Bienvenue sur le Forum Militaire

Inscrivez-vous pour avoir accès à l'ensemble des fonctionnalités du forum. Une fois enregistré et connecté, vous serez en mesure de contribuer en publiant vos propres questions ou en répondant à un sujet existant. Vous serez en mesure de personnaliser votre profil, recevoir des points de réputation, et bien plus encore !

Yoann93

INFO RECONVERSION

Bonjour tout le monde ,

J'aimerais savoir sur différents profils ce que vous avez fait après l'armée en terme de formation ou bien de métier ?

Merci pour vos réponses

Bonne fin de journée a tous !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pour une étude? Je ne vois pas la finalité de ta question car tu auras autant de réponses que d'abonnés au forum et qui ont quitté....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour ,

Oui c'est pour me donner une idée pour un proche en fait

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok,

  Pour ma part, ancien maitre-principal (ADC) mécanicien naval ayant fait une 4139-2 en 2013 après 24 ans de service quasi toujours embarqué et ayant intégré la Douane comme contrôleur (cat "B") branche surveillance et domaine de la maintenance navale.

  J'ai, au préalable et pour assurer mon recrutement tant en FPE que dans le privé, anticipé 4/5 ans à l'avance mon départ de la Marine en passant une licence pro en maintenance navale, portuaire et aéroportuaire (partiellement en VAE) puis, un cursus également perso en université pour décrocher une licence en droit économie et gestion dans un IPAG (histoire d'avoir une cartouche "administrative" en plus de mon chargeur hyper tech). Dans les deux cas je n'ai rien demandé à la Marine et j'ai entièrement supporté tous les frais et contraintes liés à ces démarches (pour être peinard et c'est aussi surtout que personne ne savait m'aider à l'époque, le top étant un officier reconversion à Brest qui m'avait dit de me débrouiller tout seul et surtout de lui transmettre un rapport complet de ma démarche à la fin, culotté le garenne!!!).

  Je confirme le super plus pour le recrutement de "civilianiser" ses qualifs et cursus puis de passer des diplômes civils plutôt que militaire (en gros et je caricature il vaut mieux pour un recruteur civil, privé ou étatique, une licence pro à un brevet de maitrise militaire, sachant qu'il faut au plus tôt faire convertir ce genre titre en VAE sans attendre son départ. Le RH d'une boite dans la creuse ne connait pas les BS, BAT, BSTAT, BM etc....).

  J'ai eu de belles offres fermes (pas des fantasmes) du secteur privé (DCNS, CGG VERITAS, COFFELY SUEZ, Une boite de montage d'usine de cogénération, EDF (là j'ai beaucoup beaucoup hésité), etc... et même DISNEYLAND PARIS c'est dire), bien mieux rémunérées, mais avec des contraintes (mobilité, dispo, horaires, etc...) qui après 24 ans quasi toujours embarquées ou en outremer ne me donnaient plus envies. Je souhaitais privilégier ma famille et la carrière de mon épouse qu'elle avait carrément sabordée pour moi et me suivre. J'ai joué la sécurité avec la FPE et je ne regrette pas mon choix car la Douane est une chouette administration avec beaucoup de gens passionnés et compétents, et des perspectives d'évolutions multiples et variées, la reprise d'ancienneté m'a même permis d'avoir depuis cette année le grade équivalent de major dans l'armée.

  Le paradoxe, mais ce n'est qu'un constat personnel, c'est que pas mal de recruteurs recherchent les anciens militaires pour leur mobilité alors que souvent quand on quitte c'est (sans parfois s'en rendre compte) pour se stabiliser. Ils adorent aussi le savoir être. Ceux qui disent que les militaires ne sont pas attendus sur le marché du travail n'ont pas forcément raison, si ton profil est intéressant et qualifié ils ne se posent pas de questions longtemps (je m'attendais vraiment à ce que cela soit vraiment beaucoup plus difficile et ne pas avoir d'offres aussi vite juste après des entretiens (même un au téléphone!!) qui pour certains n'étaient dans mon esprit que des prépa pour les oraux FPE), le fait d'être ancien militaire est un plus, rigueur, ponctualité, maitrise des chaines hiérarchiques verticales en sachant s'y placer, autonomie, capacité à prendre des décisions et à rendre compte, gestion des priorités mêmes conflictuelles, disponibilité, capacités d'encadrement, etc... c'est ce qui est ressorti des échanges de certains RH avec qui j'ai agréablement discuté après avoir refusé leurs offres.

  Les réseaux et connaissances sont aussi très très utiles....

Je peux fournir des petits conseils concernant donc: - la 4139-2 / - la douane / - les VAE / - les entretiens / - les cv et lettres de motivation, etc...

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben merci vraiment pour ce détails en tout cas je te tire mon chapeau 24 ans de services bravo et puis vraiment tu as l'air de quelqu'un de déterminer de motivés et ben je te souhaite vraiment que tu réussisse

Et oui je suis preneur aussi pour ce qui des conseils pour la reconversion mais pour moi ça sera pas pour toute de suite ☺

Mais l'armée peut pas te faire passer des formations ou bien diplômes pour la reconversion ?

Normalement ils doivent t'aider..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

  L'armée, tout comme n'importe quel employeur, n'a aucune obligation envers toi si ce n'est de te rémunérer! L'armée n'a d’intérêt, et c'est un peu normal, à te former que pour le métier ou les tâches qu'elle te demande. Après à chacun d'orienter ses choix de carrière en fonction des opportunités et d'évolution de carrière et de reconversion. Pour ma part, en entrant dans la marine, j'avais déjà intégré que j'allais en sortir un jour et que je devais tracer ma carrière en fonction des mes aspirations à cours et moyen terme mais aussi à un horizon plus lointain, en gros j'ai presque déjà préparé ma sortie dès l'entrée en choisissant ma spé, toute ma carrière à été un compromis permanent.

  Pour ce qui est de t'aider, chaque armée conçoit la reconversion de ses éléments suivant ses l'axe de ses impératifs et de ses catégories. Il est étonnant que des pilotes militaires qui ont déjà bénéficié de beaucoup facilitées de formation, et je ne remets pas en cause ni leur talent ni leur travail et je n'ai rien contre les officiers au contraire, se voient offrir l'ensemble de la formation ATPL (pilote de ligne) pour leur reconversion alors que pour une prise en charge de VAE de 600 euros cela n'était pas possible, je restais pourtant à cette époque dans la marine et elle aurait bénéficié de ma montée en gamme, mais bon voilà c'est comme ça.... (Je n'ai rien contre les pilotes non plus!!!! C'est l'exemple qui est venu comme ça et ils ont bien raison de profiter du truc!)

  Autre exemple, la cellule VAE de mon école de spécialité a été la première cible des élagages de postes liées aux coupes sombres de ces dernières années dans la défense, donc si il n'y a personne il est difficile d'avoir des réponses....et encore plus de se faire aider, l'armée ayant tendance à designer d'office un garenne qui est déjà au taquet et à qui on demande de gérer cela sur son temps libre en gros.... normale que cela déconne à plein... CQFD.

  bref, comme toujours dans la vie, il faut savoir chercher et être autonome. On gagne du temps et de l'énergie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui oui je suis d'accord avec toi

Et ça va tu as rien contre les paras ? ☺

Parce que je y rentre au mois d'Avril qu'est ce qu'on se marre

Et sinon moi en étant paras je fais on va dire 15 ans de services

Qu'est ce que je peux faire mise a part agent de sécu etc etc ... ?

Merci pour tes conseils

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

  Non, pas de soucis, je n'ai rien contre les paras!! J'ai de très bon potes chez eux (quoiqu'il n'en reste plus des masses d'active!). Ce n'est pas parce-que tu vas chez les paras que tu seras cantonné après à des jobs de gardiennage, tu t'es mal renseigné avant d'y aller (petite erreur, une bonne reconnaissance et une bonne préparation t'apporteront la maitrise de ta progression et te permettront toujours d'éviter les culs de sacs, les embuscades et les pièges!!!!!).... Il y a chez eux toutes les spé nécessaires au fonctionnement d'une régiment. Du planton au comptable ou secrétaire en passant par le mécano ou le cuistot, des informaticiens, spécialistes sat ou télécom, démineurs, etc...! Tu as aussi le génie parachutiste pour apprendre les métiers liés au TP, etc... Certes comme expliqué supra tu peux t'amuser en début de carrière, faut pas être borné, si ton trip c'est tireur d'élite, antichar, etc... vas y mais à un moment après quelques années il faudra te re-positionner rapidement et radicalement pour la sortie..., l'armée à un avantage énorme sur le civil, elle te pousse sans cesse à évoluer en y mettant les moyens. Vise le grade d'adjudant-chef ou major, qu'il soit ton objectif minimum, automatiquement tu choisiras en conséquence et tes chefs, s'ils décèlent en toi un potentiel, te guideront dans tes choix de carrières. Soit sourd au Cassandre, "ouais moi pas question de devenir ADJ, ou officier, c'est pour les lèches culs, etc, etc..." mène ton navire sans faillir, fixe toi un objectif, gare ton cap quelque soit les éléments. Nous en avons tous côtoyé, même des bon potes qui ont sabordés leurs carrières bêtement! Si tu veux, tu peux être discret sur tes ambitions vis à vis de tes camarades mais pas de tes chefs, la seule règles à une ambition saine, ne jamais marché sur la têtes de ses frères d'armes!! Seul ton mérite dois te faire gravir les obstacles. Tu pourras, à l'automne de ta vie et à la fin de ta carrière, te retourner et regarder avec fierté le chemin parcouru et ces gros nazes qui se la ramenaient tu les regarderas avec amusement parce-que vous n'aurez pas eu et n'aurez pas la même vie après.

Profites de ta vie comme si tu devais mourir demain (toujours avec modération quand même!) et apprends sans cesse comme si tu étais immortel! (c'est pas de moi c'est de Gandhi!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça te dérange pas si on échange nos numéro pour qu'on puisse parler plus sérieusement si tu en voit pas l'inconvénient?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Re

 

  Je comprends mais là, pour le coup, cela va être difficile étant en déplacement outremer pour plusieurs semaines (toi tu vas manger ton déjeuner, je viens de prendre mon petit dèj et je pars bosser) pour mon taf! Mais ce n'est rien continuons par courriel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc que me conseille tu sachant que je vais rentrer au 8e RPIMA au mois d'Avril j'espère bien donc je serais paras chez les troupes de marines et que me conseille tu de faire sachant que je rentre en militaire du rang mais sous officier ne m'intéresse pas..

Et que faire pour mon avenir d'après toi ?

Et que préparer pour ma reconversion ?

Merci pour tes très bon conseils ☺

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 09/01/2017 à 13:53, Surcouf a dit :

bien mieux rémunérées, mais avec des contraintes (mobilité, dispo, horaires, etc...) qui après 24 ans quasi toujours embarquées ou en outremer ne me donnaient plus envies. Je souhaitais privilégier ma famille et la carrière de mon épouse qu'elle avait carrément sabordée pour moi et me suivre.

+1.  Ce fut un de mes critères de choix. a savoir trouver un emploi certes moins rémunéré, mais où je disposais de toutes mes soirées et tous mes week ends.

Le 09/01/2017 à 13:53, Surcouf a dit :

Le paradoxe, mais ce n'est qu'un constat personnel, c'est que pas mal de recruteurs recherchent les anciens militaires pour leur mobilité alors que souvent quand on quitte c'est (sans parfois s'en rendre compte) pour se stabiliser.

C'est pourquoi lorsque j'étais dans la filière reconversion, je me suis toujours opposé au fait de "vendre" cette "qualité" aux recruteurs civils.

 

Le 06/01/2017 à 16:48, Yoann93 a dit :

J'aimerais savoir sur différents profils ce que vous avez fait après l'armée en terme de formation ou bien de métier ?

Vous trouverez des anciens militaires dans tous les métiers possibles et imaginables. Du social au technique, du fonctionnaire au privé, du dirigeant ou créateur d'entreprise à l'ouvrier, de l'artisan à l'administratif et c'est bien normal compte tenu que l'armée brasse toutes sortes de gens dans toutes sortes de spécialités.

Il y a 3 heures, Yoann93 a dit :

que me conseille tu de faire sachant que je rentre en militaire du rang mais sous officier ne m'intéresse pas..

Et que faire pour mon avenir d'après toi ?

Je suis toujours surpris de voir qu'alors que l'on n'est pas encore engagé et que la carrière n'est pas débuté, on soit déjà à la porte de sortie. 

C'est bien de se projeter dans l'avenir. C'est sain. Mais trop c'est trop. Votre projection dans l'avenir c'est votre engagement de cette année et les deux ou trois années à venir. Voir plus loin ne sert à rien. Il y a trop d'impondérables.

Je l'ai déjà écrit dans un autre post. Les aides à la reconversion, comme tout ce qui touche à l'armée, dépendent d'un budget annuel. la vérité d'aujourd'hui n'est pas celle de demain. Les facilités accordées à tel ou tel moment n'existeront sans doute plus quand ce sera votre tour de partir. Et d'autres dispositifs existeront. 

Alors, à l'instar de Surcouf, je vous conseille surtout de vous éclater maintenant dans ce que vous mettez en oeuvre aujourd'hui, à savoir les paras. Pour le reste que savez vous maintenant de vos aspirations à venir?  Vous aurez mûri, vous vivrez peut être en couple, vous aurez peut être des enfants, vous en aurez peut être assez d'être sur le terrain, absent de chez vous, etc etc... comment savoir aujourd'hui ce que vous voudrez dans x années? Comment savoir aujourd'hui les aides mises à votre disposition demain?

Alors cool, vivez votre vie de para, donnez tout ce que vous pouvez donner et quand vous serez prêts à partir, vous ferez le point de vos acquis, de ceux qu'ils vous sera nécessaire d'obtenir, et en fonction des aides possibles liées à votre grade, votre spécialité, votre ancienneté (et oui cela varie en fonction de ça!).  Vous prendrez alors le temps de préparer votre départ dans les meilleurs conditions possibles. En considérant que prévoir cela 2 à 3 ans à l'avance n'est pas superflu. Pour faire des cours par correspondance, pour préparer une VAE etc etc...

En conclusion et à mon avis, se projeter dans l'avenir, c'est se projeter dans quelque chose de réaliste et réalisable sous deux à trois ans. Au delà c'est hypothétique et aléatoire.

 

 

 

 

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bien merci pour tous ces conseils et oui c'est vrai je pense que c'est un peu trop tot mais je préfère quand même y penser mais cela va dire que oui je vais me donner a fond pour ma future carrière chez les paras et je vais prendre conseil de ceux que vous m'avez dit et attendre les 3 ans avant mon départ pour faire ma reconversions tranquillement

En tout cas merci pour tout vos conseils et je vous tiendrais au courant pour mon incorporation chez les paras en Avril ☺

Bonne soirée a tous et bonne continuation a vous aussi !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 10/1/2017 à 17:02, berogeitabi a dit :

+1.  Ce fut un de mes critères de choix. a savoir trouver un emploi certes moins rémunéré, mais où je disposais de toutes mes soirées et tous mes week ends.

C'est pourquoi lorsque j'étais dans la filière reconversion, je me suis toujours opposé au fait de "vendre" cette "qualité" aux recruteurs civils.

 

Vous trouverez des anciens militaires dans tous les métiers possibles et imaginables. Du social au technique, du fonctionnaire au privé, du dirigeant ou créateur d'entreprise à l'ouvrier, de l'artisan à l'administratif et c'est bien normal compte tenu que l'armée brasse toutes sortes de gens dans toutes sortes de spécialités.

Je suis toujours surpris de voir qu'alors que l'on n'est pas encore engagé et que la carrière n'est pas débuté, on soit déjà à la porte de sortie. 

C'est bien de se projeter dans l'avenir. C'est sain. Mais trop c'est trop. Votre projection dans l'avenir c'est votre engagement de cette année et les deux ou trois années à venir. Voir plus loin ne sert à rien. Il y a trop d'impondérables.

Je l'ai déjà écrit dans un autre post. Les aides à la reconversion, comme tout ce qui touche à l'armée, dépendent d'un budget annuel. la vérité d'aujourd'hui n'est pas celle de demain. Les facilités accordées à tel ou tel moment n'existeront sans doute plus quand ce sera votre tour de partir. Et d'autres dispositifs existeront. 

Alors, à l'instar de Surcouf, je vous conseille surtout de vous éclater maintenant dans ce que vous mettez en oeuvre aujourd'hui, à savoir les paras. Pour le reste que savez vous maintenant de vos aspirations à venir?  Vous aurez mûri, vous vivrez peut être en couple, vous aurez peut être des enfants, vous en aurez peut être assez d'être sur le terrain, absent de chez vous, etc etc... comment savoir aujourd'hui ce que vous voudrez dans x années? Comment savoir aujourd'hui les aides mises à votre disposition demain?

Alors cool, vivez votre vie de para, donnez tout ce que vous pouvez donner et quand vous serez prêts à partir, vous ferez le point de vos acquis, de ceux qu'ils vous sera nécessaire d'obtenir, et en fonction des aides possibles liées à votre grade, votre spécialité, votre ancienneté (et oui cela varie en fonction de ça!).  Vous prendrez alors le temps de préparer votre départ dans les meilleurs conditions possibles. En considérant que prévoir cela 2 à 3 ans à l'avance n'est pas superflu. Pour faire des cours par correspondance, pour préparer une VAE etc etc...

En conclusion et à mon avis, se projeter dans l'avenir, c'est se projeter dans quelque chose de réaliste et réalisable sous deux à trois ans. Au delà c'est hypothétique et aléatoire.

 

 

 

 

C'est pas faux!! Berogeitabi à raison! Éclatez vous Yoann! Mon âge avancé me fait, hélas, parfois oublier l’insouciance merveilleuse de la jeunesse!!!! Maintenant chez les paras ils ne sautent pas sans un deuxième pépin au cas ou!!! si ça c'est pas de l'anticipation.... :mdrucorsu:! Chacun aborde sa vie à sa façon aussi en fonction de son vécu, j'ai planifié ma sortie très tôt et tout c'est déroulé quasi comme prévu sur un quart de siècle en adaptant le cap évidement, en fait j'ai pris tout ce qui n'était pas planifié comme du boni même au gré des reformes (ce qui a été le cas réellement). Bref! Pour rejoindre mon administrateur adoré, profitez bien des belles années qui vont s'offrir à vous...le reste n'est que littérature...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Surcouf a dit :

en fait j'ai pris tout ce qui n'était pas planifié comme du boni

Je valide en effet cette manière de fonctionner. Un jour ou l'autre tout peux servir.

Un exemple? J'ai eu l'occasion de passer mon permis TC à l'armée alors que j'étais adjudant. Dans l'instant ça n'avais aucun intérêt pour moi. Et même par la suite d'ailleurs. Mais j'ai dis oui et j'y suis allé. Certes aujourd'hui je n'ai pas la FIMo, mais si un jour au gré des réformes des retraites, j'ai besoin d'un complément d'activité, je pourrais toujours conduire le bus scolaire en négociant avec Pôle Emploi le financement de ma FIMo.

Il y a 4 heures, Surcouf a dit :

Pour rejoindre mon administrateur adoré,

:respect:      Surcouf, tu marques des points!  :vivemoah:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites