Jump to content

Normes protection bruit


Recommended Posts

Bonjour à tous,

J'avais posté précédemment ce poste dans une section moins adaptée...

Je souhaite depuis un moment m'engager dans la réserve ou la garde nationale lorsque ce sera effectif. Je suis cadre dans le BTP et je suis très souvent sur des chantiers. Nous avons été encore récemment sensibilisés sur les questions de normes de protection à l'égard des nuisances sonores (facteur très important sur un chantier, comme dans d'autres métiers d'ailleurs !). Ma question est simple, je n'ai pas vraiment trouvé de réponses après mes recherches (peut-être trop rapides). Dans le civil, les normes sont issues d'une directive européenne de 2003, transcrites en France dans un décret de 2006. Pour faire rapide, une protection auditive adaptée est obligatoire à partir de 8 heures d'exposition à 80 dB, 4 heures à 83 dB, et ainsi de suite. Je voudrais savoir si ces normes sont également appliquées dans le monde militaire. Si je deviens réserviste, je suis susceptible d'être exposé à d'importantes nuisances sonores (tirs à l'entraînement voire en opération, tirs d'artillerie, grenades, hélicos, etc). Les protections auditives en dotation garantissent-elles le même niveau de protection que dans la réglementation civile ? Je sais que c'est un peu pointu comme question, mais quand je vois les ravages de certains troubles auditifs dans l'industrie, je préfèrerais avoir des éclaircissements sur ce point.

Merci !

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 23 heures, Xenophon a dit :

Pour faire rapide, une protection auditive adaptée est obligatoire à partir de 8 heures d'exposition à 80 dB, 4 heures à 83 dB, et ainsi de suite.

Tu ne feras pas 8h ni même 4h de tir en continu. ( surtout en réserve )

FGI_EFMS_20.jpgpmm-dijon-13.jpg

72669.jpgkosovo_2.jpg

Comme tu peux le voir, port de lunettes ( contre les projections de poudre pouvant occasionner des brulures ) et port de casques anti-bruit.

Sinon il existe des bouchons :

11355100-4892_1_1364494160.jpgSurefire-EP3-Sonic-Defender-1_TG.jpg

Que l' Armée ne te fournira pas mais que tu peux te procurer à titre personnel.

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Merci de votre réponse. Je me pose toutefois une question. Sur le terrain (en opération, je veux dire), le port de ces bouchons est-il obligatoire et constant ? Un échange de tir pouvant survenir à tout moment, le risque d'exposition à des niveaux de décibels très élevés est important. Je sais bien que les réservistes sont moins susceptibles de connaître ce type de situation, mais après tout, dans la réserve opérationnelle, c'est possible. Et comment communique-t-on avec les cadres si on a des bouchons anti-bruits ? Je vous remercie.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
  • Administrateur

Je ressors ce sujet à l' occasion de cet article :

19059897_1782621861754301_615287488589465396_n.jpg

Tir au FAMAS, lunettes et casque auditif à postes !

25.06.2017

Et si on parlait des traumatismes auditifs chez le soldat?!

eclair001.pngCEIS organise une Conférence-débat "Protection et prévention, facteurs d’efficacité opérationnelle" qui abordera la question des risques et conséquence des traumatismes auditifs pour le soldat. Les militaires connaissent bien ce problème qui touche nombre d’entre eux à des degrés divers.

La question des traumatismes et des troubles de l’audition est particulièrement importante et sensible pour le soldat. La pleine possession de son ouïe lui est en effet indispensable pour conduire ses missions mais aussi pour assurer sa survivabilité en contexte opérationnel. Mais il agit – en opération et à l’entrainement - dans un environnement et avec des moyens particulièrement traumatisants sur le plan sonore. En conséquence, en 2014, 1 200 cas de traumatismes sonores aigus ont été recensés dans les armées et la perte partielle ou totale de l’audition se distingue par le fait qu’aucune "réparation" n’est possible.

Cette conférence débat s’attachera à croiser les regards des intervenants sur cette problématique opérationnelle :
• général Philippe PONTIES (Directeur du Service national)
• général Charles BEAUDOUIN (Directeur de la STAT)
• professeur Agnès JOB (IRBA – Institut de Recherche Biomédicale des Armées)
• médecin général Christophe ROGIER, directeur de la division expertise et stratégie santé de défense de la DCSSA
• Philippe VITEL, ancien député, et Jacques GAUTIER, ancien sénateur

Présidée par le Général (2S) Jean Paul Paloméros, la conférence sera animée par Jean-Baptiste Giraud, journaliste, Elle se déroulera 4 place Saint-Germain-des-Prés à Paris, le 4 juillet 2017 de 18h30 à 20h30.

Pour toute demande de participation (nombre limité de places), merci de contacter Matthieu Anquez : manquez@ceis.eu

 

( Source : Ligne de Défense )

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    enolafoaxley

    Posted

    Le Cirfa m’a de nouveau contacté, ma candidature est en pleine ré évaluation pour la rentrée du 9 octobre à l’écofus. Je croise les doigts 😬🤞.

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Souvent c'est là que ça bloque, tes tests semblent bon. Demande à ton conseillé cirfa, il aura peut être la raison.

    enolafoaxley

    Posted

    Si, je suis également passée devant la psychologue, rien à signaler de particulier. Ça se voyait que je stressais un peu, mais j’ai su répondre convenablement à toutes les questions je penses.

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, Oui, tout à fait !

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Comme prévu dans la loi de programmation militaire 2019-2024, le PLF2023 confirme l’augmentation du budget du ministère des Armées de 3 milliards d’€ afin d'atteindre 43,9 milliards d’€. Cela illustre la priorité donnée pour la modernisation de nos armées par Emmanuel Macron. (Source : Sébastien Lecornu)
×
×
  • Create New...