Aller au contenu
chinois02

Corée du Nord: Quelles options pour faire rentrer le diable dans sa boîte?

Messages recommandés

Bonjour,

Suite à la lecture de cet article Quelles sont les options face à l’arme nucléaire nord-coréenne? nous avons pu avoir une idée du problème Nord coréen.

Le réglement de ce problème est envisagé sous plusieurs angles:

1) La solution militaire: Elle est de toutes façon bien plus risquée que ne létaient les guerres au Moyen-orient: on sait techniquement que l'ennemi dispose de l'arme atomique, avec un degré de militarisation de celle ci inconnue (?)

57499041c2ab2SIN202NORTHKOREAMISSILES090

(ps la charge américaine W88 porte le nom de peanut soit cacahuète à cause de sa forme)

Il faut se méfier des comptes rendus des services de renseignements, ceux-ci nous ayant fait mauvaise impression lors de l'affaire des fioles d'antrax brandies à l'ONU par Colin Powell. Cette affaire est peut être une des sources des réticences à signer un accord entre la Corée du Nord et l'ONU ou les USA.

Techniquement, il est fort probable que l'armement sud coréen et américain soit largement à la hauteur du conflit... si celui ci reste de nature classique. La gestion de l'après guerre, nul ne le sait, elle pourrait être un Irak-ter, ou un japon 1946 (pas de résistance)

Problème: le conflit restera-t-il classique? Quid des premières heures, Séoul étant à portée (pour le nord de laville) de l'artillerie/lance-roquettes de la Corée du Nord?

Lancer une attaque surprise? pourquoi pas, mais avant il faut pouvoir masser les troupes, le matériel...pas sûr que la Chine ou la Russie n'envoient pas un message au nord!

L'option militaire ceci dit semble très aléatoire.

L'option "on assassine les dirigeants?" Historiquement ce genre d'action a toujours été difficile (Castro et ses XXX tentatives...) avec le souci de maintient de la structure du pouvoir (ici Parti, armée, police, services de renseignements...) qui serait laissée en place et prête pour un autre homme fort.

2)Les sanctions/embargo commercial?

Actuellement, elles ont montré leurs limites, les moteurs fusée du dernier missiles sont ceux du SS18 Satan (origine ukraine ou russe)

La Russie avait intercepté un navire chargé de kevlar pour la Corée du Nord mais on sait que des chargements sont passés ou que la fabrication se fait sur place.

XVM7ded1eb4-8a49-11e7-ad6c-c445a7fc38ea-

Reste la solution embargo quasi total, sur le pétrole, la nourriture...elle peut être casse chetron car le raidissement du régime sera immédiat, avec des réponses pas obligatoirement militaire. (par exemple vendre les secrets techniques au plus offrants...voire même le mettre à disposition sur Internet, pour un maximum de dégâts)

La troisième solution consisterait à négocier...le tout étant d'être crédible malgré le passé irakien.

Que négocier?

La fin de l'armement nucléaire nord coréen? Peu probable, il n'y a qu'un pays qui a renoncé à cet armement, c'est l'Afrique du Sud au moment de la fin de l'Aparteid: Il suffit de regarder une carte pour savoir qu'aucun pays ne pouvait réellement menacer l'Afrique du Sud dans un rayon de 6000 km...

Le désarmement bilatéral classique? A réfléchir.

La fin du parapluie nucléaire US sur le Japon ou la Corée du Sud: impensable en l'état!

La non diffusion du savoir faire nucléaire et ballistique? Indispensable!

Alors, à votre avis?

Cordialement,

 

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La solution demandée par la Chine, la Russie et la Corée du Nord est que cette dernière soit reconnue comme État indépendant d'une part    - ce que désire également la Corée du Sud qui ne veut rien à voir à faire avec son ennemi juré  et surtout pas une réunification - et d'autre part une force  Nucléaire  pour conserver son indépendance .

Une chose est certaine, c'est que les agitations verbales Américaine aggravent le problème du fait de la propagande officielle Nord-Coréenne qui prêtent aux USA que ce pays ira jusqu'à un conflit alors que la population Nord-Coréenne possède désormais des portables, qu'internet s'installe dans le pays, est ouvert à la Chine, etc. et donc que les Nord-Coréens ne peuvent que croire à l'agressivité américaine.

Longtemps ingénieur dans un groupe américain, je suis toujours étonné de l'amateurisme de ces derniers en matière de jugements internationaux. Je développerais plus avant ce sujet , mais pour l'instant, je dois remplir certaines obligations familiales. A plus.

Bon sujet. Cordialement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, chinois02 a dit :

L'option "on assassine les dirigeants?" Historiquement ce genre d'action a toujours été difficile (Castro et ses XXX tentatives...) avec le souci de maintient de la structure du pouvoir (ici Parti, armée, police, services de renseignements...) qui serait laissée en place et prête pour un autre homme fort.

Cette option n' apporterait pas vraiment de solution.

Elle fut envisagée ( et tenté à plusieurs reprises ) sur Hitler, sans réussite.

Au contraire ça ne fait que renforcer le fait que " l' ennemi " ( dans le cas de la Corée du nord, l' américain ) est agressif et que c' est lui qui attaque, alors que la Corée ( du nord ) fait tout pour se préserver de ce peuple qui se croit supérieur aux autres.

Et puis rien n' assure qu' en éliminant Kim Jong Un, le peuple ce libère.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je reprends.

 

A la fin de la guerre du Pacifique, en 1945, lors de la capitulation du Japon, il fut entendu entre les Alliés (Américains, Britanniques, Chinois Nationaliste, Pays-Bas, France et Philippine), que les Américains occuperaient le Japon en vue du désarmement des Forces Nippones, et que les Alliés assureraient par une occupation momentanée afin de rendre l’indépendance aux pays suivant, c’est à dire Formose (Territoire que la Chine retrouva et actuellement Taïwan), de la Corée dite du Sud. L’Armée Chinoise Nationaliste ferait même chose avec le Nord dit Corée du Nord (la ligne de démarcation étant le 38° parallèle).et l’Indochine du Nord, les Britanniques le Sud de l’Indochine.

 

Tout à commencé avec l’arrivée des communistes en Chine de Mao Tsé Toung en 1949 qui pris le pouvoir après une guerre civile et les Forces Nationalistes du général Tchang Kai Chek se réfugièrent a Formose.

 

En 1950, les forces communistes de la Corée du Nord, soutenu par les Soviétiques de Staline (qui fut mis en échec à Berlin en coupant les voies d’accès routiers et ferroviaires  et qui fut mis en échec par le ravitaillement aérien dit « Pont aérien de Berlin  qui assura l’arrivée des vivres, essence, et qui ramenaient les produits industriels fabriqués à Berlin, donc changea ses objectifs vers l’Est) attaquèrent la Corée du Sud. Et descendirent assez bas dans le pays (réduit de Fusan).

 

Le général Mac Arthur, gouverneur militaire du Japon et Chef des Forces de l’ONU (cet organisme  ayant voté une motion d’agresseur contre la Corée du Nord et l’envoi de Forces Armée pour contrer l’agression).. La France envoya un bataillon du général Monclarc, les Britanniques et , Turcs chacun une brigade, etc.. Le général exécuta un débarquement au Nord de la capitale du Sud (Séoul) à Inchon, très risqué mais qui réussi et les forces US remonta jusqu’au Yalu, fleuve qui sépare la Chine et la Corée du Nord.

 

C’en était trop pour la Chine qui ne voulait pas d’Américains à sa frontière et qui  envoya  un million de volontaires au combat. Ce fur un conflit dure, cruel avec des centaines de milliers de mort avec un million de réfugiés civils. Elle termina finalement en 1953, à la mort de Staline, à peu prés d’où elle était partie, c'est-à-dire du 38° parallèle.

 

Aujourd’hui, la Chone et la Russie ne veulent pas – du fait de leurs frontières communes  avec la Corée du Nord – d’une réunification des deux Corées qui amènerait la Corée du Sud de ce fait avec les Américains à ladite frontière commune (le Yalu en l’occurrence).

 

A partir de ce problème, toutes les tentatives et mesures d’embargo ou blocus sont inefficace car la Chine assume l’approvisionnement de la Corée su Nord et les deux pays ont des accords économique. Non seulement la disette et la famine ne sont plus de mise, mais le pays prospère sur le plan économique comme dit plus haut avec des portables, Internet (International Network) prend forme, etc. !

 

Dans ces conditions, seule la négociation peut être envisagée sur la base d’un pays (Corée du Nord) indépendant (donc deux Corées comme il y a deux Chines, l’une Continentale et l’autre à Taïwan) et reconnu puissance nucléaire et c’est bien là le problème ! Nous l’avons constaté avec l’Iran. Mais l’Iran n’avait pas encore LA BOMBE. Nous avons affaire là à une puissance (certes faible) mais NUCLÉAIRE. On se rappelle comment les résidents américains et occidentaux ont quittés l’Inde et le Pakistan (ennemi mortels depuis la partition en deux lors de l’indépendance en 1947) quand les deux pays eurent accès à l’arme nucléaire.

 

Alors, une frappe ciblée ? Deux réalités militent contre.

> D’une par, l’échec des bombardements aériens contre l’Allemagne Nazie, le Japon et le Vietnam..J’ai écrit à ce sujet sur notre forum sur la base des études...américaines sur cette question.

> D’autre part, les militaires américains se souviennent de la peur des Soviétiques d’une attaque nucléaire des préventive des USA sur leur pays qui aurait pu détruire les bases de bombardiers stratégique et des missiles Intercontinentaux avant que leurs sous-marins à propulsions nucléaires porteurs de missiles à têtes nucléaire multiple ne soit prêtes. Ils avaient donc chargées de bombe H (Bombe à Hydrogène) des chalutiers qui péchaient prés des cotes américaines prêt a faire détonner des armes de plusieurs mégatonnes (Hiroshima et Nagasaki furent bombardées par des bombes de 17 à 20 Kilotonnes). De plus, il fut trouvé des mallettes avec des bombes A (Atomique) sur le sol Américain à une certaine époque  !!!

 

Donc la prudence des militaires américains est élevé et contrecarre les cotés « va en guerre » du Président Américain.

 

Note 1 = Une bombe à Hydrogène est constitué d’une sphère ou se situe une petite bombe atomique et deux gros manchons cylindriques de part et d’autre ou sont concentrés deux isotopes de l’hydrogène, d’une part le deutérium et d’autre part le tritium. Il s’agit de « fusionner » le deutérium et le tritium qui demande plusieurs millions de degrés et c’est le rôle de la bombe atomique.

Note 2 = La bombe Atomique

> La première expérimentation (l'essai Trinity le 16 juillet 1945) à  Alamogordo, dans le désert du Nouveau-Mexique aux USA fut faite avec du Plutonium américain avec aucune certitude de réussite. La bombe étant surnommé appelé Gadget.

> La bombe larguée à Hiroshima était à Uranium et dite "Little Boy" (Petit garçon), car elle consistait en deux blocs d'Uranium enrichi et envoyé de part et d'autre "d'un tube canon"  projeté ainsi l'un vers l'autre, l'ensemble représentant "la masse critique" de quelque kilos alors que l'engin - avec les systèmes de sécurité - pesait environ 5 tonnes.

> La seconde bombe "Flat Man" ou Gros homme) larguée sur Nagasaki était au plutonium, plus facile à obtenir en quantité.. Elle était sphérique et c'est un ensemble de  64 charges d'explosifs à haute vitesse réparties sur l'enveloppe - et dont les cordons de mise à feu sont usinés au niveau du micron - qui "compressait" le plutonium.

Janmary

  • Like 1
  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La "solution allemande", essayer d'atteindre un accord comme l'obtenu par le G5+1 et l'Iran en 2015 sur le dossier nucléaire.

 

Les Occidentaux veulent marquer le coup avec un durcissement sans précédent des sanctions internationales dans l’espoir de contraindre Pyongyang à négocier. «Il faut une réponse à la hauteur du défi stratégique et de la menace», souligne-t-on à Paris, où l’on réaffirme que l’objectif ultime est un démantèlement «irréversible et vérifiable» du programme nucléaire nord-coréen...

http://analisis-global.blogspot.com.ar/2017/09/occidente-pretende-con-nuevas-sanciones.html

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, HernanF a dit :

La "solution allemande", essayer d'atteindre un accord comme l'obtenu par le G5+1 et l'Iran en 2015 sur le dossier nucléaire.

 

Les Occidentaux veulent marquer le coup avec un durcissement sans précédent des sanctions internationales dans l’espoir de contraindre Pyongyang à négocier. «Il faut une réponse à la hauteur du défi stratégique et de la menace», souligne-t-on à Paris, où l’on réaffirme que l’objectif ultime est un démantèlement «irréversible et vérifiable» du programme nucléaire nord-coréen...

http://analisis-global.blogspot.com.ar/2017/09/occidente-pretende-con-nuevas-sanciones.html

Bonsoir,

Cette technique de négociation n'est valable que si l'un des signataire ne change pas d'avis 2 ans plus tard. Trump a démontré la fragilité de la signature des USA :/ en remettant en cause ce traité pour raisons électorale. :o L'épisode Fiole d'antrax  onusienne et mensonges de Tony Blair rendent également la confiance difficile, ce d'autant que la puissance militaire classique des USA et de la Corée du Nord n'est pas au même niveau.

"durcissement sans précédent" oui, en clair pétrole et nourriture. Ça peut marcher...si la Corée du Nord n'avait pas de contres mesures. La première contre mesure coréenne serait la diffusion des données techniques de la bombe et des missiles vers des pays n'ayant aucun rapport stratégique dans la région soit, par exemple, vers les pays du Moyen-Orient. Ce ne serait pas la première fois qu'un pays aide un autre pour obtenir l'arme atomique: Des USA vers la Grande Bretagne, de l'URSS vers la Chine (?), de la France vers Israël, de la Chine vers le Pakistan...

Il faut donc savoir ce que l'on veut risquer: La fin de la bombe en Corée du nord (sûre?) ou éventuellement son extension vers la poudrière mondiale depuis 60 ans...bref, atteindre un objectif ultime déraisonable (!) via une punition (sanctions). Un démantèlement "irreversible" est illusoire: comment faire pour faire disparaître le savoir faire accumulé par les Coréens, surtout si les données techniques numérisées tiennent sur un CD (de la technologie de l'enrichissement en passant par la métallurgie des moteurs de missiles...)

L'autre solution serait, au contraire de provoquer une ouverture du régime via le commerce (!!!?) pour provoquer l'émergence d'une classe ayant d'autres intérêts que le conflit larvé permanent...

(PS Hors sujet mais à savoir: L'Iran a signalé avoir la capacité technique de reprendre l'enrichissement en quelques jours si les accords étaient remis en cause... lien  )

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 56 minutes, chinois02 a dit :

L'autre solution serait, au contraire de provoquer une ouverture du régime via le commerce (!!!?) pour provoquer l'émergence d'une classe ayant d'autres intérêts que le conflit larvé permanent...

 

Le modèle chinois, vive la bourgeoisie capitaliste ! ... avec des droits délimités :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, chinois02 a dit :

L'autre solution serait, au contraire de provoquer une ouverture du régime via le commerce (!!!?) pour provoquer l'émergence d'une classe ayant d'autres intérêts que le conflit larvé permanent...

 

En effet, Chinois 02,  c'est l'opinion de nombres de nombres de politiques, d'économistes et d'organismes internationaux. Du reste, c'est actuellement ce qui se passe avec le commerce Chine - Corée du Nord. C'est limité , mais permet d'augmenter le niveau de vie et d'avoir supprimé les grandes disettes.

 

Il y a 8 heures, HernanF a dit :

Le modèle chinois, vive la bourgeoisie capitaliste ! ... avec des droits délimités :)

 

Tout à fait exact, Hernan.

Ce qu'il y a d’intéressant dans les modelés Chinois et Vietnamiens, c'est qu'ils furent des communistes purs et dures du style Stalinien. Vers les années 1930, des millions de paysans plus particulièrement Ukrainiens moururent de famines (dans le grenier à grain de blé de l'Ukraine) avec la réforme agraire de Staline. Le chiffres est de l'ordre de 3 millions d'individus.

La Chine et le Vietnam appliquèrent ces concepts avec les mêmes désastres économique et de famine. Longtemps les Chinois mangèrent l'écorce des arbres, tout ce qui pouvait apaiser le faim avec des millions de morts dans la population.

Aujourd'hui, le communiste s'applique à la direction du Parti et des instances dirigeantes et de la fonction publique. C'est la libre possibilité au niveau des paysans, de la culture et de la vente de leurs production sur les marchés, etc.etc.rien que sur ce secteur d'activité. On peut généraliser  sur les autres secteurs d'activités et de production.

Conclusion = Les produits sont en abondance et le Vietnam est exportateur de riz, de pétrole même alors qu'ils importaient durant un temps des produits de consommation courante.

Ainsi vont les choses et les événements.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hum, ça a l'air de se dégonfler ce lundi:

Article du Monde

En revanche, selon les mêmes sources, à l’issue de négociations ardues menées depuis quatre jours avec notamment Pékin et Moscou, les Etats-Unis ont dû adoucir leur texte d’origine sur la situation des travailleurs expatriés nord-coréens et l’inspection au besoin par la force de navires soupçonnés de transporter des cargaisons prohibées par les résolutions de l’ONU.

Parmi ses autres concessions, Washington a accepté de ne plus prévoir de gel des avoirs du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, en raison d’une opposition de la Russie et de la Chine, selon des diplomates.

Pourquoi les Russes et les Chinois auraient obtenu l'abandon des sanctions financières par les USA alors que les Russes ne l'on pas obtenu pour eux même dans le cadre du conflit ukrainien? :o

« Le monde verra comment la République populaire démocratique de Corée [RPDC] dompte les gangsters américains, en prenant une série de mesures plus dures qu’ils ne l’ont jamais envisagé », a réagi un porte-parole du ministère des affaires étrangères, relayé par l’agence officielle nord-coréenne KCNA.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Alors, je viens ici avec mon inexpérience et toute ma non-diplomatie.

Mais, on va laisser tous les pays du monde posséder l'arme nucléaire et les accueillir à bras ouverts sur les marchés internationaux, pour éviter qu'ils se fâchent ?! Le principe d'une arme de dissuasion, c'est qu'on la confie à des gens responsables (ou contrôlés) pour qu'ils réalisent quand quelqu'un a réellement dépassé les bornes et infligent une punition en conséquence, pas à des dictateurs meurtriers égocentriques (désolé M. Un)...

Parceque là, non seulement il peut les divulguer (même si ce n'est pas très utile), mais en produire, en utiliser... Je ne comprends pas. Nous avons des systèmes anti-missile très performants (voir "le système EKV" et il y en a des meilleurs), des bateaux de l'ONU sont a côté (dont un porte-avions américain)... Si on les attaquent, ils ne pourront pas riposter. Ainsi, à part le premier coup "punitif" (sur des installations comme le palais, un ministère...) et non-nucléaire, les dégâts infligés au territoire/civils ne seront en mesure que de la force de riposte décidée nord-coréenne. Et s'ils décident une riposte nucléaire:boom:

De plus, une menace ne sert à rien si on ne l'applique...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 42 minutes, Akkianite a dit :

Je ne comprends pas. Nous avons des systèmes anti-missile très performants (voir "le système EKV" et il y en a des meilleurs), des bateaux de l'ONU sont a côté (dont un porte-avions américain)... Si on les attaquent, ils ne pourront pas riposter. Ainsi, à part le premier coup "punitif" (sur des installations comme le palais, un ministère...) et non-nucléaire, les dégâts infligés au territoire/civils ne seront en mesure que de la force de riposte décidée nord-coréenne. Et s'ils décident une riposte nucléaire:boom:

C' est exactement ce que cherche ( en deuxième solution, après un accord diplomatique ) Kim Jong Un, ce serait une agression des États Unis ou de l' ONU envers son pays et qui ne pourrait déclencher une réponse !

Réponse légitime, puisque que " nous " ( States ou ONU ) l' attaquerions.

il y a 49 minutes, Akkianite a dit :

Le principe d'une arme de dissuasion

Ce principe est de dire : " attention, si vous voulez nous attaquer, nous avons l' arme absolue "

il y a 51 minutes, Akkianite a dit :

De plus, une menace ne sert à rien si on ne l'applique...

Elle n' a donc pour but d' attaquer mais de défendre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Akkianite a dit :

Bonjour,

Alors, je viens ici avec mon inexpérience et toute ma non-diplomatie.

Mais, on va laisser tous les pays du monde posséder l'arme nucléaire et les accueillir à bras ouverts sur les marchés internationaux, pour éviter qu'ils se fâchent ?! Le principe d'une arme de dissuasion, c'est qu'on la confie à des gens responsables (ou contrôlés) pour qu'ils réalisent quand quelqu'un a réellement dépassé les bornes et infligent une punition en conséquence, pas à des dictateurs meurtriers égocentriques (désolé M. Un)...

Parceque là, non seulement il peut les divulguer (même si ce n'est pas très utile), mais en produire, en utiliser... Je ne comprends pas. Nous avons des systèmes anti-missile très performants (voir "le système EKV" et il y en a des meilleurs), des bateaux de l'ONU sont a côté (dont un porte-avions américain)... Si on les attaquent, ils ne pourront pas riposter. Ainsi, à part le premier coup "punitif" (sur des installations comme le palais, un ministère...) et non-nucléaire, les dégâts infligés au territoire/civils ne seront en mesure que de la force de riposte décidée nord-coréenne. Et s'ils décident une riposte nucléaire:boom:

De plus, une menace ne sert à rien si on ne l'applique...

Bonsoir,

Personne n'a utilisé l'arme atomique après la fin de la seconde guerre mondiale...parce que le coût d'un conflit même du faible au fort était trop élevé pour le fort (Principe de dissuasion du faible au fort pratiqué par la France, la Chine voire la Grande Bretagne avec un nombre limité de têtes.)

La Corée du Nord sait que tant qu'elle a la bombe, elle est quasi intouchable :o

Dans ce "grand jeu" stratégique, il ne faut pas faire intervenir les sentiments ou l'idéologie, de quelque nature qu'elle soit, car la situation déjà difficile peut se dégrader (par la diffusion du savoir faire dans d'autres régions infiniment plus instables.)

Nous avons des systèmes anti-missile très performants (voir "le système EKV" et il y en a des meilleurs),

En mid-course, pour intercepter les ICBM vers les USA...55% de réussite lors d'essais calibrés (caractéristiques du RV connues, leurres connus, et peut être transpondeur sur la tête pour favoriser l'accroche :o )

Bref, ce n'est pas la joie...d'autant que les contres mesures à base de leurres, voire à base de transpondeurs (on fait "briller" la tête nucléaire et les leurres par un transpondeur-répéteur de signaux radars au lieu de chercher à camoufler...) sont bien plus facile à atteindre que la fabrication d'un avion discret aux radars.

De plus, une menace ne sert à rien si on ne l'applique...

Nous l'avons appliqué vis à vis de l'Irak qui n'avait pas d'armement nucléaire à disposition Vu l'état du pays pendant et après l'embargo...ça donne de mauvaises idées :o

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, Akkianite a dit :

Bonjour,

Alors, je viens ici avec mon inexpérience et toute ma non-diplomatie.

Mais, on va laisser tous les pays du monde posséder l'arme nucléaire et les accueillir à bras ouverts sur les marchés internationaux, pour éviter qu'ils se fâchent ?! Le principe d'une arme de dissuasion, c'est qu'on la confie à des gens responsables (ou contrôlés) pour qu'ils réalisent quand quelqu'un a réellement dépassé les bornes et infligent une punition en conséquence, pas à des dictateurs meurtriers égocentriques (désolé M. Un)...

Parceque là, non seulement il peut les divulguer (même si ce n'est pas très utile), mais en produire, en utiliser... Je ne comprends pas. Nous avons des systèmes anti-missile très performants (voir "le système EKV" et il y en a des meilleurs), des bateaux de l'ONU sont a côté (dont un porte-avions américain)... Si on les attaquent, ils ne pourront pas riposter. Ainsi, à part le premier coup "punitif" (sur des installations comme le palais, un ministère...) et non-nucléaire, les dégâts infligés au territoire/civils ne seront en mesure que de la force de riposte décidée nord-coréenne. Et s'ils décident une riposte nucléaire:boom:

De plus, une menace ne sert à rien si on ne l'applique...

 

Faux et inexact. Ce sont des affirmations gratuites Akkianite.

> Aucune armes de quelque nature que ce soit, n'est efficace à 100%. Que ce soit des anti-missiles, des drones ou tout autres armements.

> D’où l'équilibre de la terreur. "Tu tentes de me tuer, alors, saches que je te tue aussi car je suis caché". D’où les dissimulations stratégiques et tactiques des armements (comme un certain d'armes intercontinentale de l'époque Soviétique qui étaient sur des bateaux sur la Volga entre autre et les exemples cités dans les post précédents).

> Les source de renseignements américains ne cachent pas qu'ils ignorent ou se situent la totalité des armes Nord-Coréennes.

Passionnez vous pour les conflits et en particulier celui dit de "la guerre e Corée" (1950-1953). Vous verrez comment les Chinois et Nord-Coréens ont mis en échec les armées de l'ONU qui n'ont pas versés dans une guerre en dentelle (Américains, Britanniques, Australiens, Turcs, Français, etc).

Ces deux pays ont utilisés les techniques de guerre ancestrale de la Chine, et utilisées contre les Japonais de 1934 à 1945 et plus tard appliquées au Vietnam (à visiter les tunnels de Cu Chi près de Saïgon cvar c'est édifiant) dans une guerre souterraine, dans les montagnes (lire sur le forum, les posts consacrés à la guerre de Corée), avec des ponts   sous l'eau affleurante, les passages de trains sous les montagnes, etc. Des milliers de litres de napalm furent déversés et des obus d'une tonne (du 406) tirés des cuirassé américains, sans compter les bombardements par Bombardiers B29. Rien n'y ft. Les Forces de l'ONU n’entamèrent pas le front a partir de 1951.

Alors, personne n'est vraiment chaud pour aller à un conflit contre un pays avec des cibles non identifiés, ni le Japon, ni la Chine, ni la Russie et surtout pas la Corée du Sud et les militaires américains qui ont déjà donnés. Les Corées sont deux pays montagneux et non le désert ou peu de choses peuvent être dissimulées. D'autant que les opérations militaires repartent en Afghanistan avec presque les mêmes types de combat qu'en Algérie.

J'en ais fait la triste expérience en tant que jeune appelé du contingent durant la guerre d'Algérie (l'opération de police de 1954 à 1962) ou les fellaghas (combattants FLN  ou Front de Libération National) utilisaient de façon remarquable le terrain, les caches, avec des déplacements de 20 à 30 km en une nuit.

Il faut se souvenir que l'Armée Israélienne en a fait l’amère expérience durant le dernier conflit avec le Liban ou le Hezbollah  à utilisé ces mêmes tactiques de guerre Sino-Coréenne . Tsahal (Armée Israélienne)  à tout cassé mais  dû s'avouer inefficace et s'est replié.  Échec pour la première fois de son histoire.

C'est lorsque un conflit est commencé - que l'on croyait court - que l'on s'aperçoit de l’étendue de ses erreurs de conception et de réalisation. Les résultats sont désastreux.(Irak, Afghanistan,  Vietnam, Allemagne Nazie qui à perdu des millions d'hommes, fut détruite et perdu de nombreux territoires (La Courlande, la Prusse Orientale, etc.etc.).

Nous savons (diplomatiquement) ce que désire la Corée du Nord. Alors négocions. Des fautes ont été commises en laissant la Corée du Nord avoir l'arme nucléaire. Erreur non renouvelée avec l'Iran.

"Le plus mauvais des arrangements, vaut mieux qu'on bon procès" (Dicton).

Janmary

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques ouvrages de référence et commentaires.

LA GUERRE SOUTERRAINE, sous terre, on se bat aussi,

Edition Perrin 2011

Par Jérôme et Laurent Triolet,

Edition Perrin 2011

 

http://www.mondesouterrain.fr/

 

Sur les souterrains et cavités naturelles ou creusés par l'homme ayant servis à la guerre souterraine pour la protection des populations, des récoltes et à l'organisation militaires depuis le Moyen Age en Cappadoce, en France (guerres médiévales, Nord de la France, la guerre des mines, la Grande Guerre, etc.), les tunnels du Viet-cong, la guerre des grottes en Algérie (méconnue), la guerre technologique et souterraine en haute montagne en Afghanistan, et des tunnels de contournement du blocus au Liban et Palestine aujourd'hui

 Manque la guerre de Corée (1950-1953) dont les montagnes sont inaccessible parce qu'en Corée du Nord et encore activées.

 

Rappel de ce type de guerre avec la Corée (1950-1953). Après l’offensive de Nord-Coréens en 1950, puis la contre-offensive américaine avec le débarquement sur les arrières de ces derniers, à Inchon, puis l’offensive Chinoise et la contre-offensive des forces de l’ONU, l’armée Chinoise et Nord-Coréenne appliquèrent les préceptes de la guerre souterraine.

Les offensives alliées se poursuivirent, seulement là, problème ! Les Chinois et Nord-Coréens s’étaient enterrés ! Dans le sol et dans la montagne à plus de 60 mètres de profondeurs avec des cavernes pour des trains de ravitaillement.

Impossible de prendre seulement une de ces montagnes !
Obus de 406 (une tonne) des cuirassés de la Marine (le célèbre Missouri sur lequel avait été signée la capitulation Japonaise), bombe de 250, 500 et 1000 kg, napalm à profusion.
Rien n’y fit. Les offensives se soldaient par des milliers de morts sans rien apporter.

Les noms de ces montagnes sont connus = La crête sanglante, le hachoir à viande, etc.
La situation se figea et c’est à la mort de Staline –  en 1953 - que l’armistice fut rapidement signé !


§ - LA GUERRE DE CORÉE
Par Robert Leckie (Ancien Marine de la 1° Division de Marines du Pacifique et de Corée).
Robert Laffont 1963
Écrivain et Journaliste d’investigation.

 Aujourd’hui, le livre et les mémoires de Robert Leckie  font l’objet d’une série (Band of Brothers) « L’enfer du Pacifique » sous le titre original de « The Pacific » chez Warner DVD Club.com et qui vient de repasser à la télévision.

§ - Lire également les ouvrages de Robert Guillain dont =

Orient Extrême

Chez Le Seuil 1986

 Ou l’auteur, journaliste, fit le voyage du Transsibérien en 1937, couvrit la guerre Sino-japonaise à Shangaï en 1937-1938, se trouva bloqué au Japon pendant toute la seconde guerre mondiale, objet d’un livre remarquable (« La guerre au Japon », chez Stock 1979, et réédité sous le titre  « J’ai vu bruler Tokyo », chez Arléa 1990), La Corée 1951-1953,  Diên Biên Phû 1954, etc.

 Il écrivit, concernant la Corée« La grande surprise pour les alliés à été de découvrir le fabuleux réseau des fortifications souterraines de l’adversaire [...].En surface la  tranchée est peu profonde, mais on y découvre un puits étroit, on y descend et on se trouve dans un « métro » avec galeries interminables, salles souterraines, logements,  soutes à munitions ou à réserves, garages de camions ou même de locomotives, silo pour pièces d’artillerie »...

 Le tout, sous la montagne  et les ponts sous la surface de l’eau comme au Vietnam par la suite.

Janmary

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 Bonjour,

Il y a 23 heures, Bouchon-Gras 49 a dit :

C' est exactement ce que cherche ( en deuxième solution, après un accord diplomatique ) Kim Jong Un, ce serait une agression des États Unis ou de l' ONU envers son pays et qui ne pourrait déclencher une réponse !

Réponse légitime, puisque que " nous " ( States ou ONU ) l' attaquerions.

Et si on continue (sur les installations militaires), que va-t-il faire ? Se venger sur sa population ? Et là, une opération de l'ONU ne serait-elle pas justifiée ? C'est un dictateur ! Cela fait longtemps qu'il devrait avoir été comdamné à perpétuité par le tribunal international de La Haye. Et là, en menaçant de se servir de ses bombes, il nous fournit un prétexte pour l'y envoyer. Si ni la Chine, ni la Russie ne souhaite d'Américains à ses portes, alors faisons-en un territoire sous juridiction internationale (comme Turtle Bay Beach ou l'Etat d'Hawaii). À un moment, si l'on recule à chaque fois (comme sur le gel des avoir de Kim-Jong Un), il faudra arrêter de se plaindre que certains pays ne sont pas démocratique.

Il y a 23 heures, Bouchon-Gras 49 a dit :

Ce principe est de dire : " attention, si vous voulez nous attaquer, nous avons l' arme absolue "

Sauf que là, c'est l'attaquant qui la possède, ce qui change tout.

Il y a 22 heures, chinois02 a dit :

Bonsoir,

Personne n'a utilisé l'arme atomique après la fin de la seconde guerre mondiale...parce que le coût d'un conflit même du faible au fort était trop élevé pour le fort (Principe de dissuasion du faible au fort pratiqué par la France, la Chine voire la Grande Bretagne avec un nombre limité de têtes.)

Il ne faut surtout pas attaquer atomiquement la Corée du Nord ! Simplement, il se peut que s'ils décident de riposter nucléairement, cela leur cause plus de problème qu'à nous, ce qui devrait les décourager d'utiliser ce type de moyens.

Il y a 22 heures, chinois02 a dit :

par la diffusion du savoir faire dans d'autres régions infiniment plus instables.)

On peut trouver des schémas n'importe où sur internet. Un bon ingénieur (et on sait que DAESH en a, par exemple) peut dès lors les transformer en plans. La vraie difficulté réside dans le fait de se procurer l'Uranium/Plutonium/tous les autres isotopes et de posséder une industrie capable de les manipuler sans les faire exploser. Donc, a moins que Kim-Jong Un ne fasse parachuter des bras robotisés au milieu du désert...

Il y a 22 heures, chinois02 a dit :

En mid-course, pour intercepter les ICBM vers les USA...55% de réussite lors d'essais calibrés (caractéristiques du RV connues, leurres connus, et peut être transpondeur sur la tête pour favoriser l'accroche :o )

En mid-course, quand la riposte vient du lointain continent américain pour intercepter un missile au milieu du Pacifique. Mais là, elle partirait de beaucoup plus près.

Les Américains ont laissé tomber l'Irak, ce ne sera pas le cas ici.

EDIT : message posté avant la lecture de vos messages, Janmary.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, Akkianite a dit :

On peut trouver des schémas n'importe où sur internet. Un bon ingénieur (et on sait que DAESH en a, par exemple) peut dès lors les transformer en plans. La vraie difficulté réside dans le fait de se procurer l'Uranium/Plutonium/tous les autres isotopes et de posséder une industrie capable de les manipuler sans les faire exploser. Donc, a moins que Kim-Jong Un ne fasse parachuter des bras robotisés au milieu du désert...

 

Vous êtes complétement en dehors des réalités Akkianite.

1° - Il est nécessaire de posséder une industrie très avancée avec des scientifiques de très haut niveaux.

2° J'ai un diplôme d’ingénieur en électronique et en un diplôme en Énergie Atomique de l'Institut Technique Professionnel et je suis allé de 1968 à 1972 en Océanie Française (Mururoa et Fangataufa ) pour les expérimentations nucléaire du Pacifique avec la charge du réseau"Information" et ne suis pas apte pour autant à créer un engin atomique ou nucléaire même avec les plans d'une bombe..

3° - Il est nécessaire "d"enrichir" le minerai d'uranium avec le résultat de quelques grammes de matal "fissile" par tonne de minerai traité. Pour cela, il est nécessaire - aujourd’hui - de posséder et d(utiliser des centrifugeuses. Même l'Iran qui as travaillé  sur ces développements avec des centaines de centrifugeuses n’a toujours pas la masse  critique (quelque kilos) pour une expérimentation d'un engin.

4° - L'étude et la réalisation des engins nucléaires sont le fait de plusieurs scientifiques de haut niveaux qui ont décidés que tout pays devait pouvoir posséder sa force de dissuasion nucléaire en commençant par le Pakistan.

5° - Tous les résidents étrangers en Inde et au Pakistan - devenus puissance nucléaire - ont quittés ces deux pays violemment hostile et qui eurent des millions de morts lors de l'indépendance et la scission entre Inde et Pakistan en 1947. Depuis il eut des conflits entre les deux pays. Mais ces deux puissances n'ont jamais enclenchés le feu nucléaire au vue de leurs disparitions certaines. Un cas d'école !

6° - Sur un autre forum, le sujet débattu en cours est "La bombe.atomique Allemande" que je vous conseille de lire. Page 1 et 2.

http://www.air-defense.net/forum/topic/20439-la-bombe-atomique-allemande/

http://www.air-defense.net/forum/topic/20439-la-bombe-atomique-allemande/?page=2&tab=comments#comment-1082744

Janmary

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, Akkianite a dit :

Et si on continue (sur les installations militaires), que va-t-il faire ? Se venger sur sa population ? Et là, une opération de l'ONU ne serait-elle pas justifiée ? C'est un dictateur ! Cela fait longtemps qu'il devrait avoir été comdamné à perpétuité par le tribunal international de La Haye. Et là, en menaçant de se servir de ses bombes, il nous fournit un prétexte pour l'y envoyer. Si ni la Chine, ni la Russie ne souhaite d'Américains à ses portes, alors faisons-en un territoire sous juridiction internationale (comme Turtle Bay Beach ou l'Etat d'Hawaii). À un moment, si l'on recule à chaque fois (comme sur le gel des avoir de Kim-Jong Un), il faudra arrêter de se plaindre que certains pays ne sont pas démocratique.

 

C'est vraiment du n'importe quoi.

Je suis vraiment las des "foudres de guerre" - les États ou les citoyens lambda) qui veulent résoudre les problèmes par les armes.

1° Parce que les conflits ont toujours aggravés les choses. Je suis passionné depuis l'âge de 14 ans par l'Histoire et les conflits (j' ai 75 ans maintenant°. Je suis allé fréquemment aux USA (ingénieur au sein du groupe américain Litton Precision Product Inc .qui fut une société de la Défense et de Géophysique) et je "saute" sur tous les documents déclassifiés. J'ai utilisé mes déplacements à l'International pour visiter les sites militaires (Les tunnels de "Cu Chi" au Vietnam) de conflits ou prendre connaissance d'informations au sein de mon groupe (Chicago en particulier).

La plupart des conflits sont délibérés (Guerre du Pacifique entre l'Empire du Japon et les USA au nom de la mainmise sur le Pacifique et économique avec la Chine), au nom de la Liberté (interventions pour motifs économiques comme les USA depuis la fin de la seconde guerre mondiale) ou de la Puissance d'une Nation (Nazi et le concept racial et la création d'un ."Espace vital à l'Est), etc.

 

2° - A titre individuel, l’argument que vous développer Akkianite est celui de Monsieur tout le monde avec bien entendu de ne pas être soit même engagé dans pareille fournaise. Vous ne savez pas ce que représente une guerre. Ni en tant que civil, ni en tant que militaire. Pas de service militaire ou d'engagement actif dans l'armée engagé dans un conflit. Vous devriez (sans méchanceté aucune, juste pour avoir un aperçu et cela s'appelle l'expérience).!

Avant de parler des dictateurs, regardez donc ceux que nous protégeons - nous les citoyens des États - au titre économique. Juste le rappel de Saddam Hussein en Irak ou la France qui lui a vendu une centrale nucléaire (détruite par les Israéliens) ou des hélicoptères et des gaz de combats livrés par les USA pour lutter cotre les kurdes !!! Qu'en pensez-vous ? Car cela continu bien sur avec d’autres.

 

A bas le dictateur Nord-Coréen donc. Pas de pétrole ou de produits industriels à acquérir ! Pas d'Airbus à vendre ! Au moins avec la Chine, pas de soucis, l'économie des échanges est parfaite même si les dissidents ou quelques "masses" se font encore occire ici et la. Mais il y a eu pire (plusieurs millions), alors il y a du progrès !   Hypocrisie absolue  !

Fermons les yeux sur les droits de l'homme, nous puissance rayonnante sur le monde et donneur de leçons fermes sur les droits de l'homme en question, quand nous sommes nous mêmes impliqués (Ruanda, Congo, Birmanie, etc.).

Il faut toujours donner un ennemi au peuple (Dicton).

Cordialement à vous.

Janmary

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Il y a 5 heures, Janmary a dit :

1° - Il est nécessaire de posséder une industrie très avancée avec des scientifiques de très haut niveaux.

2° J'ai un diplôme d’ingénieur en électronique et en un diplôme en Énergie Atomique de l'Institut Technique Professionnel et je suis allé de 1968 à 1972 en Océanie Française (Mururoa et Fangataufa ) pour les expérimentations nucléaire du Pacifique avec la charge du réseau"Information" et ne suis pas apte pour autant à créer un engin atomique ou nucléaire même avec les plans d'une bombe..

3° - Il est nécessaire "d"enrichir" le minerai d'uranium avec le résultat de quelques grammes de matal "fissile" par tonne de minerai traité. Pour cela, il est nécessaire - aujourd’hui - de posséder et d(utiliser des centrifugeuses. Même l'Iran qui as travaillé  sur ces développements avec des centaines de centrifugeuses n’a toujours pas la masse  critique (quelque kilos) pour une expérimentation d'un engin.

4° - L'étude et la réalisation des engins nucléaires sont le fait de plusieurs scientifiques de haut niveaux qui ont décidés que tout pays devait pouvoir posséder sa force de dissuasion nucléaire en commençant par le Pakistan.

Il me semble que nous disons là la même chose : le plus compliqué (qui très très compliqué) c'est la production. Donc il peut ou non diffuser les plans, ça ne constitue pas un argument décisif en sa faveur lors des négociations.

Vous ne pouvez pas en créer parceque vous ne pouvez pas vérifier son fonctionnement. Avez-vous essayer de le tracer sur une feuille ?

Il y a 5 heures, Janmary a dit :

Je suis vraiment las des "foudres de guerre" - les États ou les citoyens lambda) qui veulent résoudre les problèmes par les armes.

Des négociations ont déjà été menée avec la Corée du Nord, qui n'en prend guère compte. Bien sûr qu'il faut régler les choses pacifiquement. Mais ce que la Seconde Guerre Mondiale nous apprend c'est que si les grandes puissances de l'époque n'avaient pas laissé Hitler se réarmer, aurait-il pu envahir les pays limitrophes ? Il aurait suffi que l'on fasse juste un peu plus attention à la maîtrise du respect des traités sur le désarmement...

Il y a 5 heures, Janmary a dit :

Juste le rappel de Saddam Hussein en Irak ou la France qui lui a vendu une centrale nucléaire (détruite par les Israéliens) ou des hélicoptères et des gaz de combats livrés par les USA pour lutter cotre les kurdes !!! Qu'en pensez-vous ? Car cela continu bien sur avec d’autres.

 

A bas le dictateur Nord-Coréen donc. Pas de pétrole ou de produits industriels à acquérir ! Pas d'Airbus à vendre ! Au moins avec la Chine, pas de soucis, l'économie des échanges est parfaite même si les dissidents ou quelques "masses" se font encore occire ici et la. Mais il y a eu pire (plusieurs millions), alors il y a du progrès !   Hypocrisie absolue  !

Fermons les yeux sur les droits de l'homme, nous puissance rayonnante sur le monde et donneur de leçons fermes sur les droits de l'homme en question, quand nous sommes nous mêmes impliqués (Ruanda, Congo, Birmanie, etc.).

C'est tout autant comdamnable, voire plus, puisque la situation à ce moment là n'était pas la même que pour l'installation de la dictature en Corée du Nord. Mais on ne peut plus rien faire pour ça, alors que l'on peut peut-être se protéger d'une catastrophe maintenant. Le retour en arrière n'est plus possible, mais on peut éviter certaines choses maintenant. Peut-être la meilleure solution pour l'éviter est la voix pacifique et négociatrice. Probablement. Mais je crains que cela ne fasse que repousser le problème à une date ultérieure. Dans un de vos messagds, vous disiez que la guerre contre le régime nazi avait été lancée pour des raisons plus économiques qu'humaines. Et pourtant c'est le côté "humanitaire" (si l'on peut dire) qui encore, de nos jours, est mis en avant. Prétextes, prétextes. Et maintenant, là, nous en avons un pour mettre fin à une dictature et à un danger pour le reste du monde (parcequ'il peut aussi attaquer un pays incapable de se défendre). Selon ce qu'il se passera dans les mois/années à venir, pourrez-vous toujours dire, dans dix ou vingt ans, que nous avons eu raison de laisser courir ?

Le 12/09/2017 à 08:32, Janmary a dit :

D’où l'équilibre de la terreur. "Tu tentes de me tuer, alors, saches que je te tue aussi car je suis caché". D’où les dissimulations stratégiques et tactiques des armements (comme un certain d'armes intercontinentale de l'époque Soviétique qui étaient sur des bateaux sur la Volga entre autre et les exemples cités dans les post précédents).

Et donc ? Nous sommes repartis pour des années de guerre froide, entre la Corée(Chine) et le reste du monde ?

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, Akkianite a dit :

Vous ne pouvez pas en créer parce que vous ne pouvez pas vérifier son fonctionnement. Avez-vous essayer de le tracer sur une feuille ?

 

Il faut bien comprendre que les plans d'un engin atomique ne sont pas sur Internet. Le principe, oui. Et ces même données sont également  dans les cours d'ingénieries dans le cadre schématique générale.

Les calculs mathématiques sont à la portée de quelques scientifiques de haut niveau seulement et sont classés secret d’État.

Le probleme de conception d'un engin atomique est la configuration de la géométrie du cœur de l'engin, c'est à dire de la configuration de la masse critique pour qu'elle puisse créer une fission continue (explosion entretenue) est un secret d’État bien conservée, avec pour corolaire =

> Aux États-Unis, les premiers engins ont pesés 5 tonnes parce que prototype.

> La mise au point des engins atomique , aux États-Unis, puis en Union Soviétique puis en France (au Sahara et en Océanie ) ont nécessités des centaines d'essais à l'air libre ou en souterrains pour la mise au point, d'une part, des géométries des cœurs des engins, et d'autre part, de l'augmentation du rendement, c'est à dire de la "combustion" du maximum de matière fissile et surtout de la miniaturisation des engins..J'ai eu une habilitation du CEA (Commissariat à l'Energie Atomique ) au Secret Confidentiel et je ne connais pas pour autant les résultats classé secrets D’État.

> Dans le cadre de l'OTAN, la miniaturisation, a permis de loger dans les canons de calibre 280 mm, puis 155 mm, des charges atomique de puissance (tirs dit tactique) de 1 à 1,7 kilotonnes au lieu des 17 kilotonnes d'Hiroshima et de Nagasaki (Tirs stratégique). Aujourd'hui, les bombes de 5 tonnes avec 17 kilotonnes sont ramenés avec un poids de quelques centaine de kg pour une même puissance sous l'aile d'un chasseur-bombardier (Rafale) et peu de pays ont ce savoir-faire.

> On voit donc que ce ne sont pas les Nord-coréens qui ont développés cette armement au départ, mais les mêmes scientifique que ceux du Pakistan, aujourd’hui ms hors de nuire.

Pour information, mon mémoire soutenu devant un jury fut pour mon diplôme, fut d'une part, l’Énergie électrique produite par des explosions nucléaires souterraines (basées sur des études de Mr Camille Rougeron) et d'autre part, les avantages d'explosions nucléaires (rendement) de plusieurs centaine de Mégatonnes en haute altitude (Basées sur les expériences Soviétiques).

C'est une science difficile et malheureusement, nos concitoyens - de ce fait - sont très mal informés.

Les études des cours sur la question (les miens en occurrence) portaient sur les bases du noyau atomique, une longue étude théorique, les réacteurs nucléaires, et les applications des radio-isotopes. Une  étude (limitée) porte sur l'étude des  engins atomique (Bombe A) et à Hydrogène  (Bombe H)..

Cordialement.

Janmary.

  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 23 heures, Akkianite a dit :

Mais on ne peut plus rien faire pour ça, alors que l'on peut peut-être se protéger d'une catastrophe maintenant. Le retour en arrière n'est plus possible, mais on peut éviter certaines choses maintenant. Peut-être la meilleure solution pour l'éviter est la voix pacifique et négociatrice. Probablement. Mais je crains que cela ne fasse que repousser le problème à une date ultérieure.

 

Il y a 23 heures, Akkianite a dit :

Selon ce qu'il se passera dans les mois/années à venir, pourrez-vous toujours dire, dans dix ou vingt ans, que nous avons eu raison de laisser courir ?

 

D'une part, le problème ne sera pas repoussé s' il est réglé maintenant et, d'autre part, nous ne laissons rien courir.

Il y é deux problèmes à bien connaitre.

1° - C'est la dissuasion nucléaire dans lequel ma génération à trempé avec la création de la dissuasion nucléaire Française 'et non Force de frappe comme souvent appelé). C'est l'équilibre de la terreur. Tu tentes de me tuer, je te tue par la "main du mort" (Sous-marins nucléaire qui sont protégés d'une telle attaque et qui peuvent répliquer).

Les USA seuls au départ ont été rejoint (dans l'ordre) par l'Union Soviétique, la Grande-Bretagne, la France, Israël, la Chine, l'Inde, le Pakistan et désormais la Corée du Nord. C'est le club Atomique. Tous les observateurs en poste dans ce pays disent que L’État Nord-Coréen connait parfaitement les risques et périls d'un tel armement qui verrait la destruction de ce pays en cas de conflit.

2° -  Alors pourquoi ces rodomontades ? C'est l'essence même du communisme et des dictateurs (Staline, les dirigeants des pays satellites de l'Europe, la Chine de Mao Tsé Tung, etc.) qui vocifèrent en permanence contre le capitalisme, contre le "Tigre en papier américain", etc.

Le but est d'effrayer, de faire peur, de ne pas faire  connaitre ses intentions,. Nous sommes d'accord, c'est un jeu dangereux et stupide. Regarde ce que fait ma main droite et pas la gauche (prestidigitateur) ou le Karatéka qui crie pour masquer son attaque ou pour tromper sur ladite attaque, etc.Ce fut toute les relations dite "De la guerre froide" entre l'Ouest (l'OTAN) et l'Est (le Pacte de Varsovie).

Il y a eu un souci avec la Corée du Nord. Effectivement nous ne pouvons pas revenir en arrière.Personne n’a cru à la conception d'une force nucléaire par ce pays par manque de tout pour la réaliser. Mais tout est venue de l'extérieur (Pakistan) pour nuire aux USA en réponse à l'engagement des USA au Afghanistan  entre autre. Les scientifiques qui ont réalisés cette opération (les noms m'échappent) ont été mis hors service après avoir continué leurs méfaits en Iran !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Comment régler le problème, alors ?

Accepter un dictateur au sein de puissance majeure de l'ONU, lui reconnaitre officiellement des status internationaux comme celui de posséder une arme nucléaire (et donc lui donner le champ libre pour en construire encore) ? Reconnaissez que nous serions, là aussi, dans un irrespect des Droits de l'Homme (et protester en râlant et en disant que ce n'est pas bien n'y change rien).

Un embargo est impossible, vous disiez vous même que les techniques sino-coréennes de transport souterrain ne sont pas attaquable par l'ONU. Le seul argument de négociation que nous pouvons mettre en avant, si nous étudions toute possibilité d'attaque militaire, est : "s'il vous plaît, ne tirez sur personne". La Corée possède des plans divulgables et des missiles. 

Le seul point d'appui que je vois serait de placer la Chine du côté ONU, pour se retrouver avec une Corée réellement isolée. Et je ne vois pas comment faire.

Un équilibre de la terreur n'est pas une solution, nous payons encore celui qui s'est terminé il y a trente ans, alors si c'est pour recommencer... 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, Akkianite a dit :

Un équilibre de la terreur n'est pas une solution, nous payons encore celui qui s'est terminé il y a trente ans, alors si c'est pour recommencer... 

 

Nous sommes toujours dans l'équilibre de la terreur !

Les Russes réarment, la Chine également.

C'est la dissuasion nucléaire qui nous a fait oublier que tout les 20 années, il y avait un conflit.

Quand la Corée du Nord sera accepter (avec l'accord  de la Chine, Russie, Japon et Corée du Sud qui sont partisan de cette solution,  les seuls opposés sont les américains), le calme sera de retour comme entre l'Inde et le Pakistan ou la Russie et l'Europe, du moins pas en conflit ouvert dès que la prospérité économique arrive dans ces pays.

N'oubliez pas qu'une bombe atomique (donc également thermonucléaire) à une durée de vie limitée et qu'il est nécessaire de retraiter tout cela...donc incompatible avec une économie développée. C'est même notre probleme puisque des hommes et partis politique en France veulent stoppée la composante aérienne et projetable !!!

 

il y a 16 minutes, Akkianite a dit :

Accepter un dictateur au sein de puissance majeure de l'ONU, lui reconnaitre officiellement des status internationaux comme celui de posséder une arme nucléaire (et donc lui donner le champ libre pour en construire encore) ? Reconnaissez que nous serions, là aussi, dans un irrespect des Droits de l'Homme (et protester en râlant et en disant que ce n'est pas bien n'y change rien).

 

Regardez qui siège à l'ONU !! La moitié sont des dictatures ou des pouvoirs militaires ou la démocratie est inexistante, tel l'Amérique du Sud (Vénézuela actuellement) , l'Afrique Orientale, les pays du Moyen-Orient (Syrie, Yémen, Somalie, Royaume d'Arabie Saoudite, etc.), Birmanie., etc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Akkianite, Chinois 02, je constate que vous êtes intéressés par ce sujet qui à une implication économique.

Je vais ouvrir en complément de ce sujet, dans la rubrique Histoire, un double post, qui à déjà été affiché sur notre ancien forum (titre Économie et Guerre, pétrole et dollars)  =

> Économie et Guerre

Ou le Président Américain Roosevelt veut déclarer la guerre à l'Allemagne Nazi...et pas pour des raisons de Liberté.

> Le système pétrole et dollars

Un bref aperçu de la politique Américaine (sur les lobbies militaire et du pétrole) envers les États producteurs.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Merci pour le nouveau post.

Ces dictateurs qui siègent à l'ONU, le sont parcequ'il les laisse faire ! Un jour, il faudra se demander si l'on préfère la tranquillité à la liberté. Certes la révolution française et la mort du roi se sont terminées par quatre années de dictature et de décapitation a tout-va. Mais je les en remercie aujourd'hui. Encore une fois, est-ce une bonne idée de céder à dictateur héritier direct des régimes staliniens ? L'enfant qui pleure et crie pour obtenir ce qu'il veut, cela règle-t-il le problème de le lui donner ? Ne pleurera-t-il plus jamais ? 

Je pense que vous savez aussi bien que moi que non. C'est bien ce qui me pose problème.

 

il y a 56 minutes, Janmary a dit :

Les Russes réarment, la Chine également.

Ce n'est pas parcequ'ils se réarmer qu'ils ont l'intention d'agresser quelqu'un. Les événements récents montrent qu'il vaut mieux avoir du stock (au cas où) que de l'équipement obsolète.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, Akkianite a dit :

Ces dictateurs qui siègent à l'ONU, le sont parce qu'il les laisse faire !

Bien sur, du fait qu'ils servent nos intérêts !

La plupart des dictatures sont mis en place par les USA avec notre complicité, en 'Amérique du Sud après guerre, Saddam Hussein, le Shah d'Iran, les dictateurs successifs au Vietnam du Sud, etc.etc.etc.

Motif ? L'économie !  Pétrole, matière premières, bases stratégiques pour la sécurisation des lignes de ravaitaillemnt, etc.

 

il y a 24 minutes, Akkianite a dit :

Un jour, il faudra se demander si l'on préfère la tranquillité à la liberté.

 

Le titre même de ce sujet montre bien que le choix est des plus limités.

La liberté n'est l'apanage que de quelques Nations seulement et encore...il ne faut pas gratter pour certaines.

Seule, l’expansion économique,  la montée des niveaux de vie dont les échanges économiques (démontrés en économie politique) sont la solution réel à ces problèmes. L'état du monde depuis 1945 c'est quand même amélioré, même si ce n'est pas le summum en matière de démocratie en général.

 

il y a 32 minutes, Akkianite a dit :

Ce n'est pas parce qu'ils se réarmer qu'ils ont l'intention d'agresser quelqu'un. Les événements récents montrent qu'il vaut mieux avoir du stock (au cas où) que de l'équipement obsolète.

 

C'est la réaction (officiel) de la Fédération Russe à l'extension des bases de  l'OTAN aux ex-République Démocratique sous le joug Soviétique lors de la chute de l'Union Soviétique. Les Russes n'ont pas apprécié du tout. En effet, lourde erreur politique bien vue et appréhendée par un Président Français et la Chancellerie Allemande. Là aussi, le mal est fait. La fédération Russe voulant recréer désormais le Grand Empire ex-Soviétique pour faire face aux USA.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Contenu similaire

    • Invité Systema
      Par Invité Systema
      Source : Belga
       
      Le Japon a déployé des missiles Patriot dans le centre de Tokyo pour faire face à tout tir de la Corée du Nord qui menacerait l'archipel, a-t-on appris mardi auprès du ministère de la Défense.
       
      Deux lanceurs de missiles Patriot ont été installés au ministère de la Défense au coeur de la capitale nippone avant l'aube, afin d'intercepter un éventuel missile nord-coréen, a expliqué ce responsable à l'AFP. Selon la presse japonaise, des Patriot vont être déployés sur deux autres sites dans la région de Tokyo.

      Des batteries d'intercepteurs seront aussi installées sur l'île d'Okinawa (sud du Japon), a annoncé lundi le ministre de la Défense, Itsunori Onodera. Il a précisé à la télévision qu'Okinawa était "l'endroit le plus approprié pour répondre à toute urgence", ajoutant que des Patriot pourraient désormais être déployés sur cette île "de façon permanente".
       
      -
       
         
         
       
      -
       


      Les forces d'auto-défense (l'armée japonaise) ont été autorisées à détruire tout missile nord-coréen qui menacerait le territoire nippon, avait indiqué lundi un porte-parole du ministère de la Défense. Outre les batteries de Patriot, Tokyo a déployé des destroyers équipés du système d'interception Aegis en mer du Japon (appelée mer de l'Est par les Coréens).

      "Le gouvernement n'épargnera aucun effort pour protéger la vie de notre peuple et assurer sa sécurité", a dit mardi à la presse le Premier ministre japonais, Shinzo Abe. "Puisque la Corée du Nord continue de faire des déclarations provocatrices, le Japon fera ce qu'il doit faire, en coopération avec les autres pays concernés".

      La péninsule coréenne connaît un regain de tension depuis le lancement réussi d'une fusée nord-coréenne en décembre dernier, considéré par les Occidentaux et le Japon comme un test de missile balistique. La situation s'est encore aggravée après un troisième essai nucléaire en février.

      La Corée du Nord a transporté en train, en début de semaine dernière, deux missiles Musudan et les a installés sur des véhicules équipés d'un dispositif de tir, selon Séoul, qui redoute que Pyongyang ne procède à un essai dans les jours à venir. Le Musudan aurait une portée théorique de 3.000 kilomètres, soit la capacité d'atteindre la Corée du Sud ou le Japon.

      Selon Kim Jang-Soo, conseiller pour la sécurité nationale de la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye, Pyongyang pourrait effectuer son essai autour du 10 avril, date à laquelle le régime communiste a indiqué ne plus pouvoir garantir la sécurité des missions diplomatiques étrangères.
       
      Source : Belga - http://www.7sur7.be/7s7/fr/1733/Coree-du-Nord/article/detail/1611204/2013/04/09/Le-Japon-deploie-des-missiles-Patriot.dhtml
       
      Je vous signale que nous sommes le 10 !
    • Par Pendemonium
      Salut

      Je fais pas un résumé sur la série IRAN qui tente de tenir tête aux occidentaux sur son programme nucléaire: la saga se poursuit!


      Source et article : http://www.lemonde.f...l#xtor=RSS-3208

      L'Iran se trouvant dans un bras de fer avec Israel qui souhaite frapper préventivement, les USA qui tentent de les retenir, l'Europe, qui ne souhaite déjà pas s'impliquer en Syrie militairement, encourage les solutions diplomatiques envers l'IRAN tel l'embargo


      Nul doute que les prix des carburants vont encore grimper, que la rue occidentale va encore gronder contre la vie chère, l'économie s'en ressentir. Israel risque de faire cavalier seul au risque de perturber l'équilibre régional déjà instable, les USA entament les éléctions présidentielles ce qui peut entraîner une certaine inertie par les lobbying...
      Et pendant ce temps, l'IRAN reste plutôt tranquillement dans son coin soufflant le chaud et le froid.

      Comment va se terminer ce bras de fer ?
×