Jump to content

Info intercepteur traducteur


Raynah

Recommended Posts

Bonjour,

J'ai parcouru un peu le forum en quête d'informations mais je n'ai pas trouvé ce qu'il me fallait alors je m'en remet à vous :)

Comme mentionné dans ma présentation, j'aimerais intégrer l'armée de l'air en tant qu'intercepteur traducteur après ma licence donc Bac+3 (donc directement école d'officier) mais il y a plusieurs choses que j'aimerais savoir. Tout d'abord est-il vrai que les tests sont plus durs si c'est officier et pas sous-off ? comment se déroule les tests ? Est-ce que ce sont des questions (en anglais pour le coup) ou des textes à traduire ou autres ? et puis ma question va paraître idiote mais n'y connaissant pas grand chose... qu'est-ce qu'une école d'officier ? est-ce qu'il y en a une seule dédiée à la spé choisie ? combien de temps ça dur ? et est-ce obligé de passer par une école ? je sais par exemple que les fusco eux font des "classes" avec le FME et le Maki par exemple, est-ce pareil pour ma spé ou bien c'est soit l'un soit l'autre ?

Voilà pour l'instant c'est ce que j'aimerais savoir. Dans l'espoir de réponses à mes questions, bonne journée !

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Je te mets un lien vers le site de l'AA.

Pour commencer, quelque soit l'école, il y a toujours ce qu'on appelait autrefois, les classes, c'est la formation militaire initiale où on apprend à connaitre et à être militaire.

 

En général cela dure de 1 mois à quelques mois.

Puis il y a la phase de la spécialisation dans un autre lieu, parfois c'est plusieurs.

Pour le rens, tu vas certainement passer par le CFIAR de Strasbourg, et la base de Creil.

Cherche dans le site de l'AA.

http://air-touteunearmee.fr/metiers/intercepteur-traducteur-langues

Je viens de lire vite fait la page, le recrutement de ta spé se fait au niveau militaire du rang puis sous-officier et non officier.

Pour un recrutement "Officier" la spé est Officier renseignements.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Tout d'abord merci pour votre réponse. Par contre je suis un peu confuse... je me suis rendu au CIRFA aujourd'hui et j'ai été reçu par l'armée de terre qui as quand même essayé de me fournir quelques informations à ce propos mais peut être que cela diffère selon l'armée de l'air ou de terre...? Il m'a affirmé pouvoir rentrer en officier mais seulement sous contrat et que donc il y avait plus de risques d'être viré n'importe quand.

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Le Cirfa a raison car c'est leur métier que de conseiller les futures recrues.

Je t'ai donné les infos sur la spé que tu as spécifié, "intercepteur traducteur".

Cependant tout comme dans l'AdT, dans l'AA avec un Bac+3 tu peux prétendre à être prise comme OSC, officier sous contrat, mais c'est le CDD des armées, si on ne te le renouvelle pas, eh bien tu es à la porte.

Après il y a des passerelles pour passer de carrière, soit le concours EMA ou l'activation (peu de places).

 

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Les OSC sont recrutés sur titre et ne suivent pas le stage ORIA des autres recrutements. Le profil doit donc plaire et être "original" (langue rare et d'actualité, expertise particulière [nuke, géopolitique etc]) et l'activation est plutôt aléatoire puisque budgétaire. L'OSC n'est pas sensé prendre un commandement puisque c'est un  recrutement de spécialiste.

Pour ce qui est du recrutement sous-off, tu passes par la formation militaire initiale à St Maixent (79) pour AdT ou Rochefort (17) pour l'AA. La Marine recrute parmi ses personnels déjà en poste sur sélection. Ensuite, selon la langue, tu passes de quelques semaines à plusieurs années en école spécialisée quel que soit ton niveau dans la langue. La détention d'une licence n'est pas un gage de réussite car le métier de linguiste est spécifique et on a déjà vu des bilingues échouer et des niveaux moyens faire d'excellents linguistes.

Pour le concours officier, je parierais plus sur un Bac+5 pour réussir le concours avec de solides connaissances générales. Et soigne ton orthographe! C'est rédhibitoire.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Benitovv

    Posted

    Bonjour à tous j’ai était marin en 2007 mais voilà j’ai perdu ma plaque identité oval j’aimerai savoir si quelqu’un serait où il serai possible d’en retrouver une et le dire à quoi correspond le matricule svp 

    Bregat

    Posted

    Que d'infos, merci beaucoup. Ça ne va pas être simple pour mettre un nom sur ce soldat. Si j'ai bien compris (j'espère ) à cette époque ils devaient faire 7 ans de service actif après tirage au sort ?

    berogeitabi

    Posted

    Bonjour.  Vraiment un beau témoignage. J’aime ces petites histoires qui ont fait la grande histoire. Grande histoire qui n’est que la succession d’événements, vécus au plus profond de l’âme de chacun de ceux qui ont contribué à écrire, par leur action anonyme, les pages d’histoire de notre pays.  ce document est une petite à conserver précieusement.  merci à vous.   

    Fred689

    Posted

    Je vois que tu as su ouvrir un post dans la bonne rubrique sans pour autant t'être PRESENTE! Merci de satisfaire à cette demande.

    necroshive

    Posted

    Merci pour ce retour. Les formations PRV/AP sont très proche (voir exclusive pour les PRV) des sapeurs pompiers civils et militaires.  Je vais continuer à fouiller pour trouver les homologations.   Il y avait des passerelles entre les niveaux de PRV et les SSIAP. Mais, il me semble, que ces dernières n'existent plus. Dans tous les cas, si le PRV est réservé aux SP, l'équivalent civil est l'AP. Avec la même progression entre le niveau 1 et le 3. La différence entre les deux relève du module "instruction de dossiers". Ne peuvent organiser ces formations que les SDIS, BSPP, BMPM et ENSOSP me semble t-il. Même pour le diplôme civil. Les SSIAP sont orientés vers "l'exploitation" des ERP, établissements ou événements. Ils sont organisés par des entreprises de formations et les jurys comprennent des PRV.
×
×
  • Create New...