Jump to content

Dissolution du RIMaP-P


Recommended Posts

"Le lendemain de la dissolution officielle, le 18 juillet, de la BA 190, c’est le Régiment d’infanterie de marine du Pacifique-Polynésie (RIMaP-P) qui a connu le même sort [...]"

L'article complet ici : http://www.opex360.c...-cette-semaine/

C'est bien triste de voir ça, d'autant que dernièrement, c'est le 41ème BIMa basé en Guadeloupe ainsi que le 33ème RIMa de Martinique et le 23ème BIMa du Sénégal qui ont été dissous. Triste sort, notamment ici pour le TDM. Finalement, nous en sommes au même point que si c'était XXXXXXX, XXXXXXX, XXXXXXX ou XXXXXXX à la tête du pays...

http://programmes.lemonde.fr/ (voir la catégorie "Défense")

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Un militaire subit, il ne fait pas de commentaires et encore moins de politique !

Après quelque soit la personne qui dirige le pays, il y a des restructurations de prévus et des restrictions budgétaires au programme.

Donc c' est inévitable qu' il y est des régiments dissous mais ce n' est pas la 1er fois dans l' histoire de nos Armée.

Link to comment
Share on other sites

Je sais bien mais ça me met hors de moi tout cela. D'autant que tout cela affecte le moral des troupes, en plus de la baisse des effectifs ainsi que des déploiements en OPEX.

Lisez cet article : http://www.opex360.com/2012/07/23/amiral-guillaud-le-moral-des-armees-est-aujourdhui-au-seuil-dalerte/ qui est d'une interview du CEMA.

"Car selon l’amiral Guillaud, le moral des armées est » au seuil d’alerte ». « L’engagement opérationnel, la variété des missions et la qualité des relations humaines dans les armées sont des facteurs très positifs et fédérateurs. Mais ils ne parviennent plus à masquer les inquiétudes sur l’avenir, d’autant que la situation de la majorité de notre personnel est précaire – 65 % des militaires sont des contractuels » a-t-il expliqué.

Et justement, si les engagements opérationnels sont des facteurs « fédérateurs », à la fin de cette année, et avec le retrait des « troupes combattantes » d’Afghanistan et la réduction des effectifs au Liban, moins de 5.000 militaires français seront déployés en opérations extérieures, ce qui est « un étiage historiquement bas depuis vingt-cinq ans » alors que le niveau d’engagement « n’a jamais été inférieur à 10 000 au cours des dix dernières années et qu’il s’établit à 12 600 en moyenne sur les vingt dernières années »."

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Dites moi marsouin-para, est ce que cet article de la charte du forum vous dit quelque chose?

Nous veillerons au respect des institutions et de leurs représentants élus démocratiquement. De part le thème de ce forum, nous observons une neutralité politique stricte.

Il me semble que vous déjà été averti plusieurs fois, pour ce même type d'intervention. je considère donc que c'est la dernière fois que vous ne prenez pas garde à la charte avant d'écrire. A bon entendeur salut, Votre jeune âge a assez mérité d'indulgence jusqu'ici.

.

Link to comment
Share on other sites

Quelques compléments. J'ai aussi un peu de tristesse à voir fermer le RIMAPp où j'étais affecté à la 3ème compagnie. La caserne Broche va être pour sa plus grande partie cédée à la commune d'Arue et le GSMA va quitter Mahina pour se replier dans ce qui reste. c'est aussi le champ de tir du Faaone et le dépôt de Papeari qui vont fermer au moment où pour la première fois une Amiral (C.A Anne Cullerré) devient COMSUP et ALPACI.

La BA 190 Julien Allain va elle aussi fermer, et ainsi disparaîtra également le COMAIR. Ceci dit, ça ne change rien pour les moyens aériens. Les 2 CASA restent pour le moment, les Guardian aussi et les hélicos ont été renouvelés récemment. Et les bâtiments accueilleront deux compagnies PROTERRE tournantes. Mais tout cela était acté depuis 2008. C'est juste l'application qui se déroule de façon "nominale".

La marine sera aussi touchée l'an prochain avec le départ du BATRAL.

Matou teie Tamarii "VOLONTAIRE"

O ta oe itatau mai nei

Te Fa'ari nei matou i te ture

No to tatou hau Metua

Teie mai nei to mau Tamarii

O ta oe i titau mai nei

Tei hia roa To'na ra tauraa

"Gardera dans l'Histoire la gloire d'avoir représenté l'infanterie coloniale sur les champs de bataille où les Forces Frnçaises Libres ont été les première à reconquérir l'Honneur"

Extrait de la citation à l'ordre de la Libération

Link to comment
Share on other sites

J'aime beaucoup les chants du RIMaP-P. Vous allez être affecté où du coup BLUTZFATHER?

Blutzfather indique dans son profil qu'il est désormais civil. ;)

La 3ème compagnie est (était !) la compagnie de réserve, armée uniquement de réservistes opérationnels résidant en Polynésie. Beaucoup d'anciens du 1er et du 8, et d'autres anciens venus pour l'essentiel de la 11ème BP voir des CPA ... ou d'ailleurs !!! Et pour les plus jeunes beaucoup de jeunes polynésiens en fin de contrats courts.

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Un RSMA n'a pas de mission de défense militaire. Il dépend du MININT et non du MINDEF.

Heu non...du ministère de l'outre mer avec budget européen et outre mer.

Mais c'est un ministère de coordination entre tous les ministères tel le MinInt ;)

Il peut selon l'urgence renforcer les militaires sur le département. Par exemple, le GSMA de Mayotte a une mission de défense bien définie si l'armée devait sécuriser l'île.

A savoir si les locaux vont suivre les ordres, c'est une autre question.

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    ArmandT

    Posted

    Bonjour, La semaine prochaine je me rends au CSO de Lyon dans la spécialité Officier Sous-Contrat Pilote et je suis en train de réfléchir si je reporterai où non la date des sélections  en raison de mon niveau physique. En effet je réalise 14 tractions complète et 54 squats en 60 secondes, le bémol est pour le luc-leger où je n'arrive pas à dépasser le palier 8. Je me dis que sur le moment ma motivation et mon dépassement de soi sera extrême donc je pourrai surement arriver au palier 9. Que pensez-vous de mes statistiques sachant je me présente en tant que futur OSC-P. Cordialement.

    Thierry7402

    Posted

    Un officier du 91e RI de Charleville   Un autre des troupes coloniales Bonne soirée et encore merci pour votre aide       

    Thierry7402

    Posted

    Merci beaucoup pour ces premières identifications. Pour le soldat allemand ça confirme mon appréciation. Il s'agit pourtant de la photo utilisée et communément admise pour illustrer le père d'Arthur Rimbaud, Frédéric Rimbaud dont j'ai écris justement la biographie (l'Honneur du Capitaine Rimbaud). Les raisons du choix de cette photo sont toujours un mystère même si ce personnage a un visage très particulier.  Bonne soirée 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Je lis Rimbaud père sur le descriptif de la photo. Hors : Frédéric Rimbaud entre dans l'infanterie, comme simple recrue, en 1832. Il est alors âgé de 18 ans. Doté d'une bonne instruction et d'une intelligence certaine, il est presque aussitôt promu sergent-major. En 1841, il obtient le grade de lieutenant et est envoyé à Oran, en Algérie, où il participe à la conquête du pays, ainsi qu'à l'expédition du Maroc, en 1844, contre les troupes d'Abd el-Kader, soutenant les Algériens dans leur lutte contre la domination française. En 1850, Frédéric Rimbaud est rapatrié, promu capitaine en 1852, et affecté à la garnison de Mézières, dans les Ardennes. En 1854, il reçoit, pour les postes occupés en Algérie, la distinction de Chevalier de la Légion d'honneur. Jusqu'en 1856, il participe épisodiquement à la guerre de Crimée, opposant le Royaume-Uni et la France à la Russie, et pour laquelle il reçoit la médaille de Crimée. De retour de Crimée, le capitaine est affecté à Grenoble. En 1859, il participe à la campagne d'Italie, guerre d'indépendance opposant la France et le royaume de Piémont-Sardaigne à l'empire d'Autriche, pour laquelle il reçoit la médaille de la valeur militaire sarde. En 1864, Frédéric Rimbaud quitte l'armée pour se retirer près des racines paternelles, à Dijon, en Côte-d'Or. (Source : Wikipédia) Le personnage en photo porte un uniforme de style allemand, en tout cas pas français. Sergent chef (à l'époque ; un chevron = sergent, deux chevrons = sergent chef, trois chevrons = sergent major) du 91ème régiment d'infanterie dans les années 1880 (entre 1870 et 1910) Ce militaire du 71 -ème régiment d'infanterie (empreinte de la grenade sur les bouton en laiton) porte une épaulette à franges et contre épaulette en canetille (broderie d'or) qui nous indique un lieutenant ou sous-lieutenant, malheureusement les galons en bas de ses manches ne sont pas visible. Période 1870-1890. Cavalier du 15ème régiment de Hussards, reconnaissable à son dolman bleu azur.   Sur la photo on aperçoit également sur la gauche de la photo, les plumes de casoar que l'on voit en entier ci dessus. Photo de conscription IIIème République (1870-1910).   Pour les autres, je regarderai demain.  
×
×
  • Create New...