Jump to content

Remplir la DIPP...


Patience

Recommended Posts

Ah le casse-tête du "Dossier individuel de préparation du plan annuel de mutations" - 3 choix, 2 lieux géographiques!

Entre l'idéal professionnel, la région préférée, les choix réalisables, ceux inatteignables, et les préférences des épouses....

Avec Chéri on est en plein dedans! on doit donner nos desiderata dans quelques semaines pour 2016, mais je crois que les théorèmes de Pythagore et Thalès n'y suffiront pas! Des années que l'on est coincés à Toulon alors qu'on voudrait aller à Brest!  Oui Toulon est le plus grand arsenal alors forcément la majorité des postes sont ici...

Et vous alors, vos souhaits ont été souvent exaucés???

et pire, est-ce arrivé que vous n'ayez obtenu aucun de vos 3 choix?

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour.

Voilà un sujet qui peut amener bien des discussions. 

Dans votre cas, cela parait presque incroyable. Etre à Toulon, vouloir aller à Brest et ne pas y arriver! Alors qu'on imagine que bien des gens préféreraient faire le chemin inverse...

C'est vrai qu'entre les exigences de l'institution et les préférences que nous avons, la route est parfois longue avant que les deux ne se rejoignent. D'autant que c'est d'abord l'intérêt de l'institution militaire qui prime.

J'ai toujours regretté que dans l'armée de terre où j'ai fait carrière, il n'existe pas une sorte de "bourse d'échanges". Cela est peut être utopique de ma part et pourtant, je reste persuadé qu'avec un peu de bonne volonté des arrangements sont possibles. Je m'explique.

A grade égal, spécialité et armes identiques, lien au service identique, statut identique (carrière ou contrat)  il ne me parait pas complètement fou d'imaginer que des gens aient un système qui permettent de se mettre en rapport afin de proposer au commandement d'échanger les postes. Bien entendu, cela passerait par l'agrément du commandement.

Dans votre cas par exemple, sauf si votre chéri, ami, mari, compagnon... est détenteur d'une spécialité très particulière qui fait qu'il n'y a pas de postes ouverts à Brest, cela ne me semble pas utopique de trouver un "Brestois" souhaitant devenir "Toulonnais", et de proposer un échange.

Personnellement, avec 10 mutations entre 30 ans, j'ai toujours eu ce que je souhaitais, à savoir mon 1er choix. Je ne demandais non plus jamais rien d'impossible ou d'irréalisable. Une fois seulement, j'ai eu mon 4ème choix, à l'époque de la gestion croisée. Avec la surprise d'apprendre la mutation 1 mois 1/2 avant la prise d'effet.  il a fallu courir vite pour arriver à tout gérer!

Bon courage à vous.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il est chez les Manoeuvriers et ça a l'air compliqué.. oui l'"échange" est autorisé mais apparemment les Bretons aiment trop leur Bretagne pour la quitter, je les comprends puisque je veux vivre là-bas aussi!

On est en train de se dire qu'on va demander tout l'Atlantique, "bâtiments de surface" et  "écoles" et advienne que pourra, mais je veux quitter le Sud ça c'est sûr!

:matelot:

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

c'est pour ça qu'il va demander aussi à terre (à Brest)

La " politique " actuelle est qu' un marin doit être au maximum embarqué et généralement les postes à terre sont difficile à obtenir et plutôt " réservés " aux marins ayant déjà pas mal d' ancienneté. Mais qui ne tente rien n' obtient rien. ;)

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Ou alors je partirai sans lui, il sera célibataire géo à Toulon et le problème sera réglé! 

Du coup c'est toujours aux femmes de sacrifier la région, la vie professionnelle, les amis etc! oui je sais c'est le métier qui veut ça, je le sais depuis des années, on le sait toutes, mais ce soir ça m'éneeeeeerve!!!:bad-words:

Link to comment
Share on other sites



×
×
  • Create New...