Jump to content

Ordre de la Libération.


Bouchon-Gras 49

Recommended Posts

  • Administrateur

Pour peu que l' on regarde la page illustrée sur les décorations françaises du dictionnaire Larousse où que l' on ouvre un livre sur les décorations et ordres français, on y découvre une médaille, un ordre que l' on voit peu lors de nos cérémonies.

liberation2tar.jpg

Deuxième ordre national français après la Légion d'honneur, l'ordre de la Libération a été institué pendant la Seconde Guerre mondiale par le général de Gaulle, chef des Français libres. L'ordonnance n°7 qui institue l'Ordre, a été signée à Brazzaville (Congo) le 16 novembre 1940.

L'Ordre, destiné « à récompenser les personnes ou les collectivités militaires et civiles qui se seront signalées dans l'oeuvre de libération de la France et de son Empire », ne comporte qu'un seul grade. Ses titulaires ont droit au titre de compagnon de la Libération. Le général de Gaulle, fondateur de l'Ordre en a été le seul grand maître.

L'insigne de l'Ordre est la croix de la Libération, un écu de bronze rectangulaire portant un glaive, surchargé d'une croix de Lorraine et portant au revers la devise : "PATRIAM SERVANDO VICTORIAM TULIT" (« En servant la Patrie, il a remporté la Victoire »). Le ruban de la décoration symbolise l'état de la France en 1940 et allie le noir du deuil au vert de l'espérance.
 

1 059 CROIX ONT ÉTÉ DÉCERNÉES ENTRE LA DATE DE LA CRÉATION DE L'ORDRE ET LE 23 JANVIER 1946, DATE DE CESSATION D'ATTRIBUTION.
 

A deux reprises, l'Ordre sera exceptionnellement ouvert de nouveau par le général de Gaulle, qui attribuera la croix de la Libération à Winston Churchill (1958) et au Roi d'Angleterre George VI (1960), portant ainsi le nombre définitif des personnes titulaires de cette haute distinction à 1 038.

1 038 à des hommes ou femmes.
18 à des unités militaires de l'armée de terre, de l'armée de l'air et de la marine des Forces françaises libres.
5 à des communes françaises : NantesGrenobleParisVassieux-en-Vercors et l'île de Sein.

Parmi les 1038 membres de l'ordre de la Libération, 65 ont été tués avant le 8 mai 1945, alors qu'ils étaient déjà Compagnons, et 271 ont reçu cette distinction à titre posthume. Si bien que un peu plus de 700 seulement ont survécu à la guerre.

sanstitre1zi9.jpg

En 1945, l'ordre de la Libération reçoit un statut inspiré de celui de la Légion d'honneur (ordonnance du 10 août 1945). L'Ordre est alors doté d'une personnalité morale et de l'autonomie financière, sous la forme d'un budget annexe du ministère de la Justice.

L'Ordre, cette « chevalerie exceptionnelle créée au moment le plus grave de l'Histoire de la France, fidèle à elle-même, solidaire dans le sacrifice et dans la lutte », pourtant destinée à s'éteindre, a vu sa pérennité assurée par l'entrée en vigueur de la loi créant le Conseil national des communes « Compagnon de la Libération » le 16 novembre 2012.

Le délégué national, assisté du conseil d'administration, est responsable de l'Ordre et veille au bon fonctionnement de l'institution et des différentes activités de la Chancellerie, organisées et coordonnées par le cabinet du secrétaire général de l'ordre de la Libération.

Depuis 1967, l'Ordre est installé à Paris dans le cadre prestigieux de l'Hôtel national des Invalides, dans l'annexe Robert de Cotte, au 51 bis, boulevard de La Tour-Maubourg, dans le 7e arrondissement.

 

( Source : Ordre de la Libération )

 

Après la bataille de Dakar le 25 septembre 1940, le général de Gaulle échoue à rallier l'Afrique-Occidentale française (à la différence de l’Afrique-Équatoriale française) et comprend que la Libération de la France sera longue. C'est dans ce contexte qu'il crée l’ordre de la Libération le à Brazzaville (République du Congo), pour récompenser les personnes ou collectivités qui se distingueraient pour la libération de la France. À l'origine, le général de Gaulle pensait nommer les titulaires de cette décoration « Croisés de la Libération » (il fait part de cette intention dans un télégramme du 15 novembre 1940 au colonel Fontaine). Mais, sur les conseils de René Cassin, qui souligne notamment la présence de musulmans et de juifs dans les rangs de la France libre, le terme emphatique et désuet, référence aux Croisades, fut abandonné au profit de Compagnons de la Libération.

Dès le , les cinq premiers Compagnons de la Libération sont nommés et forment ainsi le premier conseil de l'ordre. Ce sont Henri Bouquillard, Félix Éboué, Emmanuel d'Harcourt, Edmond Popieul, et Georges Thierry d'Argenlieu. Il conçoit cet ordre comme un ordre religieux, nommant comme premier chancelier de l'ordre l'amiral d'Argenlieu, ancien responsable des Carmes de Paris.

Seules 1 038 personnes, 5 communes et 18 unités combattantes se sont vu attribuer cette décoration entre janvier 1941 et janvier 1946.

default.jpg

En quittant le pouvoir en janvier 1946, le général de Gaulle signe un décret de forclusion qui met fin à l'attribution de la croix de la Libération (décret du 23 janvier 1946), car le but de la libération est atteint. Ce n'est qu'en deux occasions exceptionnelles que l’ordre sera rouvert par son grand maître, le général de Gaulle. L’une en 1958 pour Winston Churchill, Premier ministre du Royaume-Uni, et l’autre à titre posthume en 1960 pour George VI, roi du Royaume-Uni.

Le poste de chancelier de l’ordre est occupé le 12 octobre 2011 par Fred Moore qui succède au professeur François Jacob nommé en octobre 2007 et il en sera le dernier titulaire jusque sa mort.

ob_6402db_fred-moore.jpg

L'ordre prévoit que le dernier compagnon détenteur sera enterré au mémorial du mont Valérien dans le caveau no 9.

À compter du , le Conseil national des communes « Compagnon de la Libération », établissement public créé par une loi de 1999, succède au Conseil de l'ordre dans la gestion de celui-ci. Le chancelier Fred Moore devient alors délégué national

 

( Source : Wikipédia )

 

daniel_cordier_sipa.jpg

Daniel Cordier
© Sipa Press

Daniel Cordier a été nommé chancelier d’honneur de l’Ordre de la Libération par un décret du président de la République à compter du 23 octobre. À 97 ans, Daniel Cordier, ancien secrétaire de Jean Moulin, est l’un des dix derniers compagnons de la Libération en vie, sur les 1 038 que comptait l’ordre fondé par le général de Gaulle dès novembre 1940. Devenu marchand d’art après guerre, Daniel Cordier est l’auteur de mémoires remarquées, Alias Caracalla (Gallimard, 2009).

Mémorial du Mont Valérien. Daniel Cordier succède à Fred Moore, mort le 16 septembre. En réalité, l’Ordre de la Libération, installé aux Invalides, est, depuis le début de l’année, dirigé par un délégué national, le général Christian Baptiste. Cette nomination doit permettre d’assurer la pérennité de l’Ordre après la disparition inévitable du dernier Compagnon. Sauf vœu contraire de sa famille, celui-ci sera inhumé au Mémorial du Mont Valérien.

La ville de Paris – elle aussi compagnon de la Libération comme quatre autres communes et 18 unités militaires – avait, à l’initiative de la maire Anne Hidalgo, avancé le nom de Bertrand Delanoë pour diriger l’ordre… sans rencontrer un grand succès dans les milieux concernés. Finalement, c’est l’ancien directeur du musée de l’Armée qui a été choisi, fort de son expérience à la tête d’une institution œuvrant pour la mémoire et l’histoire. « Les Compagnons sont l’aristocratie de la première heure » autour du général de Gaulle, explique-t-il. L’Ordre est aussi en charge des médailles de la Résistance, dont 64 300 ont été attribuées. Cette semaine, deux de ces décorations ont encore été décernées, plus de soixante-dix ans après la mort des récipiendaires.

L’Ordre gère un musée, aux Invalides, petit mais d’une grande richesse. On y voit par exemple la seule tenue existante du général de Gaulle et le manteau noir de Jean Moulin, immortalisé sur la photo du chef de la Résistance – les deux « patrons » du jeune Cordier.

 
( Source : Secret Défense / L' Opinion )
 

L'insigne de l’ordre est la croix de la Libération dont le dessin est réalisé par le capitaine des Forces françaises libres Tony Mella et la maquette réalisée par la succursale londonienne du joaillier Cartier1. Elle est faite d'un écu de bronze poli rectangulaire de 33 mm de haut sur 30 mm de large, portant un glaive en pal de 60 mm de haut sur 7 mm de large, dépassant en haut et en bas, surchargé d'une croix de Lorraine noire.

Les couleurs du ruban sont le noir, exprimant le deuil de la France opprimée par les envahisseurs, le vert, exprimant l'espérance de la Patrie. Il y eut deux modèles de ruban, le premier, à bandes noires placées en diagonale, à l'anglaise, fut décerné jusqu'en août-septembre 1942. Il fut remplacé ensuite par le ruban définitif à bandes verticales.

compagnons_de_la_libration_vente_de_militaria_wwwmilitaria-medaillesfr_3.jpg

Au revers de l'écu, est inscrite la devise « Patriam Servando - Victoriam Tulit » (« En servant la Patrie, il a remporté la victoire. »).

Elle se porte sur la poitrine, à gauche, juste après la Légion d'honneur et avant la Médaille militaire.

La maquette de la croix fut réalisée par la succursale londonienne du joaillier Cartier. Les premières croix furent fabriquées par la maison John Pinches à Londres et la Monnaie de Paris en racheta le stock en 1944. Source de variantes (quelque 26 décoration retrouvées). Les fabricants français et étrangers en fabriquèrent après la libération de la France sans omettre les modèles fabriqués sur divers lieux dans laquelle la France libre était présente (Afrique, Moyen-Orient par exemple). Cet insigne est un thème de collection.

De par des recherches, il a été recensé 26 types de croix différents (collection privée contenant croix de Londres, moulages et surmoulages de cette croix ; monnaie de Paris, fabricants privés - Aubert, René, Maison Bacqueville, Mourgeon, etc. Sans omettre de signaler les éventuels fabricants étrangers ; croix avec la croix de Lorraine ni laquée, ni émaillée, ni peinte ; croix avec croix de Lorraine peinte en marron - et non noir comme ce fut la généralité, etc.

default.jpg

Le général de Gaulle fut le seul et unique grand maître de l’ordre. Très attaché à cette distinction, il reçut le collier de grand maître, insigne de sa fonction, le 31 août 1947. Il porte le collier de grand maître de l’ordre sur sa photographie officielle de président de la République, au lieu du grand collier de la Légion d'honneur.

liberationcol.jpg

Le 9 novembre 1970, à la mort du général de Gaulle, le conseil de l'ordre de la Libération décida qu'il n'aurait pas de successeur.

 

De janvier 1941 à novembre 2012, huit chanceliers se sont succédé :

 

fourrageredetail.jpg

Armée de terre

Marine

Armée de l’Air

Villes

2012ecpa374m001-_013.jpg

 

( Source : Wikipédia )

 

Je vous invite à découvrir le musée de l' Ordre de la Libération situé au sein des Invalides.

 

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    ibla2

    Posted

    Bonjour L'insigne avec la cigogne + carte de Franc+ "mosquée" est celui du 1) corps d'armée du Gal Bethouart en 1944/45 . Lui furent successivement rattachées plusieurs divisions de la 1° Armée dont les la 1° DB , la 2°DIM , la 3°DIA , la 4° DMM ou la 9°DIC . cordialement Pierre

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Ce vendredi 1er juillet 2022, alors qu'il effectue un stage dans le secteur de Goussainville en Eure-et-Loir, le capitaine Jérôme Favier, chef de la section 3 de la Force intervention, est victime d'un accident de paramoteur. Il est décédé dans l'incident. Le GIGN pleure aujourd'hui l'un des siens et témoigne son plus vif soutien à sa famille et à ses proches. Marié et père de famille, cet officier de 33 ans, brevet GIGN n°1311, chuteur opérationnel. (Source : GIGN - Groupe d'Intervention Gendarmerie Nationale)   L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances à la famille, aux proches et à ses frères d'armes.

    Heïdi

    Posted

    source ..... https://www.defense.gouv.fr/actualites/ukraine-france-mobilisee-prise-charge-medicalisee-blesses-guerre

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, La Belgique commandera 18 à 19 canons caesar. source .. https://defencebelgium.com/2022/06/30/la-belgique-commandera-18-a-19-canons-caesar-supplementaires-pour-son-artillerie/

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, Des camions renault trucks pour l'Ukraine. source .. https://www.forcesoperations.com/des-camions-renault-trucks-pour-lukraine/  
×
×
  • Create New...