Jump to content
Search In
  • More options...
Find results that contain...
Find results in...

Recommended Posts

Bonjour à tous, c'est encore moi,

Je sollicite de nouveau votre attention car j'ai une question plus précise concernant mon souhait d'incorporation dans les troupes de marine :

Je suis très intéressé par le métier de tireur de précision.

Je me demande donc si les soldats qui occupent ce poste en général pratiquaient déjà le tir (sportif en club, ou chez eux, en forêt...) , ou alors est-ce un poste accessible à un engagé n'ayant pas d'expérience  avec les armes à feu et ne compte donc que sur ses bases acquises durant ses classes ?

Connaissez-vous des soldats ayant acquis ce poste sans pratique au préalable ?

Est-ce judicieux de familiariser au tir en me procurant des armes de type à gaz CO2 ou à air comprimé ou alors est-ce inutile car trop différent de la réalité qui m'attend ?

Ces questions peuvent paraître naïves mais je n'y connais vraiment pas grand chose en matière de tir pour le moment ^^.

Je vous remercie d'avance pour vos réponses et éventuels conseils quant à cet ambitieux projet ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Author of the topic Posted

il semblerait que j'ai par erreur créer ce sujet deux fois et je n'arrive pas à le supprimer..

Désolé pour les modos !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin
il y a 20 minutes, Ahmed a déclaré:

Je me demande donc si les soldats qui occupent ce poste en général pratiquaient déjà le tir (sportif en club, ou chez eux, en forêt...) , ou alors est-ce un poste accessible à un engagé n'ayant pas d'expérience  avec les armes à feu et ne compte donc que sur ses bases acquises durant ses classes ?

Non. Celui qui aurait déjà pratiqué le tir par ailleurs sera de toute façon contraint de suivre la même formation que les autres, par souci d'égalité de traitement. Le poste sera donc accessible à tous, si tant est que le niveau atteint permette cela. 

 

il y a 23 minutes, Ahmed a déclaré:

Est-ce judicieux de familiariser au tir en me procurant des armes de type à gaz CO2 ou à air comprimé ou alors est-ce inutile car trop différent de la réalité qui m'attend ?

A mon avis, aucun intérêt. Il y a trop de différence entre les deux. De plus vous risqueriez de prendre de mauvaises habitudes de tir dont il serait difficile de se défaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Author of the topic Posted

Encore une fois merci pour ton implication berogeitabi,

Si je comprend bien, j'ai toutes les cartes en main et à moi d'être rigoureux dans mon apprentissage, ceci me stimule d'autant plus !

il y a 6 minutes, berogeitabi a déclaré:

A mon avis, aucun intérêt. Il y a trop de différence entre les deux. De plus vous risqueriez de prendre de mauvaises habitudes de tir dont il serait difficile de se défaire.

Un peu comme la conduite donc, je saurais prendrai mon mal en patience !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recent Status Updates

    • Ballerine111  »  berogeitabi

      Bonjour, je découvre" ce forum.
      Maman d'un jeune homme de 19 ans qui vient d'intégrer le CFIM de Hyères le 3 Février 2020, pour ensuite poursuivre une formation spécialisée dans au 54éme régiment d'Hyères, je me pose de nombreuses questions.
      Je vis très difficilement la séparation, la distance, mais je ne lui montre pas.
      Au cours de ses 3 premiers mois de formation initiale militaire, quelles sont les "étapes" importantes?  Remise du béret : conditions pour l'obtenir, quand?
      Remise de la fouragére : quand? Les proches sont ils invités?
      J'ai énormément de questions qui me "travaillent" et m'empêchent de dormir correctement, je pense que c'est légitime en tant que maman, ayant élevé seule son enfant qui quitte le nid.
      Merci d'avoir pris le temps de me lire et de me répondre si vous le pouvez. 
      Bien à vous
       
      · 3 replies
    • Bouchon-Gras 49

      Avis à tous : vous vous présenter sur le forum puis poser vos questions dans les sujets idoines, les questions dans le flux ne sont d'aucune utilité, merci.
      · 0 replies
    • futur mousse j'éspére  »  Bouchon-Gras 49

      Bonsoir Bouchon-Gras désoler de vous déranger et désoler si je ne madresse pas sur la bonne partie du forum (je suis nouveau) mais jai besoin d'aide ma mére ma inscrit pour mon entretien de motivation afin de devenir mousse pour ce mardi 18 février et j'avais une question est ce que je dois présenter un sujet oral (ex : oral du brevet ) ou est ce que l'on va me poser des quéstion aux quelles je devrais y répondre s'il vous plait éclairer moi . Merci d'avence
      · 4 replies
    • Fatmaistrance  »  Bouchon-Gras 49

      Bonsoir 
      je souhaitais avoir vos conseils 
      mon fils à intégré maistrance en novembre il a été à eu une dénonciation de contrat pour comportement non adapté à la vie militaire la décision date du 30 janvier 2020 et il regrette et voudrai réintégrer maistrance il existe un recours dans les 2 mois pensez vous que cc est possible en faisant un courrier motivant sa demande et connaissais vous des cas qui ont réussi merci 
      · 0 replies
    • Leguios  »  Bouchon-Gras 49

      Bonjour , connait tu le nouveau test cso qui a débuté début 2020 stp
      · 1 reply
  • Posts

    • Bonsoir, Je doute qu'il est plus de renseignement. Voir du coté de Versailles les casernes existantes à cette époque.
    • Non, le fait d'avoir fait un PMS ou une PMM apporte un plus, rien d'autre.
    • Bonjour et merci pour votre prompte réponse. Mais je suis retournée sur le site de SHD  avec la cote indiquée on me répond qu'il n'y a pas de résultat pour ma demande ! il était effectivement serrurier  ! ne peut-on trouver des renseignements et où ? au sujet du dépôt de Versailles indiqué ?  j'espère vivement que vos amis auront une réponse de début de fil rouge ! Merci. Annette LEROY  PAGEAUD FORESTIER  
    • En attendant ta présentation, je verrouille ce sujet, merci.
    • Salut, Peut être une réponse à ta question : Étant donné les efforts qu’il doit faire quand il est sur le terrain, un soldat se doit d’être en bonne forme physique. Aussi doit-il régulièrement passer plusieurs épreuves sportives dans le cadre du « Contrôle de la condition physique du militaire » [CCPM], lequel se compose d’un « contrôle de la condition physique générale » [CCPG] et d’un « contrôle de la condition physique spécifique » [CCPS]. Or, l’armée de Terre a décidé de faire évoluer ce type d’évaluation. En premier lieu, et selon une instruction publiée en décembre dernier, le contrôle de la condition physique générale ne comptera plus que trois épreuves [au lieu de quatre]. Et les modalités de celles qui ont été conservées vont changer également. Ainsi, le test de Cooper, qui consiste à parcourir la plus grande distance possible en 12 minutes afin de mesurer la consommation maximale d’oxygène [VO2max] d’un sujet va être remplacé par un simple de 2.400 mètres. Pour rappel, avec le test de Cooper, la condition physique est jugée très bonne quand un soldat âgé d’une vingtaine d’années est capable de parcourir 2.800 à 3.000 mètres en 12 minutes. L’épreuve de natation est maintenue [on parle « d’aisance aquatique »]. Mais avec quelques évolutions. Désormais, il ne sera plus question d’un 100 mètres en nage ligne suivi par 10 mètres en apnée… Mais il sera désormais demandé de faire 15 mètres en apnée et 85 mètres en nage libre. Enfin, il n’y aura plus de montée de corde, ni de nombre minimum d’abdominaux à faire. À l’avenir, la capacité musculaire générale sera évaluée par une série de pompes. Les épreuves du CCPG ont été « redéfinies pour répondre à des critères d’équité [avec des barêmes mixtes], de simplicité [permettant une mise en œuvre adaptable aux infrastructures existantes], d’universalité [avec une augmentation du nombre de tranches d’âge] », explique l’armée de Terre. Quant au contrôle de la condition physique spécifique, il fera l’objet d’une expérimentation dans le courant de l’année 2020. Il s’agira de mettre en place des épreuves liées à « l’environnement ou au milieu du militaire en prenant en compte la rusticité, l’endurance, l’agilité, etc. » L’idée est qu’elles soient « différenciées » en fonction des spécialités des militaires. Il est également question de créer une « formation d’adaptation complémentaire » pour les engagés volontaires de l’armée de Terre de la filière EPMS [Entraînement physique militaire et sportif], afin de leur permettre de faire passer les tests CCPM. Enfin, trois niveaux de « forme » vont être institués. « Les niveaux 1 et 2 seront jugés insuffisants et nécessiteront de repasser les tests », précise l’armée de Terre. Photo : RICM / Armée de Terre   Source : http://www.opex360.com/2020/02/22/larmee-de-terre-revoit-ses-exigences-pour-le-controle-de-la-condition-physique-de-ses-soldats/?fbclid=IwAR24WUvu06If2J3m9cWqG433N_Wolu_RUNDMWTDR5HMw2_HwsvR712Eo_i4
×
×
  • Create New...