Calembour

MDR, âge, niveau d'étude et évolution.

Messages recommandés

Bonjour,

Derrière ce titre se cachent plusieurs questions qui je l'espère trouveront toutes leurs raisons d'être dans cette section.

Première question : La limite d'âge pour candidater en tant que sous-officier est de 29 ans. Mais dans le cadre d'un recrutement "interne" (je ne connais pas le terme officiel), la limite d'âge est-elle toujours de vigueur ? 

Seconde question : J'ai une Licence d'histoire et je souhaite m'engager en tant que MDR. Dois-je m'attendre à être sanctionné / mal vu pour ça ?

Merci de l'attention que vous prêterez à ce topic.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, Calembour a dit :

La limite d'âge pour candidater en tant que sous-officier est de 29 ans. Mais dans le cadre d'un recrutement "interne" (je ne connais pas le terme officiel), la limite d'âge est-elle toujours de vigueur ? 

Qu' entends tu par recrutement " interne " ???

Si tu parle du fait d' un caporal chef qui intègre le corps des sous officier, c' est effectivement bien différent puisque ce caporal chef est en butée sur la limite d' age de son grade.

Il y a 22 heures, Calembour a dit :

J'ai une Licence d'histoire et je souhaite m'engager en tant que MDR. Dois-je m'attendre à être sanctionné / mal vu pour ça ?

Sanctionné pourquoi, pour avoir une licence ?

Mal vu ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est précisement de ce genre de cas que je voulais parler. Un mdr basculant dans le corps des s/o. Et on fonctionne donc sur une autre logique au niveau de l'âge. Merci pour la précision.

 

Pour la Licence, je craignais de donner l'impression de chercher à prendre la place d'un autre en postulant à un niveau sans diplôme en étant diplômé. Mais apparemment l'armée ne voient pas les choses comme ça et tant mieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 21 heures, Calembour a dit :

Pour la Licence, je craignais de donner l'impression de chercher à prendre la place d'un autre en postulant à un niveau sans diplôme en étant diplômé. Mais apparemment l'armée ne voient pas les choses comme ça et tant mieux.

Après c'est comme partout, cela dépend aussi de ton état d' esprit, à toi de ne pas te faire " jalouser " ( perso je garderai mon niveau d'étude confidentiel auprès de mes collègues, sans non plus en faire un secret d' état ). ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites