Jump to content

Besoin d'un avis pour modifier une lettre de motivation OSC/E


Greg4sols

Recommended Posts

Bonjour à toutes et tous, et merci d'avance pour votre présence sur mon sujet et vos conseils,

Comme indiqué dans ma présentation que je viens de faire il y a quelques minutes à peine, je suis candidat actuellement à un poste d'OSC/E dans l'armée de Terre. Dans le cadre de mon dossier que j'ai rendu il y a quelques jours à mon conseiller Cirfa, il y avait bien entendu la fameuse lettre de motivation. Pour ma part, j'ai essayé, comme je le fais d'ordinaire, d'éviter de faire une lettre de motivation trop bateau, et pas assez personnelle, qui ne montre pas suffisamment ma sincère motivation pour ce poste et pour l'engagement. De mon point de vue, il vaut mieux privilégier le fond que la forme concernant la LM, même si c'est ouvert à débat, d'autant qu'on me répondra facilement qu'on peut réussir le fond ET la forme à la fois.

L'ennui, comme je le pressentais, c'est que faire ça pour moi, c'était prendre le risque d'une lettre de motivation trop longue, et qui plus est, d'autant plus difficile à faire tenir sur un recto, en version manuscrite. Et je ne me suis pas trompé: Après l'avoir montrée à mon conseiller (manuscrite et imprimée, pour plus de lisibilité), il m'a effectivement confirmé que ma lettre ne lui semble pas mal du tout mais qu'elle est trop longue, et qu'à l'écrit, effectivement, c'est tellement écrit petit et resserré (comme je sais très bien le faire, avec mes années de dissertations, commentaires et compagnie en fac de droit...) que ça ne donnera pas forcément envie de la lire, au préjudice du contenu donc.

Bon, il l'a gardée quand même dans mon dossier, parce que ça n'empêche pas pour lui de lancer la procédure d'ouverture de ma candidature, mais il m'a conseillé de lui en refaire une, plus courte, plus lisible. Voilà pourquoi je viens solliciter vos conseils aujourd'hui. Je vais vous copier-coller ci-dessous la version d'origine, et je vous invite si vous le voulez bien à me donner votre avis, sur la forme mais aussi sur le fond parce que même là, rien ne me dit que cette version était bien, c'est juste mon ressenti après avoir planché dessus un certain temps. Et si vous avez des conseils pour éventuellement modifier, supprimer, raccourcir, je suis totalement preneur, c'est le but de ma demande.

La voici (je vous passe mes infos personnelles et le "à l'attention de..." au début):

 

"

Objet : Candidature au poste d’Officier sous contrat encadrement

 

 

                                    Monsieur,

 

                  J’ai l’honneur de vous adresser ma candidature en tant qu’Officier sous contrat dans l’armée de Terre, dans la filière encadrement des formations.

 

                  Titulaire d’un Master 2 mention Droit Pénal, Sciences Criminelles et Criminologie Appliquée, obtenu à la fin de l’année 2013 à l’Université de Reims Champagne Ardenne, je forme aujourd’hui ce projet militaire, ceci dans le cadre d’une réorientation faisant suite à mon idée précédente. En effet, j’avais initialement comme intention de présenter le concours de commissaire ou celui d’officier dans la Police Nationale,  mais les circonstances et les difficultés à atteindre cet objectif m’ont conduit à revoir mon projet professionnel, tout en restant dans ce même esprit d’être au service de la Nation, ce qui me tient à cœur depuis toujours.

 

                  A titre personnel, je ne fais pas de hiérarchie de valeur entre mon précédent projet et le présent, l’un et l’autre participant tous deux d’un même domaine de métiers, celui de la sécurité et de la défense, et faisant appel à des valeurs communes ainsi qu’à un même sens du devoir. De plus, l’existence de ce premier choix d’orientation n’empêche en rien que je m’intéressais depuis longtemps déjà à l’idée d’une carrière militaire. A l’évidence, le contexte international actuel et les temps troublés dans lesquels nous vivons n’ont pu que renforcer ma conviction.

 

                  L’armée de Terre représente pour moi une institution fondée sur des valeurs fortes, dans laquelle les notions de respect, de discipline, de sens du devoir et du sacrifice, d’abnégation, mais aussi de solidarité et de dépassement de soi, individuel et collectif, sont plus que de simples mots. A mes yeux, ce sont des réalités bien concrètes, dont nos soldats font preuve à chaque instant lorsqu’ils assurent avec honneur et courage leurs nombreuses missions, que ce soit en protégeant directement le territoire national et nos concitoyens, ou bien en contribuant, à l’extérieur, non seulement à la défense des intérêts français partout dans le monde mais aussi au maintien ou au rétablissement de la paix, notamment en participant à la lutte globale menée contre la menace terroriste. Je souhaite par mon engagement dans le métier des armes avoir l’occasion de défendre ces valeurs et cette éthique du milieu militaire, que je partage, et d’apporter ma contribution à ces missions au service de la Patrie et de l’intérêt général.

 

                  Je pense présenter des qualités personnelles de rigueur, de sérieux, d’ouverture d’esprit, mais aussi de bonnes capacités d’entraide et un esprit d’équipe, que je souhaiterais mettre au service de la Nation. En outre, je possède un certain goût de l’effort et une bonne condition physique et sportive qui me confortent dans mon intérêt pour le domaine militaire. Je pense également avoir de bonnes capacités de réflexion, d’analyse et de décision, qui me permettraient d’exercer des responsabilités dans le cadre d’un commandement opérationnel.

Voilà pourquoi je fais le choix de vous adresser ma candidature à un poste d’officier d’encadrement, fonction que je souhaiterais exercer de préférence dans un régiment de combat, tel que l’infanterie, l’arme blindée cavalerie, ou l’artillerie, car je m’intéresse en particulier à un métier au cœur de l’action, au contact de l’adversaire, même si les autres domaines d’emploi m’intéressent également.

 

                  S’il m’est permis de réaliser cette ambition, ce sera pour moi une véritable fierté et un honneur que d’exercer un métier qui soit au service de mon pays, en somme un métier utile et qui ait du sens, poursuivant une cause que je crois profondément juste. C’est là, à mon sens, la composante essentielle d’une carrière professionnelle, et la source de ma motivation. Et je considère, enfin, qu’un engagement dans l’armée de Terre constituerait une réelle chance de par l’apprentissage d’un métier passionnant, l’acquisition de compétences variées et riches, ou bien tout simplement pour la possibilité de vivre une expérience de vie unique et gratifiante.

 

                  Vous remerciant par avance de l’attention apportée à ma candidature, je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée.

"

 

Voilà, comme vous le constatez, c'est bien long, mais j'ai essayé de respecter au maximum la trame classique d'une lettre de motivation, à savoir le "moi", le "vous", puis le "nous". En outre, tout ce que j'écris, ça va de soi, je le pense sincèrement et je ne "pipaute" en rien, ça n'aurait pas de sens selon moi, autant ne pas se présenter à un tel poste si c'est pour tenter de baratiner. Raison pour laquelle d'ailleurs j'aime bien le contenu assez personnel de ma lettre.

Cela tient en serrant fortement à l'écrit sur un recto, mais pas très présentable. Donc il me faut supprimer ou modifier une partie ou plusieurs, reformuler, pas forcément pour en faire moitié moins, mais un quart ou un tiers serait déjà pas mal. J'ai déjà quelques idées sur lesquelles je travaille en ce moment même, notamment supprimer une bonne partie de ma présentation, ce qui concerne l'aspect réorientation de ma démarche par rapport à mon projet précédent, mais je suppose que ça ne suffira pas.

J'attends vos avis. Et encore une fois, merci d'avance!

 

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Comme tu l'a dit ta partie présentation est trop longue, je supprimerais tout ce qui concerne ton premier choix afin de ne pas donner à penser à ton interlocuteur que l'armée est un second choix.

"

               J ’ai l’honneur de vous adresser ma candidature en tant qu’Officier sous contrat dans l’armée de Terre, dans la filière encadrement des formations.

 

              Titulaire d’un Master 2 mention Droit Pénal, Sciences Criminelles et Criminologie Appliquée, obtenu à la fin de l’année 2013 à l’Université de Reims Champagne Ardenne, je forme aujourd’hui ce projet militaire, ceci dans le cadre d’une réorientation faisant suite à mon idée précédente. En effet, j’avais initialement comme intention de présenter le concours de commissaire ou celui d’officier dans la Police Nationale,  mais les circonstances et les difficultés à atteindre cet objectif m’ont conduit à revoir mon projet professionnel, tout en restant dans ce même esprit afin d’être au service de la Nation. ce qui me tient à cœur depuis toujours.

 

 

 

                  A titre personnel, je ne fais pas de hiérarchie de valeur entre mon précédent projet et le présent, l’un et l’autre participant tous deux d’un même domaine de métiers, celui de la sécurité et de la défense, et faisant appel à des valeurs communes ainsi qu’à un même sens du devoir. De plus, l’existence de ce premier choix d’orientation n’empêche en rien que

Je m’intéressais depuis longtemps déjà à l’idée d’une carrière militaire. A l’évidence, le contexte international actuel et les temps troublés dans lesquels nous vivons n’ont pu que renforcer ma conviction.

 

              L’armée de Terre représente pour moi une institution fondée sur des valeurs fortes, dans laquelle les notions de respect, de discipline, de sens du devoir et du sacrifice, d’abnégation, mais aussi de solidarité et de dépassement de soi, individuel et collectif, sont plus que de simples mots. A mes yeux, ce sont des réalités bien concrètes, dont nos soldats font preuve à chaque instant lorsqu’ils assurent avec honneur et courage leurs nombreuses missions, que ce soit en protégeant directement le territoire national et nos concitoyens, ou bien en contribuant, à l’extérieur, non seulement à la défense des intérêts français partout dans le monde mais aussi au maintien ou au rétablissement de la paix, notamment en participant à la lutte globale menée contre la menace terroriste. Je souhaite par mon engagement dans le métier des armes avoir l’occasion de défendre ces valeurs et cette éthique du milieu militaire, que je partage, et d’apporter ma contribution à ces missions au service de la Patrie et de l’intérêt général.

 

 

 

                  Je pense présenter des qualités personnelles de rigueur, de sérieux, d’ouverture d’esprit, mais aussi de bonnes capacités d’entraide et un esprit d’équipe, que je souhaiterais mettre au service de la Nation. En outre, je possède un certain goût de l’effort et une bonne condition physique et sportive qui me confortent dans mon intérêt pour le domaine militaire. Je pense également avoir de bonnes capacités de réflexion, d’analyse et de décision, qui me permettraient d’exercer des responsabilités dans le cadre d’un commandement opérationnel.

 

Voilà pourquoi je fais le choix de vous adresser ma candidature à un poste d’officier d’encadrement, fonction que je souhaiterais exercer de préférence dans un régiment de mêlée combat, tel que l’infanterie, l’arme blindée cavalerie, ou d'appui comme l’artillerie, car je m’intéresse en particulier à un métier au cœur de l’action, au contact de l’adversaire, même si les autres domaines d’emploi m’intéressent également.

 

                  S’il m’est permis de réaliser cette ambition, ce sera pour moi une véritable fierté et un honneur que d’exercer un métier qui soit au service de mon pays, en somme un métier utile et qui ait du sens, poursuivant une cause que je crois profondément juste. C’est là, à mon sens, la composante essentielle d’une carrière professionnelle, et la source de ma motivation. Et je considère, enfin, qu’un engagement dans l’armée de Terre constituerait une réelle chance de par l’apprentissage d’un métier passionnant, l’acquisition de compétences variées et riches, ou bien tout simplement pour la possibilité de vivre une expérience de vie unique et gratifiante.

 

 

 

                  Vous remerciant par avance de l’attention apportée à ma candidature, je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée. "

Voilà déjà une première ébauche.

 

Link to comment
Share on other sites

Merci beaucoup pour ta réponse. Effectivement je songeais modifier d'abord et avant tout cette partie là pour alléger la lettre.

Par contre, ça me semble un peu paradoxal parce que justement, si j'écris ça, c'est pour éviter que quelqu'un qui me lit comprenne que c'est un second projet ou choix, donc supposément moins important (ce qui soit dit en passant n'est pas du tout le cas). Justement, chacun, chaque candidat qui se présente va avoir son propre parcours, ses propres idées, et pourquoi pas des expériences professionnelles ou d'études autres que le tout militaire, ça me paraît normal, on a chacun nos vies et notre passé. Pour autant, si on vient postuler dans l'armée après autre chose, ça n'est pas selon moi une preuve que forcément ça nous intéresse moins.

Et pour faire passer ce message dans une "courte" lettre de motivation, pour moi, pas le choix, il faut expliquer un minimum mon cas personnel pour que ce soit plus clair: 1.J'ai toujours été intéressé par les métiers de la sécurité et de la défense, donc militaire y compris mais pas uniquement.  2.A un moment il faut bien qu'un jeune choisisse une orientation et on ne peut pas en suivre 10 à la fois, donc moi j'ai choisit des études de droit pénal en visant la Police Nationale, c'est un choix mais j'aurais pu en faire un autre. Les "hasards" de la vie en somme.  3.Ce projet n'ayant pas eu les résultats escomptés (comme pour beaucoup), je me réoriente, tout naturellement vers quelque chose qui me plaît aussi, et depuis au moins autant de temps, l'armée.

Ce que je veux dire, c'est que d'après moi, c'est justement si je ne dis pas cela d'une manière ou d'une autre que la personne qui va lire ma lettre de motivation et feuilleter mon dossier (CV notamment) peut se poser la question: "Ah donc c'est seulement un second choix pour lui?". C'est logique, faut se mettre à la place du recruteur, il voit une personne de 26 ans, qui dit avoir un master en droit pénal et avoir eu un précédent projet autre que l'armée, donc n'importe qui se dirait que le projet militaire n'est qu'un second projet. Je ne vois pas comment exprimer que ce n'est pas moins important ou intéressant pour moi, si ce n'est... en l'expliquant, en l'écrivant. C'était tout le sens de ma phrase en disant que je ne fais pas de "hiérarchie de valeur" entre les deux projets.

Enfin bref, je vais probablement supprimer ce que tu m'as montré, parce qu'il le faut pour réduire la lettre, mais je me demande vraiment si elle n'y perdra pas en clarté, sur le fond.

Quel avis portes-tu, sinon, sur le reste de la lettre? Est-ce complet et bien tourné? Supprimerais-tu autre chose, pour aérer encore plus?

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Je laisse à d'autres de porter un autre jugement sur le fond, j'ai "un peu taillé' dans la forme.

Ta première orientation avant de choisir l'armée pourra faire l'objet d'un "paragraphe" lors de l'entretien qui va certainement suivre.

Link to comment
Share on other sites

Merci Bouchon-Gras.

Je suis assez d'accord, ça aère effectivement, mais comme ma lettre d'origine était très chargée, en tout cas en version manuscrite, je me demande s'il ne faudrait pas réduire une autre partie de la lettre aussi. Non que j'y tienne absolument, mais pour essayer d'aérer encore plus, au moins de quelques lignes.

Une idée sur ce point, peut-être?

Pas évident, je sais bien..... pour moi ma lettre me semblait bien complète, j'ai par défaut du mal à en retirer des éléments.

Link to comment
Share on other sites

Le 24/01/2017 à 17:56, Fred689 a dit :

Comme tu l'a dit ta partie présentation est trop longue, je supprimerais tout ce qui concerne ton premier choix afin de ne pas donner à penser à ton interlocuteur que l'armée est un second choix.

"

               J ’ai l’honneur de vous adresser ma candidature en tant qu’Officier sous contrat dans l’armée de Terre, dans la filière encadrement des formations.

 

 

              Titulaire d’un Master 2 mention Droit Pénal, Sciences Criminelles et Criminologie Appliquée, obtenu à la fin de l’année 2013 à l’Université de Reims Champagne Ardenne, je forme aujourd’hui ce projet militaire, ceci dans le cadre d’une réorientation faisant suite à mon idée précédente. En effet, j’avais initialement comme intention de présenter le concours de commissaire ou celui d’officier dans la Police Nationale,  mais les circonstances et les difficultés à atteindre cet objectif m’ont conduit à revoir mon projet professionnel, tout en restant dans ce même esprit afin d’être au service de la Nation. ce qui me tient à cœur depuis toujours.

 

 

 

                  A titre personnel, je ne fais pas de hiérarchie de valeur entre mon précédent projet et le présent, l’un et l’autre participant tous deux d’un même domaine de métiers, celui de la sécurité et de la défense, et faisant appel à des valeurs communes ainsi qu’à un même sens du devoir. De plus, l’existence de ce premier choix d’orientation n’empêche en rien que

Je m’intéressais depuis longtemps déjà à l’idée d’une carrière militaire. A l’évidence, le contexte international actuel et les temps troublés dans lesquels nous vivons n’ont pu que renforcer ma conviction.

 

              L’armée de Terre représente pour moi une institution fondée sur des valeurs fortes, dans laquelle les notions de respect, de discipline, de sens du devoir et du sacrifice, d’abnégation, mais aussi de solidarité et de dépassement de soi, individuel et collectif, sont plus que de simples mots. A mes yeux, ce sont des réalités bien concrètes, dont nos soldats font preuve à chaque instant lorsqu’ils assurent avec honneur et courage leurs nombreuses missions, que ce soit en protégeant directement le territoire national et nos concitoyens, ou bien en contribuant, à l’extérieur, non seulement à la défense des intérêts français partout dans le monde mais aussi au maintien ou au rétablissement de la paix, notamment en participant à la lutte globale menée contre la menace terroriste. Je souhaite par mon engagement dans le métier des armes avoir l’occasion de défendre ces valeurs et cette éthique du milieu militaire, que je partage, et d’apporter ma contribution à ces missions au service de la Patrie et de l’intérêt général.

 

 

 

                  Je pense présenter des qualités personnelles de rigueur, de sérieux, d’ouverture d’esprit, mais aussi de bonnes capacités d’entraide et un esprit d’équipe, que je souhaiterais mettre au service de la Nation. En outre, je possède un certain goût de l’effort et une bonne condition physique et sportive qui me confortent dans mon intérêt pour le domaine militaire. Je pense également avoir de bonnes capacités de réflexion, d’analyse et de décision, qui me permettraient d’exercer des responsabilités dans le cadre d’un commandement opérationnel.

 

Voilà pourquoi je fais le choix de vous adresser ma candidature à un poste d’officier d’encadrement, fonction que je souhaiterais exercer de préférence dans un régiment de mêlée combat, tel que l’infanterie, l’arme blindée cavalerie, ou d'appui comme l’artillerie, car je m’intéresse en particulier à un métier au cœur de l’action, au contact de l’adversaire, même si les autres domaines d’emploi m’intéressent également.

 

=> je trouve très hasardeux la deuxième partie, presque dégradant pour le "soutien".

 

                  S’il m’est permis de réaliser cette ambition, ce sera pour moi une véritable fierté et un honneur que d’exercer un métier qui soit au service de mon pays, en somme un métier utile et qui ait du sens, poursuivant une cause que je crois profondément juste. C’est là, à mon sens, la composante essentielle d’une carrière professionnelle, et la source de ma motivation. Et je considère, enfin, qu’un engagement dans l’armée de Terre constituerait une réelle chance de par l’apprentissage d’un métier passionnant, l’acquisition de compétences variées et riches, ou bien tout simplement pour la possibilité de vivre une expérience de vie unique et gratifiante.

=>la première partie me semble une redite...

Le 24/01/2017 à 17:56, Fred689 a dit :

 

 

                  Vous remerciant par avance de l’attention apportée à ma candidature, je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée. "

Voilà déjà une première ébauche.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    Benitovv

    Posted

    Bonjour à tous j’ai était marin en 2007 mais voilà j’ai perdu ma plaque identité oval j’aimerai savoir si quelqu’un serait où il serai possible d’en retrouver une et le dire à quoi correspond le matricule svp 

    Bregat

    Posted

    Que d'infos, merci beaucoup. Ça ne va pas être simple pour mettre un nom sur ce soldat. Si j'ai bien compris (j'espère ) à cette époque ils devaient faire 7 ans de service actif après tirage au sort ?

    berogeitabi

    Posted

    Bonjour.  Vraiment un beau témoignage. J’aime ces petites histoires qui ont fait la grande histoire. Grande histoire qui n’est que la succession d’événements, vécus au plus profond de l’âme de chacun de ceux qui ont contribué à écrire, par leur action anonyme, les pages d’histoire de notre pays.  ce document est une petite à conserver précieusement.  merci à vous.   

    Fred689

    Posted

    Je vois que tu as su ouvrir un post dans la bonne rubrique sans pour autant t'être PRESENTE! Merci de satisfaire à cette demande.

    necroshive

    Posted

    Merci pour ce retour. Les formations PRV/AP sont très proche (voir exclusive pour les PRV) des sapeurs pompiers civils et militaires.  Je vais continuer à fouiller pour trouver les homologations.   Il y avait des passerelles entre les niveaux de PRV et les SSIAP. Mais, il me semble, que ces dernières n'existent plus. Dans tous les cas, si le PRV est réservé aux SP, l'équivalent civil est l'AP. Avec la même progression entre le niveau 1 et le 3. La différence entre les deux relève du module "instruction de dossiers". Ne peuvent organiser ces formations que les SDIS, BSPP, BMPM et ENSOSP me semble t-il. Même pour le diplôme civil. Les SSIAP sont orientés vers "l'exploitation" des ERP, établissements ou événements. Ils sont organisés par des entreprises de formations et les jurys comprennent des PRV.
×
×
  • Create New...