Jump to content
Search In
  • More options...
Find results that contain...
Find results in...
  • Similar Content

    • By Davlouss29
      Bonjour,
      Mon dossier est actuelement en cours. 
      Je suis breton et si je suis accepter dans la marine, j'aimerais aller à toulon (plus de bâtiment intéressant à mon goût) 
       
      les horaires dans la marine c'est quoi ? (quand le bâtiment est à quai) 
      Surtout le vendredi c'est les même horaires ? 
      Je me renseigne, pour savoir si c'est réaliste de rentrer un week end de temps en temps...
      Mon amie vien de décrocher un cdi et elle ne pourra donc pas me suivre sur Toulon. 
      Merci 
    • By HernanF
      Après la trouvaille du sous-marin argentin ARA San Juan à travers de la société Ocean Infinity. le ministère des Armées relance la recherche de l'épave du sous-marin classe Daphné La Minerve, disparu en 1968 au large de Toulon, avec la même entreprise americaine, qui compte avec AUV HUGIN 6000, des drones autonomes avec la capacité d'atteindre les 6.000 mètres de profondeur. La recherche compte avec la participation du Service hydrographique et océanographique de la Marine.
       
    • By Ezeq
      Bonjour à tous, 
      j’ai été retenu à l’entretien pour être réserviste au 24eme RI, je passe ma visite médicale le lundi 6 mai et j’ai ma FMIR en juillet.
      J’avais quelques questions : 
      - le paquetage va mettre fourni après la visite médicale ou juste avant la FMIR ?
      - concernant la FMIR, le 24 RI me dit qu’il faut être très bon physiquement « il faut être très sportif », qu’est-ce qui sera demandé  ? 
      - j’ai compris que la FMIR est une formation mais est-elle évaluée ? Mise à part le tire il y a t-il d’autres épreuves « éliminatoires » ? 
      - suite à la signature de mon contrat de réservistes quelles seront les missions qui me seront confiées ? 
       
      Merci d’avance pour vos réponses  
       
    • By Bouchon-Gras 49
      Musée national de la Marine de Toulon
        Le musée national de la Marine de Toulon est installé depuis 1981 à côté de la tour de l'Horloge de l'arsenal, l'un des rares sites historiques à avoir survécu à la Seconde Guerre mondiale.Véritable mémoire de l'arsenal de Toulon dont il conserve la majestueuse porte monumentale datée de 1738, le musée possède une collection de modèles de vaisseaux et de galères. Le musée de la Marine de Toulon fait partie avec les musées de Paris, Brest, Rochefort et Port-Louis du musée national de la Marine. Son existence est intimement liée à l'histoire de son port et de son arsenal. On y accède par l'ancienne porte datant de 1738.

      Historique du musée
      En 1796, le maître sculpteur Jacques-Félix Brun (1763-1831), en recherche de modèles, décide de rassembler dans son atelier les sculptures en bois et les modèles de vaisseaux entreposés dans les ateliers et magasins de l'arsenal. Il établit une liste destinée à Charles Dupin (1784-1873), officier du génie maritime qui convainc le préfet maritime, Jean L'Hermitte, de l'intérêt de réunir de tels chefs-d'œuvre. Le 3 septembre 1814, un arrêté entérine la construction d'un musée maritime dont la direction est confiée à Charles Dupin2. Une école consacrée à l'enseignement du dessin, du modelage, de l'ornement et de la gravure s'installe à côté du musée3.
      Le musée occupe successivement plusieurs locaux de l'arsenal puis en est chassé. Après la Libération, on affecte au musée naval de Toulon la tour du Mourillon qui reprend à cette occasion le nom de tour Royale. On installe dans les casemates de cette tour un grand nombre de pièces dont plusieurs appartenaient à l'ancien musée de la Direction de l'artillerie. Mais on doit renoncer à y installer tout objet qui pourrait craindre l'humidité. Le musée de la ville continue à abriter les peintures, documents, maquettes... Pendant un temps, deux musées navals ont donc coexisté à Toulon4.

      Dans la seconde moitié du XIXe siècle, le musée intègre la corderie royale de Toulon. Il occupe une partie du premier étage côté est. En 1918, pour installer ses bureaux, la préfecture maritime lui enlève ces locaux et les collections sont versées un temps au musée de la ville de Toulon sous la responsabilité de son conservateur, François Rossi.
      Après la Seconde Guerre mondiale, Vers 1949, après plusieurs déménagements pour mettre à l'abri les collections durant la guerre, elles sont à nouveau réunies, inventoriées et en partie exposées au musée d'art de la ville. On leur affecte par la suite la tour Royale, dite La Grosse Tour de la Mître, première tour à canons défensive de la rade datant de 1524. On y installe dans ses casemates un grand nombre de pièces dont plusieurs appartenaient à l'ancien musée de la Direction de l'artillerie et notamment l'impressionnant canon de place dit Chinois. Mais on doit renoncer à y installer tout ce qui pourrait craindre l'humidité. Le musée de la ville continue donc à abriter les peintures, les documents papiers, les maquettes... jusqu'à l'inauguration en 1962 d'un second musée naval sur le carré du port présidée par l'amiral Cabanier, chef d'État-major de la Marine. Pendant un temps, deux musées navals coexistant à Toulon. Il devient établissement public dans les années 1970.
      Il s'implante son bâtiment actuel, place Monsenergue, en mai 1981 pour devenir le musée national de la Marine. Le second musée implanté dans la Tour royale ferme ses portes 2004, ses collections intégrées ou rapatriées à Paris.



      Les collections du musée
      Installé depuis 1981 à proximité de la porte principale de la base de Défense de Toulon, le musée national de la Marine illustre l'exceptionnelle activité d'un des plus grands arsenaux français depuis le XVIIe siècle. Véritable mémoire de l'arsenal de Toulon sa collection est constituée de maquettes de vaisseaux, de frégates, de galères, mais aussi de sous-marins et de porte-avions. Un échantillon de décors sculptés, représentatifs au savoir-faire des maîtres sculpteurs de l'arsenal, de grandes peintures illustrant le port de Toulon au cours des siècles, des instruments de navigation et des systèmes d'arme racontent comment le port de Toulon est devenu au fil du temps le premier port de guerre d'Europe. Réorganisées en 2012, Le rez-de-chaussée en première partie est consacré à l'implantation de la Marine de Toulon à partir du XVIIe siècle , sous Louis XIV et Colbert, soulignée par l'apport fondamental de Vauban dans la création de l'arsenal de Toulon. On y trouve une très belle maquette de la corderie royale de 5.36m de long. Dans la partie centrale du musée, deux maquettes, réalisées à grande échelle, d'un vaisseau et d'une frégate, servaient à l'instruction des élèves officiers au XVIIIe siècle. Plus loin, l'espace sur les rappelle la longévité d'une forme de navire typiquement méditerranéenne plongeant ses racines dans l'Antiquité. L'histoire pourtant ne retient que son rôle de prison inhumaine d'où naîtra les bagnes en 1748. D'autres œuvres retiennent l'attention comme la figure de proue vaisseau de 80 canons Le Neptune, les figures en pied d'Abraham Duquesne, du comte de Tourville ou de Jean Bart. Elles témoignent de l'intense activité de l'atelier de sculpture de l'arsenal de Toulon qui ne fermera ses portes qu'à la fin du XIXe siècle. Après une escale au XIXe siècle consacrée à la Révolution industrielle et aux innovations techniques, le premier étage présente l'arsenal au XXe siècle, la construction navale mais aussi les événements historiques majeurs du port du Toulon, ceux qui demeurent dans l'imaginaire collectif des Toulonnais. Ainsi les cadeaux représentatifs de l'alliance franco-russe (1891-1914) ou bien, plus tragique, le sabordage de la Flotte de Toulon pendant la Seconde Guerre mondiale. Enfin un espace est dédié aux sous-marins du lancement du premier Gymnote (1888) aux tous nouveaux sous-marins nucléaires attendus en 2017, les Barracudas. Un autre est consacré aux porte-avions avec au cœur de cet espace le porte-avions Charles-de-Gaulle. Le musée conserve également le tableau de manœuvre des machines arrières du porte-avions ''Clemenceau'', fierté de la Marine nationale - avec le porte-avions Foch - dans les années 60



      ( Source : Wikipédia )
       
      Toutes les informations ici : http://www.musee-marine.fr/toulon
       

       
      Situé juste à coté de la porte principale de la Base Navale de Toulon, ce musée regroupe de très belle pièces dont notamment une série de sculptures ( figure de proues... ) la cloche en bronze de la tour horloge de l'arsenal, d'immenses maquettes de navires de toutes époques, les registres et objets du bagne de Toulon...
      A noter que pour les marins ( et peut être les militaires en général ) sur présentation de la carte d'identité ou du badge l'entré est gratuite.
       
    • By QuentinGB
      Bonjour, 
      Après de nombreuses difficulté rencontrer pour avoir une formation de developpeur/concepteur financé par ma région ou par Pôle Emploi, je recherche activement une formation ou un stage qualifiante dans l'armée me permettant d'accéder à la réserve oppérationnelle de Cyberdefense. 
      Quelqu'un par hasard, aurait des informations sur ce sujet ?
  • Recent Status Updates

    • Miimiir  »  Bouchon-Gras 49

      Bonjour, je souhaiterai vous contacter par Mp comment faire ?
      · 1 reply
    • ManGokui  »  Heimdall

      Salut je me demandais étant en terminale S et souhaitant rejoindre l'efsoaa doit je attendre d'obtenir mon bac pour postuler ? Je souhaite intégrer l'école des l'année prochaine si possible.
      Merci d'avance pour les futurs réponse
      · 0 replies
    • Archerlite  »  Janmary

      Mais c'est que j'ai raté votre anniversaire dis donc ! Bien désolé. Joyeux anniversaire !
      · 1 reply
    • Heïdi  »  Janmary

      Bon Anniversaire Janmary ! 🎂! 🍹!
      🐱!
      · 0 replies
    • Bouba000  »  Cerf-tifie

      Bonjour ça va ? En faite j'ai une question que je me pose souvent,  est ce que les légionnaire étrangers ont le droit d'avoir un passeport militaire ? Et la deuxième question s'était de savoir quand les légionnaire vont en opex ils prennent des avion militaires et des avions de voyage classiques comme ( air France) merci de me répondre s'il vous plaît 
      · 0 replies
  • Posts

    • Bonsoir à tous,   Je viens de faire ma visite médicale cette après-midi pour intégrer la réserve dans la Marine Nationale. 1e vœu FUSIL, 2e GUETF, 3e PRODEF. Problème: ma scoliose. J'ai une double scoliose depuis mes 10 ans, stable depuis mes 15 (j'ai 20 ans actuellement). Je n'ai pas de douleurs ou de gêne, mon seul problème est qu'elle reste présente. Je n'ai pas encore le résultat du SIGYCOP car je dois envoyer par mail les résultats de mes anciens comptes rendus de mes radios pour statuer mon aptitude, mais le médecin militaire m'a dit qu'il y avait de grandes chances que je sois G3. Mon rêve d'embarquer est donc mis à néant vu qu'il faut être G2... Tout comme mes vœux de FUSIL et GUETF pour la réserve. Mais quels métiers me seront accessible si je suis G3 dans l'active ? Par pitié me dites pas qu'on est déclaré inapte à toute activité militaire en étant simplement G3... Si certains d'entre vous sont G3 j'aimerais également écouter vos témoignages, votre parcours, votre métier, etc... Cela m'aiderait beaucoup. Y'a t-il certains d'entre vous qui sont aussi G3 mais qui ont eu la chance d'être apte au service à la mer ? Si je montre que mon dos reste stable pendant encore par ex 5 ans, vu que cela fera 10 ans qu'il n'a montré aucune évolution et que je reste apte à toute activité sportive, y'a-t-il moyen que cela passe auprès du médecin militaire pour un service à la mer ou une spécialité définie ? Merci d'avance pour vos futures réponses... Bien à vous, Clémentine
    • Bonjour, j'ai 26 ans et j'envisage d'intégrer la Marine en tant qu'OSC Communication (j'ai un BAC+5 en Communication).  Je me demandais si il y avait beaucoup de candidats qui visaient ce secteur en OSC ? J'ai postulé il y a déjà deux semaines et je n'ai pas eu de retour 😕 Je ne sais pas si c'est bon signe ou pas. Merci par avance pour vos réponses !
    • Compagnon de la Libération, le lieutenant Pierre BRISDOUX. Pierre Brisdoux Galloni d'Istria (20 octobre 1914 - 8 décembre 1944)   Natif d'Alger, Pierre Brisdoux Galloni d'Istria, docteur en droit, titulaire du brevet de pilote civil, officier de réserve de l'Armée de l'air, rejoint l'aviation dès 1939. sous-lieutenant notamment sur la Base aérienne 122 Chartres-Champhol en mars 1940, au Centre d'Instruction de la Chasse, il tente de passer en Angleterre dès le 18 juin 1940. Après ce premier échec, il passe en Algérie et tente de rejoindre le Cameroun. Repris, il s'enfuit à nouveau et rejoint le Tchad par un trajet de 12 000 km à travers le désert. Accueilli par le général de Gaulle en personne, il s'engage dans les Forces aériennes françaises libres et rejoint en 1941 le groupe de chasse Alsace, avec lequel il fait les campagnes de Syrie et de Libye en 1942. Il est lieutenant en mars 1942. En 1943, il rejoint la Grande-Bretagne et le groupe de chasse Île-de-France (le No. 340 "free french" Squadron), avec lequel il participe au débarquement. En août 1944, il est affecté au No. 198 "killer Squadron", sous les ordres du commandant Yves Ezanno. Il est abattu le 8 décembre 1944 lors d'une attaque sur le quartier général de l'organisation Todt près d'Utrecht. Récompenses Chevalier de la Légion d'honneur Compagnon de la Libération Croix de guerre 1939-1945 (4 citations) Médaille de la Résistance avec rosette Médaille coloniale avec agrafe « Libye » Médaille des évadés   ( Source : Wikipédia   https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Brisdoux_Galloni_d'Istria   )   Pierre Brisdoux Galloni d'Istria. Français libre envers et contre tout. La guerre trouve Pierre, âgé de 25 ans. Pilote civil, il est devenu officier de réserve en septembre 1939 dans l'armée de l'air. Ce juriste patenté (un doctorat …) va attendre à Avord, puis Chartres puis Cazauz, qu'on l'envoie pilote en première ligne. Cela n'arrivera pas. Le sous-lieutenant Brisdoux va tenter de rejoindre Londres en vain. Démobilisé, il réussit à aller en Algérie (Alger sa ville natale) en août 1940. Puis, voulant toujours rejoindre de Gaulle, il part vers l’Afrique noire fin 1940, connaît la prison, s'enfuit, est condamné à mort pour trahison...et parcourt avec d'autres camarades presque 12000 kms de désert sur toutes les montures possibles pour arriver au Tchad. Une équipée saharienne! Deux mois en enfer. Puis, admis au squadron 73 de la RAF, il est en Égypte, avant de devenir membre du groupe de chasse Alsace (septembre 1941). Pendant 2 ans, Pierre va voler en Syrie, Égypte, Libye. Sur Hurricane. Au quotidien, Pierre mitraille les colonnes allemandes. Après le Moyen-Orient, le lieutenant Brisdoux part en Angleterre et intègre le squadron 340 ile de France (juillet 1943). Pierre vole désormais sur Spit VB, défend la grande île, participe au débarquement. Enfin, Pierre Brisdoux est transformé sur Typhoon et gagne le squadron 198 (août 1944). C'est au sein de cette unité, attaquant à la roquette RP-3 le QG de l'organisation Todt à Utrecht, que Pierre est descendu par la flak. 8 décembre 1944. Tué sur le coup. Pierre sera fait chevalier de la Légion d'honneur et compagnon de la Libération à titre posthume Source : http://www.francaislibres.net/?fbclid=IwAR3q4qnNHFWer084pzXffjuHPR7hNIK4fFxBcS_YYFd1xwiq1qMGW3MR6yI http://cieldegloire.com/?fbclid=IwAR2HjbEOuRhsvknzFHW3fPghHGEYOpwBT7rxna7t-seCgnytIeSMhx5sIk8 http://divisionfrancaiselibre.eklablog.com/?fbclid=IwAR1Y9rH6bJfN4-IAKoel0wXi_1X7FyvH-DyDCoxJAuoDj-WgsaJzmLr8Gew  
    • Salut, Les deux me semble bien ( hormis " ,je vis actuellement chez ma mère, à Arras une ville de la région du Nord Pas de Calais. " , le recruteur se moque totalement chez qui tu vie et je dirai qu'il n'a surement pas besoin d'un cours de ggéographie ). Sinon dans l'ensemble c'est vraiment bien et il y a de bonnes idées dans les deux.  
    • Bonjour, Avant de poser tes question ( voir la charte ), merci de passer par la case présentation, puis on reviendra ici. En attendant, je verrouille ce sujet.
×
×
  • Create New...