Jump to content

Pourquoi l'ENSTA Bretagne ne défile pas ?


Alsur

Recommended Posts

L'école nationale supérieure des techniques avancées de Bretagne en plus de son cursus civil forme chaque année 40 ingenieurs des études techniques de l'armements ( donc 120 élevés militaires présent sur le site + 40 en formation militaires ) .

Pourtant , elle ne défile pas le 14 juillet ! Pourquoi ? 

il parait que c'est à cause du nombre , mais les IMI ( ingenieurs militaires d'infrastructures ) avec 30 étudiants en tout ont déjà défilé ! 

En plus. L'ENSTA est bien plus '' militaire '' que l'X . 

Donc pourquoi elle ne défile pas ?

 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonne question, auquel on ne saurait répondre.

Il me semble que c' est le ministère des Armées qui décide qui défile ( surement sur des conseils avisés et suivant l' orientation du thème du défilé ).

Link to comment
Share on other sites

Ouais, mais comme l'ENSTA est une école militaires. Elle devrait défilé chaque année comme l'X , ESM , navale ...

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Les écoles militaires comme l'ESM, la navale et l'X sont emblématiques et il est normal qu'elles défilent tous les ans. L'ENSTA est une école "spécialisée", et toutes les écoles de spécialisation ne défilent pas tous les ans (heureusement sinon le défilé des troupes à pied durerait 3 heures).

  • Like 1
  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Eeeuuh... L'X est bien plus militaire que l'ENSTA Bretagne puisque, tu l'as dit toi même, l'ENSTA accueille majoritairement des civils. Comme tu as marqué DGA dans les étiquettes, je te rappelle que l'ENSTA forme des IETA, alors que Polytechnique forme des IA. Or, seul le grand corps d'état des Ingénieurs de l'Armement possède un statut militaire. Les autres, même à niveau équivalent, ne sont pas des grands corps d'état (haute fonction publique). Les IETA, bien qu'élèves-officiers, ne sont pas des IA... Je pense que la différence vient de là (outre le fait historique...).

  • Like 1
  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

  • Staff
Le 10/07/2017 à 13:29, Archerlite a dit :

Eeeuuh... L'X est bien plus militaire que l'ENSTA Bretagne puisque, tu l'as dit toi même, l'ENSTA accueille majoritairement des civils. Comme tu as marqué DGA dans les étiquettes, je te rappelle que l'ENSTA forme des IETA, alors que Polytechnique forme des IA. Or, seul le grand corps d'état des Ingénieurs de l'Armement possède un statut militaire. Les autres, même à niveau équivalent, ne sont pas des grands corps d'état (haute fonction publique). Les IETA, bien qu'élèves-officiers, ne sont pas des IA... Je pense que la différence vient de là (outre le fait historique...).

> L'école polytechnique est la première école de France et première école militaire de surcroit. est un établissement d'enseignement supérieur et de recherche, il allie la culture et l'excellence scientifique à la tradition. Les élèves se destinent à une vie militaire à l'origine (artillerie en fait)  avec un contrat minimum de temps à effectuer ou un remboursement désormais du fait que nombre de polytechnicien n'envisagent plus de carrière militaire. De nombreux X font du reste une école d'application dans une autre grande école tel les Mines, Sup Aéro, Sup Elec, etc. Traditionnellement, elle défile (avec Saint-Cyr) sur les Champs Élysées lors de la fête Nationale du  14 juillet.

> L'ENSTA  ou École Nationale Supérieur de Techniques Avancées fut créé en 1970. Elle ne doit être confondue avec L'ENSM (l’École Nationale Supérieur Maritime) qui forme les officiers de la marine marchande, et délivre un titre d'ingénieur à ceux qui suivent le cursus en cinq ans et demi.

L'ENSTA  (École Nationale Supérieur de Techniques Avancées) Bretagne  est donc une école d' Ingénieur des Études et Techniques de l'Armement (IETA).  Le corps des ingénieurs des études et techniques de l'armement (IETA), constitue un des corps d'ingénieurs militaires de la DGA (Direction Générale de l'Armement)

> L'ENSTA Paris Tech ' créé en1970  remplace l’École du Génie Maritime 'créé en 1741 qui avait pour but de former des architectes navals  de haut niveau dans ce domaine était une école d’ingénieur  pour former des ingénieurs d’État et de l’État. l'ENSTA ParisTech est héritière d'une longue tradition en matière d'architecture de structures en mer.

 

Par contre, je connais mal la définition des "IA" (Ingénieur de l'Armement ?) rapporté à Polytechnique.(école pluridisciplinaire désormais) et des différences entre IETA et IA  que tu apportes à deux grandes écoles. Ou as tu trouvé ces notes ?

Quand aux  des grands corps de l’État, c'est inexact.ils y en a plusieurs. Je cite =

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_corps_de_l'État

http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/administration/acteurs/quels-sont-grands-corps-etat.html

 

On distingue traditionnellement les grands corps techniques, recrutés majoritairement par la voie de l’École Polytechnique, des grands corps administratifs, provenant en majorité de l’École nationale d’administration.

– S’agissant des corps techniques, on compte parmi eux :

  • Le corps des ingénieurs des Ponts et Chaussées : sa naissance remonte à l’Ancien Régime. La mission principale de ces ingénieurs est la direction de grands travaux de construction et de génie civil réalisés pour le compte de l’État ou des collectivités territoriales. Ils relèvent principalement du ministère chargé de l’Équipement.
  • Le corps des ingénieurs des Mines : ils occupent des postes à responsabilité dans les ministères chargés de l’Économie et des Finances, de l’Industrie ou dans d’autres ministères (en charge du développement durable, de la recherche, de la santé, des transports…). À ce titre, ils exercent un contrôle sur un grand nombre d’entreprises du secteur industriel.

– Pour les grands corps administratifs, on distingue :

  • Le corps du Conseil d’État : les conseillers d’État sont à la fois les conseillers juridiques du gouvernement (projets de loi ou de décrets…), et les juges en dernier ressort des conflits entre les administrations et les administrés.
  • Le corps de la Cour des comptes : il vérifie l’exactitude des comptes des personnes publiques ou privées bénéficiant de l’argent public. Il a également une mission administrative consistant à informer, grâce à son rapport annuel, le Parlement et le gouvernement sur les questions de finances publiques.
  • L’Inspection générale des Finances : elle est en fait un service du ministère des Finances chargé de vérifier, sur leur lieu de travail, l’activité des comptables publics. Ses membres ont vocation à occuper les postes les plus importants de l’administration.

A plus Janmary

 

 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

  • Staff
Le 07/07/2017 à 15:59, Alsur a dit :

L'école nationale supérieure des techniques avancées de Bretagne en plus de son cursus civil forme chaque année 40 ingenieurs des études techniques de l'armements ( donc 120 élevés militaires présent sur le site + 40 en formation militaires ) .

Pourtant , elle ne défile pas le 14 juillet ! Pourquoi ? 

il parait que c'est à cause du nombre , mais les IMI ( ingenieurs militaires d'infrastructures ) avec 30 étudiants en tout ont déjà défilé ! 

En plus. L'ENSTA est bien plus '' militaire '' que l'X . 

Donc pourquoi elle ne défile pas ?

 

Le 07/07/2017 à 16:34, Alsur a dit :

Ouais, mais comme l'ENSTA est une école militaires. Elle devrait défilé chaque année comme l'X , ESM , navale ...

 

Non Alsur.  Auréliane vient de vous fournir la réponse.

1° - La première école militaire est Polytechnique (la première), donc elle défile, suivie des écoles de Saint-Cyr (Armée de Terre), Navale (Marine), Salon en Provence (Armée de l'Air),celle des Officiers de Gendarmerie (Melun),  des sous-officiers, celle des Commissaires de Police, etc.etc.

-  Toutes les écoles (et même grandes écoles) de spécialisations défilent suivant un calendrier annuels fonction des possibilités du défilé en nombre de formations et suivant les souhait du Président d'abord qui est fonction de la politique étrangère ou des forces armées et en rapport avec des annonces d'armements (défilé de régiment de missiles ou de nouveaux RADAR, etc.) ou des régiments en missions réalisés outre-mer (forces 'intervention), etc..

3° -  Vous avez pu constater que  des contingents différents qui représentent des armées étrangères sont invités chaque années. Au même titre les écoles qui vous aimeriez voir présente au défilé, seront choisis une année à venir.

A chacun sa place. Sinon, c'est toute l'armée Française à faire défiler !

  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Oui, IA signifie Ingénieur de l'Armement. Je me suis renseigné sur plusieurs pages, notamment à la DGA et quelques forum. Les IA "exercent des missions de direction, de contrôle, de coordination". Ce sont un peu les chef de projet (je ne sais pas bien comment fonctionne ce type de service R&D). Les IETA appliquent des fonctions d'encadrement général et de surveillance. De plus, il y a un concours interne qui permet de passer de IETA à IA, ce qui laisse supposer que ce dernier est plus haut dans la hiérarchie. Les IA sont recruté quasiment uniquement par sortie de l'X (18 en 2015) ou par le concours interne. Un concours externe permet à quelques personnes de le devenir sans passer par Polytechnique (3 en 2015), en sortant de quelques très grandes écoles (voir le deuxième lien)De plus, un décret de 2008 établit qu'au moins 67% des IA recrutés doivent sortir de Polytechnique.

Plus d'infos ici : 

http://www.defense.gouv.fr/dga/recrutement2/recrutement-de-militaires-de-l-armement

 

Je ne dis pas que le corps des Ingénieurs de l'Armement est le seul grand corps d'Etat. Mais c'est le seul à statut militaire :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Corps_des_ingénieurs_de_l'armement

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Staff
Il y a 14 heures, Archerlite a dit :

De plus, il y a un concours interne qui permet de passer de IETA à IA, ce qui laisse supposer que ce dernier est plus haut dans la hiérarchie. Les IA sont recruté quasiment uniquement par sortie de l'X (18 en 2015) ou par le concours interne. Un concours externe permet à quelques personnes de le devenir sans passer par Polytechnique (3 en 2015), en sortant de quelques très grandes écoles (voir le deuxième lien)De plus, un décret de 2008 établit qu'au moins 67% des IA recrutés doivent sortir de Polytechnique.

En effet Archerlite. Par le fait que Polytechnique est prédominant en matière de première école et étant l’École de référence militaire.. D'accord. Il est possible effectivement de passer le concours de la DGA avec  l'IETA.

Il y a 14 heures, Archerlite a dit :

Je ne dis pas que le corps des Ingénieurs de l'Armement est le seul grand corps d’État. Mais c'est le seul à statut militaire :

Ah ! Autant pour moi. J'avais mal compris !

J'ai appris quelque chose aujourd'hui !

Je vois que tu as fait pas mal de recherche !

Link to comment
Share on other sites

Sinon, pour apporter une pierre à l'édifice, en général le sujet du défilé est lié au sujet de l'arme, car les IETA (et IA) sont les seuls officiers dépourvus d'armes sur leur uniforme de cérémonie (ce qui est comique quand on sait qu'ils sont en charge de l'armement).

Et le comparatif IETA avec les IMI est un comparatif très pertinent et souvent réalisé (avec les IME aussi).

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Un autre vétéran du débarquement de Provence, M. Charles Allal, 100 ans, nous a quitté aujourd'hui. Né en 1922 à Moknime en Tunisie, Charles Allal a tout juste 20 ans lorsqu'il décide de rejoindre les Forces Françaises Libres qui combattent au même moment en Libye contre les troupes de l’Axe. Par ses propres moyens, il quitte la Tunisie pour le désert de Tripolitaine et s’enrôle dans la 1ère DFL, peu après la bataille de Bir Hakeim. Avec ses camarades, il participe à la victoire d’El Alamein puis avance en direction de la Tunisie où sa division fait la jonction avec d’autres Free French de la « Force L » du général Leclerc qui arrive du Tchad. Après la libération de son pays natal en mai 1943, Charles Allal ne s’arrête pas là et débarque en Italie en avril 1944. Il connaît les effroyables combats pour la rupture de la ligne Gustav sur le fleuve Garigliano : « Des camarades tombaient devant nos yeux, beaucoup de corps, des lignes impénétrables, des explosions et des cris » raconte t-il. Embarqué à Tarente le 12 août 1944 sur le paquebot SS Volendam, il arrive en Provence quatre jours plus tard en face de la baie de Cavalaire. Charles Allal se souvient de l’émotion qui s’est alors emparé de lui et de ses camarades. « Une euphorie généralisée ! Quelle joie ! Nous sommes tous pris dans cet élan de bonheur Certains vont découvrir pour la première fois le sol de France ». Lors de l’approche, deux avions allemands se présentent. Ordre est aussitôt donné de rentrer à l’intérieur du navire mais personne n’obéit : « Certains veulent se jeter à l'eau tellement ils sont impatients d'arriver en France ! ». Enfin les hommes abordent le sol de France, « beaucoup prennent dans leur main une poignée de sable et l'embrassent » témoigne t-il. Puis c’est le départ pour le combat, son unité se heurte au Golf Hôtel de Hyères, gros bâtiment transformé en forteresse par l’ennemi qu’il faut réduire à grands coup d’artillerie de marine, avant d’entrer dans Toulon où de nombreux prisonniers sont faits. Charles Allal rejoint ensuite le 1er bataillon de transmissions et remonte la vallée du Rhône mais il doit s’arrêter à Saint Étienne, faute de ravitaillement, l’avance alliée étant trop rapide. Mi-novembre 1944, la DFL repart à l’offensive, passe les Vosges et arrive sur la plaine d’Alsace. La bataille est acharnée et M. Allal est témoin de nombreux drames. « Certains de mes camarades lorrains et alsaciens, raconte t-il, tellement contents de retrouver leur terre natale, souhaitent visiter leur famille. Parmi eux, l'un de mes amis, sans autorisation, prend une jeep et fonce vers Colmar pour revoir ses parents. Je le reverrai après la fin de la campagne d'Alsace, avec deux jambes en moins, il venait de sauter sur une mine. » Mi février 1945 l’Alsace est enfin libérée et toute la 1ère armée française entre en Allemagne. Malheureusement, la 1ère DFL n’y participera pas. Sur ordre du général de Gaulle la division part pour le front des Alpes où elle libère le massif de l’Authion en avril 1945 et entre en Italie. Fin juin, la victoire en Europe achevée, Charles Allal est démobilisé et rentre en Tunisie chez ses parents. Mais, « si notre engagement officiel prend fin en 1945, dit-il, celui de la mémoire de mes camarades disparus me suivra toute ma vie. » Le 28 janvier dernier, Madame Valérie Mondone, adjointe au maire de Toulon, lui avait remis pour son anniversaire la médaille de la ville. Avec Pierre Velsch, c'est un vétéran Toulonnais Débarquement et de la Libération de La Provence de la 1ère DFL des forces françaises libres qui le rejoint la haut ! (source : Mémorial du débarquement et de la libération de Provence)

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Le Colonel Vincent FAUVELL-CHAMPION est décédé, ancien du Bataillon de Corée, blessé et cité. alors sous-lieutenant, qui a pris l'initiative de soutenir les Coréens en difficulté avec sa section d'armes lourdes à la bataille de la cote 395 White Horse mountains operation le 8 octobre 1952, et qui s'est ensuite particulièrement distingué à la bataille de SONG KOK, du 6 au 15 octobre 1953 au cours de laquelle il fut blessé. Pour ces actions, le S/Lieut FAUVELL-CHAMPION fut décoré de la "WHA-RANG", avec étoile d'argent, haute distinction honorifique coréenne, que peu de combattants alliés ont méritée. Ancien d'Algérie, Il était Commandeur de la Légion d'Honneur. (Source : Gal.(H) Christian Van Duynslager- Président de la SMLH de la Drôme)

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Oui incendie de moindre importance. Il n'est pas rare sur un bâtiment en IPER d'avoir un début de feu, il suffit qu'un ouvrier soude, que des éclaboussures de soudure tombe en fond de calle sur un chiffon gras et ça s'enflamme... Le Fait est surtout que la Perle a subie un grave incendie et que les média y voit aussitôt un sort, un chat noir... Pas d'affolement.

    zaza24

    Posted

    Malheureusement un nouvel incendie (sans commune mesure avec le précédent) a touché le SNA PERLE. https://www.ouest-france.fr/politique/defense/un-nouvel-incendie-a-bord-du-sous-marin-nucleaire-d-attaque-perle-6dd70d7c-3db4-11ed-8fdd-0c50a46087ee  

    berogeitabi

    Posted

    Source : Le Figaro. Un reportage sur l’école des mousses.  https://www.lefigaro.fr/actualite-france/ecole-des-mousses-la-marine-pour-horizon-20220923
×
×
  • Create New...