Jump to content

Recommended Posts

  • Administrateur

Autre grande musique, celle de l' Armée de l' air.

la-musique-de-l-air-etait-presente-pour-accompagner-la-ceremonie.jpg

Créée en 1936, la Musique de l’air compte dans ses rangs 144 personnes, du musicien au secrétaire en passant par le régisseur. En multipliant les lieux de concert, elle joue un rôle d'ambassadeur de l'armée de l'air en France et à l'étranger.

Présentation

La Musique de l'air est une unité de prestige implantée sur la base aérienne 107 de Villacoublay. C'est en 1936 que le général Denain, alors ministre de l'air, entérine sa création. Rattachée à la direction des ressources humaines de l’armée de l’air, elle participe à toutes les cérémonies militaires officielles, qui jalonnent la vie de l'armée de l'air et de ses unités. Ainsi, elle est présente lors de l'accueil de hautes autorités étrangères, chefs d'états ou chefs d'état-major en visite officielle en France.

Son haut niveau de technicité, la polyvalence de ses musiciens et sa disponibilité lui permettent, outre les représentations officielles, d'assurer son rôle d'ambassadrice en France et dans le monde. Elle contribue au prestige de l'armée de l'air lors de prestations extérieures à caractère purement civil, telles que les concerts de gala, tant en France qu'à l'étranger. La musique de l’air reste pourtant toujours au service des associations et tout particulièrement des associations caritatives.

Placée sous la direction du lieutenant-colonel Claude Kesmaecker depuis 2005, elle continue à donner à l'armée de l'air une image de marque et de qualité qui dépasse, au fil des ans, le cadre de nos frontières.

Dans le cadre du plan égalité des chances du ministère de la Défense, elle est impliquée dans le programme « Orchestres à l’école » en offrant ses instruments de musique réformés à des associations. Elle entretient également un partenariat régulier avec le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en proposant aux élèves des classes de saxophones et saxhorns d’intégrer l’orchestre d’harmonie et l’orchestre de cuivres lors de plusieurs concerts.

Fréquemment invitée dans des salles de concert et des festivals de renom, la Musique de l’air collabore également à des émissions télévisées s’affirmant ainsi comme authentique lien entre l’Armée de l’air et la Nation.

2014-03-27-Musique-de-lair-06-1024x682.jpg

La Musique de l’air : différents types d’orchestre

Le grand orchestre d'harmonie : regroupant toutes les familles d'instruments à vent, son répertoire comprend de la musique classique, de la musique légère et du jazz symphonique. Son niveau, sa fonction et sa position géographique confèrent à l'orchestre d'harmonie de la Musique de l'air une force persuasive qui contribue à l'évolution et à l'essor des orchestres à vent français.

L’orchestre de cuivres (« brass band ») : fort d'une trentaine de musiciens professionnels, il fut créé en 2002. La brillance des cornets, bugles et cors, ainsi que le timbre chaleureux des saxhorns, trombones et tubas, lui procurent une palette sonore riche et étendue. Le haut niveau de ses exécutants permet d'aborder tous les répertoires et styles de musiques (œuvres classiques, musiques légères, compositions originales, etc.).

L’orchestre de jazz (« big band ») : créé en 2005, le grand orchestre de jazz de l'armée de l'air vient s'ajouter aux deux formations que sont l'harmonie, et le brass band. Grâce à un répertoire entièrement original et très éclectique, les musiciens s’adressent à tous les publics, des néophytes aux plus avisés. En quelques années, le big band est devenu un orchestre de référence dans le monde du jazz, en France comme à l’étranger.

Trois autres formations se produisent de manière ponctuelle pour des prestations essentiellement militaires : le quintette à vent, le quintette de cuivres et le quatuor de saxophones.

Une_WEB_Avignon.jpg

La Musique des forces aériennes de Bordeaux

La Musique de la troisième région aérienne a été créée en 1934 à Tours. Reconstituée à Bordeaux après la Seconde Guerre mondiale, elle est implantée sur la base aérienne 106 de Mérignac depuis 1977. Elle prend l’appellation de « Musique des forces aériennes de Bordeaux » le 1er janvier 2008. Composée de 65 musiciens, elle participe, au même titre que la Musique de l’air, au rayonnement de l’armée de l’air, en prenant part à des cérémonies militaires et autres manifestations culturelles. Elle participe notamment, et avec succès, à des festivals nationaux ou internationaux de musique militaire. C’est le commandant Patrice Auneau qui dirige la formation depuis 2005. À travers toutes ces actions, la Musique des forces aériennes de Bordeaux, à travers son orchestre d’harmonie, contribue largement au lien armée-nation et s’affirme comme un authentique ambassadeur culturel de l’armée de l’air.

Des musiciens de haut niveau

Devant l'exigence musicale que nécessite l'appartenance à une telle formation, l'armée de l'air a su faire un choix en matière de sélection et s'efforce de promouvoir un recrutement d'excellent niveau.

Ceci avec le souci constant de permettre à la musique de remplir pleinement son rôle d'ambassadrice de l'armée de l'air et de se maintenir au rang des meilleurs orchestres militaires français.

fete-de-jeanne-d-arc-2016_2620188.jpeg

Le niveau des postulants étant élevé, il est fréquent de côtoyer, au cours des différentes phases de sélection des concours, de nombreux titulaires d'un premier prix du conservatoire national supérieur de musique de Paris. Autant de jeunes musiciens dont la motivation essentielle est certainement le désir d'appartenir à une formation dont le niveau technique, le sérieux et l'intérêt du répertoire sont reconnus par le monde musical au grand complet.

Logo_Musique_de_l_air.jpg

 

( Source : Armée de l' air )

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    Corsica

    Posted

    salut de retour....oui décidément notre capacité en artillerie se réduit...j espère que Nexter va pouvoir fournir rapidement de nouveau CAESAR a l'artillerie..

    Fred689

    Posted

    Attention à ton âge car il y a aussi des limites d'âge pour un engagement dans la régulière. Sur Intradef, tu devrais trouver les infos sur le 132 et avec Annudef, trouver le chef de RH du régiment et lui poser directement tes questions en lui expliquant ton parcours.

    Fred689

    Posted

    Voici quelques renseignements sur le 214 RI https://fr.wikipedia.org/wiki/214e_régiment_d'infanterie Il faut attendre les lumières de Bouchon Gras... Je pense que sa médaille est une croix de guerre avec 1 citation ( étoile) mais je ne distingue ni les rayures du ruban ni ses couleurs (bande orange sur fond vert).

    s.thomas

    Posted

    J'ai eu l'occasion d'expliquer dans ma présentation que je suis la maman d'un élève sous-officier à Rochefort, et d'un élève de terminale qui prépare le concours pour entrer en école de médecine militaire. N'ayant pas d'autres militaires actuellement dans la famille, je pense naturellement aux photos de mon arrière grand-père et grand-père, et je vous serais très reconnaissante de bien vouloir me dire si cela vous évoque quelque chose. Je suis une véritable inculte en la matière. Dans la vie civile, mon arrière grand-père était directeur d'école primaire. Et mon grand-père était ingénieur. Il avait fait l'école des Arts et Métiers. Il a travaillé dans l'ancienne Indochine au début de sa carrière. Il est à droite, sur la photo des 2 hommes en uniformes blancs. Je sais qu'il a été fait prisonnier par les japonais. À son décès, une veuve de militaire a contacté notre famille pour raconter que son mari lui avait dit avoir été sauvé par lui. Il avait été rendu aveugle par les tortures de leurs geôliers et mon grand-père se serait enfui avec lui sur son dos.  Encore une fois, merci de l'attention que vous portez à ces archives. Je lis vos réponses au sujet des photos qu'on vous soumet, et c'est passionnant et très émouvant.

    Dev.Pntac

    Posted

    D'accord, merci love
×
×
  • Create New...