Jump to content

Maitre chien, équipe cynophile.


Recommended Posts

  • Administrateur

Depuis fort longtemps les maitres chiens, en équipe cynophile patrouillent avec les fusiliers marins.

Autrefois, ce certificat formaient des marins issus de toutes les spécialités est depuis quelques années il est rattaché à la spécialité de fusiliers marins.

"Aujourd'hui pour devenir maître-chien dans la Marine Nationale il faut s'engager dans cette armée pour la spécialité de “Fusilier marin” qui est ouverte aux jeunes âgés de 17 à moins de 25 ans, de nationalité française, titulaires d’un BEP ou attestant d’un niveau scolaire de niveau IV à III.
La formation se déroule à l’École des fusiliers marins de Lorient dont la mission est d’instruire l’ensemble des personnels “fusiliers marins” et “commandos”.
Le département des formations initiales instruit en vingt semaines les quartiers-maîtres fusiliers (QMF) et prépare ainsi au CAT (Certificat d’aptitude technique). Les fusiliers qui le désirent suivent ensuite une spécialisation complémentaire pour devenir maître-chien.

La cynotechnie Marine se compose de 220 maîtres de chiens fusiliers marins (pour mémoire : ce certificat est accessible à toutes les spécialités et au personnel féminin) et 260 chiens (trois spécialités : patrouille-pistage-intervention, aide à la recherche et à la détection de stupéfiants, aide à la recherche et à la détection d’explosifs)

Il y a 4 niveaux de formation (les formations ont lieu à Biscarosse, au 17e Groupement d’Artillerie, organisme support à vocation interarmées à l'exception de la formation initiale de conducteur de chiens organisée par la compagnie de fusiliers marins de Lann Bihoué et l’école des fusiliers marins).

- FSI (MMAITCHIEN) formation initiale de conducteur de chiens.

- FSE (CMAITCHIEN) formation d’aide dresseur.

- FS1 (CCONDUCYN) certificat de conducteur de groupe cynotechnique, permettant d’accéder à des responsabilités de chef ou d’adjoint d’un chenil.

- FS2 (CCYNSUP) certificat supérieur cynotechnique, permettant d’être chef d’un chenil de 12 équipes et plus, ou d’être adjoint cynotechnie à l’état major FORFUSCO ou d’être responsable de la cellule cynotechnique du commando KIEFFER."

Petit complément d'information aujourd'hui la formation de maître de chien, ce fait que dans la marine à l'école des fusilier marin avec les installations à la BAN de Lann-Bihoué.

Ce n'est plus ouvert à toutes les spécialité il faut absolument être fusilier marin.
Le droit à la formation est ouverte aussi bien aux personnels masculines que féminines.

Les thermes aujourd'hui sont:
C.OPECYN = certificat opérateur cyno, CEQUIPCYN= chef d'équipe cyno,et CEGROUPCYN= chef de groupe cyno.

BE =C.OPECYN (CTE)
BAT= CEQUIPCYN(CT1)
BS=CEGROUPCYN (CT2)

Demain il n'y aura plus des BAT CT2 ou des CT1 BS.

Et pour finir le C.OPECYN ne fais plus deux cours. Un pour le conducteur et le deuxième pour l'aide-dresseur, tous ce fais en un seul cours.

( Source : Maitres chiens de la Marine Nationale )

Différents+insignes+des+certificats+de+maître+chiens.jpg

Quelques belles photos pour illustrer leurs emplois,

14067770_1431924930157331_3986218177238566536_o.jpg14102145_1440732775943213_7909839008544056451_n.jpg14068100_1440732612609896_5427097876972033652_n.jpg14053725_1440733012609856_4803725756700729575_o.jpg14141658_1440732529276571_6281796445558697254_n.jpg14138657_1440732739276550_3156237775918380888_o.jpg

 

Comme en métropole, les sites militaires sensibles dans les DROM-COM font l’objet d’un dispositif de protection permanent. Aux Antilles, cette mission est assurée par les fusiliers marins des Forces armées aux Antilles (FAA).

FAA : Dans la peau d’un fusilier marin maître-chien

Jour et nuit, 24H/24H, 7J/7J, ils assurent la protection et la défense de la base navale et des bâtiments de la Marine nationale, en menant des patrouilles à terre et en mer.

Aux Antilles, les unités de fusiliers marins sont constituées en Éléments de patrouille et d’intervention (EPI) qui comprennent des cynotechniciens avec leur chien. Le second maître Gaëtan est maître-chien aux Antilles. « Je suis arrivé en août 2014. Dès mon affectation, on m’a attribué Irlos, un berger allemand de deux ans à l’époque. Étant donné son jeune âge, c’est moi qui me suis chargé de son dressage ».

Pour pouvoir assurer le dressage de son chien, Gaëtan a suivi une formation particulière. « Je suis entré dans la Marine nationale en janvier 2008 pour suivre tout d’abord une formation qui a duré 6 mois à l’école des fusiliers marins de Lorient. Ensuite, j’ai été affecté à l’île Longue jusqu’en 2014 avec plusieurs périodes d’instruction : 2 mois de formation « maître-chien » à Lann Bihoué, 2 mois également de formation « chef d’équipe fusilier » à Lorient, puis une dernière formation d’ « aide dresseur » à Biscarosse ».

Arrivé aux Antilles, Gaëtan et Irlos ont immédiatement appris à travailler ensemble. « Il faut qu’une relation de confiance s’installe entre le militaire et son chien car dans l’exercice de nos missions, nous ne faisons plus qu’un ». Pour cela, les étapes du dressage s’articulent en trois phases, explique le second-maître : « Le premier temps est celui de la familiarisation. Cela consiste à le sortir, le nourrir, jouer avec lui, établir un contact, etc. Ensuite, on passe à la discipline et à l’obéissance. Irlos a dû apprendre à n’écouter que mes ordres. Pour cela, plusieurs exercices sont pratiqués comme la suite au pied, le blocage couché, le saut ou encore le rappel. Enfin, la dernière étape du dressage est la partie dite mordante qui consiste à intercepter un individu au comportement suspect ».

Le quotidien de Gaëtan et Irlos, comme celui des fusiliers marins avec qui le binôme cynotechnique patrouille en permanence, s’articule aujourd’hui en phases de préparation opérationnelle, de mission de protection et de récupération. Ces cycles s’alternent entre les différents EPI, permettant ainsi une continuité opérationnelle, à toute heure du jour et de la nuit.

Pour conduire ces missions de patrouilles et de renforts en cas d’intrusion, les fusiliers marins doivent être toujours prêts à intervenir. La préparation opérationnelle permanente est donc essentielle et s’effectue par des entraînements réguliers au combat et au TIOR (Technique d’intervention opérationnelle rapprochée), des exercices d’intrusion avec déploiement du chien, de tir, ou encore des techniques d’intervention dans le cadre de visites de navire suspecté d’activités illicites, telles que le trafic de stupéfiants.

La Marine nationale compte 1500 fusiliers marins qui assurent des missions de protection des sites stratégiques, en métropole, outre-mer et à l’étranger, mais aussi des missions de protection des bâtiments de la Marine déployés en mission ou en opérations extérieures et des navires civils sensibles qui transitent en zone d’insécurité.

Les Forces armées aux Antilles (FAA) garantissent la protection du territoire national et animent la coopération régionale depuis les départements de la Martinique et de la Guadeloupe. Elles constituent un dispositif interarmées à dominante aéromaritime de premier plan sur le Théâtre Antilles-Guyane, en coordination avec les Forces armées en Guyane (FAG). Les FAA conduisent deux missions principales dans la zone : la lutte contre les trafics de stupéfiants en haute mer ainsi que l’assistance et le secours à la population lors de catastrophes naturelles.

FAA : Dans la peau d’un fusilier marin maître-chien


Sources : État-major des armées

 

2013ecpa006s014_023.jpg

Publié le 25 Juillet 2013 à 09:44

À Lorient, l'état-major de la Force des Fusiliers Marins et Commandos (FORFUSCO) écrit la doctrine et dresse la palette de compétences et d’employabilité des chiens dans la Marine nationale et au service du commandement des opérations spéciales. Tour d’horizon de la filière «cynotechnie».

Traditionnellement mascotte à bord des unités de la Marine, le chien devient vraiment actif au cours de la Guerre d'Algérie. Délaissé par la suite, il réapparaît lors de la création de la Force océanique stratégique, puis une cellule est créée en 1980 au Commandement des fusiliers marins (COFUSMA). Depuis, la FORFUSCO définit la politique générale d'emploi et fixe les directives relatives à la mise en œuvre, à la conduite de l'entraînement, aux qualifications opérationnelles et aux normes d'activités des équipes cynotechniques. Dans ce cadre, un officier marinier certifié « cynotechnie supérieur » est affecté au sein du bureau Entraînement de la division « Préparation protection défense » de l’état-major d’ALFUSCO. Il assure la fonction de conseiller dans ce domaine auprès d’ALFUSCO, effectue le suivi et la mise à jour des textes relatifs à la cynotechnie, donne des directives aux chefs de peloton et de groupes cynotechniques pour le maintien en condition des équipes cynotechniques et suit la gestion de l'effectif canin de la Marine. Par ailleurs, il est le représentant privilégié de l’état-major ALFUSCO au sein des commissions et groupes de travail du niveau interarmées pour l’élaboration et la mise en œuvre de la politique cynotechnique commune aux différentes armes.

Depuis sa création, la cellule cynotechnique de Kieffer participe aux opérations du COS
 

En mode défensif

 Comme pour l’ensemble de la force, les champs d’intervention des chiens sont de deux natures : défensifs et offensifs. En mode défensif, les chiens évoluent comme chiens de patrouille, chiens détecteurs d'explosifs ou de stupéfiants. Leur mission est de participer à la protection de l’ensemble des infrastructures de la Marine nationale et des bâtiments de surface, en métropole et outre-mer. Les cynotechniciens spécialistes de la détection d’explosifs bénéficient d’une formation spécifique de six mois. Pour le chien, cette mission nécessite un entraînement quotidien.

Les 4 pattes du COS

Côté offensif, la cellule cynotechnie du commando Kieffer a vu le jour en 2008, lors de la création du commando. Moins de deux ans après, elle est déployée en opérations. Première composante « cyno » au sein du COS, elle s’est adaptée au besoin opérationnel. L’utilisation des chiens au sein des groupes de forces spéciales suppose leur familiarisation aux différents moyens d’insertion des commandos marine : véhicule, embarcation rapide, nage, aérolargage, héliportage, aérocordage. Utilisables pour des missions de libération d’otages ou de capture de cible à haute valeur (High Value Target - HVT) ou employés pour la reconnaissance de zones d’intérêts sensibles en milieu hostile, afin de rechercher des indices, les équipes cynotechniques du commando Kieffer ont des compétences bien spécialisées : détection de personnel, interceptions, recherche d’explosifs ou d’armements. Sous la conduite de leur maître certifié commando, ces chiens sont intégrés au sein des groupes d’actions spéciales des commandos marine et sont capables de travailler de manière très discrète en milieu hostile. Deux chiens de Kieffer, Tyron et Uran, ont été décorés après leurs engagements en Afghanistan et sont ainsi les premiers chiens décorés du COS[1].

Recrutement et formation

La formation initiale, qui permet au fusilier-marin d’assimiler les bases de la conduite d’un chien militaire, est effectuée à l’ École des Fusiliers Marins. Près de 35 marins reçoivent ensuite chaque année la formation spécifique de maître-chien. Les formations supérieures permettent d’acquérir les connaissances nécessaires à l’encadrement du personnel dans le dressage, l’entraînement des chiens et la gestion d’un chenil. Des stages complètent ces formations dans les domaines de la détection d’explosifs ou de stupéfiants.

Cellule cynotechnique de Kieffer en exercice à Djibouti.

La Cynotechnie en chiffres

  • 4 races principales utilisées dans la Marine : berger belge malinois, berger allemand, Springer Spaniel et le fox terrier;
  • 9 ans : âge de départ à la retraite des chiens de la Marine;
  • 12 : nombre d’heures que peut faire gagner un chien dans une procédure de recherche de drogues sur un navire;
  • 13 chenils dans la Marine (dans toutes les implantations en métropole et outre mer);
  • 35 élèves cynotechniciens formés par an;
  • 215 maîtres-chiens au sein de la Marine aujourd’hui;
  • 250 chiens actuellement en activité  dans la Marine.

[1] Les chiens dans la Marine ont des matricules et sont donc considérés comme des «chiens militaires».

 

( Source : Marine Nationale )

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • Administrateur

18619983_1753722881310866_1657402590624770028_n.jpg

Le Brevet national marine du chien militaire s’est tenu du 15 au 19 mai à Lorient. La compétition, qui a réuni 42 équipes cynotechniques de la Marine mais aussi de l’Armée de terre et de l’Armée de l’air, venues de toute la France, a été organisée par la compagnie de fusiliers marins de Lann-Bihoué. Les équipes cynotechniques ont ainsi pu s’affronter et comparer leurs méthodes de dressage à travers plusieurs disciplines. Les cynotechniciens fusiliers marins se sont illustrés dans les 3 catégories, Patrouille, Pistage et Dressage. Ils sont remporté le podium dans les deux premières catégories, leurs camarades de l’Armée de terre ont remporté l’épreuve de dressage, un marin se hissant en 3e position.

18556648_1753716624644825_5025951719581507928_o.jpg18558692_1753717417978079_6109963726818667757_o.jpg

Dans la Marine, ce sont les fusiliers marins qui mettent en œuvre des équipes cynotechniques. Intégrées au sein des groupements et compagnies de fusiliers marins, elle participent à la protection des sites sensibles de la Marine, de bâtiments déployés en mission et peuvent être engagées dans des missions offensives / défensives et dans la recherche de stupéfiants ou d’explosifs.

18595383_1753722744644213_4057709541351765788_o.jpg18623303_1753722861310868_3718968077316480115_o.jpg

 

( Source : Musée des fusiliers marins )

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
  • Administrateur

Quelques belles images de partage de l' homme et du chien lord de la 3e édition du challenge inter-unités de fusiliers marins qui s’est déroulée les 13 et 14 juin 2017 au Centre de transmission de Rosnay (36). Un challenge à la fois technique et sportif, qui participe de la préparation opérationnelle des équipes.

19092879_1782621771754310_2119243290267009094_o.jpg19149307_1782622865087534_4717429471879137857_n.jpg19143929_1782621781754309_2676936493349146816_o.jpg19095758_1782622431754244_8221242416545641388_o.jpg

 

( Source : Marine Nationale / Musée des fusiliers marins )

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Bregat

    Posted

    Bonjour Bouchon-Gras (ça fait bizarre quand même d'appeler quelqu'un comme ça😊 ) L'homme à droite sur la photo est mon oncle pendant la WWII. Peut-on voir à quelle arme il appartenait sur cette photo ? D'après une note sur les prisonniers de guerre il était officier. Derrière la seconde photo est écrit "1942 envoi du stalag 65", ça me paraît étrange , non ?

    berogeitabi

    Posted

    Bonjour. Merci de respecter la charte du forum et de passer par l’étape de présentation.  Dans l’attente le sujet est bloqué. 

    Yohan 10

    Posted

    Bonjour je vous écris ceci en espérant que quelqu'un pourra m'aider .  J'ai passé mes eval fus il y'a 4 semaines. Avant hier ma conseillère m'appelle et me confirme que j'ai bien réussi les tests physiques et que l'avis du psy est favorable. Le lendemain elle m'appelle pour m'envoyer les convocations de la visite médicale que je doit effectué du 13 au 15 décembre. L'après midi même elle m'appelle pour m'informer d'une mauvaise nouvelle comme quoi mon dossier est passé en refusé définitif et que je pourrai retenté l'année prochaine. C'est la deuxième fois que je tente ma chance et bien sure s'il le faut le la retenterai une  3 -ème fois. Mais là même ma conseillère me dit que se n'est pas normal et qu'il y'a surement une erreur. Elle va appelé la commission aujourd'hui et me rappeler cet après midi. *   J'espère que quelqu'un pourra m'aider. Cordialement.

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, J'ai vu un collègue, lieutenant colonel de réserve de la Gendarmerie hier soir et je lui ai posé la question, une PMG c'est 15 jours. Une PMGA, ça ne lui parle pas, peut être le rajout de l'APJA, ce qui expliquerai ce rallongement de temps. 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Une journée type "bureau" où tu arrive le matin et repart le soir, ça peut être une mise en place pour un événement type fête du village, où tu patrouilleras toute la journée, la fête terminée, tu rentre chez toi. 
×
×
  • Create New...