Jump to content

PMP FS : Préparation Militaire Parachutiste Forces Spéciales


guidu34

Recommended Posts

  • Spécialiste

En théorie, un PM n'est payante qu'en larme (et en sang :mfl20: ). Tu ne dépenses rien durant celle ci. C'est pour cela que les individus qui en font une doivent prouver leur intérêt pour la chose militaire. Il ne faut pas voir ça comme des vacances ou un moyen de passer le temps.

Il n'est pas nécessaire non plus de faire partie d'un lycée de défense mais un rendez vous dans le CIRFA le plus proche est un bon début; en effet les places sont chères vue l'attrait pour les FS en ce moment.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour, j'ai postulé pour une PM-FS session juillet 2012.

J'ai un peu été pistonné. En effet je suis élève en classe préparatoire, et ce stage est réservé aux futurs candidats (MDR) Militaires du Rang qui signeront un contrat dans une unité de la BFST (13ème RDP, 1er RPIMa, 5ème RHFSou Compagnie Parachutiste Trans). Mon profil n'était donc pas le profil type du candidat. Néanmoins j'ai été inscrit. Malheureusement au CSO j'ai été classé Y4 au SIGYCOP, trop myope, inapte Para. Je me suis rabattu sur une PMS au 2ème Hussards.

Donc même n'étant pas d'un lycée militaire tu peux parfaitement t'y inscrire, à condition que tu montres ton désir de t'engager dans les Forces Spéciales comme Militaire du rang. Si tu as de bons yeux, de bons genoux et que tu t'entraines à courir et faire des tractions, tu peux très bien y accéder.

J'ai contacté un Adjudant-chef qui encadre ce stage. J'ai du avoir recours à lui car les CIRFA ne parlent pas trop de ce stage, je peux te mettre en relation avec lui si le CIRFA est trop frileux

Bon courage

Pech

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Moi, je veux rentrer en tant qu'officier au GIGN. Donc, ça va être doublement pas possible pour moi, c'est ça? :vertchoc:

"Avant de penser GIGN, pensez gendarme."

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

"Avant de penser GIGN, pensez gendarme."

Je sais, c'est ce que je fais! Sauf que ma carrière dans la gendarmerie se situe vers les forces spéciales de la gendarmerie (PI2G, GIGN) car c'est ce qui me correspond physiquement et moralement. Et le titre d'officier est comme une tradition (pas spécialement dans la gendarmerie) dans ma famille (non loin de prendre ce titre à la légère et choisi de mon plein gré malgré-ça).

Ne vous inquiétez pas de ça, je me suis beaucoup renseigné sur le sujet et je suis conscient de ce que je dis ! Je ne suis pas un gamin qui dit ça comme ça parce-que ce Groupe fait parti des forces spéciales et pour impressionner les autres. Au contraire, je suis même réservé sur cette carrière que je veux faire et je réponds aux questions des uns et des autres (excepté ma famille) par officier à la GN et non au GIGN.

J'espère avoir éclairci certaines personnes sur mes pensées et enlevé quelques points de vue méprisable à mon sujet.

Si vous avez été surpris, c'est parce que j'ai été direct! :)

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Bonne chance. Il est déjà très difficile d'entrer dans le GIGN tout court. Il le sera encore plus d'y rentrer en tant qu'officier. Rentrer dans l'EOGN est déjà un très grand pas.

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Je sais, c'est ce que je fais! Sauf que ma carrière dans la gendarmerie se situe vers les forces spéciales de la gendarmerie (PI2G, GIGN) car c'est ce qui me correspond physiquement et moralement. Et le titre d'officier est comme une tradition (pas spécialement dans la gendarmerie) dans ma famille (non loin de prendre ce titre à la légère et choisi de mon plein gré malgré-ça).

Ne vous inquiétez pas de ça, je me suis beaucoup renseigné sur le sujet et je suis conscient de ce que je dis ! Je ne suis pas un gamin qui dit ça comme ça parce-que ce Groupe fait parti des forces spéciales et pour impressionner les autres. Au contraire, je suis même réservé sur cette carrière que je veux faire et je réponds aux questions des uns et des autres (excepté ma famille) par officier à la GN et non au GIGN.

J'espère avoir éclairci certaines personnes sur mes pensées et enlevé quelques points de vue méprisable à mon sujet.

Si vous avez été surpris, c'est parce que j'ai été direct! :)

Le GIGN ainsi que le PI2G font rêver beaucoup de monde. Beaucoup de candidats pour peu d'élus malheureusement.

Il faut s'imprégner du fait qu'avant tout tu seras Gendarme, avec le mode de vie et les missions qui vont avec. Ensuite si ton emploi du temps le permet (plus facile en GM ou GR que GD la plupart du temps) tu pourras prétendre à t'entraîner et ensuite à te présenter aux pré-sélections.

Il faut réfléchir aussi au "et si ça ne marche pas". Car oui, ça peut ne pas marcher. A ce moment là, la Gendarmerie t'intéressera t-elle toujours ?

Officier en Gendarmerie ? A moins de tenter le concours avec une licence en étant interne, ou d'attendre une ancienneté suffisante pour se présenter en tant que Sous-Officier gradé, le concours te coûtera un Master et donc 5 ans après ton Bac. A la suite de cela tu rajoutes le temps d'école + le temps minimum que tu vas devoir effectué en unité ou tu vas avoir à commander. En parallèle il va falloir débuter un entraînement intensif au niveau du sport le plus tôt possible pour ne pas perdre trop de temps et passer les sélections rapidement.

Suite à cela en ayant un Bac à 17 ans, tu pourras prétendre à passer les sélections pour rentrer au GIGN pas avant tes 26 ans (si tout va bien, que tu ne double aucunes classes lors de ton diplôme et que ton entrée à l'EOGN s'effectue du premier coup).

Ca fait donc beaucoup de paramètres à prendre en compte. Attention je ne dis pas que c'est impossible, mais c'est très compliqué !

Tout aussi compliqué qu'en étant sous-off; entre le temps d'école et celui pour passer de carrière, ainsi que l'entraînement physique à côté qui est de rigueur.

A tout cela s'ajoute le fait que pour prétendre au GIGN il faut être apte TAP, du moins pour les unités d'assauts et d'observation/recherche (que tu dois convoiter je suppose).

Sois rassuré, tu n'es pas le seul à convoiter ce groupe d'élite ( ;) ) mais il faut également penser à une carrière hors GIGN/PI2G qui pourrait te permettre de t'épanouir au sein de la Gendarmerie.

Link to comment
Share on other sites

Bebr : Si je ne suis pas sélectionné au GIGN et au PI2G, je tenterai le PI ou l'ELI si je n'y suis pas déjà! Sinon, je resterai à la gendarmerie bien sûr! :)

Je n'ai pas fais que me renseigner sur le GI, mais aussi sur la GN.

Poséidon : Le PI2G n'en est pas une, d'accord, mais le GIGN si, car il fait parti du COS.

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Nickel alors !

De toute manière il y a bien des choses à faire et ou ça bouge en Gendarmerie (Psig, PSPG etc..).

Je te souhaites néanmoins de réussir dans l'une des deux branches choisies !

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Le GIGN et les PI2G ne font pas partie des forces spéciales

Le GIGN fait partie des forces spéciales, mais pas le PI2G qui est une unité d'intervention.

Link to comment
Share on other sites

Au vue des missions du PI2G, il peut être considéré comme "forces spéciales de la Gendarmerie", mais au niveau français, dans le sens où ses missions sont particulières vis à vis des autres unités de la Gendarmerie et qu'il assiste le GIGN voir le remplace dans certains cas ( la grosse différence semblant résider dans le fait qu'ils ne manient pas les explosifs et ne soient pas TAP ) C'est peut être ce que voulait dire Guidu34 ?

Par contre pour la PMP FS, là où je ne comprend pas, c'est qu'il y a des jeunes de 16 à 29 ans.

Il me semblait que la limite était 25 ou 26 ans ?!

Ah, je suis aller me renseigner sur le site devenez vous même, la limite est de 29 ans pour les EVAT et 25 pour les EVSO, je comprend mieux.

Comme dit plus haut, les places sont très chères pour les PMP FS, et le délai d'attente peut être long. A mon avis, mieux vaut ne rien dire à propos de la Gendarmerie, mais plutôt dire que tu veux intégrer le 1er RPIMA par exemple. Déjà moi pour une PMD, mon recruteur voulait que je sois sûr de vouloir m'engager... Bon après ça dépend des recruteurs, mais le pari me semble risqué.

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Au vue des missions du PI2G, il peut être considéré comme "forces spéciales de la Gendarmerie", mais au niveau français, dans le sens où ses missions sont particulières vis à vis des autres unités de la Gendarmerie et qu'il assiste le GIGN voir le remplace dans certains cas ( la grosse différence semblant résider dans le fait qu'ils ne manient pas les explosifs et ne soient pas TAP ) C'est peut être ce que voulait dire Guidu34 ?

Quelques précisions s'imposent. Les PIIG ne font pas partie des forces spéciales. Leur formations, leurs moyens, sont bien en-deçà des capacités du GIGN (pas de composante aéroportée, pas de plongeurs, pas de NEDEX, pas de projections OPEX, pas de composante cyno...). C'est ce que disait Fred69.

Ensuite, pour une affectation au GIGN, l'aptitude TAP est indispensable, y compris pour les personnels de soutien opérationnel (transmetteurs, etc...). Cette aptitude n'est pas requise pour les personnels administratifs.

Link to comment
Share on other sites

Poséidon : Le PI2G n'en est pas une, d'accord, mais le GIGN si, car il fait parti du COS.

Le GIGN fait partie des forces spéciales, mais pas le PI2G qui est une unité d'intervention.

Structurellement le GIGN ne fait pas parti du COS, même s'ils travaillent avec ;)

A moins que vous fassiez référence aux 2e, 3e cercles, mais les cercles n'existent pas, il y a les unités qui font partie du COS, et celles qui n'en font pas partie

C'est du détail mais c'était pour le préciser

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Structurellement le GIGN ne fait pas parti du COS, même s'ils travaillent avec ;)

A moins que vous fassiez référence aux 2e, 3e cercles, mais les cercles n'existent pas, il y a les unités qui font partie du COS, et celles qui n'en font pas partie

C'est du détail mais c'était pour le préciser

Le GIGN est une unité d'élite dite "forces spéciales" ou "spéciale". Le GIGN travaille, comme vous l'avez dit, avec le COS, mais n'est pas sous son commandement, en tout cas pas structurellement, puisqu'il n'y a pas de liens d'ordres en eux. Le COS rassemble les forces spéciales (unités ADT, MN, ADA), mais le GIGN, au vu des types de missions qui lui sont appropriées, dont différentes opex spéciales, et le travail effectué de temps à autre avec le COS, est la raison de la considération du GIGN comme étant FS, même s'il n'est pas sous le commandement du COS.

Je ne faisais pas référence aux cercles, car de plus, je ne pouvais pas m'y référer, puisque le GIGN n'a jamais appartenu au COS, même sous ces anciennes appellations d'unités (datant de la décénie de 1990 sauf erreur de ma part).

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...
  • 4 weeks later...

Juste pour mettre tout le monde d'accord :

Le Commandement des opérations spéciales (COS), placé sous les ordres du Chef d' Etat Major des Armées (CEMA), rassemble l'ensemble des FORCES SPECIALES des différentes armées française sous une même autorité opérationnelle, permanente et interarmées.

Le COS a été créé par l'arrêté du 24 juin 1992 qui précise ses missions :

« planifier, coordonner et conduire les actions menées par les unités spécialement organisées, entraînées et équipées pour atteindre des objectifs militaires ou paramilitaires définis par le CEMA. »

Composante Spéciale de l'Armée de Terre :

- 13eme RDP

-1er RPIMa

-4eme RHFS

-CCT

Composante Spéciale de la Marine nationale :

-Commando Hubert

-Commando Kieffer

-Commando Jaubert

-Commando Trepel

-Commando Penfentenyo

-Commando Monfort

- Les ECTLO (Escouade de Contre Terrorisme et de Libération d'Otages)

Composante Spéciale de l'Armée de l'Air :

-CPA 10

-Escadron 3/61 Poitou

-ESH (Escadrille Spéciale d'Hélicoptères)

Et c'est tout !

Comma l'a dit Poseidon, au départ, on faisait l'amalgame du GIGN avec les FS car il faisait parti du "2eme Cercle"... Cette appellation n'a plus lieu d'être car fausse. Ainsi, Les GCM (Groupe Commando Montagne), GCP (Groupe Commando Parachutiste), SAED (Section d'Aide à l'Engagement et au Déploiement), etc. et le GIGN ne font pas partis du COS donc des FS.

Même si ces derniers travaillent en étroites collaborations avec les FS. Ils n'en ont pas le statut.

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Tonymecan83

    Posted

    bonjour à tous  je suis actuellement en reconversion après 19 ans de service. J ai eu ma demande d agrément 41 39 2, entre temps j' ai effectué un entretien à la préfecture près de chez moi. la RH de la préfecture m'ont proposé de postuler avec la 41 38 8. Personnellement  ainsi que mon conseiller reconversion et ma RH ne connaissent cette agrément. Je voulais savoir les avantages et inconvénients  et de m éclairé sur  la 41 38 8 merci  a vous , très bonne journée à bientôt

    Fred689

    Posted

    Mon conseil est e finir ton Master pour avoir un diplôme en poche au cas où, donc session de novembre, ce qui te laisse plus de temps pour te préparer. Pour le sport, mieux vaut avoir un bon fond sportif, ne serait-ce que pour avoir une bonne hygiène de vie. Je crois que l'anglais se passe sous forme de QCM; Bon courage.

    dkx

    Posted

    donc si il n'y a pas de trace il n'y a aucun problème, mon ancienne consommation ne va pas les déranger ?  

    okripton

    Posted

    Bonjour à tous, Actuellement en 2ème année de Master en mathématiques, je compte postuler pour PNTAC spé HELAE. Sauf que voilà le dilemme,  le CIRFA m'a indiqué qu'il y avait une rentrée en février et en novembre 2023. Le soucis est tel que le master ne me plaît pas (donc à savoir aucunes motivations pour le finir) et cela m'incite donc à tenter de passer les tests pour février, mais par conséquent j'ai peur de ne pas pouvoir me préparer assez et de ne pas pouvoir me donner autant à fond que si je passais les tests en juillet. Le CIRFA m'a aussi indiqué que l'on pouvait retenter les tests en cas d'échec, les questions sont donc les suivantes : - Que ça soit par expérience ou avis personnel, que me conseillez-vous ? Février ou novembre ?  - Cela serait mal vu de faire les tests pour février en se disant que dans tout les cas on compte faire les test pour novembre ? J'ai également quelques questions sur les épreuves de recrutement : - Au CIRFA on m'a dit qu'il n'y avait pas visiblement pas de sport mais ils n'étaient pas en capacité de me le confirmer avec certitude, donc il y a t il du sport ? - Savez-vous  si l'épreuve d'anglais est un QCM ou un oral ? Merci pour vos éventuelles réponses ! (PS : si quelqu'un a passé les test en 2021 ou 2022 un petit RETEX ne serait pas de refus !)

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    La Musique des Troupes de Marine recrute des sous-officiers dans les pupitres suivants : - Saxophone - Percussion - Trompette - Trombone - Clarinette Les auditions se dérouleront les 25 et 26 janvier 2023, clôture des inscriptions le 10 janvier 2023 À vous de jouer !!!
×
×
  • Create New...