Jump to content

Changement de grade


Recommended Posts

Bonjour

 

Actuellement QM2(R) et titulaire du bac j'aurai souhaité connaitre les démarches pour passer SM(R) j'ai déjà effectué une PMM (donc apparemment PMS Maistrance impossible).

 

Merci

 

Bat'

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Salut camarade,

Être titulaire d' un BAC n' est pas suffisant pour prétendre au premier grade d' officier marinier ( second maitre ), je te mets le lien suivant, dernier chapitre.

https://www.reserve-operationnelle.ema.defense.gouv.fr/images/Espace/MARINE/Univers_Le_réserviste_Carrière/0-7752-2014_circulaire_annuelle_pm3_2014.pdf

Link to comment
Share on other sites

Bouchon gras : peux-tu alors m'expliquer une chose qui du coup ne me semble ni claire ni logique ? 

On m'a proposé une PMS Maistrance (que je n'effectue pas cette année car chevauche le bac...). Or, à l'issue de cette PMS (si réussite du stagiaire) le grade acquis est bien celui de SM(R) ?  Sauf que certains stagiaires ont un bac et pas plus. Ca se passe comment du coup ? Est-ce une exception ? Car ca semble étrange que des nouveaux arrivants aient besoin d'une qualification civile moindre que ceux déjà dans la réserve

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 10 heures , Mistral a déclaré:

Bouchon gras : peux-tu alors m'expliquer une chose qui du coup ne me semble ni claire ni logique ? 

Alors j' avoue mon incompétence à répondre à cette question !

D' un, les textes disent que en faisant reconnaitre ses diplômes, il faut un BAC +2 pour obtenir les galons de second maitre.

Et de deux, il est possible de faire une PMS Maistrance pour les gens de BAC à BAC + 2.

Préparation Militaire Supérieure MAISTrance

La PMS « maistrance » (PMS MAIST) s'adresse aux jeunes gens en cours d'études supérieures (de bac à bac + 2 au maximum au moment de l'intégration). Elle dispense un premier enseignement qui permettra d'accéder à des fonctions d'officier marinier de réserve.

Durée de la formation : Cette formation, d'une durée de 3 semaines en juin-juillet, se déroule dans les centres d'instruction navals de Brest (Finistère) et Saint-Mandrier (Var). Outre la découverte de l’organisation de la politique de défense de la France et de ses enjeux, ce stage permet de recevoir une formation maritime avec initiation à la manœuvre des embarcations à moteur et à la navigation côtière ainsi qu’une formation de sécurité et une initiation au maniement des armes. Des sorties en mer ainsi que des visites de bâtiments de guerre ou de sites militaires peuvent être organisées lors de ce stage. Ce premier enseignement permettra aux stagiaires d’accéder à des fonctions d’officier-marinier de réserve.Conditions pour postuler à réunir au 1er janvier de l’année de début du stage.

Diplôme délivré : Cette formation sera validée par l'obtention du brevet de préparation militaire supérieure maistrance.

( Source : Site inter-Armées de Réserve )

Donc si je lis, " cette première formation, permet aux stagiaires d' accéder à des fonctions d' officier marinier de réserve "

Il serait intéressant d' avoir quelques retours.

Il y a 10 heures , Mistral a déclaré:

Car ca semble étrange que des nouveaux arrivants aient besoin d'une qualification civile moindre que ceux déjà dans la réserve

Attention, ce n' est pas tout à fait exact :

Le BAC + 2 est demandé aux gens voulant passer second maitre en faisant reconnaitre leurs diplômes !

Un réserviste passant par la voie classique ( matelot, QM... ) avec le temps et une bonne notation passera SM sans avoir le BAC.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Merci pour ta réponse bouchon-gras ! 

Au final, nous sommes d'accord, d'ailleurs sur le dernier point que tu relèves, je faisais justement le lien avec le fait que pour une PMS Maistrance il faille faire reconnaître son bac. 

En effet si nous pouvions avoir quelques retours cela serait intéressant, autrement j'essaierai de me renseigner de mon côté, ça m'intrigue !

 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

J' avoue que ces histoire de reconnaissances de diplômes... est relativement flou et Bor....ique pour la suite.

 

Quelques exemples :

Lors de ma dernière période, nous avons eu un jeune ( policier ) " parachuté " dans la réserve, comme il est titulaire d' une maitrise, il a donc des galon de second maitre mais aucune expérience, ni formation... il a donc fallu lui apprendre, pour qu' il soit un minimum à l’aise les différents grades. Mais il a du potentiel et les compétences et après quelques périodes, il sera parfaitement à sa place.

Il est venu avec sa collègue ( c' est elle qui l' a recruté ) qui a le bac, elle est QM2, elle a les compétences pour être SM.

Nous avons aussi un gars sur-diplômé en langues, qui a bien-évidemment a le grade de SM mais les compétences d' un matelot...

Des exemples il y en a pleins, bref je ne critique pas ce fait mais je trouve dommage que la Marine ne valorise pas ses grades par des formations ( obligatoire ) comme le fait l' Armée de terre.

Je développe :

Nous avons des seconds maitres qui ont des galons sans les compétences ( pas de BAT... ), puis lorsque les réservistes obtiennent le premier grade d' OMS ( n' ont pas le BS ) est ne peuvent donc pas accéder à certaines fonctions et postes, c' est dommage !

A l' inverse de nos camarades de la Biffe qui envoient leurs caporaux prétendant au grade de sergent et leurs sergent chef, prétendant au grade d' adjudant à St Maixant afin de suivre et obtenir une formation qui leurs ouvrent les portes à des postes et des responsabilités équivalant aux personnels d' active.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...
Le 16/06/2016 à 18:33, Bouchon-Gras 49 a dit :

Des exemples il y en a pleins, bref je ne critique pas ce fait mais je trouve dommage que la Marine ne valorise pas ses grades par des formations ( obligatoire ) comme le fait l' Armée de terre.

Je suis d'accord avec toi Bouchon, regarde, avec un BTS + 5 années de marine à bourlinguer en ex-yougo, guerre golf, somalie etc... et voulait me reprendre que second.. en gros au même grade qu'un jeune réserviste  sans aucune expérience militaire. je trouve cela un peu injuste mais c'est comme cela. Je suis à me demander de faire une licence pour passer Lieutenant. mais bon

En ce moment je suis entrain d'essayer de négocier mon grade au moins de Maître , l’idéal serait OMS (PM) mais bon. Je vais faire mes preuves et demander ensuite, ce qui pourrais justifier ma demande

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Oui mais c' est le parcours standard.

Exemple, j' ai quitté la Marine SM ( avec de l' ancienneté ) je me suis retrouvé SM (r) au bout de trois ans de réserve je suis passé MT puis cinq après PM et il m' aura fallu sept ans pour passer MP.

Il y a 5 heures, amiral60 a dit :

En ce moment je suis entrain d'essayer de négocier mon grade

Normalement il n' y a rien à négocier.

Il y a 5 heures, amiral60 a dit :

Je vais faire mes preuves

Oui, ça te permettras d' obtenir de bonnes notations ( voir de très bonnes ) et c' est avec l' appuis de ta hiérarchie et de ton commandement que tu monteras en grade ( un peu plus rapidement ).

Il y a 5 heures, amiral60 a dit :

Je suis à me demander de faire une licence pour passer Lieutenant. mais bon

Des officiers sans expérience ( qui ont fait valoir leurs diplômes ) il y en a plein !

Tu tape dans un palmier, il en tombe dix !!!

Et après ils n' ont pas forcément de postes...

 

Le top de la réserve actuellement c' est d' être SM, tu peux tout faire, ils en cherchent plein, là tu peux faire des jours.

Ensuite plus tu monte en grade et moins il y a de poste !

Il faut juste faire attention aux limite d' age dans le grade.

Link to comment
Share on other sites

Le palmier, il en tombe 10... Tu m'as tué, excellent. 

Oui tu as tout à fait raison, un poste de patron  c'est très bien. 

Le poste que je devrais occupé était pour un cipal... Il y avait une marge avec moi

Moi le top serait de trouver un poste Instructeur sur compiegne , je pourrais m'investir plus même en semaine, tu vois. 

Il est vrzi que si l'on commence à faire de la route, ca freine un peu. 

Demain il y a la cérémonie de clôture, je vais me faire voir en avant première ;-) 

Merci bouchon

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Bonsoir Bouchon Gras,

je t'annonce une mauvaise nouvelle:

après que mon dossier ait été retenu par le COMAR DK, validé par l'APER paris, suivi de la visite médicale impeccable, Apte... 

Aujourd'hui coup de fil, tout tombe à l'eau car ayant quitté la marine en tant que QM1, et ayant depuis passé un BTS... PM3 decide de ne pas pouvoir me monter au grade second maitre pour le poste d'instructeur...selon la l'article de la reglementtation sur les grade L4 ??? quelque chose

Pourtant COMAR  a soutenu ma candidature à 100%

Que puis je faire d'autre bouchon gras, une idée l'ami ?

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Bonjour, 

      Ma question concerne aussi le changement de grade, mais de second-maitre au premier grade d'officier. En me référant aux textes, je tombe sur la circulaire "N° 0-12222-2018/ARM/DPMM/3/RA relative à l'avancement dans la réserve opérationnelle du personnel militaire de la marine au titre de l’année 2018" (http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2018/07/cir_43739.pdf), n'ayant pas trouvé celle de 2019.

Détenteur de plusieurs diplôme de niveau II et répondant aux autres critères, je voulais avoir un avis informel: dois-je me manifester auprès de mes supérieurs ou attendre que l'on me propose de poser une candidature? Est-ce bien vu ou cela peut-il me poser préjudice? 

Merci d'avance pour vos retours!  

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Salut,

Si tu attends,  tu risque d'attendre longtemps. 

Est ce bien vu, tout dépend de la manière dont tu t'y prends,  il faut être sur d'être dans les clous ( diplôme + ancienneté dans le grade ) puis en parler " avec douceur " avec ton officier supérieur  commandant ton unité,  son avis compte et c'est lui qui insufflera ton dossier.

Maintenant rien n'est automatique ni gagné d'avance. 

J'ai deux copains qui ont tenté,  un à réussi pas l'autre...

Il faut aussi penser au débouché derrière et à ce que tu souhaite faire après...

Link to comment
Share on other sites

Boussole,

Je me permets d'intervenir puisque j'ai justement l'info que tu cherchais... J'ai eu sous la main la circulaire de 2019 relative à l'avancement dans la réserve opérationnelle. J'ai regardé celle que tu indique, il n'y a rien de neuf, sauf la date du terme de rigueur qui était le 3 septembre 2019 pour un possible tableau d'avancement en décembre 2019 et une possible nomination en février 2020. 

Concernant ton cas, je confirme les propos de Bouchon-Gras, il vaut mieux prendre les devants si tu veux progresser, mais comme tu t'en doutes, avec tact et délicatesse en justifiant d'un souhait de compatibilité entre tes diplômes et tes fonctions. Il faut que cela soit cohérent avec la fiche de poste et/ou le poste envisagé par la suite, que tu peux défendre dans ta lettre de motivation. 

Si c'est ton projet pour l'an prochain, je te conseille de contacter PM3 mi-juin 2020 pour avoir la circulaire, notamment l'annexe de l'avis motivé de la formation d'emploi et monter ton dossier avec ton gestionnaire. Bon courage dans cette voie !

Link to comment
Share on other sites

Merci pour vos retours rapides! 

Il y a 5 heures, Kermoco a dit :

Il faut que cela soit cohérent avec la fiche de poste et/ou le poste envisagé par la suite, que tu peux défendre dans ta lettre de motivation. 

Autant j'arrive à comprendre qu'il y ait un profil pour un travail, autant pour un grade, j'ai un peu plus de mal à cerner les caractéristiques! 

Plus précisément ce que je n'arrive pas à saisir, c'est la projection à N+1 voir N+2: comment justifier son souhait d'avancer alors même que les fiches de poste ne sont pas parues. C'est en cela que je ne perçois pas très bien le contenu de la lettre de motivation... je ne pose pas une candidature pour un poste mais pour un grade qui peut avoir diverses fonctions encore inconnues au moment où je fais la demande d'avancement.

 

Link to comment
Share on other sites

Ton grade détermine ton travail. Le travail demandé à un SM et à un EV2 ne sera pas le même, parce que les emplois et fonctions ne seront pas les mêmes. Donc il faut que tu es un "profil" correspondant à des qualités/capacités d'encadrement plus accrues, voir quelques compétences techniques à certains postes que l'on ne demandera pas à un SM, je pense aux postes de communication, relations publiques.

Pour l'exemple, c'est comme si tu étais catégorie B dans la fonction publique et que tu demandais à passer catégorie A, on va te dire "oui mais pourquoi faire ?" Il faut pas oublier que derrière, tu sert une institution (avec une politique RH qui s'appui sur un budget), si tu passes officier de réserve sans poste derrière, la Marine perd un officier marinier de réserve qui avait un poste. Aucun intérêt pour eux. C'est le cœur de la lettre de motivation : "vous avez besoin de, et je suis capable de". 

Si tu poses une candidature pour passer officier sans avoir une idée de poste derrière, je ne comprends pas trop la démarche. Vouloir passer officier, d'active ou de réserve, c'est vouloir accéder à de nouvelles et plus amples responsabilités et avoir une petite idée d'un poste sur lequel tu souhaiterai être employé. A ma connaissance, les lettres des APER sont assez redondantes sur ce point pour 70% des postes. Il y a beaucoup de fiches de poste qui sont "permanentes", donc ça donne une visibilité sur un/deux ans, sauf "restructuration" particulière. Je pense aux postes PMM/PMS, gardiennage...

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Une nouvelle fois, merci pour vos retours!

En suivant les lettres d'informations, on retrouve en fait régulièrement des demandes pour le rayonnement (souvent PMM et PMS).Or, ces postes sont vraiment à la croisée du Civil et Militaire, ce qui les rend d'autant plus enrichissants de mon point de vue. De plus, la planification du calendrier apparait plus aisée avec une possibilité de connaitre longuement à l'avance les jours de réserve. 

Or, pour les officiers, ce sont des postes pour lesquels les tâches apparaissent le plus souvent assez administratives ou en tout cas beaucoup moins destinées à "transmettre un savoir", objectif principalement attribué aux officiers mariniers supérieurs qui ont une expérience dans la Marine (contrairement à moi!).

Mais effectivement, il apparait préférable d'attendre et d'être professionnellement intégré pour pouvoir véritablement présenter des compétences à la Réserve, les études s'y prêtant malheureusement beaucoup moins! 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 6 heures, Boussole a dit :

pour les officiers, ce sont des postes pour lesquels les tâches apparaissent le plus souvent assez administratives

Dans la réserve il y a deux sortes d'officiers, ceux issus de l'active, qui possèdent et conservent leurs qualifications d'officier de marine ' diriger un équipage... ) ils connaissent les rouages de la " boutique " et les officier issus du civil ayant fait reconnaitre leurs niveaux scolaires, ces derniers peuvent posséder des compétences particulières " utile " à la marine ( droit, cyber...) la plus part de ces derniers se retrouvent effectivement adjoint ou chef de centre PMM ou trouvent des postes de communication.

 

Ce " problème " ce retrouve également chez les officiers mariniers, il m'arrive de me retrouver avec des second maitre issus du civil sans aucune formation marine.

Dans une équipe je peu plus facilement compter sur un QM1 voir un QM ayant de l'expérience qu'un SM parachuté, qui soit ne sait pas diriger une équipe soit devient un " dictateur " ( les galons lui montant à la tête ).

Avec le temps et l'expérience , nous arrivons à leurs inculquer ( c'est aussi notre rôle de transmettre nos connaissances ) les bases voir un peu plus pour les plus motivé d'entre eux.

 

Il ne faut pas non plus " se faire une fixette " sur le ratio diplômes = galons, il est tout à fait possible de faire un beau parcours d'officier marinier, avec des responsabilités qui progresse en même temps qu'évoluent les grades.

 

Comme je l'ai dit plus haut j'ai des copains et des connaissances passés officiers, pour info voici leurs parcours :

- Un jeune ayant fait un PMM, puis FMIR guetteur, il a ensuite évolué tranquillement matelot / QM2 puis première reconnaissance de diplôme, il passe SM continue sont parcours de guetteur puis s'inscrit en PMS, passe aspirant, ressort EV2, depuis il est adjoint chef de centre d'une PMM avec le grade EV1.

- Autre camarade, rentré comme matelot apres une PMG et un changement d'armée, il a progressé tranquillement arrivé SM, il a voulu faire reconnaitre ses diplômes et accéder au corps d'officier ( je pense qu'il a braqué le commandant en lui parlant de son projet à chaque fois qu'il le voyait, bref ce n'est pas passé ) aujourd'hui il est maitre en cifusil.

- Un jeune que j'ai vu arrivé SM, un peu sur de lui, beau parleur... ( étude de droit... ) passé officier en poste au Commissariat.

- Un camarade issus de la PMS, FMIR fusilier = SM, puis aspirant, EV2, EV1, s'engage comme officier spécialisé sous contrat en Gendarmerie, spécialité CYBER, comme capitaine puis chef d'escadron, quitte l'active pour rejoindre la réserve de la Marine en tant qu'EV1.

- Un gars que je côtoie lors des cérémonie, stagiaire PMM, FMIR fusilier, matelot, QM2, QM1 puis fait reconnaitre ses diplômes, aspirant et EV2 adjoint chef de centre PMM ( où il fut stagiaire ).

Et bien d'autre encore...

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Bouchon-Gras 49 a dit :

il m'arrive de me retrouver avec des second maitre issus du civil sans aucune formation marine.

Je crois que le problème vient bien de là: les formations proposées par la Marine à ses réservistes sont quasi-inexistantes et rarement "professionnalisantes" (FMIR GUETF, FUSIL et MARPO). La PMM et les PMS donnent seulement un "vernis", souvent d'ailleurs plus théorique que pratique. 

En tout cas, merci pour les exemples! 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
il y a 2 minutes, Boussole a dit :

le problème vient bien de là: les formations proposées par la Marine à ses réservistes sont quasi-inexistantes et rarement "professionnalisantes" (FMIR GUETF, FUSIL et MARPO). La PMM et les PMS donnent seulement un "vernis", souvent d'ailleurs plus théorique que pratique.

Entièrement d'accord avec toi.

A l'inverse, l'armée de terre forme ses réservistes, FMIR dès acceptation et avant toutes périodes.

Ensuite pour monter en grade et accéder à des fonctions et responsabilités supérieurs ( caporal chef, sergent, adjudant ) les réservistes comme leurs camarades d'active passe à St Maixent.

Mon camarade parti chez les Alpins intégré directement adjudant a du passer par St Maixent pour valider son grade et ses compétences ( il en a bavé ), depuis il a passé son certificat de montagne et doit devenir instructeur TIOR.

 

Tout ça est impossible dans la Marine, où les réservistes arrivent soit :

- PMM/PMS en passant un FMIR ( comme tu l'indique ) sachant que tous les jeunes sortant de la FMIR MARPO ne sont jamais affecté chez les marins pompiers qui n'en veulent pas ( ils ne prennent que des réservistes issus de l'active et de leur spécialité ).

- Soit PMM/PMS incorporé SEGER, c'est à dire sans FMIR et sans réelle spécialité.

- Soit intégré directe, c'est à dire sans aucune formation. Ces personnels sont formés sur le " tas " sans qualifications.

Link to comment
Share on other sites

  • 10 months later...

Effectivement venant de la réserve de l’armée de terre je trouve ça déroutant cette façon de monté en grade 

je croyais  que la formation des cadres de réserve était un peu près similaire dans les autres armées 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

C'est effectivement différent, il faut tout de même souligné que dans la Marine un "cadre" n'encadre pas forcément à la différence de l'armée de terre. 

Mais comme je l'ais dit, c'est regrettable de mon point de vu.

Link to comment
Share on other sites

Petit parenthèse 

( je vais faire une PMM et à l’issue quitter l’armée de terre et passer seger pro def « si tout vas bien » ) je me demandai si mon expérience dans l’arme sera reconnu par la marine 

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, L'Indonésie 7e client export du Rafale. source.. http://www.paxaquitania.fr/2022/09/lindonesie-devient-officiellement-le.html

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, Lu dans un livre sur les saboteurs de 39-45 cette phrase .... Hiver 1938 Hitler avait lancé son Plan Z annonçant le développement à court terme de la puissance maritime allemande. Décidément les dictateurs aiment beaucoup la lettre Z !  

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    C'est exactement ce que m'a dit le vice amiral d'escadre (2s) Shèrer (spécialiste des uniformes de la Marine) lorsque j'ai abordé le sujet avec lui.

    Fred689

    Posted

    Moi aussi je ne suis pas franchement pour cette 4ème "sardine", à l'époque on avait déjà le brevet métallique du BMP2. Ça me rappelle la mise en place de la TDF qui devait simplifier la tâche des maître-tailleurs et alléger les finances surtout du Commissariat, La TDF est maintenant devenue un "sapin de Noël" avec des patchs de partout,, avant seul l'insigne de grande unité était galonné maintenant il y a entre autres : Légion Etrangère, SMA, que sais-je encore.

    berogeitabi

    Posted

    Mon opinion (sanglante) là dessus.  On rajoute une feuille au mille feuilles que représente une carrière de sous officier. Dans le genre diviser pour régner, je trouve que c’est parfait.  On avait supprimé le grade de sergent major, on vient de le recréer sous une autre forme.  entre les passages de grade et les examens à présenter et réussir, faire une carrière complète de sous officier va devenir une gageure.  Derrière cette réforme se cache fortement un aspect financier. 
×
×
  • Create New...