Jump to content

Pourquoi rejoindre en tant que GAV ?


Mabak

Recommended Posts

Bonjour à tous !

Depuis un moment, je m’intéresse aux métiers de l'armée française, surtout deux d'entre elles : La Marine et la Gendarmerie. J'ai envie de vivre une expérience enrichissante tant que j'ai l'âge adéquat et je ne voudrais pas m'en mordre les doigts quand j'aurais 27 ans !! (j'en ai actuellement 22)

Ce qui me plaît le plus dans la Gendarmerie, c'est l'aide à la personne et la fierté de l'uniforme. Depuis petit on me dit que je ferais un "bon gendarme" car j'essayais de calmer les conflits à l'école (surtout dans les débuts de bagarres !) et c'est vrai que c'est toujours à peu près le cas.

Du coup, vu que je n'aime pas brûler les étapes, je me demande s'il serait judicieux de rejoindre la Gendarmerie en tant que GAV. Un de mes ami d'enfance était GAV et il est passé Sous-Off, donc si jamais je me lance j'ai tous ses cours sous la main pour bien me préparer. Pratique !

Mais la véritable question est celle-ci et reprend ce que j'ai présenté au début : Quelle serait la voie la plus enrichissante pour moi ? GAV ou Matelot (car si je m'engage dans la Marine pareil pas  de précipitations pour peut-être faire carrière après).

Je sais que les retours de GAV sont assez mitigés : Soit ils ont beaucoup appris et avaient une brigade respectueuse et très sympathique, ou alors à part faire le café et le balai ils ne faisaient pas grand chose. Bien sûr la motivation de la recrue joue un rôle dans le traitement mais il y a aussi des gens pas très corrects qui ruinent l'expérience... Et le grade ne permet pas de tout faire bien sûr, mais j'espère un minimum quand même (pas faire de l'accueil 7j/7 !). Je suis titulaire du permis B alors je peux (peut-être) prétendre à conduire un véhicule pour faire d'éventuelles patrouilles... Bah quoi on peut rêver non ? :P

On dit dans la Marine que l'esprit fraternel est plus présent, mais est-ce aussi le cas dans la Gendarmerie ?

Merci beaucoup pour vos réponses !

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • Spécialiste

Bonjour,

 

Après 5 ans passés en tant que Gendarme Adjoint Volontaire, je vais tenter de répondre le plus objectivement possible à vos interrogations.

Je pense très honnêtement que la majorité des témoignages négatifs d'anciens GAV sont le fruit de personnes frustrés parce qu'ils n'ont pas pu continuer l'aventure en sous-officiers. Je suis assez hostile envers ceux qui crachent dans la soupe, le plus souvent gratuitement.

La situation de GAV est un luxe, on ne va pas se mentir, allez demander aux jeunes du même âge dans le civil. Environs 1000 euros d'argent de poche tous les mois, pas de loyer, pas de factures, pas d'impôts, pendant 5 ans. Qui peux oser prétendre sans baisser les yeux que gendarme ajoint est une situation précaire ? 

En terme professionnel, il faut avouer que tous les GAV ne sont pas au même niveau, certains ont plus de chance que d'autres. Certains tombent dans des unités qui ont plus d'activités que d'autres. Mais ça ce n'est pas la faute de l'institution ni des Gendarmes. Mais concrètement ceux qui "ne font que le café", ne représentent même pas 1%. Les GAV sont nécessaires et indispensables au fonctionnement des unités territoriales, sans lesquels elles ne pourraient pas fonctionner. Et de fait ils participent à toutes les facettes de la vie et de l'activité des dites unités. La majorité des GAV conduisent en patrouille, prennent des plaintes, participent aux interventions, etc. La majorité des GAV sont pleinement intégrés aux unités et franchement, si vous n'êtes pas de l'institution et que vous ne connaissez pas les grades, vous ne ferez jamais la différence entre un sous-officier et un GAV. J'ai même parfois connu des GAV qui avaient les même responsabilités qu'un sous-officier, parce qu'ils s'étaient donnés les moyens de prouver leur valeur. 

La Gendarmerie est une force humaine, pleinement imprégnée de l'esprit militaire, où la cohésion règne, et peut être même parfois plus que dans les autres corps d'armée. Mis à part quelques canards boiteux, comme on en trouve partout, vous trouverez une nouvelle famille sous l'uniforme bleu. Au moins tout autant que dans la Marine à n'en point douter. 

Je ne pense pas qu'il y est une voie plus enrichissante que l'autre. La vocation est la même, protéger et servir, mais ce n'est pas le même travail, radicalement différent même, pas le même monde. Tout dépend de vous, de ce que vous aimez faire ou pas. Je ne peux pas vous dire que l'un ou l'autre sera mieux pour vous, ça c'est une question à laquelle vous seul pouvez répondre. 

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Eh bien Wlfnstn je vous remercie énormément pour cette réponse très constructive ! Comme partout, la volonté est récompensée et la flemmardise n'attire que des ennuis. N'ayant qu'un bref contact dans l'armée grâce à mon ami, il est difficile de se faire un avis personnel, mais cela me sera très utile dans mon choix, je n'aime pas brûler les étapes et foncer tête baissée.

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...


  • Posts

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, J'ai vu un collègue, lieutenant colonel de réserve de la Gendarmerie hier soir et je lui ai posé la question, une PMG c'est 15 jours. Une PMGA, ça ne lui parle pas, peut être le rajout de l'APJA, ce qui expliquerai ce rallongement de temps. 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Une journée type "bureau" où tu arrive le matin et repart le soir, ça peut être une mise en place pour un événement type fête du village, où tu patrouilleras toute la journée, la fête terminée, tu rentre chez toi. 

    berogeitabi

    Posted

    Bonjour.  Connaissez vous l'opération "FRANKTON"?  Cette opération a eu lieu pendant la seconde guerre mondiale. Elle est plutôt méconnue. Des kayakistes d'un commando anglais, emmenés par un sous marin à l'embouchure de l'estuaire de la Gironde on remonté cet estuaire pour aller miner et couler des bateaux allemands dans le port de Bordeaux, ceci entre le 7 et le 11  décembre 1942. Pour commémorer les 80 ans de cette formidable et périlleuse opération des kayakistes du club de Mérignac vont refaire l'itinéraire parcouru par ces commandos. 5 équipages de kayakistes du SAM (sport athlétique mérignacais) dont un équipage féminin tenteront cette folle aventure. Demain 8 décembre, ils partiront depuis l'océan pour quatre jours en autonomie, en bivouaquant aux mêmes endroits où les anglais ont bivouaqués.  Ils prévoient d'arriver à Bordeaux ce dimanche 11 décembre où une cérémonie commémorative sera organisée. Voici un lien à consulter pour comprendre cette tentative réalisée par ces kayakistes en mémoire de ceux qui se sont sacrifiés pour que l'on vive libre aujourd'hui. Des kayakistes refont le parcours de l'opération Frankton en Gironde.  Source: 20minutes.fr Puis un autre lien vers le récit de cette opération et le sacrifice des commandos anglais. L'opération Frankton.    Source: 20minutes.fr Ici la carte de l'opération.  Source: 20minutes.fr         A l'occasion d'un passage au Verdon, j'avais publié les photos du monument du souvenir lié à cette opération. Je vous les remets ici.  

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Pour la plaque dans certain surplus, le bon coin, eBay... 05 pour le centre de recrutement de Toulon (seul et unique pour nous) les deux chiffres suivant correspondent à ton année d'incorporation puis les chiffres suivant aux nombre où tu te trouver dans la file. Ex : 05 92 48521 donc 05 pour Toulon, 92 pour incorporation à Hourtin ou Querqueville en 1992 et l'incorporé était le 48 521 -ème à passé.  

    Milites

    Posted

    Merci beaucoup bouchon gras, J’ai eu la chance de croiser une personne qui a travailler à saint mandrier, et qui a pus me préciser les périodes,  La semaine d’evaluation et soi en juin soi en septembre, pour septembre ont enchaîné directement le Plg de bord en temp Qmf jusqu’au début de l’année suivante pour faire maistrance en janvier/février et faire l’école de spécialisation derrière Merci à toi et bonne continuation   
×
×
  • Create New...