Jump to content
  • ×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

      Only 75 emoji are allowed.

    ×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

    ×   Your previous content has been restored.   Clear editor

    ×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Similar Content

    • By Mig_59
      Bonjour à tous, 
      Je souhaiterais avoirs des renseignements, fin surtout si quelqu'un connais, ou à eu connaissant de quelque chose de similaire. Je m'explique. 

      J'ai passé en 2007 les tests pour la BSPP sur Nancy, et le médecin m'a mis inapte temporaire ce qui ma permis de finir les tests et de les réussir, mais au moment d'intégrer la BSPP il fallait que le médecin révise son compte rendu, et il a décidé de me mettre inapte BSPP et USIIC pour raison d'allergie au latex malgré un compte rendu du service d'allergologie du CHU Lille indiquant que j'étais pas allergique à un degrés suffisant pour déclenchant une réaction "grave", ma réaction se limitant a des éternuements (comme les allergiques au pollen quoi ..). 

      Concrètement, les tests des trois armées se passent au même endroit avec les mêmes médecins, pensez vous que pour une "allergie" au latex je serais mis également inapte pompier de l'air ? Ou cette inaptitude ne concerne que l'armée de terre ?
      Merci de votre aide  
    • By Gaaz30
      Bonjour, je viens vers vous aujourd'hui car j'ai besoin d'aide.
      Aujourd'hui j'ai appris une triste nouvelle qui m'a dépitée complètement...
       
       
      Un peu de blabla avant d'entré dans le sujet;
      Je suis candidat Sous-Officier Fusilier para. J'ai donc passé les tests de sélection au CSO de Lyon, mes notes:
      14/20 Luc Leger (Palier 8"45), 14 Tractions, 18/20 au parcours 
      A la fin de cette journée, un entretien, pour moi c'était avec un Capitaine, on parle du séjour, de mes notes.
      "Résultats très intéressant au niveau des tests écrits, excepté un peu en math mais sa reste correct" Le capitaine me dit.
      En Sport résultat plutôt bon, un luc leger pas exceptionnel mais correct, d'après lui j'ai toute mes chances, y'a aucune raison que ça ne le fasse pas, je parais motivé, et mes tests sont bon.
       
      2 semaines plus tard, la réponse est positive, je pars pour la dernière épreuves, à Tours, il s'agit de tests de personnalité supplémentaire, entretient avec un psy, et entretient pro avec 2 militaires anciennement fusilier para
       
      La source de mon problème arrive:
      - Bon l'entretient avec la psy, je suis resté moi même, pas d'exagération, rien du tout, bref
      L'entretient avec les 2 militaires s'est très mal déroulé, un ami passé juste avant moi avec le même jury me prévient qu'il s'est fait rabaisser pendant une heure, et qu'ils ont essayé de le découragé.
      Je savais donc à quoi m'attendre avant de commencer l'entretient.
      Ils demandent de me présenter, ce que je fis. Et a partir de ce moment là, c'est partis, j'en prends pour mon grade.
       
      - "Vos résultats sportif sont nuls, surtout en endurance, à rochefort vous vous en sortirez jamais" blablabla. Je restais Fort, avec du répondant, ni trop, ni pas assez (selon moi)
      Je leur dis que j'ai des points faible en endurance (ils le prennent comme si c'était une corvés pour moi de courir, donc je me justifie) 
      Que je cours quotidiennement 20 min à haute intensité, ils se foutent de moi, que c'est un échauffement, que je suis vraiment pas prêt, lors des marches de 20kms au bout de 10 je vais "m'accrocher à un tronc d'arbre et pleurer ma mère".
      Que des choses comme ça... Que je suis ici car j'ai vu la lumière, que c'est par dépit 
       
      Dans tout cet entretient pour moi, mon point faible, et ce sur quoi ils avaient pas tord, c'est que je manquais d'information sur l'armée de l'air et aussi sur ma spécialité, je connaissais que les grosses lignes du métiers, et les "anecdotes" des Cirfa qui sont périmées depuis plusieurs années. Je leur dis que c'est pas faute d'avoir essayé de chercher sur internet, j'ai pas trouvé dans les détails les choses qu'ils me demandaient. Comme le fait que au Mali c'est le CPA 30 qui est déployé, qu'en Georgie c'est le 20 etc etc...
       
      Breef, du coup aujourd'hui j'ai eu le verdict de mon conseiller. 
      Ils ne m'acceptent pas, mais ne me refuse pas non plus, ils pensent que je mérite une seconde chance et me convoque en Octobre pour repasser l'entretient (mon conseiller comprends pas car il n'y a pas de commission en octobre, l'incorporation se fait en juillet). Donc je me dis que même si je réussis, j'incorporerais qu'en Juillet 2019
       
       
      Aujourd'hui j'ai besoin de votre aide car j'aimerai savoir si quelque chose est possible, a faire au niveau personnelle.
      Mon beau père est un ancien militaire travaillant dans la RH, et m'a demandé si j'avais pas gardé contact avec quelqu'un qu'il pourrait appeler, pour essayer d'avoir des renseignements sur pourquoi j'ai pas été accepté, mes erreurs, que je puisse travailler sur cela pour octobre. 
      Du coup je lui ai dis que les seuls contacts que j'avais c'était mes conseillers du cirfa, ou le numéro de la base de Tours.
       
      Vous pensez que ça vaut le coup d'essayer quelque chose, il doit surement connaître quelques militaires, dans la RH ils se fréquentent à peu près tous je pense.
       
       
      Et dernier point. J'ai eu la réponse aujourd'hui jeudi, alors qu'à Tours, ils nous disaient que la délibération se faisait Vendredi et qu'on aurait les résultats la semaine prochaine. Un ami avec qui j'ai sympathisé, qui est du même cirfa que moi, n'a eu aucune réponse
      Je pourrai faire un retex sur Lyon et Tours si ça intéresse quelques uns
       
      Merci à Tous
       
    • By petit_nuag3
      Bonjour, j'ai besoin de conseils pour mon orientation.
      L'année derniere j'ai voulu m'engager en sous off infanterie, on me l'a refusé car trop anxieux en situation de stress d'apres les tests de personnalité. J'ai contourné cette interdiction en allant à l'EMHM, mais j'ai vite compris que j'étais pas à ma place (la montagne je m'en cogne un peu, et puis je voulais faire infanterie pour être para à la base..). Bref, je dénonce et cède ma place à quelqu'un de plus intéressé que moi, rien de plus normal..
      6 mois plus tard, je signe dans l'armée de l'air en sous off fusilier para. Et la c'est la débandade absolue. J'ai pas l'impression d'être à l'armée. En 10 semaines on a toujours pas appris à nettoyer nos FAMAS, notre seule semaine de terrain on l'a faite dans des tentes déjà montées et chauffées, on a tiré à balles réelles qu'une seule fois et à 50m maximum.. et les collègues fusiliers qui font des paliers 10 au VAMEVAL ou moins de 30 abdos aux évals pompes-abdos... c'est un vrai scandale.

      Sans parler de l'absence d'esprit de corps, d'esprit combattant (forcément, c'est une armée de techniciens, pas de soldats..) et de traditions, qui sont pour moi très importants.
      Bref voila je suis deg. Et en plus j'ai compris que j'avais quasi aucune chance d'aller en CPA à l'issue de ma formation, et être vigile ça me dit pas trop. Oui être sous off m'intéresse, mais pas à n'importe quel prix.  
      Du coup maintenant je considère plusieurs options, et je compte sur votre aide pour m'aider à choisir :
      1 => Rester la ou je suis malgré tout et prendre le risque de finir en escadron de protection à diriger des patrouilles, ce qui ne m'intéresse pas DU TOUT.
      2 => Demander à passer en militaire technicien de l'air, et signer pour aller direct en CPA (contrat "ab initio")
      3 =>Dénoncer mon contrat dans l'armée de l'air, repartir dans l'AdT et prendre un régiment d'infanterie en militaire du rang (152e RI, super garnison et proche de la ou j'ai fait mes études et à 2h30 de Parisou j'habite, ou bien un régiment para parce qu'ils sont mieux payés et bien réputés).
      4 =>Dénoncer mon contrat dans l'armée de l'air et tenter la légion. Quitter l'EMHM m'a laissé une tache noire sur mon dossier AdT. La légion c'est un peu l'école de la 2nde chance. Et puis au moins je suis sur de pas tomber avec des peintres et de ramasser.
      5 =>Dénoncer mon contrat dans l'armée de l'air et m'engager au 2e RH. Régiment spécialisé dans le rens : infiltration, observation... ça appartient à la cavalerie mais dans leur emploi les gars du 2e RH sont plutot des fantassins qui vont chercher le rens au final. 
      Pour ce qui est de ma personne j'ai un profil correct on va dire.
      J'ai 22 ans, bientot 23. J'ai une licence d'anglais, au DEA j'ai fait 30 tractions et 12 au Luc Léger. Au VAMEVAL je suis palier 18, et j'ai 15,9 de moyenne dans l'armée de l'air pour l'instant. Et j'ai fait 2 ans de réserve au cours desquels j'ai fait 2 sentinelles.
      Je compte sur vos avis, merci d'avance.
    • By Nexlys
      Bonjour à vous,
       
      Voilà j'avais une question ou plusieurs à poser. En gros mon projet actuel est de m'engager dans l'Armée de Terre.
      Mon projet final est de rentrer dans les CPA 10. Donc grosse différence, mais comme je suis Y4, les CPA 10 c'est pas pour tout de suite.
      Je m'étais renseigner auprès d'un médecin militaire des spécialités disponibles dans l'Armée de Terre avec Y4, malheureusement, j'ai oublier et je ne trouve plus le fameux tableau.
      J'aurais aimer savoir, si il était possible en étant dans l'Armée de Terre après quelques années, par exemple 5ans de contrat, tenter les concours CPA 10, et en cas d'échec, retentez ma chance dans l'Armée de Terre? Quels sont les risques?
       
      Merci à vous.
    • By Zarphy
      Bonjour tout le monde,
      Déjà je suis désolée si le topic est pas dans la bonne section. 
      Ensuite voilà. La commission pour les candidats officiers sous contrat à lieu le 4 avril. Je me demandais juste si quelqu'un avait une idée du temps qu'il faut pour que la réponse arrive jusqu'à nous, et sous quelle forme elle doit arriver (mail, courrier?)
      Je sais que c'est absolument inutile de le savoir ce genre de choses, mais bon ça fait passer le temps. 
      Merci pour vos réponses. 
       
  • Sujets

  • Messages

    • Bonjour/Bonsoir !  Je souhaite partager mon retour d’expérience sur mon aventure pour tous ceux qui voudront tenter leur chance. Ce sujet a pour but d'aiguiller les personnes qui ne savent trop comment s'y prendre. Je vais faire ce topic en plusieurs étapes. D'abord l'étape une, le dossier de candidature. Ensuite, pour l'étape deux, l'entretien. Et enfin, l'étape trois, les tests au CSO. Bonne lecture !     Etape I. Le dossier de candidature. Pour se lancer dans cette aventure, il faut d'abord savoir un minimum dans quoi on s'embarque. Vous devriez donc aller au CIRFA le plus proche de chez vous pour rencontrer un conseiller. Une fois arriver là bas, une personne vous demandera de remplir une fiche (Nom, prénom, adresse, diplôme, age ect...) qui permettra au conseiller de savoir qui il a en face de lui. Une fois la fiche remplie, un conseiller viendra vous chercher. Vous irez dans son bureau, et vous pourrez lui poser toutes les questions que vous souhaitez. A l'issu de cette rencontre, il va vous donner le fameux dossier de candidature. Dans ce dossier, vous aurez des papiers a remplir et des papiers a mettre (Photocopie de la carte d'identité, RIB, lettre de motivation, CV ect... Mais tout sera marqué.). Quand tout sera bon, vous pourrez redonner ce dossier au CIRFA et il sera examiner. Le CIRFA vous appellera si il manque des choses. Ensuite, le CIRFA vous appellera pour fixer une date pour un entretien de motivation.   Etape II.  L'entretien de motivation. Pour cet entretien, il faut se préparer un minimum. N'y allez pas les mains dans les poches, mais pas besoin de se torturer l'esprit non plus. Je précise que vos parents ne seront pas présent lors de l'entretien. L'entretien dure environ une heure. D'abord, vous aurez quelques papiers a signer, puis on vous donnera une lettre du commandant du CIRFA qui vous félicite. Puis après l'entretien, vous pouvez poser vos questions. Ensuite, votre père/mère vous rejoint dans le bureau pour qu'il/elle puisse poser ses questions lui/elle aussi. Il est normal de stresser, mais ne vous en faite pas, ils vont pas vous manger. J'ai été agréablement surpris, car c'est surtout une sorte de dialogue, donc êtes vite a l'aise. Comme c'est un entretien pour l'école des mousses, l'entretien est relativement simple. Voici quelques questions que l'ont m'a posé: - Pourquoi vouloir intégrer l'école des mousses. - Connaissez-vous des bateaux, avions et hélicoptères de la marine nationale ? - Savez-vous l'effectif de la marine nationale ? - Connaissez-vous l'équipement de la marine nationale ? (Nombres de bateaux par exemple.) - Comment se passe une journée a l'école des mousses ? - Que se passe t-il après cet entretien ? (La suite de la candidature: CSO ect.) - Que se passe t-il si votre candidature est acceptée ? - Que ferez vous si votre candidature est refusée ? (Il est important d'avoir un Plan B.) - Avez-vous une idée du métier que vous voulez faire dans la marine nationale ? - En quoi consiste ce métier ? - Connaissez-vous des bases navales de la marine nationale ? - Vous savez que si vous êtes accepté, vous serez éloigné de votre famille. Cela vous dérange t-il ?   Mes conseils: soyez vous même. Ensuite, soyez franc. Et aussi, veillez a connaitre quelques bateaux/hélicoptères/avions, genre 3/4 de chaque. Pareil pour les bases navales, même si c'est encore mieux si vous les savez toutes, ça impressionne . Si l'entretien s'est bien passé, vous obtiendrez votre rendez-vous au CSO. Vous obtiendrez aussi les papiers qu'il faut remplir pour le CSO.   Etape III. Le CSO. Je ne sais pas si c'est pareil pour tout le monde pour les horaires. Je vais juste dire ce qui s'est passé pour moi. Tout d'abord, vous n'aurez pas de tests physiques.  J'ai eu rendez-vous le 18/06/2019 a 10 heure. Soyez là avant 10 heure, ça serait bête d'arriver en retard...  Et je ressort de la caserne a 12 heure le lendemain, donc le 19/06/2019.  Vous aurez pendant ces deux jours la visite médicale, les tests psychotechniques, et l'entretien avec un psychologue.    Pour ce qui est du CSO j'y vais demain. Donc j'éditerai mon poste quand je rentrerai pour tout vous expliquer !     Je suis désolé des fautes, je verrais pour les corriger plus tard. Et j'ajouterai surement quelques trucs que j'ai du oublier au fur et a mesure.  Bonne chance à vous !  
    • Bonjour, Vendredi 14 juin, W9 a diffusé à 21h le reportage " Enquête d'Action - Neuf semaines dans l'enfer vert Brésilien ". Le stage est présenté comme le " plus dur au monde ". Quatre militaires français y participaient et visiblement avoir fait le stage de La Légion en Guyane était un plus. Y a t-il vraiment une différence entre ce stage au Brésil et celui de la Légion. Par contre, j'avais regardé il y a pas mal de temps un documentaire sur un autre  " stage le plus dur au monde " qui ce passait avec l'Armée Colombienne.  Il y avait une épreuve ou les militaires avaient les yeux bandés , enlevé leur ceinture + lacets, ils étaient attachés les uns aux autres et se déplaçaient courbés. Arrivés tant bien que mal dans les bateaux, ils y étaient maintenus au fond puis ils étaient débarqués et enfermés dans un camp. Le jour et la nuit on leur diffusait des hurlements d'enfants et des femmes. Puis un part un, ils étaient emmenés dans une baraque en bois ou ils subissaient un interrogatoire des plus musclés.... Wow ! Puis arrivaient des combats et le camps étaient délivrés ! Wow ....c'était des plus impressionnant !       
    • Bonjour, Mercredi 19 Juin sur LCP à 20H30 - Rediffusion du documentaire " L'Ecole des Bérets Verts " de 2005 ayant comme instructeur entre autres Marius. Reportage reprogrammé en hommage à A. Bertoncello et C. de Pierrepont. Suivi d'un débat sur le thème " Forces Spéciales : Les soldats de l'extrême ". 
  • Popular Contributors

×
×
  • Create New...

Important Information