1852 par Louis-Napoléon Bonaparte quelques semaines après son coup d’État honore les militaires et ne comporte aucun grade ou échelon : tous les médaillés militaires sont au même rang. Les soldats les plus anonymes et les plus grands chefs de guerre sont réunis sur un pied d’égalité sous une même devise « Valeur et Discipline ».   Souvent appelée « la Légion d’honneur du sous-officier », la Médaille militaire est la troisième décoration française dans l’ordre de préséance, après l’ordre de la Légion d’honneur et l’ordre de la Libération. Il convient de remplir certaines obligations pour se la voir décerner : être engagé sous les drapeaux depuis au moins huit ans, avoir été cité à l’ordre de l’armée, avoir été blessé au combat ou en service commandé et s’être signalé par un acte de courage et de dévouement   Chaque année, ce sont près de 3000 militaires qui vont recevoir cette médaille : plus d’un million de soldats et sous-officiers ont été décorés en un siècle et demi d’existence, tandis que près de 159.000 de ces militaires sont toujours vivants. À noter que plus de 10000 femmes ont reçu la Médaille militaire depuis 1859, ainsi que 10 emblèmes de régiments   Durant la 1ère Guerre mondiale, 950.000 soldats vont être médaillés, la plupart à titre posthume. Le nombre n'est que de 300 000 médaillés entre 1939 et 1945, et 12000 en Indochine. Enfin, en Algérie, 38000 soldats vont être récipiendaires de cette médaille. Source : Le Magazine du Cap d'Agde & legiondhonneur.fr