Jump to content

Quitter la marine : le "dépôt"


Delynn

Recommended Posts

Bonjour

je suis Contrôleur d'aéronautique navale. Je travaille sur une BAN. Je suis déçue de la vie militaire et de la formation de contrôleur. Je me rend compte avec du recul que je ne suis faite ni pour l'armée, ni pour le contrôle aérien, que c'est incompatible avec ma personnalité et avec ma vie privée (bien plus que je ne l'aurais cru).

Je suis actuellement en arrêt pour dépression et plusieurs choix s'offrent à moi. J'ai une grosse question, en espérant que certains sauront y répondre !

Que fait-on quand on est au "dépôt" ? On m'a parlé d'appels dans la journée ; mais sinon ? Y a-t-il une salle où l'on puisse préparer sa reconversion ? Des chaises, un bureau ?

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

De ce que je sais des marins, c'est une position administrative d'attente d'affectation, c'est souvent le cas de ceux qui rentrent d'outre-mer en attendant leur affectation sur bâtiment et je crois qu'ils restent chez eux. A confirmer par un marin.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 4 heures, Delynn a dit :

Que fait-on quand on est au "dépôt" ? On m'a parlé d'appels dans la journée ; mais sinon ? Y a-t-il une salle où l'on puisse préparer sa reconversion ? Des chaises, un bureau ?

Le Dépôt !!!

Ce lieu mythique, ( qui a mauvaise réputation et pour cause... ) et l' affectation transitoire des marins qui venant d' être affectés sur un bord qui encore en mer sont mis en " attente ", pour les marins en retours d' outre mer comme le précise Fred, les marins qui sont inaptes à la mer pour une raison médicale sont aussi affectés là, le temps soit de retrouver cet aptitude ou d' être reconnu inapte définitivement et remerciés.

Ce lieu regroupe aussi tous les gens ( que l' on surnomme " gentiment " dans la Marine, des " casos " ) avec tous ce que ça suppose, tire au flan, déserteurs...

Leurs quotidiens est parsemé d' appels, certains, les plus motivés arrivent à se faire mettre pour emploi dans des unités à terre pour de petits emplois le temps d' arrivée à leurs fins de contrats.

J' ai récemment discuté avec le Bidel d' un des Dépôts, il m' expliquait que son travail consistait à " pourrir " la vie de ceux qui tire au flan, afin qu' ils se rendent compte qu' ils étaient plus " heureux " à bord qu' au Dépôt à rien faire. Car les purs, les durs ne font rien, ils sont inemployables, ils occupent leurs temps à rendre les différents appels de la journée.

 

Donc si tu es affecté au Dépôt, je te conseil d' avoir rapidement une discutions avec le Bidel, lui expliquer la raison de ta présence, tes projets... au mieux porte toi volontaire pour une mise pour emploi, tu seras mieux considéré. Ces emplois sont généralement dépourvu de service, donc tu auras tes soirées et tes week-end et tu pourras toujours préparer ta reconversion.

 

Si tu as besoin d' autres renseignements n' hésite pas.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Merci pour ce tableau :) les choix des uns et des autres ne peuvent être critiqués car nul ne connaît leur passé, leur vécu et leur ressenti... Merci pour la franchise de cette réponse qui m'aide grandement dans les décisions que je dois prendre.

J'ai peut être une nouvelle question : la mise pour emploi... à terre uniquement ? Dans l'enceinte de la base ? Dans les services/régiments/bases alentours ? En interarmée ? Dans la région en tout cas, ça ça me paraît évident (argent oblige !)

Si vous en savez plus, je suis preneuse !

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 7 heures, Delynn a dit :

les choix des uns et des autres ne peuvent être critiqués car nul ne connaît leur passé, leur vécu et leur ressenti...

Loin de moi de critiquer, j' ai juste rapporté ce que m' avait expliqué le Bidel d' un Dépôt.

Après je côtoie régulièrement la population d' un des Dépôt pour quand même être capable de me faire une idée.

Sans compter que mon unité ( de réserve ) employait régulièrement des mis pour emploi du Dépôt afin de renforcer le travail administratif de la secrétaire ( agent de l' état ) qui nous gère. J' ai donc eu l' occasion de discuter à plus d' une occasion avec ces personnels et même d' avoir certaines activités avec eux même de boire une toche le soir.

Il y a 8 heures, Delynn a dit :

Merci pour la franchise de cette réponse qui m'aide grandement dans les décisions que je dois prendre.

Je n' ai aucun intérêt à te raconter des bobards. ;)

Il y a 8 heures, Delynn a dit :

la mise pour emploi... à terre uniquement ? Dans l'enceinte de la base ? Dans les services/régiments/bases alentours ? En interarmée ? Dans la région en tout cas, ça ça me paraît évident (argent oblige !)

A terre uniquement effectivement, de petits emplois sans grandes responsabilités ( plus pour évité l' oisiveté du personnel ), comme dit plus haut le bureau réserve employait des gens du Dépôt souvent des gens en attente de fin de contrat ( je dis employait car la secrétaire titulaire en avait mare de reformer des gens qui une fois opérationnels, partaient, la fin de contrat arrivant.

J' ai connu aussi un petit Corse qui s' était aperçu que la Marine lui convenait pas. Il s' est retrouvé au Dépôt, par la suite il s' était porté volontaire et avait eu une mise pour emploi, il gérait la distribution d' accès ??? sur une zone de cales sèches.

Il était dans un algéco, son emploi l' occupait durant les heurs ouvrables, il ne bossait ni la nuit, ni les week-end.

Le genre d' emplois en GSBDD...dans la base, à l' extérieur je ne sais pas.

 

Si tu as un projet ( ou que tu en monte un ) de reconversion, que tu montre ta bonne fois, ils n' y a pas de raison que ça ne ce passe pas bien.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...


  • Posts

    ibla2

    Posted

    Bonjour L'insigne avec la cigogne + carte de Franc+ "mosquée" est celui du 1) corps d'armée du Gal Bethouart en 1944/45 . Lui furent successivement rattachées plusieurs divisions de la 1° Armée dont les la 1° DB , la 2°DIM , la 3°DIA , la 4° DMM ou la 9°DIC . cordialement Pierre

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Ce vendredi 1er juillet 2022, alors qu'il effectue un stage dans le secteur de Goussainville en Eure-et-Loir, le capitaine Jérôme Favier, chef de la section 3 de la Force intervention, est victime d'un accident de paramoteur. Il est décédé dans l'incident. Le GIGN pleure aujourd'hui l'un des siens et témoigne son plus vif soutien à sa famille et à ses proches. Marié et père de famille, cet officier de 33 ans, brevet GIGN n°1311, chuteur opérationnel. (Source : GIGN - Groupe d'Intervention Gendarmerie Nationale)   L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances à la famille, aux proches et à ses frères d'armes.

    Heïdi

    Posted

    source ..... https://www.defense.gouv.fr/actualites/ukraine-france-mobilisee-prise-charge-medicalisee-blesses-guerre

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, La Belgique commandera 18 à 19 canons caesar. source .. https://defencebelgium.com/2022/06/30/la-belgique-commandera-18-a-19-canons-caesar-supplementaires-pour-son-artillerie/

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, Des camions renault trucks pour l'Ukraine. source .. https://www.forcesoperations.com/des-camions-renault-trucks-pour-lukraine/  
×
×
  • Create New...