Jump to content
×
×
  • Create New...

MsMaverick34

Membre+
  • Content Count

    11
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

2 Neutre

About MsMaverick34

  • Birthday 12/14/1993

Profile Information

  • Lieu
    Marseille
  • I am
    Militaire
  • Je suis réserviste
    Non
  • Composante
    Marine nationale
  • Mon conjoint est militaire
    Oui
  • Je suis parent de militaire
    Non
  • Sexe
    Femme
  • Mes centres d'intérêts
    aéronautique - littérature

Recent Profile Visitors

1,013 profile views
  1. ???? … Tu peux incorporer une école GAV en étant mineur(e). La condition c'est qu'en sortie d'école tu sois majeur(e) me semble-t-il. En effet ça semble assez logique, on ne va pas mettre une arme dans les mains d'un "ado"... Une fois que tu es GAV, tu as le droit de tenter le concours de sous-officier 3 fois en interne, sans avoir besoin du bac. C'est à dire que tes épreuves seront portées sur des sujets gendarmerie, du genre "quelles sont les prérogatives de l'APJA dans le domaine de la PJ ?" Vous avez 4 h Le principe c'est ça. L'avantage d'avoir le bac, c'est que ça te donne dr
  2. Bonjour Martin, Je ne sais pas si tes interrogations sont toujours d'actualité, mais si je pouvais te renseigner voilà ce que je te dirais : D'une part, lorsque tu seras de carrière dans la Gendarmerie tu pourras probablement demander un changement d'arme. La Gendarmerie émet alors un avis favorable ou défavorable avant d'envoyer ton dossier à la DPMM (Direction du Personnel Militaire de la Marine). Cependant sache que si tu es accepté et que tu dois incorporer Maistrance, tu peux être prévenu au dernier moment (ils ont la facheuse manie de laisser penser que les gens qui signent n
  3. C'est bien vrai. Question RH les difficultés seront certainement les mêmes mais je suppose que c'est peut-être pareil dans tous les corps d'armes. Quoi que nous avons dans la Marine de sacré injustices par rapport aux autres militaires. La différence c'est le métier c'est tout, d'un côté il y a l'isolement et la "routine", d'un autre il y a le terrain, le contact avec les gens, les interventions, les plaintes et les soit transmis aussi on ne va pas se le cacher … Mais ce n'est surement pas pour rien que les militaires migrent vers la Gendarmerie et pas l'inverse…
  4. Et oui nous en sommes conscients, mais on essaie de faire les choses dans le bon ordre afin d'avoir une situation stable pour l'enfant à venir. Pas évident tout ça !
  5. Effectivement cela fait beaucoup de "si" et c'est un enjeu trop important pour le risquer. Bien sûr il y a l'école, le classement et cela demande du travail, mais ce risque de me faire affecter à l'autre bout de la France persiste tout de même. Non nous n'avons pas d'enfant et il est vrai que nous attendons que ma situation professionnelle soit stabilisée pour y penser, dans la mesure où la sienne et d'ores et déjà bien définie.
  6. Cela serait bien trop simple. La permutation étant mon dernier espoir, je me suis sentie tellement démunie face à elle que je ne lui ai pas posé la question. Mais je vais me rapprocher de mon Quartier-Maître Major qui pourra surement m'aider ou ne serait-ce que me donner une piste pour mettre la main sur ce texte. Car pour le moment je ne trouve rien. Non ! Et je n'y avais pas pensé ! Quelle excellente idée. Je vais dans un premier temps tenter de me renseigner sur cette fameuse histoire de permutation, et j'embraillerai dans la foulée sur l'assistance sociale. Ces gens là sont
  7. Bonjour à tous, Actuellement QM2 MONAV, je suis pacsée à un SM du BMPM et affectée à 700km de notre domicile. Ma fin d'affectation est en septembre 2020, ce qui coïncide avec ma fin de contrat dans l'institution. N'ayant pas l'intention de renouveler, j'ai fait une demande de réduction d'affectation avec affectation préférentielle à la clé, histoire de choisir le poste le plus près de chez nous et ainsi être au PAM 2019. Lors d'un entretien récemment avec ma GEST RH, celle-ci m'a informé que les réductions d'affectation ne se faisaient désormais plus chez nous. Pas grave
  8. Bonjour, Actuellement militaire du rang (QM2) dans la Marine et pacsée à un Second-Maître affectée au Bataillon des Marins Pompiers de Marseille, je souhaiterais passer le concours SOG afin d'intégrer la Gendarmerie. Je sais qu'en "inter-armée" le rapprochement de conjoint est possible même si extrêmement compliqué à faire valoir auprès de la hiérarchie, mais effectivement tout de même possible. J'ai contacté un recruteur du CIR afin de savoir si ce même rapprochement était possible ou non entre un gendarme et un marin… Tout en sachant que mon conjoint ne peut pas être muté,