Jump to content

La médaille militaire


Bouchon-Gras 49

Recommended Posts

  • Administrateur

La Médaille militaire est la plus haute distinction militaire française destinée aux sous-officiers et aux soldats. Elle peut être concédée en récompense de services exceptionnels aux officiers généraux.

index.jpg

 

Souvent appelée « la Légion d’honneur du sous-officier », la Médaille militaire est la troisième décoration française dans l’ordre de préséance, après l’ordre de la Légion d’honneur et l’ordre de la Libération.

 

 

Ses critères d’attribution

  • Etre engagé sous les drapeaux depuis au moins huit ans
  • Avoir été cité à l’ordre de l’armée
  • Avoir été blessé au combat ou en service commandé
  • S’être signalé par un acte de courage et de dévouement

 

De plus, toute candidature doit s’appuyer sur des mérites établis.
La Médaille militaire peut être attribuée aux étrangers.

 

Elle récompense à la fois les hommes du rang, sous-officiers, officiers mariniers et aspirants et, à titre exceptionnel, les généraux ayant commandé en chef devant l'ennemi.

La médaille militaire a été, depuis sa création, la récompense des campagnes du Second Empire à nos jours elle a réuni sous sa devise : « Valeur et Discipline », les soldats les plus anonymes aux héros les plus populaires tels Georges Guynemer

images.jpg

ou Jean Moulin. Elle compte parmi ses récipiendaires des chefs militaires français tels que (les maréchaux Joffre, Foch, Pétain, Gallieni, Lyautey, Leclerc, de Lattre, Juin, etc.) et alliés (les généraux Pershing, Montgomery...) ; à titre très exceptionnel quelques civils comme le président Roosevelt (à titre posthume) et Sir Winston Churchill.

Officiers généraux

Elle peut aussi être concédée à titre exceptionnel aux maréchaux de France et aux généraux, grands-croix de la Légion d'honneur, qui ont exercé en temps de guerre un commandement en chef devant l'ennemi tel les généraux Nivelle, Debeney, Dufieux, ou Monclar, les maréchaux Joffre ;

lpdp_27099-1.jpg

Foch ;

AVT_Ferdinand-Foch_4519.jpeg

Lyautey ou Pétain ;

petain.png

qui quand il était le chef de l'État français ne portera que cette seule décoration. L'amiral Henri Rieunier, grand-croix de la Légion d'honneur, ministre de la Marine et député fut décoré pour services éminents rendus à la Défense nationale.

À l’issue de la Seconde Guerre mondiale, seuls les généraux de Lattre de Tassigny, Juin, Leclerc, Monsabert, Giraud et Béthouart la reçoivent tandis que le général de Gaulle la refuse.

Le général de Gaulle , Président du Conseil confère au général Raoul Salan ;

genera10.jpg

la médaille militaire le 12 juillet 1958 ; le lendemain le 13 juillet, cette exceptionnelle décoration pour un officier général lui est remise par un grand mutilé d'Indochine, membre de l' ACUF.

Le général Jean Simon, héros de la France libre, Compagnon de la Libération, grand-croix de la Légion d'honneur, est le dernier officier général à avoir reçu la médaille en tant que tel, et ce, par décret du

 

Historique

Par un coup d'État, dans la nuit du 1er au , Louis-Napoléon, président de la Deuxième République, ouvre la voie à une restauration de l'Empire : l'Assemblée nationale et le Conseil d'État sont dissous, le suffrage universel est rétabli et un plébiscite est annoncé. Les 21 et 22 décembre, le pays apporte son soutien au prince-président. Le , il promulgue une nouvelle constitution, lui donnant l'ensemble des pouvoirs pour une durée de dix ans.

2DECOFRdistMM3.jpg

( Le Prince Louis Napoléon, qui deviendra l' empeureur Napoléon III )

Huit jours après, par décret daté du 22 janvier, il institue la Médaille Militaire : elle est destinée aux non-officiers qui sont désormais privés de Légion d'Honneur (hors cas très exceptionnels) ; par cette mesure, Louis-Napoléon veut satisfaire les officiers, dont nombre n'acceptaient pas de devoir partager cette distinction avec la troupe, et obtenir leur soutien à son coup d'État. C'est sa propre effigie avec son prénom « Louis-Napoléon » qu'il utilise sur l'avers de la médaille qu'il a créée et décrite dans un décret du 29 février, lequel en fixe également les attributions. Elle est de plus surmontée de l'aigle impériale, tenant deux éclairs de foudre dans ses serres.

medaille-militaire-creation-le-22-janvier-1852-deuxieme-type-second-empire_1.JPG

Cette décoration venait en substitution de l'Ordre de la Couronne de fer d'Italie, institué par son oncle Napoléon Ier. La médaille militaire reprend, conformément à la tradition française, les couleurs du ruban et la dominante argent de la décoration qu'elle remplace.

 

17038R.jpg

En créant la médaille militaire, le prince-président Louis-Napoléon Bonaparte entendait récompenser les mérites des meilleurs soldats et sous-officiers.
Le 22 mars 1852, face au carrousel du Louvre, il s'adresse ainsi aux 48 premiers récipiendaires qui s'étaient distingués au cours des campagnes d'Algérie :

« […] Soldats, combien de fois ai-je regretté de voir des soldats et des sous-officiers rentrer dans leurs foyers sans récompense, quoique par la durée de leurs services, par des blessures, par des actions dignes d’éloges, ils eussent mérité un témoignage de satisfaction de la patrie ! […] C'est pour le leur accorder que j'ai institué cette médaille […]. Elle assurera 100 francs de rente viagère ; c'est peu, certainement ; mais ce qui est beaucoup, c'est le ruban que vous porterez sur la poitrine et qui dira à vos camarades, à vos familles, à vos concitoyens que celui qui la porte est un brave. »

 

Elle fut modifiée par deux fois,

- le 08 novembre 1870 par le Gouvernement provisoire de la IIIème République, c'est le deuxième Modèle

DSCN6487.JPG

- puis le 27 février 1951 sous la IVème République, c'est à cette date que le modèle actuel (troisième Modèle) apparaît.

medium_22467_156519.jpg

( la " fleur " remplace la date de 1870 )

Caractéristiques et administration

La médaille est une couronne de laurier d'argent qui entoure un médaillon d'or où figure l'effigie de la République, entourée d'un cercle d'émail bleu où sont inscrits les mots : République française. Au revers, la médaille porte au centre du médaillon d'or, entouré d'un cercle bleu, la devise : Valeur et Discipline. Les feuilles et boutons de laurier sont liés de deux rubans entrecroisés en haut et en bas.

Son port et sa disposition réglementaire, la placent immédiatement après la Croix de la Libération (en troisième position par rapport à la Légion d'honneur). Il reste loisible de la porter avant tout autre ordre ou distinctions. L'insigne est suspendu à un ruban jaune bordé de vert des deux côtés.

Elle est administrée par la chancellerie de la Légion d'honneur. Elle ne peut être concédée que pour des services militaires exceptionnels et un minimum de huit ans de campagne. L'attribution de la médaille militaire comportait à sa création, une rente annuelle insaisissable de cent francs-or, qui assurait au récipiendaire le pain et le tabac à vie. Cette rente est en 2006 d'un montant annuel de 4,57 euros.

 

 

L’acte est symbolique : les soldats les plus anonymes et les plus grands chefs de guerre sont réunis sur un pied d’égalité sous une même devise « Valeur et Discipline ». Depuis, l’histoire de la Médaille militaire se confond avec celle des grands conflits du XXème siècle :

87-photo-054.jpg

Cadre souvenir d' un ancien combattant de 14-18.

 

  • 1ère Guerre mondiale : 950.000 médaillés, la plupart à titre posthume
  • 2nde Guerre mondiale : 300.000 médaillés
  • Guerre d’Indochine : 12 000 médaillés
  • Guerre d’Algérie : 38000 médaillés

 

La fourragère aux couleurs du ruban de la médaille militaire

Fourragère-aux-couleurs-de-la-médaille-militaire.jpg

Il s'agit d'un cordon tressé aux couleurs (jaune et verte) de la médaille militaire. Le port de cette fourragère n'est pas le privilège des régiments et unités décorées de la médaille militaire. Il est réservé aux régiments et unités formant corps qui ont été cités quatre ou cinq fois à l'ordre de l'armée. Le port de deux fourragères de la Légion d'honneur et de la médaille militaire est réservée aux régiments et unité qui ont été cités douze à quatorze fois à l'ordre de l'armée, ce qui n'est jamais arrivé au cours du même conflit ; cette fourragère n'a jamais été décernée.

Les unités dont le drapeau a été décoré de la médaille militaire sont beaucoup plus rares que les unités portant la fourragère aux couleurs du ruban de la médaille militaire. La médaille militaire est la décoration collective la plus rare et partant la plus prestigieuse de l'armée française. Les Commando marine, l'unité la plus décorée de France, porte cette rare fourragère.

 

 

 

( Source : Cirpa Terre et Wikipédia )

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...
  • Spécialiste

Les deux sont possibles, ce n'est pas la médaille qui fait la tenue mais l'inverse. Selon la tenue que vous portez (T21, T22 etc.) vous porterez soit la barrette soit les pendantes.

Link to comment
Share on other sites

  • 8 months later...
  • 3 months later...

Il y a un oubli veuillez ajouter s’il vous plaît le nom du défunt Amiral ancien Chef d’État Major de la Marine héros de la Marine Nationale et de l’Aéronautique Navale entre 1951 et 1960 Henri Nomy 

il a été décoré de la Médaille Militaire par le Général de Gaulle Président de la République de 1958 à 1969 lors de son départ en deuxième section des Officiers Généraux de la Royale l’Armée de Mer cérémonie ayant eu lieu en 1960 dans la Cours d’Honneur des Invalides à Paris 

il était Grand Croix de la Légion d’Honneur etc 

J’attends votre réponse merci 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    Semmerade

    Posted

    Bonjour, je recherche d’où vient l’insigne sur le col de cette photo avec le numéro 3 ? Je ne retrouve pas cette forme de feuille avec la barre ailleurs. Normalement il y a une grenade ou une étoile  merci ! Photo

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Nous apprenons avec tristesse le décès soudain en service d’un Gendarme mobile de l’escadron 32/3 de Luçon en Guyane. Cet adjudant-chef de 50 ans, a succombé à une embolie pulmonaire le 19 juin alors qu’il était détaché en Guyane avec son unité. Mickaël Desbois était marié et père de trois enfants. (Source : la voix du gendarme)   L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances à la famille, aux proches et à ses frères d'armes.

    HernanF

    Posted

    L’escadron Normandie-Niemen fête ses 80 ans avec un Rafale C aux couleurs uniques pour marquer l’occasion.

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Oui, et l'intérêt c'est que les militaires ou anciens militaires souffrants de stress post-traumatique sachent vers qui ce tourner et ne surtout pas rester seul face à ces blessures.

    Heïdi

    Posted

    Bonjour,   Grâce a eux, cela mets aussi en lumière ces différentes associations d'aides .
×
×
  • Create New...