Jump to content

REJOINDRE SON COMPAGNON


amelie107

Recommended Posts

Bonjour,

Je suis en couple depuis 4 ans et mon ami est depuis mars 2016 militaire au 3e RPIMA de Carcassonne. J'habite actuellement à Lorient soit à 800km de lui... J'avais comme projet de le rejoindre vers septembre mais voilà qu'on me propose un poste chez moi très intéressant ce qui met en doute mes choix : Est ce que je sacrifie tout pour le rejoindre en sachant qu'il ne sera pas la souvent mais en même temps je serais pret de lui dans tous ses moments de libre ou est ce que je choisit de rester chez moi avec un poste que j'attend depuis un moment en continuant à le voir à chaque permission ? 

Si quelqu'un à déjà été dans ce cas la j'aimerais savoir quel choix avez vous fait ? 

Merci

Amélie

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Dans les temps incertains actuels, je pense que tu devrais prendre ton poste à Lorient, et comme tu dis il n'est pas souvent à Carca car il doit beaucoup "bouger".

Mais ce n'est que mon avis.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
il y a une heure, Fred689 a dit :

Dans les temps incertains actuels, je pense que tu devrais prendre ton post à Lorient, et comme tu dis il n'est pas souvent à Carca car il doit beaucoup "bouger".

Et puis tu y a des connaissances, des amis, tes marques... et surtout un boulot !

Ça doit rester ton choix.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour.

Pour avoir vécu avec mon épouse plusieurs fois cette situation, nous avons toujours privilégié le choix de l'emploi. En ces temps difficiles, deux salaires valent toujours mieux qu'un, et vous conserverez un statut "social" si j'ose dire.  Vous pourrez progresser dans votre carrière, vous conserverez votre autonomie financière ce qui est très important. Vivre aux "dépends" de son conjoint peut vite devenir pénible à supporter quand on aspire à avoir une vie professionnelle et personnelle épanouie.

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Chez nous c'est l'emploi avant tout. On trouvera toujours un moyen de se voir. Mais on ne va pas dépendre l'un de l'autre. Chacun son "autonomie". Un militaire ça bouge.. Imaginez vous partez et il est muté la ou vous aviez un poste ? :D Vous aurez le temps plus tard, pour le moment moi je préfère suivre ma voie professionnelle et si un jour ma carrière pose vraiment problème, je quitterais tout pour aller trouver un emploi dans le civil. Mais ce n'est pas un necessité , donc on peut attendre..

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 3 heures, Numéro7 a dit :

Mais on ne va pas dépendre l'un de l'autre. Chacun son "autonomie".

Et puis on ne sais jamais ce que recèle la vie, je ne te le souhaite pas mais imagine que vous vous sépariez, que feras tu seule dans une ville " inconnu " sans amis, sans famille et sans emploi.

Il sera temps de voir par la suite pour vous rapprocher.

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Fred689

    Posted

    Il a pleins de posts qui traitent de cà. Fouille un peu dans le forum avec "Rechercher".

    SergeP

    Posted

    Bonjour ou bonsoir !  J'ai pour ambition de rentrer dans l'armée de terre et plus particulièrement poser mes bagages dans le régiment de cavalerie des Hautes Alpes, cependant je porte des lunettes et j'ai prévu de faire une opération de corrections laser, je voulais savoir si cette dite opération pouvait me fermer cette porte ou si elle ne me portait pas préjudice pour ce métier? Si l opération n est pas un problème, j ai le choix entre le lasik et le pkr et je voudrais aussi savoir si y en a une meilleur que l autre? Puisque j ai entendu dire qu avec l une des deux, les coups aux visages étaient a éviter pour prémunir le décollement de la rétine... J ignore si c est vrai pour le coup  Merci a vous pour vos réponses!

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Nous vous annoncer le décès de Henri BAUDINA, à l'âge de 95 ans. Il était Chevalier de la Légion d'Honneur depuis 2019, et faisait partie du Comité de la Drôme des Collines et du Vercors. Le 26 août 1944, âgé de 17 ans, alors qu'il avait rejoint les FTPF des FFI et participait aux violents combats contre les troupes nazies au-dessus de Nice, il est grièvement blessé par l'explosion d'un obus de mortier et laissé pour mort sur le champ de bataille à LEVENS. Récupéré par les troupes US, il est soigné dans un hôpital de campagne à GRASSE . Il est réformé en septembre 1946 et rejoint sa famille comme commerçant. Médaillé militaire, Croix de guerre avec étoile de bronze, Croix du combattant volontaire 39/45, il était Grand invalide de guerre. (Source : Gal. Christian Van Duynslager - Président de la SMLH, section de la Drôme)

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, Toi, je ne dis pas, mais ton conseillé, c'est un peu dommage... Je te mets un lien, je pense que tu y découvriras les avantages et les éventuels inconvénients, suivant tes attentes et demandes : https://www.defense-mobilite.fr/candidats/offre-de-service/travailler-dans-le-public/le-dispositif-derogatoire-de-reconversion-4139

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, Oui, mais attention pour certaines spé, il faut attendre un an, pour retenter. Mon avis (qui reste qu'un avis), fini ton master, ça ne te seras que positif pour la suite et en parallèle prépare toi pour les tests et épreuves. Et comme disait Monsieur de La Fontaine "un tient vaut mieux que deux tu l'auras"   
×
×
  • Create New...