Jump to content

Recommended Posts

  • Administrateur

Arme d' élite, les Chasseurs Alpin ont leurs composante réserve.

Petite présentation du bataillon :

7e Bataillon de Chasseurs Alpins

Le bataillon, dont la devise est « De Fer et d'Acier », fait partie des 10 premiers bataillons de chasseurs à pieds, troupes légères et rapides, créées en 1840. Lorsqu'en 1888 l'infanterie alpine est créée, le « 7 » fait partie des 13 bataillons choisis pour se spécialiser.

Mission :
Dans le contexte du combat moderne, la spécificité montagne permet d'acquérir rusticité, résistance, adaptation aux conditions extrêmes, cohésion et sang-froid ; toutes qualités précieuses quel que soit le type de missions à accomplir. Ainsi, depuis une vingtaine d'année, le bataillon a été projeté sur de multiples zones de conflit : Tchad, RCA, Côte d'Ivoire, Guyane, Nouvelle-Calédonie, Liban, Golfe, Bosnie, Kosovo, Afghanistan...

Composition :

  • 1 état-major (organiser et commander le bataillon),
  • 4 compagnies de combat (combattre au contact),
  • 1 compagnie d'éclairage et d'appui (éclairer et appuyer les compagnies de combat),
  • 1 compagnie de commandement et de logistique (soutenir),
  • 1 compagnie de base et d'instruction (instruire et soutenir),
  • 1 compagnie de réserve (mission opérationnelle de défense sur le territoire).

source : site internet Armée de Terre

 

 

La réserve :

Le personnel de la composante réserve du bataillon est affecté soit au titre de complément opérationnel au sein de l'état major du 7e BCA, soit au sein de l'unité de réserve organique du bataillon.

1425568_649926028384445_1199014811_n.jpg

La 5e Compagnie

La 5e Compagnie est la l'Unité d'Intervention de Réserve (UIR) du 7e Bataillon de Chasseurs Alpins : elle est présente depuis 1999 dans la structure du bataillon. C'est le CNE Gagnière qui a reçu la lourde responsabilité de créer et de faire vivre la compagnie dans le 7e BCA, bataillon qui ne comportait plus de réservistes depuis la dissolution du "47".

Son effectif théorique est de 4 officiers, 27 sous-officiers et 55 militaires du rang (format "PROTERRE") La compagnie de réserve, dans sa structure opérationnelle, s'articule autour de :

  • 1 groupe de commandement
  • 4 sections composées chacune d’un élément de commandement et de 3 groupes (10 personnels)

Les personnels de la compagnie sont d'origine diverses : ils travaillent soient dans les métiers de la montagne (moniteur de ski, accompagnateur en montagne), soient dans l'industrie, dans les secteurs de services (banque,...), dans les entreprises de bâtiment, dans l'Education Nationale. Certains occupent des postes à hautes responsabilités, d'autres sont ouvriers ou techniciens...

Sur le plan militaire, les personnels sont soient issus des appelés du Contingent, soient issus de l'armée d'active, soient directement issus du monde civil (n'ayant pas effectué un service militaire auparavant). Leur participation dans l'année aux activités de la compagnie est fonction des missions et des disponibilités de chacun :

  • de 15 jours à 60 jours lors de projections intérieures (VIGIPIRATE...)
  • de 150 jours à 210 jours lors des opérations extérieures avec le bataillon (Bosnie, Côte d’Ivoire, Tchad...).

5-uir-de-27-bca-5...047404_n-42c4b02.jpg

  Entrainement

Pour être opérationnels, les personnels de la 5e compagnie du 7 s'entrainent toute l'année pour pouvoir remplir, d'une part, leurs missions et d'autre part participer à tout engagement du bataillon. A cet effet, plusieurs périodes de réserve sont organisées durant l'année, consacrées à l'entrainement aux missions communes de l'armée de terre (MICAT) ou à des stages en milieu montagnard (hiver ou été) pour acquérir les qualifications propres aux chasseurs alpins (brevet de skieur militaire...) :

  • 2 à 3 périodes de 5 à 7 jours chacune
  • 3 à 4 périodes de 3 à 4 jours chacune
  • 1 mission opérationnelle (type vigipirate)

Les périodes consacrées aux MICAT sont composées essentiellement d'exercices en terrain libre autour de Varces, avec également du tir avec les armes de dotation de la compagnie. Accessoirement, des exercices NBC, transmissions, topographie sont prévus...

Des "stages montagne" sont dispensés aux personnels pour atteindre le niveau brevet alpin militaire (BAM) et brevet de skieur militaire (BSM).

Les périodes de réserve se déroulent généralement soient sur des week-ends prolongés (avec jours fériés) soient sur des semaines pendant les vacances scolaires (du samedi matin au vendredi après-midi)

Activités & Missions

Les personnels participent aux missions du bataillon (Vigipirate, grands exercices nationaux en terrain libre...) en section ou compagnie constituée ou en renfort individuel.

Ainsi la 5e compagnie a réalisé plusieurs opérations Vigipirate depuis 2008 et envoyé des personnels en opérations extérieures (Côte d'Ivoire,....)

Chaque personnel participe ainsi chacun à 20 à 25 jours par an environ, composés d'entrainements, de stages, ou de missions opérationnelles.

R2009-7BCA-a.gif.76bcc2445482d4dc0353f60

Le recrutement des réservistes :

 

Le Recrutement

La 5e compagnie et la composante réserve du bataillon recrutent des militaires du rang (ex active / issus du service national / civil sans expérience militaire) et des sous-officiers (ex active ou issus du service national).

Quelles sont les conditions d'accès pour un personnel civil sans expérience militaire ?

  • Être volontaire et de nationalité française
  • Être âgé de 17 ans au moins
  • Être en règle avec les obligations du service national (nés après le 31 décembre 1979, vous devez avoir participé à la JAPD)
  • Être reconnu médicalement apte
  • Ne pas avoir été condamné soit à la perte des droits civiques ou à l'interdiction d'exercer un emploi public, soit à une peine criminelle,...
  • Ne pas être atteint par la limite d'âge (pour les militaires du rang : 50 ans; pour les officiers et sous-officiers : égale à celle des militaires d'active augmentée de 5 ans)
  • En signant un contrat d'engagement à servir dans la réserve (ESR) : celui-ci précise le nombre de jours d’activité annuelle, défini de façon contractuelle entre le volontaire et la formation d’emploi (nombre de jours légalement entre 5 et 30 jours par an, jusqu’à 120 jours dans certaines conditions)
  • Dans la pratique, un minimum de 20 jours par an (répartis toute l'année) d’activité militaire est requis

  • En suivant une formation spécifique (appelée FMIR) qui nécessite une disponibilité de 13 jours consécutifs et se déroule pendant les vacances scolaires (février, avril, juillet, août, octobre)

Quelles sont les conditions d'accès pour un personnel ancien d'active ?

  • Être volontaire et de nationalité française
  • Être reconnu médicalement apte
  • Ne pas avoir été condamné soit à la perte des droits civiques ou à l'interdiction d'exercer un emploi public, soit à une peine criminelle,...
  • Ne pas être atteint par la limite d'âge (pour les militaires du rang : 50 ans; pour les officiers et sous-officiers: égale à celle des militaires d'active augmentée de 5 ans)
  • En signant un contrat d'engagement à servir dans la réserve (ESR) : celui-ci précise le nombre de jours d’activité annuelle, défini de façon contractuelle entre le volontaire et la formation d’emploi (nombre de jours légalement entre 5 et 30 jours par an, jusqu’à 120 jours dans certaines conditions)
  • les personnels anciens d'active sont intégrés dans un emploi correspondant à leurs compétences, avec éventuellement une remise à niveau

Quels sont les formalités pour signer un ESR ?

  • Les pièces nécessaires au montage du dossier de recrutement vous seront communiquées dès votre acte de candidature. Le processus de recrutement comprend une visite médicale d'aptitude devant un médecin des armées et une demande d'habilitation (contrôle élémentaire) qui passe par un bureau de sécurité défense
  • Dès la signature du contrat d'engagement, vous percevrez votre paquetage et pourrez soit débuter votre formation initiale si vous êtes sans expérience militaire, soit intégrer un service ou la 5e compagnie si vous êtes ancien d'active.

 

( source : http://7bca.free.fr/index.html )

 

Fin 2008, la 5éme compagnie de réserve du 7éme BCA fêté leurs 10 ans d' existence : http://anorinfanterie.free.fr/Html/R2009-7BCA-10ans.htm

Link to comment
Share on other sites

il y a 50 minutes, Bouchon-Gras 49 a déclaré:

Quelles sont les conditions d'accès pour un personnel civil sans expérience militaire ?

  • Être volontaire et de nationalité française
  • Être âgé de 17 ans au moins
  • Être en règle avec les obligations du service national (nés après le 31 décembre 1979, vous devez avoir participé à la JAPD)
  • Être reconnu médicalement apte
  • Ne pas avoir été condamné soit à la perte des droits civiques ou à l'interdiction d'exercer un emploi public, soit à une peine criminelle,...
  • Ne pas être atteint par la limite d'âge (pour les militaires du rang : 50 ans; pour les officiers et sous-officiers : égale à celle des militaires d'active augmentée de 5 ans)

50 ans pour un personnel civil ?? Il me semble que cette limite est uniquement valable dans le cas d'un ancien militaire sinon c'est 35 ans ou alors je ne suis plus à jour ...

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Oui, certainement y il a t' il confusion.

De tout façon j' ai mis ces documents à titre d' information, pour ceux qui seraient intéressés je les invite à prendre contact avec leur cirfa ou directement avec le bureau réserve du 7éme BCA.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
  • Administrateur

La 27 éme BIM regroupant sous son commandement les divers régiments Alpin :

 

03.04.2016

300 réservistes de la 27e BIM mobilisés pour l'exercice Choucas

ob_eaeeb5_27e-brigade-d-infanterie-de-montagne.jpg

Après la BP et brigade Log qui rameutent leurs réservistes opérationnelles, voici les "alpins" qui lancent un nouveau "Choucas"!

C'est dans la vallée du Grésivaudan que la 27e brigade d’infanterie de montagne (BIM) organisera, en fin de semaine, cet exercice d’envergure qui verra, cette année, l'engagement d'un état-major et trois compagnies de réservistes, soit un total de 300 réservistes  sur les 850 que compte la brigade.

Le but de cette manœuvre est d'entraîner les unités de réserve avant leur déploiement sur les missions Vigipirate

L'exercice "Choucas" ne sera pas seulement un exercice tactique de contrôle avant engagement. Il permetrat également de valider les circuits de décision entre les autorités civiles et militaires. Il intègre donc une coopération entre l’armée (27e BIM, Délégué militaire départemental de l’Isère, gendarmerie), la Sécurité civile et la préfecture de l’Isère.

 

( Source : Ligne de Défense du 3 avril 2016 )

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    enolafoaxley

    Posted

    Le Cirfa m’a de nouveau contacté, ma candidature est en pleine ré évaluation pour la rentrée du 9 octobre à l’écofus. Je croise les doigts 😬🤞.

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Souvent c'est là que ça bloque, tes tests semblent bon. Demande à ton conseillé cirfa, il aura peut être la raison.

    enolafoaxley

    Posted

    Si, je suis également passée devant la psychologue, rien à signaler de particulier. Ça se voyait que je stressais un peu, mais j’ai su répondre convenablement à toutes les questions je penses.

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, Oui, tout à fait !

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Comme prévu dans la loi de programmation militaire 2019-2024, le PLF2023 confirme l’augmentation du budget du ministère des Armées de 3 milliards d’€ afin d'atteindre 43,9 milliards d’€. Cela illustre la priorité donnée pour la modernisation de nos armées par Emmanuel Macron. (Source : Sébastien Lecornu)
×
×
  • Create New...