Jump to content

Info/témoignages 24ème RI


Recommended Posts

Bonjour à tous, ayant le projet de m'engager en tant que réserviste opérationnelle, deux choix se sont présentés à moi d'après mes critères et après de longues recherches, sans ordre de préférence, le premier était le 2eme RIMA mais après un contact téléphonique il s'avère que ceux-ci ne recrute pas de personnes en dehors de leur région, ils sont en sur-effectif, et apparemment laisse les candidats pour les régiments IDF (121° RT et 24°RI), mon second choix étant le 24° RI je me suis logiquement tourné vers eux.

Après un contact par mail, je me suis rendu compte que ceux ci demandais une grande disponibilité, ce n'est pas un problème en soi, puisque je suis fonctionnaire titulaire, et dispose donc de facilités à effectué mes jours de réservistes, ainsi que du temps libre.

En faite la où il subsiste un doute c'est sur l'organisation du temps passé au sein du régiment, puisque j'imagine qu'au départ (après la FMIR) il s'agit principalement de formations, se déroule t'elle sur plusieurs jours, dans quelle régions ?... Pour cela j'aimerais donc avoir des témoignages de réserviste ayant ou étant actuellement en contrat avec le 24° RI pour avoir des infos concrètes. J'ai cherché pas mal d'info déjà sur le net mais n'ai pas trouvé plus que ce qui est déjà disponible. Etant père de famille (2 enfants) si des personnes dans une situation similaire pouvait me donner leur expérience ce serait intéressant, même en dehors du 24° RI.

Par ailleurs ma candidature au 24° RI a été enregistrée et je devrais donc avoir des nouvelles sous peu.

Merci.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Bon, je vous tiens au courant 2 mois aprés ce message, j'ai donc pris contact avec le 24 RI mi octobre et après un premier contact par mail, j'ai pu obtenir un entretien de motivation le 19 novembre au cours duquel j'ai pu obteir les dernières informations qu'il me manquait. 2 jours après cette entretien, j'ai obtenu une réponse positive de leur part, j'ai donc passé ma visite médicale le 8 décembre et leur ai fait parvenir mon certificat d'aptitude (apte bien sur) . Désormais j'attend de leur nouvelles pour une date de FMIR, qui devrait être celle de février, durant les vacances scolaires.

Voila, je vous tiendrais informer de la suite de mon parcours que cela puisse servir à d'autre.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Merci pour ton partage. :super:

Pour répondre à ta question que je n' avais pas vu :

Le 13/10/2016 à 13:54, Zimex a dit :

En faite la où il subsiste un doute c'est sur l'organisation du temps passé au sein du régiment, puisque j'imagine qu'au départ (après la FMIR) il s'agit principalement de formations, se déroule t'elle sur plusieurs jours, dans quelle régions ?...

En fait après avoir effectuer ta FMIR, tu aura certainement des formations pour pouvoir effectuer des missions de type Vigipirate ou Sentinelle, opération qui forcément sont effectuées sur des semaines complètes et rarement auprès de ton unité ( pour des raisons de sécurité ).

Le 13/10/2016 à 13:54, Zimex a dit :

je suis fonctionnaire titulaire, et dispose donc de facilités à effectué mes jours de réservistes, ainsi que du temps libre.

Effectivement, suivant ton administration et la direction de ton service tu peux bénéficier de jours ( 30 jours à priori ) mais qu' il faut généralement négocier, pour ma part la moitié, reste les RTT ( avant que on nous les suppriment :colere: ), les heures supplémentaires/récupérables si tu en fait et les congés.

Bonne chance pour la suite.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Merci pour les infos bouchon-gras, je me suis renseigné au service RH de la Commune où je travaille, ma responsable n'est pas au courant du tout des modalités, et a priori elle n'a pas connaissance d'autres agent qui serait dans la réserve.

Par ailleurs j'ai pris contact avec une personne qui est au 24 RI et il m'a dit que normalement j'ai le droit à mes 30 jours puisque ceci figure dans la loi du  22 octobre 1999 et reste donc une obligation, du coup je ne vois pas trop comment ils peuvent refuser, ils peuvent éventuellement me refuser mes journées de réserves, mais au vu du contexte actuel, je pense qu'il seront plus enclins à les accepter, après ils pourraient éventuellement me "mettre au placard". Mais d'un point de vu légale a priori ils n'ont pas vraiment le choix, j'attend ton retour bouchon gras ;).

Bon sinon pour ma part je viens d'avoir aujourd'hui la personne en charge du recrutement au 24 RI et je signe mon ESR vendredi 30 décembre, donc la FMIR pour février se confirme :). Donc 2 mois et demi entre la prise de contact et la signature de l'ESR c'est plutôt pas mal comme délais.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 6 heures, Zimex a dit :

reste donc une obligation, du coup je ne vois pas trop comment ils peuvent refuser

Ce n' est pas une obligation mais c' est vivement encouragé par l' État.

Je ne l' ai pas avec moi mais demain je te mettrai l' arrêté ( il faut toujours avoir les documents pour argumenter avec ton RH, ils sont généralement pas au courant sauf si ils ont déjà des cas ou si ils sont eux mêmes réservistes, sinon c' est la galère. ( j' ai eu mois même se problème et cette semaine j' ai du faire une piqure de rappel :uglymarteau:)

Il y a 6 heures, Zimex a dit :

Bon sinon pour ma part je viens d'avoir aujourd'hui la personne en charge du recrutement au 24 RI et je signe mon ESR vendredi 30 décembre, donc la FMIR pour février se confirme :). Donc 2 mois et demi entre la prise de contact et la signature de l'ESR c'est plutôt pas mal comme délais.

Super, " j' aime les plans qui se déroulent sans accros " :arf:

A demain.

Link to comment
Share on other sites

Je connaissais cette circulaire la, mais en me renseignant un peu plus je suis tombé sur la loi du 22 octobre 1999 voir l'article 27 qui nous concerne bon il s'avère que cette loi a été abrogé par l'ordonnance du 30 mars 2007 donc elle n'est plus valable, cependant reste la loi du 18 avril 2006 mais il s’agissait d’une loi modifiant la loi de 1999 citée précédemment donc probablement plus valable.

Cependant dans l'ordonnance du 30 mars 2007 on retrouve au titre V "DISPOSITIONS SOCIALES ET FINANCIÈRES" L. 4251-6 la phrase suivante :

" Lorsqu'un fonctionnaire accomplit, sur son temps de travail, une activité dans la réserve opérationnelle, il est placé :
1° En position d'accomplissement du service national et des activités dans la réserve opérationnelle, lorsque la durée de ses activités dans la réserve est inférieure ou égale à trente jours par année civile ;
2° En position de détachement pour la période excédant cette durée.
La situation des agents publics non titulaires est définie par décret en Conseil d'Etat. "

 

Donc je ne suis pas spécialiste en droit, mais si cela est précisé dnas une ordonnance, il s'agit bien d'une obligation... Reste à confirmer avec des spécialistes du droit ! Si qqun veut bien nous aider je suis preneur :)

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

2. Situation des agents publics
servant dans la réserve opérationnelle


La loi n° 99-894 du 22 octobre 1999 s'est heurtée, dans son application, à un certain nombre de difficultés liées notamment à la méconnaissance de ce nouveau dispositif.
Le Gouvernement souhaite donc mieux faire connaître la loi, encourager le développement de la réserve militaire et fidéliser les volontaires. En conséquence, il importe que l'employeur public donne l'exemple aux employeurs privés en matière de comportement à l'égard des réservistes.

 

Ce n' est nullement un du !

2.2. Autorisation de l'employeur pour effectuer
des périodes d'activité dans la réserve opérationnelle


Le réserviste fonctionnaire, tout comme le réserviste du secteur privé, bénéficie dans le cadre de ses activités militaires annuelles :
- d'une autorisation de plein droit de s'absenter du service lorsque la durée d'activité dans la réserve est comprise entre un et cinq jours ;
- au-delà de cinq jours d'autorisations à la discrétion du chef de service ; à défaut, il peut accomplir ses activités pendant ses congés.
Une campagne d'information est en cours auprès des chefs d'entreprise pour les inciter à faire une application libérale de ces dispositions.
L'Etat se devant de montrer l'exemple, vous veillerez à ce que vos services accueillent favorablement les demandes d'autorisation de leurs agents réservistes.
Par ailleurs, il serait souhaitable que vous facilitiez la réactivité de vos agents réservistes en admettant, dans la mesure du possible, que le délai de préavis prévu pour une absence supérieure à cinq jours soit substantiellement réduit.

 

Par expérience ( cela fait 14 ans que je suis sous ESR et 12 ans que je suis fonctionnaire ) il te faudra négocier avec ton DRH et ton chef de service, bien appuyer sur le fait que l' État se doit de montrer l' exemple... ( c' est pour ça qu' il faut avoir le texte ) puis appuyer sur l' actualité récente et le fait que dans l' administration on se doit d' être " patriote "...

Personnellement j' ai réussi à négocier deux semaines sur les quatre que j' effectue, j' ai beaucoup de camarades fonctionnaires ( Trésor Publique, Police Nationale, Municipale, Douane, Agents Territoriaux et comme moi Hospitaliers ) seul un,  au Trésor Publique avait obtenu l' intégrité.

Je te déconseil vivement d' y aller en disant " j' ai le droit " tu risque de les braquer et si ( et il y a des chance pour ) qu' ils se renseignent, tu vas te faire remettre en place et tu ne pourras rien négocier. " Souple sur les pattes arrières " ;)

Je viens de relire les abrogations  qui ne change peu ou rien au niveau de l' emplois des fonctionnaire, le texte initiale reste la base.

Juste cette modification qui peut être bénéfique lors de ton entrevue :

Article 7


I. - L'article 10 de la même loi est ainsi rédigé :
« Art. 10. - Le réserviste qui accomplit son engagement à servir dans la réserve opérationnelle pendant son temps de travail doit prévenir l'employeur de son absence un mois au moins avant le début de celle-ci.
« Lorsque les activités accomplies pendant le temps de travail dépassent cinq jours par année civile, le réserviste doit en outre obtenir l'accord de son employeur, sous réserve des dispositions de l'article 11. Si l'employeur oppose un refus, cette décision doit être motivée et notifiée à l'intéressé ainsi qu'à l'autorité militaire dans les quinze jours qui suivent la réception de la demande.
« Lorsque les circonstances l'exigent, le ministre chargé des armées peut, par arrêté pris dans des conditions fixées par décret en Conseil d'État, faire appel, sous un préavis de quinze jours, aux réservistes qui ont souscrit un contrat comportant la clause de réactivité prévue à l'article 8. Ce délai peut être réduit avec l'accord de l'employeur.
« Des mesures tendant à faciliter, au-delà des obligations prévues par la présente loi, l'engagement, l'activité et la réactivité dans la réserve peuvent résulter du contrat de travail, de clauses particulières de l'engagement à servir dans la réserve opérationnelle ayant reçu l'accord de l'employeur, des conventions ou accords collectifs de travail, ou des conventions conclues entre l'employeur et le ministre chargé des armées.
« L'entreprise ou l'organisme qui a favorisé la mise en oeuvre de la législation relative à la réserve militaire, notamment en signant une convention avec le ministre chargé des armées, peut se voir attribuer, par arrêté ministériel, la qualité de "partenaire de la défense nationale. »
II. - L'article 11 de la même loi est ainsi rédigé :
« Art. 11. - Lorsque l'employeur maintient tout ou partie de la rémunération du réserviste pendant son absence pour formation suivie dans le cadre de la réserve opérationnelle, la rémunération et les prélèvements sociaux afférents à cette absence sont admis au titre de la participation des employeurs au financement de la formation professionnelle continue prévue à l'article L. 950-1 du code du travail.
« Le réserviste qui suit une formation au titre de l'article L. 900-2 du même code durant ses activités dans la réserve opérationnelle n'est pas tenu de solliciter l'accord préalable mentionné à l'article 10 de la présente loi. »

 

Comme je l' ai toujours dit à ma hiérarchie, vous pouvez me le refuser mais n' oubliez pas de le notifier par écrit signer avec le nom du responsable bien lisible. ;)

Quand on parle de responsables :dooropen:

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Floflochocho

    Posted

    Bonjour,  Je suis actuellement actif au seins de la marine nationale et en parallèle j'ai le projet de m'engager en tant que Pompier volontaire dans le civile.  Puis je demander à me dégager du temps ?  Par exemple 1 jours par semaine quand je suis à quai ? Sans que sois décompter de mes jours de perme ? Faire passer ça sous une formation.    Me

    Vagabond

    Posted

    Merci pour ta réponse, est ce qu il faudra participer a toutes les séances des PMM? Faudra t il refaire la semaine à Brest? Encore merci

    Fred689

    Posted

    En clair on te demande d'être acteur pour les futurs candidats, Tu vas aider les instructeurs au bon déroulement des séances.

    Vagabond

    Posted

    Bonjour,   Suite à ma PMM de 2021/2022, mon instructeur nous a proposé d’être " assistant pmm" mais je n'ai pas très bien compris en quoi cela consistait. Quelqu'un pourrait m’éclairer sur cette fonction? Merci pour votre réponse?

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, C'est plus une histoire de feeling, suivant dans quelle armée tu pense que tu te sentiras le mieux, la distance et la disponibilité est aussi point important.   Une grande majorité des réservistes de l'armée de terre intègrent la compagnie de combat (de réserve) du régiment. C'est aussi un peu ce qui se passe dans l'armée de l'air et la marine, bien sur il y a des réservistes employés dans des postes de soutien telle que chauffeurs de poids lourds ou de bus (faut il avoir les permis), cuisinier (en étant du métier)... il faut être clair, nul n'est pris pour être détecteur radar (sauf ancien d'active ayant quitté depuis peu) ou alors il faut posséder des compétences particulières et recherchées. Les fmir ne sont pas des stages commando, il y a de tous niveaux dans les réservistes et l'armée cherche juste des gens en bon état physique, des gens qui s'entretiennent.
×
×
  • Create New...