Jump to content

Différence entre les armées


nicodeca

Recommended Posts

Bonjour,

Alors visant le premier, un "simple" parachutiste de l'air est dans l'armee de l'air ce qu'on appelle un "renfort-CPA" donc ci les CPAs sont en manque d'effectif (ce qui est le cas) ils les remplacent. Mais les paras' font aussi de la garde comme les fusiliers reguliers.

Pour info dans les deux armees la formation est au meme endroit. De plus si tu veux etre sous-off tu seras oblige d'etre apte para donc tu passeras le stage automatiquement ('a l'AA).

Dernier point, oui on peut changer d'armee, ci tu ne te plais pas dans l'armee ou tu te situes mais fait le vite pendant ta periode probatoire (tes 6 premiers mois).

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure , EscargotAtomique a déclaré:

Dernier point, oui on peut changer d'armee, ci tu ne te plais pas dans l'armee ou tu te situes mais fait le vite pendant ta periode probatoire (tes 6 premiers mois).

Le changement d'armée semble très compliqué. Ça existe, mais c'est compliqué. 

Tu lui conseilles plutot de rompre son contrat en période probatoire pour aller dans une autre armée ? Attention quand même, car c'est pas evidement que l'armée te re recrutes derrière...

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

D' où l' importance de bien s' informer avant, car à notre époque obtenir un engagement est presque une " chance " et il n' est pas gagné de pouvoir en obtenir un second après avoir cassé le premier, pour indécision.

Dans tout les cas, il faut être apte et être dans les meilleurs car les places sont chères !

Il y a 21 heures , nicodeca a déclaré:

j'aurais aimé savoir quelle est la différence entre un parachutiste de l'armée de l'air et de l'armée de terre ?

Il me semble ( je ne suis pas un spécialiste ) que dans l' armée de l' air, les paras composent essentiellement les groupement de commandos ( commandos parachutistes de l' air ) un peu comme dans la Marine où seul les commandos marine et quelques fusiliers sont brevetés paras et en ont l' utilités.

La majeurs partie des régiments de parachutistes dépendent de l' armée de terre.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d'unités_parachutistes_françaises

Donc j' en déduis que les troupes aéroportées sont issus de l' armée de terre, alors que ce soit dans l' armée de l' air ou de mer, ce sont principalement des commandos qui sont paras pour certaines activités et besoins.

Link to comment
Share on other sites

On 2/13/2016 at 9:35 PM, Ryoke said:

Le changement d'armée semble très compliqué. Ça existe, mais c'est compliqué. 

Tu lui conseilles plutot de rompre son contrat en période probatoire pour aller dans une autre armée ? Attention quand même, car c'est pas evidement que l'armée te re recrutes derrière...

Effectivement, c'est du au fait que passée la période probatoire (de 6 mois), le changement d’armée ou de spécialité devient très dur. Donc oui, l'option "la plus facile" serait de rompre (dénoncer) son contrat et changer d’armée. Par expérience (pas personnelle) j'ai vu beaucoup de gens rompre leurs contrats pendant la période probatoire car ils ont une idée de leur métier (ou de l’armée) qui est enfaite erronée.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 2 heures , EscargotAtomique a déclaré:

j'ai vu beaucoup de gens rompre leurs contrats pendant la période probatoire car ils ont une idée de leur métier (ou de l’armée) qui est enfaite erronée.

Oui ( on en voit de plus en plus, du à une mauvaise information/orientation ) malheureusement une fois le contrat dénoncé, rien ne garantie qu' ils pourrons en obtenir un nouveau, sans compter que l' Armée n' aime pas l' indécision.

Il y a 2 heures , EscargotAtomique a déclaré:

ils ont une idée de leur métier (ou de l’armée) qui est enfaite erronée.

Oui parce que beaucoup de jeunes ( du aux films, reportages, documentaires... ) se voient dans les forces spéciales, commandos... une fois engagés, ils s' aperçoivent que soit ils en on pas les capacités ( physique et ou moral ) et qu' il y a du monde au portillon ( donc faut être au top ).

Un exemple, je vois ( lors de mes périodes de réserve ) des jeunes fusiliers marins, qui ont deux ou trois mois de boutique, qui veulent dénoncer leurs contrats, car ils viennent de comprendre qu' ils ne seraient jamais " Marius ".

Quand je discute avec les jeunes des PMM, ceux qui veulent s' engager dans l' active ou la réserve, ils veulent être fusiliers avec le but d' être commando, personne me dit " je voudrai être cuistot "

Résultat, beaucoup de perte, du temps de perdu, des places loupés pour des gens motivés...

 

Link to comment
Share on other sites

40 minutes ago, Bouchon-Gras 49 said:

Oui ( on en voit de plus en plus, du à une mauvaise information/orientation ) malheureusement une fois le contrat dénoncé, rien ne garantie qu' ils pourrons en obtenir un nouveau, sans compter que l' Armée n' aime pas l' indécision.

Oui il y a effectivement cette variable 'a prendre compte.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures , Bouchon-Gras 49 a déclaré:

Un exemple, je vois ( lors de mes périodes de réserve ) des jeunes fusiliers marins, qui ont deux ou trois mois de boutique, qui veulent dénoncer leurs contrats, car ils viennent de comprendre qu' ils ne seraient jamais " Marius ".

Quand je discute avec les jeunes des PMM, ceux qui veulent s' engager dans l' active ou la réserve, ils veulent être fusiliers avec le but d' être commando, personne me dit " je voudrai être cuistot "

Résultat, beaucoup de perte, du temps de perdu, des places loupés pour des gens motivés...

 

Ce n'est pas qu'un problème de film ou reportages (meme si ça joue forcement sur l'imaginaire). On peut parler de mon cas, j'ai le même objectif dans un coin de ma tête que les jeunes que tu rencontres. Et je suppose que escargot aussi ?

Au final en ayant eu la possibilité de faire fus de l'air, je pars en tant que mecanicien d'armes dans la marine. Rien a voir a priori, mais vu qu'apparament le stac tend de plus en plus a s'ouvrir a toutes les spés... entre fus et mearm dans la marine, je préfère le dernier.

Avoir le rêve de faire commando a 20 ans, c'est "normal" je pense. Peu d'entre nous sont casés dans une situation stable et 100% des gagnants ont tentés leur chance.

Le problème a mon sens, c'est que certains se voient vendre un métier se fusillier marin comme "intervention antipirate en zodiac". Suffit de faire un tour sur etremarin.fr.  alors que les cotés negatifs de "cuistot" sont pas forcement plus nombreux, mais sautent plus facilement aux yeux.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 21 heures , Ryoke a déclaré:

Ce n'est pas qu'un problème de film ou reportages (meme si ça joue forcement sur l'imaginaire). On peut parler de mon cas, j'ai le même objectif dans un coin de ma tête que les jeunes que tu rencontres. Et je suppose que escargot aussi ?

Oui mais comment as tu cet objectif ( hormis le fait d' avoir des fusiliers/commandos dans sa famille ), comment as tu connu cette spécialité ?

Parce-que moi avant de rentrer dans la Marine ( 1992 ) je ne savais pas ce qu' était un fusilier, je connaissait les commandos du Jour J ( je suis Normand ;) ).

Quand j' ai fait mes " classes " nous avion comme chef de section un redouté fusilier... un quartier maitre de 2éme classe, un crabe fusilier !

Comme Bidel un premier maitre fusco ( que j' ai retrouvé des année plus tard comme Bidel de mon unité, il était beaucoup plus sympa :) )

J' ai vu un gars revenir de ses classes à Lorient, il avait relevé la tête durant une séance de pompes, son quartier maitre lui a gentiment donné un coup sur le flan, deux cotes de cassées.

A l' époque aussi les fusiliers patrouillaient dans les arsenaux ( ils le font toujours ) mais gare à celui qui n' avait pas son badge et en tenue sa coiffe.

Ils étaient surnommés " les plantes vertes " ( treillis vert ) et mangeaient entre eux.

Des années... plus tard, en période de réserve, je me suis retrouvé instructeur à l' école des fus, j' avoue que j' appréhendais un peu. :unsure: Eh bien ça c' est très bien passé, j' ai découvert un monde alors inconnu pour moi.

Puis j' ai été affecté dans une compagnie de fusiliers, la barre fut haute au début, car j' ai eu beaucoup de choses à assimiler mais j' ai vite été intégrer.

Chose marrante, lorsque nous allions manger, eh bien nous étions à part, les " bleus " ( les marins ) d' un coté et les plantes vertes de l' autre, ça m' a rappeler des souvenirs et que le dictons " l' habit ne fait pas le moine " est faux au second degré.

Il y a 22 heures , Ryoke a déclaré:

Avoir le rêve de faire commando a 20 ans, c'est "normal" je pense. Peu d'entre nous sont casés dans une situation stable et 100% des gagnants ont tentés leur chance.

Bien sur c' est normal et je respect ce rêve ( certains le réaliseront, peu finalement ) il faut toujours avoir un rêve, le jour où l' homme ne rêve plus, ça vie devient morne.

Après à notre époque, peu de gens ont une vie réellement stable, tous peut virer à tout instant.

Il y a 22 heures , Ryoke a déclaré:

Le problème a mon sens, c'est que certains se voient vendre un métier se fusillier marin comme "intervention antipirate en zodiac". Suffit de faire un tour sur etremarin.fr.  alors que les cotés negatifs de "cuistot" sont pas forcement plus nombreux, mais sautent plus facilement aux yeux.

Il est clair que c' est plus glorifient (en terme d' image ) d' être en inter, armé d' un fusil à pompe, que de préparer des repas toute la journée.

Pourtant si les cuistots d' un bâtiment décidaient de ne rien préparer, il y aurait du chambard !!!

La gloire n' est pas toujours là où on l' attend.

Il y a 22 heures , Ryoke a déclaré:

entre fus et mearm dans la marine, je préfère le dernier.

La spé MEARM est très bien, moins connu, elle permet une approche des armes par une autre voie.

Il y a 22 heures , Ryoke a déclaré:

apparament le stac tend de plus en plus a s'ouvrir a toutes les spés...

Ce n' est pas nouveau, on trouvait déjà chez les commandos, des mécaniciens, des infirmiers, des transmetteurs et même des cuistots... ( je connais un gars qui était chez Hubert avec la spé cuistot, il faisait les interventions avec eux... )

Certaines appellations de spé ont changé mais c' est quasi pareil.

Au passage rappelons que avant le certificat de maitre chien, était ouvert à toute les spé et que maintenant il faut être fusilier pour y accéder.

 

D' où l' importance de l' information, de la documentation et la discussion avec les anciens.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures , Bouchon-Gras 49 a déclaré:

D' où l' importance de l' information, de la documentation et la discussion avec les anciens.

Totalement d'accord :)

Il y a 5 heures , Bouchon-Gras 49 a déclaré:

Oui mais comment as tu cet objectif ( hormis le fait d' avoir des fusiliers/commandos dans sa famille ), comment as tu connu cette spécialité ?

J'ai connu les commandos via la télévision en effet. Les premiers reportages où l'on voit marius, je devais avoir 10 ans.

Mais depuis j'ai eu l'occasion d'en discuter a maintes reprises avec un proche, qui a suivi le cours Nageur de Saint Mandrier, mais pour l'armée de terre. Donc j'ai eu une vision du métier "de l'intérieur" en quelque sorte !

Il y a 5 heures , Bouchon-Gras 49 a déclaré:

J' ai vu un gars revenir de ses classes à Lorient, il avait relevé la tête durant une séance de pompes, son quartier maitre lui a gentiment donné un coup sur le flan, deux cotes de cassées.

Effectivement pas toujours facile... et des histoires comme ça, ce n'est pas rare du tout apparament ! Mon Conseiller en recrutement est un ancien fusillier, et il me racontait qu'il n'avait pas le mental pour faire commando à cause de ce genre d'histoires. 

Pendant la présélection pour le stac, les instructeurs lui auraient dit de se battre en boite de nuit... 

Il y a 5 heures , Bouchon-Gras 49 a déclaré:

Chose marrante, lorsque nous allions manger, eh bien nous étions à part, les " bleus " ( les marins ) d' un coté et les plantes vertes de l' autre, ça m' a rappeler des souvenirs et que le dictons " l' habit ne fait pas le moine " est faux au second degré.

Il y a une bonne entente quand même entre les fus et les "bleus" du coup ?

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 19 heures , Ryoke a déclaré:
Il y a 23 heures , Bouchon-Gras 49 a déclaré:

J' ai vu un gars revenir de ses classes à Lorient, il avait relevé la tête durant une séance de pompes, son quartier maitre lui a gentiment donné un coup sur le flan, deux cotes de cassées.

Effectivement pas toujours facile... et des histoires comme ça, ce n'est pas rare du tout apparament ! Mon Conseiller en recrutement est un ancien fusillier, et il me racontait qu'il n'avait pas le mental pour faire commando à cause de ce genre d'histoires.

Ce que je t' ai relaté, date quand mêmes des années 90.

Les coups de pied au cul, c' est interdit, l' Armée c' est alignée sur la société.

Maintenant, il n' est plus possible de faire faire des pompes ( en regardant ) l' instructeur ou le gradé doit les effectuer aussi, de même que de faire courir les gens qui font le bazar, il faut courir avec eux, sinon c' est considéré comme une action vexatoire et humiliante ( je n' est plus le terme exacte en tête ), châtiment corporel, il me semble.

 

Il y a 19 heures , Ryoke a déclaré:

Il y a une bonne entente quand même entre les fus et les "bleus" du coup ?

Pour être clair, les fusiliers font corps entre eux.

Ce n' est pas de la mauvaise entente, c' est comme ça. Les sujets de discutions ne sont pas les mêmes.

Après si tu en connais, tu peux les fréquenter aux foyer, bar ( pour les OM/OMS ) et manger avec eux. :)

Les commandos, c' est encore autre chose, c' est une famille ( petite ) où chacun se connait ou connait quelqu' un qui te connait...

Après si tu n' en est pas un et que tu bosse avec eux, tu seras vite jugé, si tu n' est pas " une peau de renard " ( un tricheur ) ou " une couille de loup " ( un peureux ) que tu faits ton travail, qu' ils peuvent compter sur toi...( un bon gars ) tu deviendras un ami, pas un frère ;)

Il y a 20 heures , Ryoke a déclaré:

il me racontait qu'il n'avait pas le mental pour faire commando à cause de ce genre d'histoires. 

Ce n' est pas si facile que ça ( je ne t' apprend rien ) certains fus sont fait pour être fus et ne serons jamais commando.

Puis il y a les fusiliers brevetés commandos qui servent en compagnie ou groupement de fusiliers ou qui embarquent pour faire Bidel ( capitaine d' arme ) et ceux qui intègrent un des commando pour faire de la mission commando.

J' ai vu un second maitre préparer la sélection pour le stage co, il y a une grande solidarité, les commandos de la compagnie l' aidaient mais si il avait le physique, il n' avait pas " la foi ".

J' ai beaucoup de copains breveté, des gens tout à fait normaux, cultivé... ( bien sur certain ça se devine ;) ou ça se voit plus )

 

Si je ne suis pas clair dans mes explications ou terme marine, n' hésite pas à me le dire.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    necroshive

    Posted

    Merci pour ce retour. Les formations PRV/AP sont très proche (voir exclusive pour les PRV) des sapeurs pompiers civils et militaires.  Je vais continuer à fouiller pour trouver les homologations.   Il y avait des passerelles entre les niveaux de PRV et les SSIAP. Mais, il me semble, que ces dernières n'existent plus. Dans tous les cas, si le PRV est réservé aux SP, l'équivalent civil est l'AP. Avec la même progression entre le niveau 1 et le 3. La différence entre les deux relève du module "instruction de dossiers". Ne peuvent organiser ces formations que les SDIS, BSPP, BMPM et ENSOSP me semble t-il. Même pour le diplôme civil. Les SSIAP sont orientés vers "l'exploitation" des ERP, établissements ou événements. Ils sont organisés par des entreprises de formations et les jurys comprennent des PRV.

    Bakoua

    Posted

    Merci Bouchon Gras, ça signifie quoi un jour "sans service" ?

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Tout dépends de ton emploi... Tu peux effectivement faire du service ou garde ou avoir des activités de journée, c'est très vague. Une année de réserve pour qu'elle compte pour l'avancement, c'est trente jours (avec ou sans service, avec ou sans récup).

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Merci pour ce partage Tactac.

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    J'ai eu un jeune réserviste qui se préparer pour maistrance, plongeur démineur. Il s'entrainé avec des anciens (facile pour lui, il été proche de Toulon) mais c'est très dur, il été un peu "rebelle" et a certainement du "manger" un peu mais il a réussi, il est au GPD de Brest mais malheureusement je n'ai plus de contact, comme souvent lorsque "l'oiseau s'envol" ils oublient leurs premiers gradés. Un petit retex qui pourras peut être t'aider :  http://www.forum-militaire.fr/topic/16273-retour-dexpérience-tests-de-présélection-plongeur-démineur-st-mandrier-septembre-2020/ Ainsi que : http://www.amicale-plongeurs-demineurs.fr/archives/ecoplonge/recrutement-pld.pdf et : https://marine-nationale.career-inspiration.com/app/discussions/view/86522/est-ce-qu-un-plongeur-demineur-pourrait-me-partager-son-experience-pour-le-recrutement-et-le-metier
×
×
  • Create New...