Akkianite

Les Méchas bientôt sur le champ de bataille ?

Messages recommandés

Bonjour,

Depuis sa création, l'Homme cherche à se dépasser et à repousser ses limites. Il n'a cessé de développer ses compétences, d'abord avec ses membres, perfectionnant les arts martiaux, puis à l'aide d'outils : massues, javelots, arcs, boucliers, fusils, missiles, toujours plus performants. Aujourd'hui, le combat se dessine par les traits de la technologie. Il y a un an et demi, deux entreprises, américaines et japonaises, annonçaient à quelques jours d'intervalles avoir mis au point un mécha, un robot géant piloté depuis un cockpit. Il n'en fallait pas plus pour décider d'un duel... Qui a eu lieu hier. Impressionnant.

Le combat commence à 10minutes.

http://www.journaldugeek.com/2017/10/18/combat-de-robot-geant-regardez-le-robot-americain-decouper-methodiquement-le-robot-japonais/

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les premiers robots son apparus après le second conflit mondial avec les premiers cybernéticiens. Les premiers présentés le furent en 1947 dans la revue "Mécanique Populaire". Le robot roulait, et des capteurs permettaient qu'il évitait les obstacles.

A l'époque ou les termes de radio et radioélectricité, essentiellement l'étude de la radio émission et réception, furent remplacer par le mot électronique qui consistait par l'approche et définition de l'électron / Intensité (courant), avec les applications du microscope électronique, du radar, des ultrasons, de la télévision, des servomécanismes, des systèmes de navigations hyperbolique, etc.

Cela devait s’étendre aux calculatrices électroniques devenue informatique (science du traitement de l'information), puis aux automatismes avec les automates programmables industriels (l'automatique), suivi par des études au Japon et USA sur la robotique (conduite automobile, travaux domestique, etc.) et la domestique. La science dite des "tiques".

 

Il y a 21 heures, Akkianite a dit :

Depuis sa création, l'Homme cherche à se dépasser et à repousser ses limites. Il n'a cessé de développer ses compétences, d'abord avec ses membres, perfectionnant les arts martiaux, puis à l'aide d'outils : massues, javelots, arcs, boucliers, fusils, missiles, toujours plus performants. Aujourd'hui, le combat se dessine par les traits de la technologie.

Le terme "Arts Martiaux" est beaucoup plus récent puisque qu'il date de la fin de la seconde guerre mondiale. Des auteurs ont utilisés ce terme dans la lecture des documents anciens Chinois et Japonais pour la traduction.

> Ce sont les Chinois - il y a quelques milliers d'années - qui ont pratiqués les sports de combat par l'étude des combats des animaux (Mante religieuses, la grue, etc.) et qui fut appelé Kung-Fu et plus particulièrement étudié au célèbre temple "Shaolin"

> Dans tous les pays les sports de combats prirent formes. En France, ce fut la techniques de la boxe des voyous Parisiens utilisant coups de pieds et paume de la main (appelé Apache) qui donnèrent naissance à la Boxe Française (Boxe Anglaise + coups de pieds) qui fut normalisé et codifié. J'ai posté ici-même tout l'historique de ce sport suite a la demande d'un membre.

> Au Japon, ce la technique du Jiu-Jitsu qui se développa chez les Samouraïs. Par le suite, Maître Jigaro Kano codifia une partie de ces technique pour en faire le Judo (ou voie de la souplesse avec des projections et des immobilisations) dit Kodokan avant guerre et qui fut introduit en France après guerre par Maître Kawaishi (méthode Kawaishi) et l'enseignement Kodokan le remplaça.

En même temps, Maître Morihei Ueshiba (1881) codifia les autres mouvements du Jiu-Jitsu pour en faire l'Aïki-Do (la voie de l'Aïki) (combat contre un ou plusieurs adversaires, debout et à genoux, à mains nu ou avec couteaux (tento), sabre en bois ou en bambou (shinaï) et le sabre (katana). J'ai été ceinture noire dans cette discipline.

Le karaté (main vide) naissait à Okinawa, technique de combat par blocage des coups et coups donnés en force. Il y a plusieurs styles qui vont de la force puissante à la défense plus souple .

C'était un petit complément. :)

J'ai cré un sujet dans la rubrique Histoire sur mes écrits précédents concernant ces deux sports de combats. Il y en d'autres sur d'autres Arts Martiaux (Kung-Fu, "les" Karaté, etc.)

  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que des techniques très efficaces... tant qu'on ne se retrouve pas face à un mécha de 5 mètres de haut en acier renforcé ! On voit déjà dans la vidéo qu'ils sont équipés d'armes de très gros calibres (remplacées par du paintball). Malgré la lenteur, due à la faible puissance du moteur, leur parachutage sur le champ de bataille ne me semble pas un gros problème. Il doit falloir compter quelque chose comme deux méchas pour une P4 (en place prise). Vous imaginez ? Poser ce genre d'engins au milieu d'une ville "ennemie" (comme Raqqa, ou Deir-ez-Zor) pourrait changer l'issue totale du combat ! 

 

C'est aussi la fin de l'humanité de la guerre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Akkianite a dit :

C'est aussi la fin de l'humanité de la guerre.

Au vue de l'Histoire et des conflits, il n'y a plus d'humanité dans les guerres depuis longtemps. Depuis 14-18 et 39-45, en Extrême-Orient (guerre du Pacifique, puis Vietnam) , en Afrique (ex-Congo), et aujourd'hui au Moyen-Orient, c'est le raffinement dans l'horreur décapitations, pilotes brulés dans des buchers, viols comme armes de guerres, boucliers humains, déportations de populations par meurtres, etc.

Je ne parle pas du Moyen-Age ou les populations étaient passées au fil de l'épée et lors des sièges ou des combats, les enfants et bébés étaient jetés sur les piques des soldats ce qui était coutumier dans l'armée Espagnole.

Il faudrait demander à celles et ceux qui sont passées dans les camps d'internements ou de concentrations ce qu'ils pensent de "l'humanité" de la guerre.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les camps de concentration ne sont pas ce que j'appelle la "guerre" mais une pure usination de la mort.

Simplement, même encore maintenant, lors d'un combat, deux personnes se retrouvent face à face, et des émotions parcourent les deux soldats, jusqu'à ce qu'ils appuient sur la détente. Un laps de temps très court, mais humain. 

Lorsque vous n'aurez qu'à appuyer sur un bouton pour réduire en poussière un homme en face de vous, les combattants seront totalement "désynchronisés". L'un tirera sur un robot et l'autre n'aura pas à craindre la mort... Il me semble même que cela bafoue quelques conventions...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 21 heures, Akkianite a dit :

Simplement, même encore maintenant, lors d'un combat, deux personnes se retrouvent face à face, et des émotions parcourent les deux soldats, jusqu'à ce qu'ils appuient sur la détente. Un laps de temps très court, mais humain. 

Vous donnez des sentiments que vous croyez être. Allez aux combats et vous verrez que ce sont des chimères ou règne deux constats = la peur d'une part et l'envie d'éliminer l'autre  C'est après que se pose les états d'âmes, en général quand on à quitté l’uniforme.

 

Il y a 21 heures, Akkianite a dit :

Les camps de concentration ne sont pas ce que j'appelle la "guerre" mais une pure usination de la mort.

Les camps de prisonniers, d'internement, de concentration (dans le sens de concentration de population comme en en Afrique du Sud avec les Boers, Allemagne, Algérie, Vietnam), les camps de la mort sont souvent la mort ou l’avilissement du soldat, de sa famille, des ethnies (Soudan et ex-Congo). Au Vietnam, les pilotes US ont tous été torturés et un certain nombre sont décédés. Le Sud-Vietnamiens ont exterminés les familles des Vietcongs, et des camps de réfugiés ont été volontairement affamés pour les exterminer. etc. Cela s'appelle la guerre  et tout est indissociable

 

Lorsque vous n'aurez qu'à appuyer sur un bouton pour réduire en poussière un homme en face de vous, les combattants seront totalement "désynchronisés". L'un tirera sur un robot et l'autre n'aura pas à craindre la mort... Il me semble même que cela bafoue quelques conventions...

Pourquoi le "vous n'aurez" ? Comment cela se passe t'il avec les drones qui éliminent leurs cibles par un opérateur qui est au Texas ou quand l'automatisme du système de tirs du drone (ou du B 52  au Vietnam) joue son rôle par programmation ? Il y à longtemps que les missiles de croisières (issue des V1 Nazis en fait) sont réalisés et on déjà opérés depuis un certain temps.

 

.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous accordez beaucoup de place au "Bouton que l'on presse" popularisé par les informations et les documents montrés.

> Lors des tirs des expérimentations du Pacifique, les vidéos représentent l'appui sur le bouton de mise à feu de l'engin a expérimenter. C'est faux. Le bouton est celui d'un ordinateur qui lance une séquence de 10 minutes sur la synchronisation des événements qui doivent synchronisés au millionième de seconde (Fermeture des volets des PEA (Point d’Étude Atomique), l’Arrêt des diesels énergie électrique, commutation sur bloc URA (accumulateurs électrique), Synchronisations des caméras à prismes, déverrouillage des sécurités, etc. des centaines de commandes sont ainsi effectuées par automatisme.

> Lors des bombardements par les B-29,sur le Japon; il y avait deux possibilités de lancement des bombes. Soit manuel, tel les bombardements atomiques ou la ville  devait être vue ainsi que la cible choisie pour la précision et le navigant "bombardier" larguais la bombe t  Ou bien, les paramètres de tirs de lancement étaient affichées et tout ce déroulait automatiquement sur une séquence de durée déterminée tel le bombardement de Tokyo la nuit par incendiaires..

> Les missiles nucléaires américain (Thor, Atlas, ICBM, etc.) propulsés par poudre et surtout carburant et comburant liquide, avaient les mêmes procédures (longues) puisque il fallait charger ces deux liquides dans le missile (comme le V2 Nazi jadis) mais intégralement en automatisme avec mise à feu intégré si les codes de tirs avaient été donnés.

 

Comme vous le constatait, le "robot" n'est que la suite logique d'un long processus technique avec - comme pour les voitures électrique - un problème d'autonomie du fait des batteries électrique. On ne sait toujours pas stocker l'énergie électrique.

J'ai travaillé pendant une année - suite à mon licenciement de ma firme américaine en région Parisienne qui fermait ses portes - dans la Sarthe ou j'ai immigré un temps à Château-du-Loir dans l'entreprise ARO, constructeur de "robots de soudage" pour assemblage de carrosseries de véhicules. (c'est ce qui m’a permis de faire par la suite une année universitaire pour un Master d'informatique). Toutes les séquences étaient automatique et j'ai participé aux programmations de ces robots en fonction des désidératas des clients. (Un équipe installait ces robots dans les "chaines-transferts" des constructeurs automobile et modifiaient le cas échéant la programmation. Ce bestiaux envoyaient pour la soudure de 200 à 600 Ampères et certains beaucoup plus encore.

Janmary

Note = Je vais bientôt être indisponible sur le forum. Inscrit depuis de longues années sur notre ancien forum, il est tant pour moi de prendre une retraite réelle ! Je vais attendre la fin de l'année peut-être.

il y a 26 minutes, Akkianite a dit :

La peur est une émotion humaine. Un circuit imprimé ne la ressent pas.

Très respectueusement, c'est vraiment un peu nul comme argumentaire et indigne de vous, Akkianite.

Il est nécessaire  de posséder un minimum d'expérience dans certain domaine avant d'affirmer. Je ne vois pas que vient faire un circuit imprimé (ou un toron de fils électriques eu câblage électrique) qui sont des éléments dit passifs dans cet argumentaire ?

Comme adit plus haut, je stoppe une partie de mes contributions sur notre forum. Continuer à fournir des éléments de débats.

Merci à vous.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Même si je vous comprend, je suis bien triste d'apprendre que vous souhaitez partir. Le forum et les débats qui l'animent ne seront plus les même sans vous. 

 

Ce que le circuit imprimé vient faire là, c'est que, avec un esprit humain (qui n'est lui même que résultat de connexions électriques), il peut se passer bien des choses. La peur peut vous faire réfléchir (souvent a posteriori), hésiter, comprendre, reculer, douter... 

Le "robot" lui, ne le ressent pas. Dès que le pilote, qui ne ressent pas la peur puisque protégé, appuie sur le fameux "bouton", la procédure s'exécute. Vous le dites vous-même. Sans retard, sans doute, sans réflexion, inéluctable. L'homme en face du mécha ressent la peur, le mécha non. Les sentiments ne sont que d'un côté du combat. Bien que ce ne soit que purement éthique, les deux combattants ne sont donc plus de la même "espèce". Dans mon sport, pour lequel je suis arbitre, on appelle cela un "combat déloyal". Pour cette même raison ont été interdit, entre autres, les lasers aveuglant. L'humanité réciproque donne une loyalité, et j'ai peur que le champ de bataille de transforme bientôt en un vaste et tragique jeu vidéo inhumain. 

 

Je rappelle que l'on se bat contre DAECH parcequ'on le dit inhumain...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 16 heures, Akkianite a dit :

Pour cette même raison ont été interdit, entre autres, les lasers aveuglant.

Faux ! Ou avez vous trouver cette sottise.? Aucun LASERS n’a été interdit pour les motifs cités. Ils sont tous "aveuglant" par définition du fait de la mono fréquence lumineuse émise. Il est obligatoire, par contre,de porter des lunettes de protection (Tant pour les émissions en Infra-rouge a 1.064 nanomètre que dans le vert à 532 nanomètrer).

 

Il y a 17 heures, Akkianite a dit :

Je rappelle que l'on se bat contre DAECH parcequ'on le dit inhumain...

Faux ! La guerre contre DAESH repose sur la guerre de l'Islam radical contre les USA et l'occident et sur la mainmise des puits de pétrole du Califat au Moyen-Orient. L'inhumain n'a pas sa place dans une guerre a part les faits relatés par les médias.

 

Ceci est mon dernier post sur ces sujets.

Je ne repondrais plus aux débats.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous continuez à copier les informations journalistiques.

L'auteur parle de LASERS alors qu'il s'agit de MASER ! Les personnes non informées de ces techniques confondent les deux termes et le mot MASER est incorporé dans le terme LASER aujourd'hui.

Ce qui n'est pas étonnant au niveau des cultures  scientifiques ou tout à chacun utilise des termes recouvrant des réalités inconnues de ses connaissances.

Cela devient pénible de dialoguer avec  des personnes non averties et dont les débats consistent à rapporter en l'état des sources publiées sur Internet, réelles, inexactes ou fausses sans en juger la pertinence.

Donc, je cesse mon activité (présent depuis 1999 sur le premier forum).

Akkianite qui post assez fréquemment et c'est satisfaisant , vous n'avez aucun recul sur les éléments que vous affichait et vous êtes - c'est malheureux et ce n'est par une critique - restez ferme sur vos idées sans vouloir accepter l'expérience d'autrui et d'évoluer dans vos approches sur un sujet donné.

Désolé  mais c'est ainsi.

Je vous souhaite bonne route et bonne chance pour vos projets..

  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 Je savais que j'avais lu quelque part que les LASERS à fin aveuglante avaient été interdits. Les articles relatés mentionnent bien le mot "LASER".Je suis parti du principe que le CICR connait son métier. Cet article est tiré de leur site officiel.

Vous m'avez vous-même conseillé de me référer à des sources de presse internationales. 

Loin de moi l'idée de faire du rentre-dedans. Si vous pensez qu'ils se sont trompés (ce qui est envisageable), c'est peut-être le cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites