Aller au contenu

Messages recommandés

Bonsoir,

 

Je me présente rapidement  J'ai actuellement 17 ans presque 18, je suis en terminale S spé physique, j'ai commencer un dossier de candidature pour élève sous-officier pour l'EFSOAA, je doit rendre mon dossier à mon conseilier en recrutement courant février-mars, Si tout se passe bien je passe mes premier tests à Lyon en mai, et (à l'obtention du bac), en août je passe de nouveau des tests à Tours car j'ai choisit en premier voeux la spécialité Fusilier parachutiste de l'air et en second voeux la spécialité Mécanicien moteur vecteur, 

Ma question est la suivante, peut-on changer de spécialité durant sa carrière militaire, par exemple imaginons que je souhaiterai apres avoir fait un certain temps Fusilier parachutiste, est-il possible pour moi de suivre une formation pour devenir mécanicien moteur vecteur? ou suis-je obliger de rester dans la spécialité que j'ai choisit à la signature du contrat? 

Je pose cette question car j'ai beaucoup hésité entre les deux spécialités citées au dessus, et même après avoir exposer mes voeux à mon conseiller, j'hésite encore (surtout par rapport à la reconversion dans le civil, même si je compte faire le plus longtemps dans l'armée, j'imagine qu'un mécanicien aura moins de mal à se recaser dans le civil qu'un fusilier) mais bon ceci n'est pas vraiment le sujet.

 

Donc voila merci d'avoir lue mon topic, Je suis intéresser par toute les réponses que vous pouvez m'apporter.

N'hésiter pas à faire part de vos expériences, cela pourrai m'aider !

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui tu as possibilités de changer ils te reformeront surtout qu'ils sont besoin de mécanicien après j'ai vu que t'es dans une filière bac général donc je sais pas mais je sais que moi pour ma part j'ai un bac pro maintenance équipement industriel je rentre en spé combattant TTA et il m'a dit que je pouvais basculé vers mécanicien si ça me plaisait pas ou autre par la suite 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 20 heures, RIGA [FR] a dit :

Ma question est la suivante, peut-on changer de spécialité durant sa carrière militaire, par exemple imaginons que je souhaiterai apres avoir fait un certain temps Fusilier parachutiste, est-il possible pour moi de suivre une formation pour devenir mécanicien moteur vecteur? ou suis-je obliger de rester dans la spécialité que j'ai choisit à la signature du contrat? 

Soyons clair et honnête,

Il y a la théorie et la pratique, ce que te dis le recruteur et... ce qui ce passe ou non après.

L' Armée va investir en toi et te former, tout au long de ta carrière tu va devoir passer des formations qui jouerons sur ton avancement et ta carrière.

Pour changer de spécialité, ça sous entant que tu reparte à zéro niveau formation et puis pour cela, il faut que la direction du personnel de ton Armée donne son accord ( sur avis de ton commandement ), bien sur suivant les besoins de telle ou telle spécialité, soit tu partiras très vite ou ils te bloquerons.

Si tu es dans une spé excédentaire et que tu es jeune en grade, ça peut le faire, si tu es dans une spé déficitaire, rêve pas ils ne te lâcherons pas.

D' où l' importance de bien se renseigner sur ce que l' on veut faire avant, après c' est plus dur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'accord, Merci beaucoup pour vos réponses, 

Je pense rester sur mon premier voeux de fusilier parachutiste de l'air, puis par la suite je pense que je pourrai si ça me tente de faire mécanicien, (on m'as dit que l'armée de l'air cherche au maximum des mécanos donc bon) J'espère que ça ira ! Si il en cherche.

 

Merci en tout cas 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Contenu similaire

    • Par MartinMatin
      Bonjour,
      Je suis actuellement en Gendarmerie, et plus j'y pense, plus je m'intéresse à la Marine. J'y ai grandi tout près, à Toulon, mon père était dans la Marine, et j'ai de plus en plus envie d'embarquer. Seulement voila, j'ai deux "soucis"
      Le premier, c'est que je suis déjà en passe d'être gendarme (actuellement en école) ancien gav, et que je compte bien faire quand même quelques années de Mobile. Je cherche donc à savoir si, tout étant dans l'âge requis pour rentrer à Maistrance, s'il y a des modalités particulières au changement, une passerelle, quoi que ce soit. Comment sont gérées les années d'ancienneté de gendarme ? Dois-je démissionner pour commencer un parcours de recrutement tout simple ? 
       
      Mon deuxième souci, c'est mon bagage. 
      J'ai un BAC L, pas parceque je suis littéraire, mais pour l'anglais principalement (spe anglais 18/20 au bac en 2015) et aussi parceque les maths façon collège lycée, ne m'ont pas donné vraiment envie (et pourtant, pour en avoir refait avec la Gendarmerie, je trouve ça hyper intéressant... dès lors que ça me sert concrètement et réellement à quelque chose d'utiliser des maths). Or, de l'idée que j'ai de la Marine, une spécialisation est nécessaire, et pour avoir sa place sur un bateau (voire un soum, ce qui me plairait aussi!!) il faut avoir une spécialité d'ordre technique. En tout cas, tout ce qui est RH, administratif, restauration, ça ne m'intéresse pas. Moi tout ce que je veux, c'est être embarqué, et faire quelque chose d'utile et de concret. Alors je me demande... les fus par exemple, ne sont pas vraiment embarqués, de ce que j'ai compris. Et les spécialités qui m'intéressent de prime abord, comme navit, detec ou manoeu, nécessitent des compétences techniques. 
      Alors je me demande si avec mon simple BAC L, je peux tenter le coup, et être formé de zéro. Quitte à avoir du mal à cause de lacunes, je sais me débrouiller et je percute vite.
       
      Merci d'avoir lu jusqu'au bout mon pavé, et merci d'avance pour vos réponses. 
    • Par Gaaz30
      Bonjour, je viens vers vous aujourd'hui car j'ai besoin d'aide.
      Aujourd'hui j'ai appris une triste nouvelle qui m'a dépitée complètement...
       
       
      Un peu de blabla avant d'entré dans le sujet;
      Je suis candidat Sous-Officier Fusilier para. J'ai donc passé les tests de sélection au CSO de Lyon, mes notes:
      14/20 Luc Leger (Palier 8"45), 14 Tractions, 18/20 au parcours 
      A la fin de cette journée, un entretien, pour moi c'était avec un Capitaine, on parle du séjour, de mes notes.
      "Résultats très intéressant au niveau des tests écrits, excepté un peu en math mais sa reste correct" Le capitaine me dit.
      En Sport résultat plutôt bon, un luc leger pas exceptionnel mais correct, d'après lui j'ai toute mes chances, y'a aucune raison que ça ne le fasse pas, je parais motivé, et mes tests sont bon.
       
      2 semaines plus tard, la réponse est positive, je pars pour la dernière épreuves, à Tours, il s'agit de tests de personnalité supplémentaire, entretient avec un psy, et entretient pro avec 2 militaires anciennement fusilier para
       
      La source de mon problème arrive:
      - Bon l'entretient avec la psy, je suis resté moi même, pas d'exagération, rien du tout, bref
      L'entretient avec les 2 militaires s'est très mal déroulé, un ami passé juste avant moi avec le même jury me prévient qu'il s'est fait rabaisser pendant une heure, et qu'ils ont essayé de le découragé.
      Je savais donc à quoi m'attendre avant de commencer l'entretient.
      Ils demandent de me présenter, ce que je fis. Et a partir de ce moment là, c'est partis, j'en prends pour mon grade.
       
      - "Vos résultats sportif sont nuls, surtout en endurance, à rochefort vous vous en sortirez jamais" blablabla. Je restais Fort, avec du répondant, ni trop, ni pas assez (selon moi)
      Je leur dis que j'ai des points faible en endurance (ils le prennent comme si c'était une corvés pour moi de courir, donc je me justifie) 
      Que je cours quotidiennement 20 min à haute intensité, ils se foutent de moi, que c'est un échauffement, que je suis vraiment pas prêt, lors des marches de 20kms au bout de 10 je vais "m'accrocher à un tronc d'arbre et pleurer ma mère".
      Que des choses comme ça... Que je suis ici car j'ai vu la lumière, que c'est par dépit 
       
      Dans tout cet entretient pour moi, mon point faible, et ce sur quoi ils avaient pas tord, c'est que je manquais d'information sur l'armée de l'air et aussi sur ma spécialité, je connaissais que les grosses lignes du métiers, et les "anecdotes" des Cirfa qui sont périmées depuis plusieurs années. Je leur dis que c'est pas faute d'avoir essayé de chercher sur internet, j'ai pas trouvé dans les détails les choses qu'ils me demandaient. Comme le fait que au Mali c'est le CPA 30 qui est déployé, qu'en Georgie c'est le 20 etc etc...
       
      Breef, du coup aujourd'hui j'ai eu le verdict de mon conseiller. 
      Ils ne m'acceptent pas, mais ne me refuse pas non plus, ils pensent que je mérite une seconde chance et me convoque en Octobre pour repasser l'entretient (mon conseiller comprends pas car il n'y a pas de commission en octobre, l'incorporation se fait en juillet). Donc je me dis que même si je réussis, j'incorporerais qu'en Juillet 2019
       
       
      Aujourd'hui j'ai besoin de votre aide car j'aimerai savoir si quelque chose est possible, a faire au niveau personnelle.
      Mon beau père est un ancien militaire travaillant dans la RH, et m'a demandé si j'avais pas gardé contact avec quelqu'un qu'il pourrait appeler, pour essayer d'avoir des renseignements sur pourquoi j'ai pas été accepté, mes erreurs, que je puisse travailler sur cela pour octobre. 
      Du coup je lui ai dis que les seuls contacts que j'avais c'était mes conseillers du cirfa, ou le numéro de la base de Tours.
       
      Vous pensez que ça vaut le coup d'essayer quelque chose, il doit surement connaître quelques militaires, dans la RH ils se fréquentent à peu près tous je pense.
       
       
      Et dernier point. J'ai eu la réponse aujourd'hui jeudi, alors qu'à Tours, ils nous disaient que la délibération se faisait Vendredi et qu'on aurait les résultats la semaine prochaine. Un ami avec qui j'ai sympathisé, qui est du même cirfa que moi, n'a eu aucune réponse
      Je pourrai faire un retex sur Lyon et Tours si ça intéresse quelques uns
       
      Merci à Tous
       
    • Par petit_nuag3
      Bonjour, j'ai besoin de conseils pour mon orientation.
      L'année derniere j'ai voulu m'engager en sous off infanterie, on me l'a refusé car trop anxieux en situation de stress d'apres les tests de personnalité. J'ai contourné cette interdiction en allant à l'EMHM, mais j'ai vite compris que j'étais pas à ma place (la montagne je m'en cogne un peu, et puis je voulais faire infanterie pour être para à la base..). Bref, je dénonce et cède ma place à quelqu'un de plus intéressé que moi, rien de plus normal..
      6 mois plus tard, je signe dans l'armée de l'air en sous off fusilier para. Et la c'est la débandade absolue. J'ai pas l'impression d'être à l'armée. En 10 semaines on a toujours pas appris à nettoyer nos FAMAS, notre seule semaine de terrain on l'a faite dans des tentes déjà montées et chauffées, on a tiré à balles réelles qu'une seule fois et à 50m maximum.. et les collègues fusiliers qui font des paliers 10 au VAMEVAL ou moins de 30 abdos aux évals pompes-abdos... c'est un vrai scandale.

      Sans parler de l'absence d'esprit de corps, d'esprit combattant (forcément, c'est une armée de techniciens, pas de soldats..) et de traditions, qui sont pour moi très importants.
      Bref voila je suis deg. Et en plus j'ai compris que j'avais quasi aucune chance d'aller en CPA à l'issue de ma formation, et être vigile ça me dit pas trop. Oui être sous off m'intéresse, mais pas à n'importe quel prix.  
      Du coup maintenant je considère plusieurs options, et je compte sur votre aide pour m'aider à choisir :
      1 => Rester la ou je suis malgré tout et prendre le risque de finir en escadron de protection à diriger des patrouilles, ce qui ne m'intéresse pas DU TOUT.
      2 => Demander à passer en militaire technicien de l'air, et signer pour aller direct en CPA (contrat "ab initio")
      3 =>Dénoncer mon contrat dans l'armée de l'air, repartir dans l'AdT et prendre un régiment d'infanterie en militaire du rang (152e RI, super garnison et proche de la ou j'ai fait mes études et à 2h30 de Parisou j'habite, ou bien un régiment para parce qu'ils sont mieux payés et bien réputés).
      4 =>Dénoncer mon contrat dans l'armée de l'air et tenter la légion. Quitter l'EMHM m'a laissé une tache noire sur mon dossier AdT. La légion c'est un peu l'école de la 2nde chance. Et puis au moins je suis sur de pas tomber avec des peintres et de ramasser.
      5 =>Dénoncer mon contrat dans l'armée de l'air et m'engager au 2e RH. Régiment spécialisé dans le rens : infiltration, observation... ça appartient à la cavalerie mais dans leur emploi les gars du 2e RH sont plutot des fantassins qui vont chercher le rens au final. 
      Pour ce qui est de ma personne j'ai un profil correct on va dire.
      J'ai 22 ans, bientot 23. J'ai une licence d'anglais, au DEA j'ai fait 30 tractions et 12 au Luc Léger. Au VAMEVAL je suis palier 18, et j'ai 15,9 de moyenne dans l'armée de l'air pour l'instant. Et j'ai fait 2 ans de réserve au cours desquels j'ai fait 2 sentinelles.
      Je compte sur vos avis, merci d'avance.
    • Par Nexlys
      Bonjour à vous,
       
      Voilà j'avais une question ou plusieurs à poser. En gros mon projet actuel est de m'engager dans l'Armée de Terre.
      Mon projet final est de rentrer dans les CPA 10. Donc grosse différence, mais comme je suis Y4, les CPA 10 c'est pas pour tout de suite.
      Je m'étais renseigner auprès d'un médecin militaire des spécialités disponibles dans l'Armée de Terre avec Y4, malheureusement, j'ai oublier et je ne trouve plus le fameux tableau.
      J'aurais aimer savoir, si il était possible en étant dans l'Armée de Terre après quelques années, par exemple 5ans de contrat, tenter les concours CPA 10, et en cas d'échec, retentez ma chance dans l'Armée de Terre? Quels sont les risques?
       
      Merci à vous.
    • Par Zarphy
      Bonjour tout le monde,
      Déjà je suis désolée si le topic est pas dans la bonne section. 
      Ensuite voilà. La commission pour les candidats officiers sous contrat à lieu le 4 avril. Je me demandais juste si quelqu'un avait une idée du temps qu'il faut pour que la réponse arrive jusqu'à nous, et sous quelle forme elle doit arriver (mail, courrier?)
      Je sais que c'est absolument inutile de le savoir ce genre de choses, mais bon ça fait passer le temps. 
      Merci pour vos réponses. 
       
  • Sujets

  • Zone Militaire

  • Messages

    • Effectivement, comme je le précise sur un autre topic, la chenille sera toujours plus adapté que les roues, pour du franchissement. Cela dit, il n'est pas interdit aux roues, de s’améliorer dans se domaine. De toute façon, comme tu doit le savoir, en France, il y a toujours eu deux écoles qui s'affronte perpétuellement, pour imposé la roues ou bien la chenille. Par contre, attention de ne pas confondre. Le VBCI n'est pas le Vextra et inversement. On pourrait dire que le VBCI et la solution low cost au Vextra. le VEXTRA, contrairement au VBCI, a etait conçu pour pouvoir disposer de la même capacité de franchissement que le char Leclerc
      et être capable de suivre sa progression tout terrain. Le VBCI, c'est un VAB redessiné, avec plus de capacité d'emport et une modularité bien plus important qu'un que ce dernier. Le Renault X8A, en mode 8X8...Le VBCI lui doit son train de roulement. Le Vextra peu remplir toutes les missions du vbci et comme vu dans la vidéo, peu aussi être équiper du 105 voir du 120 FER ( si quelqu'un sais ou en est le projet de cette tourelle, je suis preneur de plus d'infos ) les 2 essieux avant sont directeur et un système permettait de faire riper les roues et de viré sur place, comme un chenillé ou tout connement, comme l'AMX10RC Le Vextra et aussi doté d'une transmission en H alors que le VBCI et une transmission centrale. Donc en gros, dans leurs conception, les deux sont totalement différent, avec un très gros avantage pour le Vextra, en terme de franchissement, car capable de suivre les chenillées sur n'importe quel terrain.  
    • Le tout est de définir ce qu'est un volontaire et là c'est un long dilemme. http://fncv-drome.over-blog.com/pages/Conditions_dattribution_de_la_Croix_du_Combattant_Volontaire_CCV-1131260.html https://www.senat.fr/questions/base/2017/qSEQ170124719.html
    • file:///C:/Users/Laurent/AppData/Local/Temp/Décret n° 2014-389 du 29 mars 2014 relatif à la médaille de la défense nationale.pdf En bas de page : Art. 18. − A l’exception des cas mentionnés aux articles 10 et 11, nul ne peut obtenir la médaille de la défense nationale s’il est déjà titulaire soit d’un grade ou d’une dignité dans un ordre national, soit de la médaille militaire.   Une médaille quel-quelle soit, récompense " UN " mérite, pourquoi le fait d'accéder à un ordre national ou à la médaille militaire ( qui n'est pas un ordre mais qui est presque considéré comme... ) bloque la Def Nat, des gens ont du penser que l'ordre était l'échelon supèrieur donc... Il est à savoir également qu'il existe un temps de carence ( deux ans ) entre beaucoup ( pas toutes ) de décorations. C'est à dire quelqu'un qui ce voit attribué ( par exemple ) la Médaille des Services Miliaires Volontaire argent, le 1er janvier 2018, ne pourra être proposable pour la Def Nat argent ( par exemple ) qu'à partir ( donc après ) le 1er janvier 2020, donc pour une attribution le 1er janvier 2021. Mais si ( exemple d'une personne ayant au moins une vingtaine d'années de service ) en 2020, il est proposé pour un ordre national ( chevalier ONM par exemple ) et qu'il est retenu et bien il n'aura jamais cette Def Nat argent. Tout ça est bien compliqué puisque pour certaines des mérites différents mais le délais de carence fait que ça pousse en durée, alors que les mérites sont là et diffèrent !
  • Contributeurs populaires

×