Jump to content

Usages et pratiques militaires


mintodesv

Recommended Posts

Bonjour à tous!
Je suis étudiante en cursus film d'animation 2D ; rien à voir avec le milieu militaire, et mon entrée ici pourrait sembler hors-sujet si je n'avais pas une bonne raison de le faire : pour un exercice de film d'animation, mon groupe va devoir animer un personnage militaire. Afin que notre sujet soit réaliste, nous avons besoin d'informations véridiques. Je me permets donc de venir vous poser quelques questions ; si vous avez le temps d'y répondre, je vous en serai très reconnaissante :) Si j'évoque des sujets dont la réponse ne peut pas être divulguée sur internet ou ailleurs, n'hésitez pas à me le faire savoir! Je comprendrais très bien.

  • Tout d'abord, lorsqu'ils sont en mission, les militaires se déplacent-ils avec un portefeuille "ordinaire" avec papiers d'identité, argent liquide,...? Ou bien possèdent-ils un objet plus spécifique, et dans ce cas, que contient cet objet?

 

  • Dans une zone évacuée par prévention de retombées radioactives, il me semble que des patrouilles militaires sont organisées. Ont-elles un but précis? Ces excursions sont-elles toujours dans le cadre d'une opération scientifique, ou s'agit-il de simples rondes de surveillance?


Voici déjà deux questions majeures importantes pour notre projet, j'en aurai peut-être d'autres par la suite, suivant vos réponses...
 Excusez la naïveté de ces interrogations, je suis une véritable novice sur le sujet! J'espère que vous serez en mesure de m'éclairer :)

Merci d'avance, et bonne soirée!
Mintodesv

Link to comment
Share on other sites

Alors pour la première question :

  • Tout d'abord, lorsqu'ils sont en mission, les militaires se déplacent-ils avec un portefeuille "ordinaire" avec papiers d'identité, argent liquide,...? Ou bien possèdent-ils un objet plus spécifique, et dans ce cas, que contient cet objet?

Je connais la réponse pour l’armée israélienne après je ne sais pas ci c'est ce que vous recherchez mais je le dit comme même.

Les militaires reçoivent lors de leur engagement avec leur dog-tag une petite pochette étanche et dedans il y a un document lui aussi étanche avec les informations sur le militaire en question  (type de sang/nom,prénom/grade /allergies /dégrées des lunettes et opérations médicales importantes). Celui-ci est écrit en Français et Anglais. Ce document décrit aussi les règles de l’emprisonnement en gros ce qu'on a le droit de dire 'a "l'ennemi" quand il nous capture comme son grade, son unité mais pas sa mission.

 

Pour la deuxième question je ne l'ai pas compris...

Ci je trouve une photo je la posterai.

Puis après cela 'a l'air bête mais vous pouvez toujours demander aux soldats de Vigiepirate, c'est une mission aussi et ils seront vous expliquer/montrer.

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Dans le cas de certaines missions pas typiquement militaires, les militaires ont sur eux un (des) documents écrits dans les langues du (des) pays dans le(s)quel(s) ils se trouvent.

En ex-Yougoslavie par exemple, en mission d'observation de l'Union européenne, les militaires avaient une sorte de statut diplomatique et détenaient sur eux une carte écrit en serbe et en  bosniaque, disant qu'ils étaient des observateurs neutres de l'union européenne.

Pour les secteurs contaminés, à mon avis, on n'enverrait pas de militaires faire de patrouille car si l'arme nucléaire a été utilisé c'est que la guerre est déclarée donc on ne fait plus de missions de sirveillance mais la guerre.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour vos réponses!
Je vois, je me doutais que les militaires disposaient de papiers spéciaux... Je me renseignerai davantage dessus. Je suppose donc qu'ils ne se baladent pas avec leur portefeuille civil lorsqu'ils sont en mission? Si ce n'est pas le cas ce sera un élément que nous devrons corriger au scénario :P

En ce qui concerne cette zone exposée au radiations, je parlais plutôt du contexte d'une catastrophe involontaire, comme celles de Tchernobyl ou Fukushima... Dans ce cas le secteur serait évacué mais certainement pas laissé à l'abandon total, non?

Link to comment
Share on other sites

Ah d'accord, alors dans le cas de catastrophes chimiques nuisibles 'a l’être humain les patrouilles ont 36 000 objectifs, sécuriser la zone et vérifier qu'il n'y ai pas de civils qui y pénètrent, évaluer le taux d'intoxication (ci il augmente/diminue), essayer "d'apaiser la zone intoxiquée et j'en passe.  

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour.

Pour la seconde question, dans le cas où des troupes devraient être amenées à traverser une zone contaminée, des équipes sont en charge de vérifier les doses de radioactivité dans ces zones afin de calculer la durée maximale pendant laquelle une troupe peut être exposée à ses radiations sans dépasser les doses admissibles pour l'homme. 

N'oublions pas non plus que chacun devrait dans ce cas, posséder son dosimètre personnel,afin de déterminer individuellement et pour ce qui le concerne la dose absorbée et au delà de laquelle il ne doit plus pénétrer en zone contaminée.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Lors de certaine opérations notamment dans les années 80, les militaires n' ont aucun document même pas les plaques d' identité... :ph34r:

 

Le dosimètre sert à définir les doses ( si il y a dose ) absorbé par une personne, après analyse du dit appareil chaque mois ( c' était comme ça sur SNLE ) mais le dosimètre ne bip pas et n' indique pas d' éventuelle contamination à la personne. Pour ça il y a d' autre appareil qui bip et indique qu' il ne faut pas rester.

Sinon les équipe sont généralement équipé de compteur Geiger.

( C' est aussi comme ça pour les manipulateur radio et en maladie nucléaire dans les hôpitaux )

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Staff

 

Dans une zone évacuée par prévention de retombées radioactives, il me semble que des patrouilles militaires sont organisées. Ont-elles un but précis? Ces excursions sont-elles toujours dans le cadre d'une opération scientifique, ou s'agit-il de simples rondes de surveillance?

Non. Personne ne va spécialement sur une zone irradiée sauf en cas de nécessité absolu, tel au niveau des centrales nucléaires suite à des incidents intérieurs tel des fuites radioactives ou des accidents graves tel que Tchernobyl.

Le personnel porte une « tenue » dite « chaude » (tenue chaude de couleur blanche)  de protection relative contre les rayonnements Alpha et Béta mais totalement inefficace contre les rayonnements Gamma, les plus dangereuse en intensité et en temps (plusieurs centaines ou milliers d’années) ou il faut des mètres et des mètres d’épaisseur de plomb pour se protéger...partiellement.

La couleur blanche protège des radiations calorifiques chaudes (tel Hiroshima et Nagasaki l’ont démontrés) et c’est pourquoi nous portons de la couleur blanche l’été – vis-à-vis du soleil - alors que la couleur noire accepte le rayonnement calorifique (que nous portons l’hiver).

Le personnel porte un « badge dosimétrique » – en général durant un mois – là ou un réacteur nucléaire est en activité (sous-marin, centrales nucléaires) ou des zones  contaminés (Accident nucléaires ou zone contaminées tels Mururoa ou Fangataufa ou je suis resté deux ans plein étalé sur quatre années de 1968 à 1972.

Le dosimètre est analysé en laboratoire pour s’assurer que ce badge, donc la personne n’à pas été soumis à des rayonnements et à quelles doses.

A Mururoa et Fangataufa, il n'y a pas - et il n'y a jamais eu - de patrouilles militaires sur les zones contaminées qui ne le sont d’ailleurs plus, puisque une épaisseur importante sur tout l’atoll a été retirée pour être jeté en mer dans des fosses marines  dans des containers. C'est au CEA-DAM (Commissariat à l’Énergie Atomique – Division des Applications Militaires) qui était chargé de cette mission dans un cadre strict.

La contamination s’exprime en Röntgen Équivalent Man (Symbole rem). Il est remplacé aujourd’hui dans le « système international d’unités » en 1979 par le sievert (Symbole Sv). A titre personnel, j’utilise toujours le rem que j’ai appris et utilisé dans mes cours d’Énergie Atomique de l’Institut Technique Professionnel.

Le temps de présence sur un site accidenté varie suivant les taux de contamination, de quelques secondes près du cœur en fusion de Tchernobyl (d’où les milliers de décès des intervenants) et ce durant des milliers d'années avant que la contamination diminue de moitié et ainsi de suite (appelé période en physique nucléaire). Des habitant ont pu - durant un temps très précis et éloigné du réacteur - retourner quelques heures revoir leurs maisons  La seule activité possible est celle de robots, inconnus dans l'ex Union Soviétique, qui a créé des centrales les plus insécurisés qui soit. La zone globale est interdite pour des lustres se chiffrant à des milliers d'années..

Fukushima au Japon n'est guère mieux lotis en matière de stupidités. Centrales du type Américain pas fiable qui a amené la fin de ce type de centrales aux USA, personnel mal formés incapable d’interpréter les données (peu de simulation de formation pour maitriser la sécurité) et enfin sécurité des installations sans double ou triple sécurisations pouvant de substituer au fonctionnement primaire (comme dans les avions ou les commandes de vol sont triplés au cas où). La très forte contamination à été évacuée en mer. Reste au niveau réacteurs des taux très élevés pour des centaines d'années.

Sur ces deux types de centrales, tout à été fait de ce qu'il ne fallait pas faire. Inconscience totale !

.Voir pour information, Wikipédia sur Mr Röntgen et son travail =

https://fr.wikipedia.org/wiki/Wilhelm_R%C3%B6ntgen

A votre service pour d’autres informations.

Janmary

 

 

 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

  • Staff

Merci Mika 3789 pour votre notation.

La réponse aux questions posées n'engendre pas toujours de réponses ou de débats et bien des personnes quittent le forum sans même attendre la totalité des réponses qu'elles ont elle même posées.

Un peu lamentable ! Un petit tour et elles s'en vont ! Comme les marionnettes.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour!

Navrée du temps de réponse, je n'ai pas eu l'occasion de repasser par ici aussi tôt que je l'aurais voulu. Mais je ne comptais pas faire un tour et m'en aller, vos réponses sont bien trop intéressantes pour ça~

Merci beaucoup pour toutes ces informations, tout est très complet et nous sera très précieux. Pouvoir s'adresser à quelqu'un qui a été confronté à ce genre d'environnement est un privilège! Je vais voir pour trouver des photos des éléments d'équipement dont vous me parlez, tenues blanches et badges dosimètres...

Savez-vous sur quel périmètre à peu près les villes sont-elles évacuées aux alentours, en cas d'une explosion de centrale? à quelle distance est-ce que ça commence à être moins dangereux?
Je me demandais aussi si ce genre de mission se réalise armée?

Merci beaucoup pour votre temps et votre attention :)

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonsoir,

Heureux que tu y trouve ton bonheur !

Tu peux regarder c' est images d' exercices ça te donneras peut être des idées ;)

https://www.google.fr/search?q=exercice+de+fuite+nucléaire+dans+le+cotentin,+la+hague&biw=1680&bih=893&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0CAcQ_AUoAmoVChMIjq3i9bn3yAIVgnIUCh0VYgs1

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Savez-vous sur quel périmètre à peu près les villes sont-elles évacuées aux alentours, en cas d'une explosion de centrale? à quelle distance est-ce que ça commence à être moins dangereux?
Je me demandais aussi si ce genre de mission se réalise armée?

Il s'agit là de plans d'évacuation qui sont gardés en préfecture et dans les locaux des DMD (délégué militaire départemental), le DMD étant le représentant des forces armées auprès du préfet.

Sur ces plans on trouve les zones à risques, en cas d'explosion. Explosion de centrales, ou d'autres structures industrielles. Comme à Toulouse avec l'usine AZF par exemple.

Près des ports, des silos de stockage de grains , de sucres, des terminaux pétroliers ou méthaniers sont susceptibles de provoquer des évacuations préventives. Ces zones à risques ou sites seveso, du nom d'une ville italienne touchée par une fuite de dioxine d'une usine chimique en 1976, sont identifiés très précisément et font l'objet de plans d'évacuations des alentours, proches ou lointains selon le site et le danger potentiel qu'il représente. Ces plans montrent aussi l'étendue potentielle des dégâts prévisibles en cas d'explosion maximale.

ici un lien issu du site internet du journal "le Parisien" vers une carte interactive des sites seveso en France. http://www.leparisien.fr/faits-divers/carte-interactive-les-1171-sites-seveso-en-france-15-07-2015-4946997.php

Chaque zone est donc différente d'une autre et susceptible d'évolution et de modifications des plans d'évacuations, en fonction de l'évolution même du site et de ses capacités.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...


  • Posts

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, Deux blessés ukrainiens pris en charge à Percy. source. https://lemamouth.blogspot.com/2022/25/deux-blesses-ukrainiens-pris-en-charge.html De puis, la gironde, une radio associative veut offrir aux Russes une " information objective et libre ". Ils doivent se brancher sur les ondes courtes ( ondes qui sont presque impossibles à brouiller ) qu'ils captent toujours sur leurs vieux transistors.

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, Le tout serait de savoir, si on vous propose un ESR d'assistant (ce que je doute) car dans ce cas ce serait juste du bénévolat et donc aucune obligation en terme de présence ni lors de la période bloquée.

    berogeitabi

    Posted

    Bonjour.  Merci de respecter la charte et de passer par l’étape de présentation.  Dans l’attente, sujet bloqué. 

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, A la rencontre d'Alex apprenti maintenance optronique. source.. https://rh-terre.defense.gouv.fr/actualites/item/983-alarencontre-d-alex-apprenti-maintenance-optronique

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, Le 29 mai les Casques Bleus seront à l'honneur. source ... https://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2022/05/26/le-29-mai-les-casques-bleus-seront-a-l-honneur-23077.html
×
×
  • Create New...