Jump to content

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Ancien Militaire de l'armée de terre (12/1999 - 04/2008), sous-officier (semi-direct).

Je suis actuellement en cours de rédaction du dossier de dépôt de candidature à la réserve opérationnelle au sein de la gendarmerie Nationale.

Néanmoins, comme beaucoup, je pêche un peu sur la rédaction de la lettre de motivation.

Bien qu'il faut qu'elle soit "personnelle", je me permet de venir vers vous afin de m'aider sur l'orientation que je pourrais donner à cette lettre de motivation.

 

Cordialement

Rémi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Il y a 7 heures , Rémi a déclaré:

Néanmoins, comme beaucoup, je pêche un peu sur la rédaction de la lettre de motivation.

Bien qu'il faut qu'elle soit "personnelle", je me permet de venir vers vous afin de m'aider sur l'orientation que je pourrais donner à cette lettre de motivation.

Comme toute lettre de motivation, je te conseil la trame habituelle :

- Moi, je.... ( ce que tu as fais à l' Armée, ce qui t' oriente vers la Gendarmerie... )

- La Gendarmerie, elle... ( En cette période difficile, de renfort de la sécurité des Français...

- Ce que je peux apporter à la Gendarmerie, ce qu' elle m' apportera... ( Mes connaissances, ma motivation... les besoins en hommes... )

 

Je t' invite à faire un brouillon, à le poster ici et l'on pourra te donner quelques orientations, conseils, avis...

Bon travail, à bientôt.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour merci pour cette première réponse.

Voici ci-dessous, le type de lettre que je viens d'adapter et rédiger.

"J’ai l’honneur de bien vouloir déposer ma candidature au sein de la réserve opérationnelle de la gendarmerie Nationale.

Ancien Sous-Officier (Semi-Direct) de l’armée de terre ayant servi au sein du 3ème Régiment de Hussards, je compte apporter à l'institution de la Gendarmerie mon dynamisme, ma disponibilité, une parfaite mobilité, mes compétences et mon sens de la rigueur. Je suis actuellement en poste dans une société en qualité d’ingénieur système en informatique.

Je souhaite être au service du public, veiller à la protection des personnes et des biens, et rejoindre une institution actuellement en forte sollicitation et dans laquelle règne l’esprit de groupe et de discipline ce qui est pour moi fondamental. 

La diversité de la gendarmerie, de par ses différentes actions, me permettra, d'accomplir un travail utile pour la sécurité publique et la protection de la population et des biens. Et si de plus mes connaissances et mes diplômes me permettent de rentrer dans une spécialité, ce serait pour moi un avantage.

Dans l'attente de vous lire, je vous prie d'agréer Madame, Monsieur, mes salutations respectueuses."

Qu'en pensez-vous?

 

Cdt

Rémi

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour.

Tout cela me parait clair, concis et précis pour reprendre une dialectique bien militaire.

Cependant deux petites choses me gênent. 

il y a 55 minutes, Rémi a déclaré:

J’ai l’honneur de bien vouloir déposer ma candidature

cette tournure de phrase me parait une peu alambiquée. je me contenterais d'un "J'ai l'honneur de vous présenter ma candidature". Allons vers la simplicité.

il y a 56 minutes, Rémi a déclaré:

Et si de plus mes connaissances et mes diplômes me permettent de rentrer dans une spécialité, ce serait pour moi un avantage.

Je trouve un peu risqué de préciser que cela serait pour vous un avantage. Nous sommes d'accord pour dire que c'en est un, mais je trouverai plus judicieux de ne pas le présenter ainsi. Car cela sous entend que votre demande recouvre plus un intérêt personnel qu'un intérêt collectif au service de l'institution.

Il faut à mon avis plutôt insister sur le fait que ce serait un avantage pour l'institution, au vu justement de votre expertise en ce domaine. Et garder enfoui au fond de votre poche l'intérêt personnel que cela vous apporte. :Grin@2x:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures , berogeitabi a déclaré:
Il y a 8 heures , Rémi a déclaré:

Et si de plus mes connaissances et mes diplômes me permettent de rentrer dans une spécialité, ce serait pour moi un avantage.

Je trouve un peu risqué de préciser que cela serait pour vous un avantage. Nous sommes d'accord pour dire que c'en est un, mais je trouverai plus judicieux de ne pas le présenter ainsi. Car cela sous entend que votre demande recouvre plus un intérêt personnel qu'un intérêt collectif au service de l'institution.

Il faut à mon avis plutôt insister sur le fait que ce serait un avantage pour l'institution, au vu justement de votre expertise en ce domaine. Et garder enfoui au fond de votre poche l'intérêt personnel que cela vous apporte. :Grin@2x:

Oui il ne faut pas oublier que le réserviste sert suivant les besoins de l' institution. Contrairement à ce que pense ou espère certains, l' Armée ne créer pas des postes pour rendre service aux réservistes.

 

Pour moi cette lettre me semble correcte, je rajouterai peut être :

Objet : Candidature dans la réserve opérationnelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wouaw, vous avez servi chez le 3 è RH ?   Est-ce que ça vous dérange de répondre à quelques questions? J'aimerai vraiment intégrer le 3 è RH mais je suis une femme et malgré le fait que je sois extrêment sportive et bien accrochée, un conseiller du CIRFA m'a dit qu'il n'y a pas de femmes chez les Hussards.. J'aurai vraiment aimé parlé à quelqu'un qui y est ou y a été ..

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Similar Content

    • By Kashigami
      Bonjour,
      j'ai écrit ma lettre de motivation et j'aimerais être conseillé pour améliorer ma lettre de motivation. C'est pour intégrer la Marine Nationale au poste de quartier maître spécialité opérateur pont-navire.
      Merci de vos réponses.   
      lettre de motivation alex.docx
    • By Bouchon-Gras 49
      Voici une nouvelle mission pour nos camarades réservistes de la Gendarmerie.
      14.02.2019
      Plus de 1 000 gendarmes déployés pour sécuriser les bus d'Ile-de-France (actualisé)

      Des patrouilles de gendarmes réservistes seront déployées, à partir du mois d'avril, dans les bus des quatre départements de la grande couronne parisienne, selon le syndicat des transports Ile-de-France Mobilités. Selon l'AFP, la mesure a été votée à l'unanimité lors du conseil d'administration d'Ile-de-France mobilités, présidée par Valérie Pécresse (LR), la présidente de la Région. 
      Les premières patrouilles seront menées, à partir d'avril, dans le Val-d'Oise et la Seine-et-Marne, puis dans l'ensemble des départements de grande couronne (Yvelines et Essonne en plus), comme me l'a confirmé le patron des gendarmes d'IdF (dont 2 000 réservistes), le général Georges Strub, qui rappelle qu'une convention identique associé déjà la SNCF et la gendarmerie nationale.
      Dans chaque département, 1 000 gendarmes seront déployés à bord et à proximité des transports en commun, sur un financement de la Région de plus de 500 000 €. Ce financement servira à financer les ESR des réservistes de la gendarmerie d'IdF dont, actuellement, la disponibilité est plus importante que le niveau d'engagement "et qui pourront donc s'inscrire dans ce dispositif". 
      Chaque patrouille (250 par département) sera normalement constituée de trois réservistes de la Garde nationale et un gendarme d'active. Ils pourront procéder à des fouilles de bagages et des contrôles d'identités.
      Une expérimentation a été menée entre octobre et fin décembre dans le Val-d'Oise, avec trois patrouilles par semaine, avec pour conséquences un "effet immédiat constaté dans la lutte contre la fraude" et l'absence d'incidents recensés lors des patrouilles. Mais hors des créneaux de présence des gendarmes, une dizaine d'incidents a été recensée (jets de projectile, vols, rixe...), précise IDF Mobilités qui ajoute que "du 22 octobre au 31 décembre, 30 patrouilles de gendarmes ont été effectuées. Sur cette période, et en présence des militaires, aucun incident n’a été recensé. Sur cette même période, mais hors des créneaux de présence des gendarmes, une dizaine d’incidents a été recensée (jets de projectile, vols, rixe…)".
      Ces patrouilles s'ajoutent à plusieurs mesures déjà votées par la région Ile-de-France: déploiement de la vidéo-surveillance dans les transports, recrutements d'agents de sécurité et de médiation, etc. Valérie Pécresse a par ailleurs confirmé sa volonté d'expérimenter la reconnaissance faciale "pour la sécurité anti-terroriste", avec des caméras installées dès maintenant à l'entrée de gares. 
       
      ( Source : Ligne de Défense )
    • By MsMaverick34
      Bonjour, 
      Actuellement militaire du rang (QM2) dans la Marine et pacsée à un Second-Maître affectée au Bataillon des Marins Pompiers de Marseille, je souhaiterais passer le concours SOG afin d'intégrer la Gendarmerie. 
      Je sais qu'en "inter-armée" le rapprochement de conjoint est possible même si extrêmement compliqué à faire valoir auprès de la hiérarchie, mais effectivement tout de même possible. 
      J'ai contacté un recruteur du CIR afin de savoir si ce même rapprochement était possible ou non entre un gendarme et un marin… Tout en sachant que mon conjoint ne peut pas être muté, puisqu'un marin pompier de Marseille… Ca bosse forcément à Marseille. Ce dernier m'a expliqué qu'il ne fallait compter là dessus, puisque cette mesure semble déjà compliquée à mettre en place entre deux gendarmes, "alors imaginez entre un gendarme et un militaire d'une autre arme, n'y pensez même pas !"
      Est-ce le cas ? 
      Et si ce n'est pas le cas, quelles peuvent être les démarches que je serais amenée à entamer afin de parvenir à me faire affecter dans une brigade pas trop loin de notre domicile ? Quel serait le délai d'attente ? 
      Il y a bien-sûr le facteur "chance" en sortie d'école et une place tout prête pour moi dans le 13. Mais on ne peut pas faire une vie sur des "peut-être que"... 
      Merci par avance pour vos réponses qui je l'espère, pourront m'éclairer  
    • By Rodd
      Bonjour,
      J'ai postulé il y a un certain temps à la réserve de la Gendarmerie Nationale mais pour le moment je n'ai pas eu de PMG ou de FORT. Le problème est que j'atteindrais bientôt la limite de validité de mes tests psychotechniques. Ma question est donc, que faire si jamais je n'ai toujours pas de stage après la date anniversaire de mes tests et comment les refaire pour accéder à un stage ?
      Merci 🙂
    • By MartinMatin
      Bonjour,
      Je suis actuellement en Gendarmerie, et plus j'y pense, plus je m'intéresse à la Marine. J'y ai grandi tout près, à Toulon, mon père était dans la Marine, et j'ai de plus en plus envie d'embarquer. Seulement voila, j'ai deux "soucis"
      Le premier, c'est que je suis déjà en passe d'être gendarme (actuellement en école) ancien gav, et que je compte bien faire quand même quelques années de Mobile. Je cherche donc à savoir si, tout étant dans l'âge requis pour rentrer à Maistrance, s'il y a des modalités particulières au changement, une passerelle, quoi que ce soit. Comment sont gérées les années d'ancienneté de gendarme ? Dois-je démissionner pour commencer un parcours de recrutement tout simple ? 
       
      Mon deuxième souci, c'est mon bagage. 
      J'ai un BAC L, pas parceque je suis littéraire, mais pour l'anglais principalement (spe anglais 18/20 au bac en 2015) et aussi parceque les maths façon collège lycée, ne m'ont pas donné vraiment envie (et pourtant, pour en avoir refait avec la Gendarmerie, je trouve ça hyper intéressant... dès lors que ça me sert concrètement et réellement à quelque chose d'utiliser des maths). Or, de l'idée que j'ai de la Marine, une spécialisation est nécessaire, et pour avoir sa place sur un bateau (voire un soum, ce qui me plairait aussi!!) il faut avoir une spécialité d'ordre technique. En tout cas, tout ce qui est RH, administratif, restauration, ça ne m'intéresse pas. Moi tout ce que je veux, c'est être embarqué, et faire quelque chose d'utile et de concret. Alors je me demande... les fus par exemple, ne sont pas vraiment embarqués, de ce que j'ai compris. Et les spécialités qui m'intéressent de prime abord, comme navit, detec ou manoeu, nécessitent des compétences techniques. 
      Alors je me demande si avec mon simple BAC L, je peux tenter le coup, et être formé de zéro. Quitte à avoir du mal à cause de lacunes, je sais me débrouiller et je percute vite.
       
      Merci d'avoir lu jusqu'au bout mon pavé, et merci d'avance pour vos réponses. 
×
×
  • Create New...

Important Information