Jump to content

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Ancien Militaire de l'armée de terre (12/1999 - 04/2008), sous-officier (semi-direct).

Je suis actuellement en cours de rédaction du dossier de dépôt de candidature à la réserve opérationnelle au sein de la gendarmerie Nationale.

Néanmoins, comme beaucoup, je pêche un peu sur la rédaction de la lettre de motivation.

Bien qu'il faut qu'elle soit "personnelle", je me permet de venir vers vous afin de m'aider sur l'orientation que je pourrais donner à cette lettre de motivation.

 

Cordialement

Rémi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Il y a 7 heures , Rémi a déclaré:

Néanmoins, comme beaucoup, je pêche un peu sur la rédaction de la lettre de motivation.

Bien qu'il faut qu'elle soit "personnelle", je me permet de venir vers vous afin de m'aider sur l'orientation que je pourrais donner à cette lettre de motivation.

Comme toute lettre de motivation, je te conseil la trame habituelle :

- Moi, je.... ( ce que tu as fais à l' Armée, ce qui t' oriente vers la Gendarmerie... )

- La Gendarmerie, elle... ( En cette période difficile, de renfort de la sécurité des Français...

- Ce que je peux apporter à la Gendarmerie, ce qu' elle m' apportera... ( Mes connaissances, ma motivation... les besoins en hommes... )

 

Je t' invite à faire un brouillon, à le poster ici et l'on pourra te donner quelques orientations, conseils, avis...

Bon travail, à bientôt.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour merci pour cette première réponse.

Voici ci-dessous, le type de lettre que je viens d'adapter et rédiger.

"J’ai l’honneur de bien vouloir déposer ma candidature au sein de la réserve opérationnelle de la gendarmerie Nationale.

Ancien Sous-Officier (Semi-Direct) de l’armée de terre ayant servi au sein du 3ème Régiment de Hussards, je compte apporter à l'institution de la Gendarmerie mon dynamisme, ma disponibilité, une parfaite mobilité, mes compétences et mon sens de la rigueur. Je suis actuellement en poste dans une société en qualité d’ingénieur système en informatique.

Je souhaite être au service du public, veiller à la protection des personnes et des biens, et rejoindre une institution actuellement en forte sollicitation et dans laquelle règne l’esprit de groupe et de discipline ce qui est pour moi fondamental. 

La diversité de la gendarmerie, de par ses différentes actions, me permettra, d'accomplir un travail utile pour la sécurité publique et la protection de la population et des biens. Et si de plus mes connaissances et mes diplômes me permettent de rentrer dans une spécialité, ce serait pour moi un avantage.

Dans l'attente de vous lire, je vous prie d'agréer Madame, Monsieur, mes salutations respectueuses."

Qu'en pensez-vous?

 

Cdt

Rémi

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour.

Tout cela me parait clair, concis et précis pour reprendre une dialectique bien militaire.

Cependant deux petites choses me gênent. 

il y a 55 minutes, Rémi a déclaré:

J’ai l’honneur de bien vouloir déposer ma candidature

cette tournure de phrase me parait une peu alambiquée. je me contenterais d'un "J'ai l'honneur de vous présenter ma candidature". Allons vers la simplicité.

il y a 56 minutes, Rémi a déclaré:

Et si de plus mes connaissances et mes diplômes me permettent de rentrer dans une spécialité, ce serait pour moi un avantage.

Je trouve un peu risqué de préciser que cela serait pour vous un avantage. Nous sommes d'accord pour dire que c'en est un, mais je trouverai plus judicieux de ne pas le présenter ainsi. Car cela sous entend que votre demande recouvre plus un intérêt personnel qu'un intérêt collectif au service de l'institution.

Il faut à mon avis plutôt insister sur le fait que ce serait un avantage pour l'institution, au vu justement de votre expertise en ce domaine. Et garder enfoui au fond de votre poche l'intérêt personnel que cela vous apporte. :Grin@2x:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures , berogeitabi a déclaré:
Il y a 8 heures , Rémi a déclaré:

Et si de plus mes connaissances et mes diplômes me permettent de rentrer dans une spécialité, ce serait pour moi un avantage.

Je trouve un peu risqué de préciser que cela serait pour vous un avantage. Nous sommes d'accord pour dire que c'en est un, mais je trouverai plus judicieux de ne pas le présenter ainsi. Car cela sous entend que votre demande recouvre plus un intérêt personnel qu'un intérêt collectif au service de l'institution.

Il faut à mon avis plutôt insister sur le fait que ce serait un avantage pour l'institution, au vu justement de votre expertise en ce domaine. Et garder enfoui au fond de votre poche l'intérêt personnel que cela vous apporte. :Grin@2x:

Oui il ne faut pas oublier que le réserviste sert suivant les besoins de l' institution. Contrairement à ce que pense ou espère certains, l' Armée ne créer pas des postes pour rendre service aux réservistes.

 

Pour moi cette lettre me semble correcte, je rajouterai peut être :

Objet : Candidature dans la réserve opérationnelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wouaw, vous avez servi chez le 3 è RH ?   Est-ce que ça vous dérange de répondre à quelques questions? J'aimerai vraiment intégrer le 3 è RH mais je suis une femme et malgré le fait que je sois extrêment sportive et bien accrochée, un conseiller du CIRFA m'a dit qu'il n'y a pas de femmes chez les Hussards.. J'aurai vraiment aimé parlé à quelqu'un qui y est ou y a été ..

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Similar Content

    • By Bagheera
      Bonjour à tous,
      Je vous contacte aujourd'hui afin d'obtenir un regard critique et expérimenté sur la lettre de motivation que je souhaite adressé au 24ème RI, dans le cadre d'une candidature pour leur réserve opérationnelle. De plus, bien que n'ayant pas vu d'équivalence dans d'autres topics de la branche "Lettre de Motivation", je me demandais s'il serait également possible d'avoir un retour sur le CV qui accompagnera la lettre de motivation.
      Pour information, il m'a été demander par mail de m'adresser directement à "Mon Colonel" en lieu du traditionnel "Madame, Monsieur".
      Merci d'avance pour vos retours !
      Note : Je ferai des modifications du post en l'absence de retour, dans la mesure où je ne suis pas entièrement satisfait des formulations. Il se pourra que votre réponse soit tout juste précédée d'une modification ! Mais je prendrais quand même le soin de lire votre retour.
      Bagheera
    • By mataflic
      Bonjour, avant d'appeler les administrations concernées, je vous sollicite afin de savoir si je peux cumuler un ESR dans la Marine (30 jours bloqués), mon ancienne armée avec mon actuel ESR en gendarmerie. En effet, à fin mai, je n'aurai été employé que 9 jours par la Gendarmerie (restrictions budgétaires et faute de place pour mon recyclage au tir). Ca risque de coincer pour la visite médicale car mon dossier médical est physiquement à la Région de Gendarmerie. Merci
    • By Kashigami
      Bonjour,
      j'ai écrit ma lettre de motivation et j'aimerais être conseillé pour améliorer ma lettre de motivation. C'est pour intégrer la Marine Nationale au poste de quartier maître spécialité opérateur pont-navire.
      Merci de vos réponses.   
      lettre de motivation alex.docx
    • By Bouchon-Gras 49
      Voici une nouvelle mission pour nos camarades réservistes de la Gendarmerie.
      14.02.2019
      Plus de 1 000 gendarmes déployés pour sécuriser les bus d'Ile-de-France (actualisé)

      Des patrouilles de gendarmes réservistes seront déployées, à partir du mois d'avril, dans les bus des quatre départements de la grande couronne parisienne, selon le syndicat des transports Ile-de-France Mobilités. Selon l'AFP, la mesure a été votée à l'unanimité lors du conseil d'administration d'Ile-de-France mobilités, présidée par Valérie Pécresse (LR), la présidente de la Région. 
      Les premières patrouilles seront menées, à partir d'avril, dans le Val-d'Oise et la Seine-et-Marne, puis dans l'ensemble des départements de grande couronne (Yvelines et Essonne en plus), comme me l'a confirmé le patron des gendarmes d'IdF (dont 2 000 réservistes), le général Georges Strub, qui rappelle qu'une convention identique associé déjà la SNCF et la gendarmerie nationale.
      Dans chaque département, 1 000 gendarmes seront déployés à bord et à proximité des transports en commun, sur un financement de la Région de plus de 500 000 €. Ce financement servira à financer les ESR des réservistes de la gendarmerie d'IdF dont, actuellement, la disponibilité est plus importante que le niveau d'engagement "et qui pourront donc s'inscrire dans ce dispositif". 
      Chaque patrouille (250 par département) sera normalement constituée de trois réservistes de la Garde nationale et un gendarme d'active. Ils pourront procéder à des fouilles de bagages et des contrôles d'identités.
      Une expérimentation a été menée entre octobre et fin décembre dans le Val-d'Oise, avec trois patrouilles par semaine, avec pour conséquences un "effet immédiat constaté dans la lutte contre la fraude" et l'absence d'incidents recensés lors des patrouilles. Mais hors des créneaux de présence des gendarmes, une dizaine d'incidents a été recensée (jets de projectile, vols, rixe...), précise IDF Mobilités qui ajoute que "du 22 octobre au 31 décembre, 30 patrouilles de gendarmes ont été effectuées. Sur cette période, et en présence des militaires, aucun incident n’a été recensé. Sur cette même période, mais hors des créneaux de présence des gendarmes, une dizaine d’incidents a été recensée (jets de projectile, vols, rixe…)".
      Ces patrouilles s'ajoutent à plusieurs mesures déjà votées par la région Ile-de-France: déploiement de la vidéo-surveillance dans les transports, recrutements d'agents de sécurité et de médiation, etc. Valérie Pécresse a par ailleurs confirmé sa volonté d'expérimenter la reconnaissance faciale "pour la sécurité anti-terroriste", avec des caméras installées dès maintenant à l'entrée de gares. 
       
      ( Source : Ligne de Défense )
    • By MsMaverick34
      Bonjour, 
      Actuellement militaire du rang (QM2) dans la Marine et pacsée à un Second-Maître affectée au Bataillon des Marins Pompiers de Marseille, je souhaiterais passer le concours SOG afin d'intégrer la Gendarmerie. 
      Je sais qu'en "inter-armée" le rapprochement de conjoint est possible même si extrêmement compliqué à faire valoir auprès de la hiérarchie, mais effectivement tout de même possible. 
      J'ai contacté un recruteur du CIR afin de savoir si ce même rapprochement était possible ou non entre un gendarme et un marin… Tout en sachant que mon conjoint ne peut pas être muté, puisqu'un marin pompier de Marseille… Ca bosse forcément à Marseille. Ce dernier m'a expliqué qu'il ne fallait compter là dessus, puisque cette mesure semble déjà compliquée à mettre en place entre deux gendarmes, "alors imaginez entre un gendarme et un militaire d'une autre arme, n'y pensez même pas !"
      Est-ce le cas ? 
      Et si ce n'est pas le cas, quelles peuvent être les démarches que je serais amenée à entamer afin de parvenir à me faire affecter dans une brigade pas trop loin de notre domicile ? Quel serait le délai d'attente ? 
      Il y a bien-sûr le facteur "chance" en sortie d'école et une place tout prête pour moi dans le 13. Mais on ne peut pas faire une vie sur des "peut-être que"... 
      Merci par avance pour vos réponses qui je l'espère, pourront m'éclairer  
  • Sujets

  • Messages

    • Bonjour/Bonsoir !  Je souhaite partager mon retour d’expérience sur mon aventure pour tous ceux qui voudront tenter leur chance. Ce sujet a pour but d'aiguiller les personnes qui ne savent trop comment s'y prendre. Je vais faire ce topic en plusieurs étapes. D'abord l'étape une, le dossier de candidature. Ensuite, pour l'étape deux, l'entretien. Et enfin, l'étape trois, les tests au CSO. Bonne lecture !     Etape I. Le dossier de candidature. Pour se lancer dans cette aventure, il faut d'abord savoir un minimum dans quoi on s'embarque. Vous devriez donc aller au CIRFA le plus proche de chez vous pour rencontrer un conseiller. Une fois arriver là bas, une personne vous demandera de remplir une fiche (Nom, prénom, adresse, diplôme, age ect...) qui permettra au conseiller de savoir qui il a en face de lui. Une fois la fiche remplie, un conseiller viendra vous chercher. Vous irez dans son bureau, et vous pourrez lui poser toutes les questions que vous souhaitez. A l'issu de cette rencontre, il va vous donner le fameux dossier de candidature. Dans ce dossier, vous aurez des papiers a remplir et des papiers a mettre (Photocopie de la carte d'identité, RIB, lettre de motivation, CV ect... Mais tout sera marqué.). Quand tout sera bon, vous pourrez redonner ce dossier au CIRFA et il sera examiner. Le CIRFA vous appellera si il manque des choses. Ensuite, le CIRFA vous appellera pour fixer une date pour un entretien de motivation.   Etape II.  L'entretien de motivation. Pour cet entretien, il faut se préparer un minimum. N'y allez pas les mains dans les poches, mais pas besoin de se torturer l'esprit non plus. Je précise que vos parents ne seront pas présent lors de l'entretien. L'entretien dure environ une heure. D'abord, vous aurez quelques papiers a signer, puis on vous donnera une lettre du commandant du CIRFA qui vous félicite. Puis après l'entretien, vous pouvez poser vos questions. Ensuite, votre père/mère vous rejoint dans le bureau pour qu'il/elle puisse poser ses questions lui/elle aussi. Il est normal de stresser, mais ne vous en faite pas, ils vont pas vous manger. J'ai été agréablement surpris, car c'est surtout une sorte de dialogue, donc êtes vite a l'aise. Comme c'est un entretien pour l'école des mousses, l'entretien est relativement simple. Voici quelques questions que l'ont m'a posé: - Pourquoi vouloir intégrer l'école des mousses. - Connaissez-vous des bateaux, avions et hélicoptères de la marine nationale ? - Savez-vous l'effectif de la marine nationale ? - Connaissez-vous l'équipement de la marine nationale ? (Nombres de bateaux par exemple.) - Comment se passe une journée a l'école des mousses ? - Que se passe t-il après cet entretien ? (La suite de la candidature: CSO ect.) - Que se passe t-il si votre candidature est acceptée ? - Que ferez vous si votre candidature est refusée ? (Il est important d'avoir un Plan B.) - Avez-vous une idée du métier que vous voulez faire dans la marine nationale ? - En quoi consiste ce métier ? - Connaissez-vous des bases navales de la marine nationale ? - Vous savez que si vous êtes accepté, vous serez éloigné de votre famille. Cela vous dérange t-il ?   Mes conseils: soyez vous même. Ensuite, soyez franc. Et aussi, veillez a connaitre quelques bateaux/hélicoptères/avions, genre 3/4 de chaque. Pareil pour les bases navales, même si c'est encore mieux si vous les savez toutes, ça impressionne . Si l'entretien s'est bien passé, vous obtiendrez votre rendez-vous au CSO. Vous obtiendrez aussi les papiers qu'il faut remplir pour le CSO.   Etape III. Le CSO. Je ne sais pas si c'est pareil pour tout le monde pour les horaires. Je vais juste dire ce qui s'est passé pour moi. Tout d'abord, vous n'aurez pas de tests physiques.  J'ai eu rendez-vous le 18/06/2019 a 10 heure. Soyez là avant 10 heure, ça serait bête d'arriver en retard...  Et je ressort de la caserne a 12 heure le lendemain, donc le 19/06/2019.  Vous aurez pendant ces deux jours la visite médicale, les tests psychotechniques, et l'entretien avec un psychologue.    Pour ce qui est du CSO j'y vais demain. Donc j'éditerai mon poste quand je rentrerai pour tout vous expliquer !     Je suis désolé des fautes, je verrais pour les corriger plus tard. Et j'ajouterai surement quelques trucs que j'ai du oublier au fur et a mesure.  Bonne chance à vous !  
    • Bonjour, Vendredi 14 juin, W9 a diffusé à 21h le reportage " Enquête d'Action - Neuf semaines dans l'enfer vert Brésilien ". Le stage est présenté comme le " plus dur au monde ". Quatre militaires français y participaient et visiblement avoir fait le stage de La Légion en Guyane était un plus. Y a t-il vraiment une différence entre ce stage au Brésil et celui de la Légion. Par contre, j'avais regardé il y a pas mal de temps un documentaire sur un autre  " stage le plus dur au monde " qui ce passait avec l'Armée Colombienne.  Il y avait une épreuve ou les militaires avaient les yeux bandés , enlevé leur ceinture + lacets, ils étaient attachés les uns aux autres et se déplaçaient courbés. Arrivés tant bien que mal dans les bateaux, ils y étaient maintenus au fond puis ils étaient débarqués et enfermés dans un camp. Le jour et la nuit on leur diffusait des hurlements d'enfants et des femmes. Puis un part un, ils étaient emmenés dans une baraque en bois ou ils subissaient un interrogatoire des plus musclés.... Wow ! Puis arrivaient des combats et le camps étaient délivrés ! Wow ....c'était des plus impressionnant !       
    • Bonjour, Mercredi 19 Juin sur LCP à 20H30 - Rediffusion du documentaire " L'Ecole des Bérets Verts " de 2005 ayant comme instructeur entre autres Marius. Reportage reprogrammé en hommage à A. Bertoncello et C. de Pierrepont. Suivi d'un débat sur le thème " Forces Spéciales : Les soldats de l'extrême ". 
  • Popular Contributors

×
×
  • Create New...

Important Information