Jump to content
×
×
  • Create New...

SITEL


Recommended Posts

  • Administrateur

Salut,

Il y a 15 heures, Pack a dit :

Je voulais juste savoir si un jour une personne en spé SITEL peut devenir commandant d'une frégate ?

Soyons réaliste...non.

Rien n' empêche un marin de spé SITEL de postuler pour la voie officier mais de là à commander une frégate... et puis l vaut mieux être timonier pour espérer pouvoir un jour obtenir un commandement à la mer. Il y a des officiers marinier ( de spé timonier ) qui obtiennent des commandement de remorqueurs ou de vedettes.

 

Link to post
Share on other sites

D'accord et du coup pour devenir commandant d'une frégate, style surcouf etc (juste un exemple) faut faire quelle "filière" ? 

Link to post
Share on other sites
  • Moderator

Vu le nombre de bâtiments qui s'amenuise comme peau de chagrin, il n'est pas garanti quelque soit ta filière, que tu aies un commandement .

La voie la plus "sûre" serait déjà de passer par l'école navale et encore sans garantie comme je l'ai déjà dit.

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
Il y a 13 heures, Pack a dit :

D'accord et du coup pour devenir commandant d'une frégate, style surcouf etc (juste un exemple) faut faire quelle "filière" ? 

La voie Royal si je puis dire est de faire l' école navale, par la grande porte.

 
L’officier de carrière est formé à l’École navale, grande école militaire et d’ingénieur. Il y acquiert les savoir-faire et les savoir-être nécessaires aux responsabilités opérationnelles et techniques, cœur du métier et de la culture de l’officier de carrière. Il développe également les aptitudes qui feront de lui l’un des chefs de la Marine de demain.
 
Les futurs officiers de marine accèdent à l'Ecole navale par concours :
  • En 1ère année après une classe préparatoire scientifique aux grandes écoles (CPGE)
 
L’École navale c’est...
... une formation humaine et militaire qui prépare à comprendre des environnements multiculturels et variés et à commander.
Celle-ci comporte divers enseignements (sciences humaines, langues étrangères, droit, sport…) permettant à chacun de développer son sens de l’exemplarité, ses convictions, ses qualités d’écoute et de management.
  ... une formation maritime
qui vise à faire acquérir les compétences nécessaires pour exercer les fonctions de responsable de la navigation, de la manœuvre et de la sécurité. La conduite des opérations, la production d’énergie, la propulsion des navires ou encore la maîtrise des risques sont autant d’enseignements permettant d’appréhender l’environnement militaire marin.
 
... une formation scientifique
qui aide à comprendre les systèmes complexes mis en œuvre. Après une formation commune, des options (mécanique, énergétique, informatique, ondes et signaux) puis des voies d’approfondissement (génie maritime, génie thermique, modélisation, acoustique sous-marine) permettent à chacun de se préparer à ses premières fonctions. Des projets de fin d’études, réalisés dans de grandes entreprises en France ou à l’étranger, valident cette formation
d’ingénieur.
Les élèves de l’École navale mettent en pratique leurs connaissances et leur leadership lors d’une campagne d’application à la mer de 4 mois autour du monde à bord d’un bâtiment de projection et de commandement.

La formation à l’École navale délivre un diplôme d’ingénieur reconnu par la commission des titres d’ingénieur.
A la sortie de l’école, selon la filière de formation choisie, l’officier de carrière peut occuper des postes liés à la conduite des opérations (lutte sous la mer, lutte au-dessus de la surface, aéronautique navale, commando...) ou au soutien opérationnel (propulsion, énergie aéronautique et nucléaire). En deuxième partie de carrière, ses fonctions prennent une dimension plus stratégique et politique.
 
Il occupe des postes en états-majors, de planification, d’expertise et de pilotage dans les domaines des opérations, de l’armement, du renseignement, des ressources humaines… Il est amené à commander une ou plusieurs unités opérationnelles (commando, flottille d’aéronefs, frégate, sous-marin...).

 

( Source : http://www.etremarin.fr/officiers )

Ensuite comme tu peux le voir il y a deux filières :

- Conduite des opérations

- Soutien opérationnel

Seul la première te conduira vers un possible commandement à la mer.

 
Parallèlement à l'Ecole navale, la Marine propose à des jeunes à partir de bac +3 d’être officiers sous contrat (contrats de 4 à 8 ans) dans des domaines aussi variés que l’informatique, la communication ou la conduite des opérations maritimes.
Jeune diplômé formé en université ou en école, l’officier sous contrat vit dans la Marine une première expérience professionnelle valorisante.
Il peut exercer des métiers dans toutes les unités de la Marine (bâtiments de combat, états-majors, commandos…).
De nombreux domaines d’emplois sont proposés : opérations maritimes, mécanique navale, aéronautique, communication, informatique, ressources humaines, sécurité-environnement…
Selon le métier choisi, l’officier sous contrat suivra une formation spécifique d’une durée variable à l’École navale. Son parcours débute par un premier contrat d’une durée de 4 à 8 ans qui peut être renouvelé (jusqu’à 20 ans pour certains métiers).

Opérations maritimes

Au cœur des missions maritimes, l’officier spécialisé dans la conduite des opérations occupe des fonctions de responsable de la navigation (chef de quart). Il pourra assurer le commandement d’un navire ou d’un sous-marin. Son action porte sur les systèmes d’informations, les systèmes d’armes, la défense aérienne ou sous-marine. Après un début de carrière embarquée, il élargira ses compétences pour tenir des postes d’expertise opérationnelle.
Profil recherché : Bac +3 minimum
Durée de la formation : 5 mois
Spécialité marine : Conduite des Opérations (C-OPS)

 

Voilà mais pour revenir à la question de base, la spécialité SITEL  ne mène pas au commandement d' un navire.

 

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
à l’instant, Pack a dit :

D'accord mais par conte quel est le poste le plus haut que peut atteindre un SITEL ? :)

Dans la voie classique, officier marinier supérieur, maitre principal / major.

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur

Chaque marin qui s' engage par les voies ;

Volontaire, quartier maitre de la flotte ( QMF ) ou maistrance peuvent et espèrent se voire terminer leurs carrières ( pour ceux qui iront au bout ) comme OMS donc maitre principal ou major.

Bien sur certains pourrons tenter le concours officier mais là c' est une autre étape.

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...


  • Posts

    • C’est pas 72H avant l’incorporation qu’il faut le renvoyer normalement ?
    • Bonjour Manon, tu n'es pas la seule mon conseiller m'a dit de l'apporter directement avec moi. Je vais quand même lui reposer la question du coup. Pour le questionnaire il m'a dit de l'envoyer par mail par contre il ne m'a pas parler de test PCR à faire avant l'incorpo. 
    • Merci à vous deux.   Pour ce qui concerne la première vidéo, je l'ai vu et revu des dizaines de fois ! Je vais de ce pas visionner la seconde.
    • Bonjour, j'aimerai intégrer le prytannée l'année prochaine et j'aimerai avoir votre avis sur le premier jet de ma lettre de motivation. Je n'ai pas fait la fin mais je ne pense pas que ca va être un problème. J'aimerai juste savoir si ce que je viens de faire est complètement nul ou des parties nulles à enlever ou grandement modifier.   Monsieur le colonel,  J'ai l'honneur de vous faire parvenir ma candidature en Classe Préparatoire scientifique MPSI au Prytanée National Militaire. Élève de terminale au lycée jules verne à nantes et ayant pour objectif de passer les concours de saint cyr pour devenir ingénieur militaire ou encore l’école navale. J' aimerai intégrer votre établissement car je souhaite étudier les mathématiques et la physique dans un cadre militaire. J’ai toujours aimé les mathématiques et la physique-chimie c’est pourquoi j’ai suivi l’option math experte en plus des deux enseignements de spécialités en première et terminale.J’aime également beaucoup la philosophie car la manière de penser est la même que celle des mathématiques. Mes 8 années de scoutisme dans l’association des scouts de Doran m’ont beaucoup appris le sens des responsabilités,des priorités et le travail d’équipe, notamment par le fait que j’ai été second pendant 4 ans et chef de patrouille pendant un an.Je pratique également l'escalade et l'athlétisme ce qui m’a permi de me forger une volonté de fer.