Jump to content

Un retrait anticipé d'Afghanistan jetterait le "déshonneur" sur l'armée française, selon Sarkozy


Recommended Posts

  • Spécialiste

PARIS (AP) — Retirer les troupes françaises d'Afghanistan d'ici la fin de l'année, comme le promet François Hollande, jetterait le "déshonneur" sur l'armée, s'émeut Nicolas Sarkozy. Dans un entretien à la revue "L'Essentiel des relations internationales", le président-candidat juge l'idée de son adversaire socialiste "totalement irresponsable, et même dangereuse".

(...)

Le président Sarkozy a programmé, lui, un retour des troupes combattantes pour la fin 2013. Dans l'interview que son équipe de campagne a diffusée mercredi, il confirme son calendrier: "En 2014, il ne restera que quelques centaines de formateurs pour soutenir l'armée afghane".(...)

L'intégralité de l'article ici : nouvelobs.com

La question que je me pose: qu'en pensent les militaires eux même ?

Je ne parle pas, bien sur, du bien fondé de l'opération qui est une décision politique à ne pas remettre en question mais des conséquences sur leur engagement déjà effectué.

Entre soulagement de quitter un engagement difficile et sensation qu'on ne leur laissera pas finir leur mission ?

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Le président Obama c' est rendu en Afghanistan pour le 1er anniversaire de la mort de Ben l' Aden,

il a déclaré devant les troupe la décision de limiter les forces US, à la simple formation des troupes Afghane, jusque en " 2024 " ( si j' ai bien compris ! )

Car sinon l' effort des soldats, serait vain !

On risque de suivre cet exemple à notre mesure !

Link to comment
Share on other sites

Oui, je pense qu'un départ d'ici la fin de l'année serait un signal de "au secours fuyons!" alors qu'un désengagement progressif tel qu'il commence déjà à avoir lieu est quelque plus "professionnel".

De plus, tous les logisticiens s'accordent à dire qu'un départ d'ici la fin de l'année est techniquement impossible, sauf en laissant tout notre matériel sur place, chose impensable.....

(of course vision purement technique et militaire, non politique eu égard aux deux personnes citées)

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

le terme de "formation de troupes" peut prêter à beaucoup d'interprétation: nos anciens et moins anciens qui connaissent l'Afrique peuvent en témoigner...

Et puis d'ici 2024, il peut s'en passer des choses.

Ce dont je suis sûr, c'est que les formateurs seront membres des pays de l'Otan avec comme par hasard les moyens d'une division... juste de quoi empêcher les talibans de mener des offensives en rase campagne.

Link to comment
Share on other sites

  • Staff

Bonjour

Revenons à la source !

Déshonneur est un mot un peu fort qui tend à jeter l’anathème sur l’institution et de prendre cette dernière en otage.

Il n’y a pas de déshonneur qu’une armée refuse un combat quand elle sait que ce dernier va tourner à son désavantage ou à une possible défaite

Ces propos sont du Maréchal Juin qui à repris lui-même sa manœuvre au Belvédère, au Garigliano, sur la ligne Gustav, en Italie en 1943, pour enlever cette ligne de défense Gustav et ouvrir la route de Rome alors que les New Zélandais et Polonais se cassaient les dents au Monte Cassino et assaut frontal.

Il n’y à pas de déshonneur qu’en une armée de trouve encerclée, et comme le disait le général Almond en Corée au réservoir de Chosin en 1950 avec sa célèbre 1° division de Marines = Les Marines ne battent pas en retraite, ils attaquent dans une autre direction !

Ce qui fut fait et le X° corps d’armée rembarqua au port de Hungnam, soutenu par la Marine et l’aviation navale.

Il n’y à pas de déshonneur lorsque une armée se retire d’un champs de bataille opérationnel, ou une intervention dans un pays, soit dans un cadre National, soit dans le cadre dune mission interalliés, après avoir accompli ses missions qui lui était dévolu à l’origine, POURVU que cet ordre EMANE des AUTORITES POLITIQUES des pays concernés.

En Algérie comme en Afghanistan, il n’y à pas déshonneur à quitter le cadre d’intervention qui fut dévolu à une armée en faisant la différence que dans le premier cas, ce fut une intervention purement Nationale, et dans le second cas d’une intervention purement interalliée.

Pour mémoire, dans les événements récents, nul n’à juger déshonorants le retrait de théâtres d’opération, des forces Espagnoles, Hollandaises, Canadiennes, etc.

Nous sommes en pleines polémiques et en pleine campagne électorale et les mots sortent de leurs contextes.

L’armée Française – même si elle quitte prématurément l’Afghanistan - n’en sortira certainement pas déshonorée, loin de là !

Janmary

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Je pense qu'une majorité de militaires ont leur métier chevillé au corps. Cela veut dire, dans cet esprit là, qu'une mission doit être menée à son terme. Avec tous les risques et les dangers que celà comporte. Aujourd'hui, la mission est de passer le relais aux autorités afghanes dans toutes les zones où nos troupes sont stationnées. Tant que celà n'est pas réalisé, il me semble que nous ne pourrions partir que la tête basse, et par la petite porte.

Par ailleurs, techniquement, Il ne reste que 7 mois avant fin 2012. Si cela devait tout de même se faire, on pourra toujours ergoter et jouer sur les mots en disant que l'on parle, à la fin 2012 du début du retrait et qu'on occulte volontairement la durée nécessaire à la réalisation complète de ce retrait.

On oublie aussi de préciser le coût de ce retrait. N'oublions pas, par exemple, que celà passe aussi par la location d'avions gros porteurs, que nous ne possédons pas pour ce type de manip et que le loueur ne va pas nous faire de cadeaux à ce sujet. L'argent reste le nerf de la guerre.

Link to comment
Share on other sites

  • Staff

Arrêter une mission ne peut laisser placer à des états d'âme puisque les militaires concernés savent bien qu'une prochaine mission leur sera confiée. Etre apte à servir inclut le repositionnement sans délais sur de nouveaux objectifs.

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Tout dépendra aussi des conditions du dit "désengagement".

Il serait intéressant d'avoir l'avis de quelqu'un qui a été sur place, maintenant, après avoir lu les posts de Blutzfather je pense que l'impératif des politiques va être la gestion logistique et si au passage ils pouvaient éviter de faire passer l'armée pour une bande de guignols comme ils savent le faire de temps en temps alors que c'est bien leurs décisions qui sont en cause et pas le professionnalisme des soldats, je serais soulagé.

Maintenant, les canadiens ou les hollandais ont réussis leurs retrait alors pourquoi pas nous. Il est vrai que nous avons plus d'hommes et de matériel sur place, mais nous avons aussi d'autres capacités logistiques (enfin j'espère).

Link to comment
Share on other sites

et puis les promesses n'engaganet que ceux qui y crois.

Je me rapelle en 2007 la promesse d'un second porte avion, et devant la réalité des conseils, finallement...

Link to comment
Share on other sites

Il serait intéressant d'avoir l'avis de quelqu'un qui a été sur place, maintenant, après avoir lu les posts de Blutzfather je pense que l'impératif des politiques va être la gestion logistique et si au passage ils pouvaient éviter de faire passer l'armée pour une bande de guignols comme ils savent le faire de temps en temps alors que c'est bien leurs décisions qui sont en cause et pas le professionnalisme des soldats, je serais soulagé.

Maintenant, les canadiens ou les hollandais ont réussis leurs retrait alors pourquoi pas nous. Il est vrai que nous avons plus d'hommes et de matériel sur place, mais nous avons aussi d'autres capacités logistiques (enfin j'espère).

Les hollandais avaient fin janvier 2010, 1950 hommes dans la région d'Uruzgan. Ils ont achevé le retrait des troupes combattantes le 01 août 2010. 240 hommes du génie et des civils payés par des sociétés privées de logistique sont restés jusqu'au 1er octobre 2010 pour assurer l'embarquement de matériels aéro-transportables stockés sur la base de Bagram et acheminés intégralement par les américains. Soit 8 mois. Et la route de Kandahar à Karachi était ouverte !

Aujourd'hui, elle est fermée, nos volumes sont trois fois plus importants (cinq fois en matériel lourd !), les américains ne nous fileront pas un coup de main, et au CPCO ils doivent commencer à se bouffer les étoiles, parce qu'en plus il faudrait en tout premier lieu engager en moins de deux mois le transfert aux kandaks afghans en Kapisa, en plein pendant l"offensive de printemps" des Taliban qui ne demandent pas mieux !

Brillantissime !!!

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Les hollandais avaient fin janvier 2010, 1950 hommes dans la région d'Uruzgan. Ils ont achevé le retrait des troupes combattantes le 01 août 2010. 240 hommes du génie et des civils payés par des sociétés privées de logistique sont restés jusqu'au 1er octobre 2010 pour assurer l'embarquement de matériels aéro-transportables stockés sur la base de Bagram et acheminés intégralement par les américains. Soit 8 mois. Et la route de Kandahar à Karachi était ouverte !

Aujourd'hui, elle est fermée, nos volumes sont trois fois plus importants (cinq fois en matériel lourd !), les américains ne nous fileront pas un coup de main, et au CPCO ils doivent commencer à se bouffer les étoiles, parce qu'en plus il faudrait en tout premier lieu engager en moins de deux mois le transfert aux kandaks afghans en Kapisa, en plein pendant l"offensive de printemps" des Taliban qui ne demandent pas mieux !

Brillantissime !!!

Bref ça va être joyeux....

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Soyons précis; avant 2012 si les moyens le permettent (comprendre si les USA me pretent des avions et que les Talebs sont sympa)

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Maintenant que ça se précise, des opinions outre manche de ce que serait la France: (plutôt lapidaire et forcement partiale...)

(...)

Toujours à droite, la chaîne Fox dit douter qu'un futur gouvernement Hollande puisse "mener la charge lors d'une mission à l'étranger comme l'a fait Sarkozy l'an dernier avec Kadhafi".

Si la France "jouait dans la cour des grands" sur la scène internationale, "Hollande semble plutôt déterminé à ce qu'elle joue dans celle des petits, voire qu'elle ne joue plus du tout", analyse pour Fox la politologue Danielle Pletka, de l'institut conservateur American Enterprise Institute.(...)

article : http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20120509.AFP5684/entre-crise-de-l-euro-et-afghanistan-hollande-deroute-aux-etats-unis.html

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

la FOX et l'AEI ne sont pas les organes les plus objectifs des Etats-Unis. Ils avaient inauguré le French bashing à une certaine époque.

Le problème n'est pas d'intervenir mais de rester dans la durée et de la gérer...

Si quelques débiles n'avaient pas survendu la guerre technologie dite zéro mort et le fantasme du peuple opprimé attendant son libérateur, on pourrait peut être envisagé d'intervenir en expliquant que :

1- on a la suprématie militaire pour imposer la paix;

2- les autres vont se planquer;

3- la reconstruction sera LONGUE avec des actes de guérilla.

Si la population n'en est pas informée, il faut pas s'étonner ensuite!

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Staff

@ Pendemonium

Citation =

Si la France "jouait dans la cour des grands" sur la scène internationale, "Hollande semble plutôt déterminé à ce qu'elle joue dans celle des petits, voire qu'elle ne joue plus du tout", analyse pour Fox la politologue Danielle Pletka, de l'institut conservateur American Enterprise Institute.(...)

De ce que nous pouvons savoir du nouveau Président, à l’image du Président Jacques Chirac, est la formulation qu’elle ne jouera plus du tout (pour reprendre la formulation de la citation) sur des engagements concernant des opérations extérieures type Afghanistan, mais maintiendra toutes opérations de sécurisation de ses intérêts économiques.

Janmary

Link to comment
Share on other sites

De ce que nous pouvons savoir du nouveau Président, à l’image du Président Jacques Chirac, est la formulation qu’elle ne jouera plus du tout (pour reprendre la formulation de la citation) sur des engagements concernant des opérations extérieures type Afghanistan, mais maintiendra toutes opérations de sécurisation de ses intérêts économiques.

Avant on était limite, maintenant on est carrément ridicule à la face de nos partenaires... notamment US

(vive la réputation non mérité de grandes gu.. ni fiables ni sérieux) ...

L'honneur de l'armée en prend un coup...

Cela alors que l'on sait que pratiquement le retrait effectif se fera en 2013...

Link to comment
Share on other sites

  • Staff

Désolé Searcher !

L'honneur de l'armée n'à rien à voir dans les décisions du politique !

Il y à de l'argumentaire que j'ai du mal à saisir.

Pas plus que nous étions limite avant, pas plus que ridicule maintenant.

Des armées avec d’excellentes réputations ont quittés, qui l’Irak, qui l’Afghanistan.

Dans le cadre de cette dernière intervention, je ne pense pas que l’Armée Canadienne, après avoir beaucoup subi et beaucoup donné par le prix d’un lourd tribut, ait été ridicule de quitter l’Afghanistan et manqué d’honneur.

Il y à un temps pour tout.

Il y a eu le temps de l’intervention auprès de nos alliés et dans le cadre de l’OTAN.

L’engagement américain anti-talibans était largement justifié.

Comme en Irak, ils ont fait la faute de rester pour se retrouver avec des guérilla, qui, pour de multiples raisons, de leur permet pas de prendre l’ascendant sur un ennemi qui combat dans une région à caractère féodale, tribale et qui mène encore aujourd’hui une guerre à caractère religieux.

Ce n’est demain que nous pourrons changer tout cela, c'est-à-dire la société Afghane et ses guerres intrinsèques avec ses Seigneurs de la Guerre.

Combien, il est curieux que nos médias ne ce soit plus étendus sut la cause du retrait de nos cousins du continent Nord Américain !

Curieux !

Nous sommes restés avec des limitations d’effectifs, puis avec un engagement plus important avec le dernier Président.

C‘est devenu une réalité qu’expriment les politiques, les Etats-majors et l’OTAN, que d’accepter que ce conflit – qui est une vraie guerre – ne pourra pas être gagné dans le sens politique et militaire du terme du fait que nous n’avons pas gagné à notre cause (la coalition) la majorité de la population.

Alors est venue formation de l’ANA (Armée Nationale Afghane).

Pour ceux qui se souviennent de la formation de l’armée Sud-Vietnamienne par les américains, il y à de quoi – sur le papier – d’être satisfait.

Le problème avec l’ANA, parti et réparti en position dans le pays – et nous avons débattu de ce sujet dans notre ancien forum – semble reprendre ses traditions de marchandage avec les Seigneurs de la guerre, les Talibans, bref, les coutumes ancestrales reprennent le dessus.

A l’occasion, s’en prendre aux forces alliées, est une réalité.

Des intervenants avaient évoqués (sns) des réalités et pointés du doigt les aspects de ce nouvel élément qu’est l’ANA dans que nos médias ne s’appesantissent sur le sujet.

Alors, dire que notre armée a fait très largement son travail et rempli sa mission qui lui à été dévolu est une réalité.

Que l’armée par la voie de ses anciens militaires, militaires ou futur militaire s’exprime sur le sujet de l’honneur de l’armée du fait de quitter ce théâtre d’opération ne peut que desservir la « grande muette » me semble t-il, du fait que personne ne pense, même parmi les détracteurs de cet engagement, qu’il y à un déshonneur à respecter par ce fait, l’exécution des ordres du politique.

Je sais que les militaires et ce fut dit ici même (Berogeitabi), ont leur métier chevillé au corps et que la mission doit être terminé, mais c’est au politique d’en décider, car c’est la règle Républicaine et démocratique.

L’honneur, toujours à mon sens, c’est d’avoir servi et d’avoir donné tout ce qui pouvait être donné dans des circonstances des plus difficiles, et ceci sans récriminations d’aucune sorte.

Amicalement

Janmary

Link to comment
Share on other sites

Désolé Searcher !

L'honneur de l'armée n'à rien à voir dans les décisions du politique !

L’honneur, toujours à mon sens, c’est d’avoir servi et d’avoir donné tout ce qui pouvait être donné dans des circonstances des plus

Complètement d'accord!

C'est juste qu'en terme d'image, la nuance est difficile à saisir pour le grand public et les puissances étrangères.

Les militaires US qui ont servit au côté des français ont une opinion favorable de notre armée.

C'est dommage de donner l'impression de se "tailler à la hâte" après tout ce travail et ces sacrifices, j'aurais préféré un retrait moins brusque sur le papier.

Nous vivons dans un monde médiatique ou l'image est presque aussi importante que le contenu...

C'est tout le fonctionnement de la guerre psychologique...Qui peut tourner une défaite en victoire et vice-versa.

Link to comment
Share on other sites

Ca se complique et le sommet de Washington risque d'être animé pour le nouveau président français ! Et cela pourrait bien avoir des répercussions sur la communauté franco-allemande de défense !

La chancelière Angela Merkel, dans un discours évoquant le sommet de l'Alliance atlantique à Chicago les 20 et 21 mai, a appelé devant les députés réunis au Bundestag aujourd'hui, au respect du calendrier de désengagement d'Afghanistan fixé dans le cadre de l'OTAN, des troupes de la coalition :"Le principe qui vaut pour le gouvernement allemand est : nous sommes entrés ensemble, nous sortirons ensemble"... "Il s'agira de confirmer concrètement le calendrier fixé à Lisbonne d'un retrait d'ici à la fin 2014".

Autrement dit : nous, nous respectons la parole donnée et les engagements pris ! Et cette position a reçu l'aval du SPD !(l'équivalent allemeand du PS français )

L'Allemagne avec près de 5000 hommes est le 3ème contributeur à l'ISAF, et la Bundeswehr a perdu 52 soldats depuis son engagement.

Quand on sait qu'aussitôt après, Angela Merkel a appelé Vladimir Poutine pour lui "transmettre une invitation (qu'il a acceptée) afin d'évoquer des perspectives de développement des relations bilatérales", on ne peut qu'être inquiet de l'avenir de l'évolution de l'axe franco-allemand en matière de défense.

Link to comment
Share on other sites

  • Staff

Bonjour

Effectivement, Blutzfather, je souscris à vos propos.

Cela commence à devenir Cornélien.

Les observateurs politiques et économiques soulignent depuis quelque temps, désormais, l’attirance de l’Allemagne vers les pays de l’Est, ce qui dans son histoire, fut souvent le cas.

La France, dans le sillage de son voisin d’Outre Rhin depuis les débuts de l’Europe et faisant un tandem à part dans l’Europe avec elle, à bénéficié de ce fait de taux d’intérêts égaux ou proche de sa voisine pour les emprunts sur les marchés.

Hors, dans sommes dans une phase de décrochage sur le plan économique et en particulier de la valeur de l’Euro.

Les marchés ne s’y sont pas trompés et leurs taux commencent à monter vis-à-vis de la France.

L’Allemagne à la seule économie pour laquelle l’Euro à toute sa valeur, au point de dire à L’assemblée Européenne q’il s’agit du Deutschemark !

Toute les autres pays, dit du Sud ont décrochés, telle la Grèce (c’est le cas excessif), l’Espagne, le Portugal et l’Italie !

Pour ces observateurs, il y aurait donc l’Allemagne, tourné vers l’Est, avec quelques pays du Nord, et la zone Sud avec les pays ci-dessus évoqués, dont la France pourrait prendre la tête, d’où un sentiment de curiosité et d’attente pour les populations de ces pays.

Si nous rajoutons le problème du désengagement en l’Afghanistan, les soucis commencent à devenir sérieux et les « sommets » à venir décisifs dans ces domaines cités.

Par ailleurs, la chancelière Allemande et le Président Américain vont être en en campagne électorale et ne sont pas prêt à fournir des concessions gratuites qui risqueraient de leur faire perdre « la face », c'est-à-dire les élections, d’autant plus qu’il y à consensus en Allemagne du moins, de tous les partis politiques concernant l’Afghanistan. !

La route va être chaotique pendant quelques temps !

Janmary

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

je ne veux pas vous décevoir mais le sommet de l'OTAN portera pour la forme sur l'A-stan et sur le fond sur le programme de défense anti-missile et l'annonce du recentrement US sur l'Asie.

Sur l'A-stan, comme il ne reste plus qu'une région gérée par la France à rendre à l'ANA comme prévu, le gouvernement français peut argumenter que sa mission est remplie. Comme en plus, ce sont les américains qui déclarent les kandaks "bon de guerre" : ils ne peuvent nous reprocher de laisser les afghans mener les opérations.

Link to comment
Share on other sites




  • Posts

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, J'ai vu un collègue, lieutenant colonel de réserve de la Gendarmerie hier soir et je lui ai posé la question, une PMG c'est 15 jours. Une PMGA, ça ne lui parle pas, peut être le rajout de l'APJA, ce qui expliquerai ce rallongement de temps. 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Une journée type "bureau" où tu arrive le matin et repart le soir, ça peut être une mise en place pour un événement type fête du village, où tu patrouilleras toute la journée, la fête terminée, tu rentre chez toi. 

    berogeitabi

    Posted

    Bonjour.  Connaissez vous l'opération "FRANKTON"?  Cette opération a eu lieu pendant la seconde guerre mondiale. Elle est plutôt méconnue. Des kayakistes d'un commando anglais, emmenés par un sous marin à l'embouchure de l'estuaire de la Gironde on remonté cet estuaire pour aller miner et couler des bateaux allemands dans le port de Bordeaux, ceci entre le 7 et le 11  décembre 1942. Pour commémorer les 80 ans de cette formidable et périlleuse opération des kayakistes du club de Mérignac vont refaire l'itinéraire parcouru par ces commandos. 5 équipages de kayakistes du SAM (sport athlétique mérignacais) dont un équipage féminin tenteront cette folle aventure. Demain 8 décembre, ils partiront depuis l'océan pour quatre jours en autonomie, en bivouaquant aux mêmes endroits où les anglais ont bivouaqués.  Ils prévoient d'arriver à Bordeaux ce dimanche 11 décembre où une cérémonie commémorative sera organisée. Voici un lien à consulter pour comprendre cette tentative réalisée par ces kayakistes en mémoire de ceux qui se sont sacrifiés pour que l'on vive libre aujourd'hui. Des kayakistes refont le parcours de l'opération Frankton en Gironde.  Source: 20minutes.fr Puis un autre lien vers le récit de cette opération et le sacrifice des commandos anglais. L'opération Frankton.    Source: 20minutes.fr Ici la carte de l'opération.  Source: 20minutes.fr         A l'occasion d'un passage au Verdon, j'avais publié les photos du monument du souvenir lié à cette opération. Je vous les remets ici.  

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Pour la plaque dans certain surplus, le bon coin, eBay... 05 pour le centre de recrutement de Toulon (seul et unique pour nous) les deux chiffres suivant correspondent à ton année d'incorporation puis les chiffres suivant aux nombre où tu te trouver dans la file. Ex : 05 92 48521 donc 05 pour Toulon, 92 pour incorporation à Hourtin ou Querqueville en 1992 et l'incorporé était le 48 521 -ème à passé.  

    Milites

    Posted

    Merci beaucoup bouchon gras, J’ai eu la chance de croiser une personne qui a travailler à saint mandrier, et qui a pus me préciser les périodes,  La semaine d’evaluation et soi en juin soi en septembre, pour septembre ont enchaîné directement le Plg de bord en temp Qmf jusqu’au début de l’année suivante pour faire maistrance en janvier/février et faire l’école de spécialisation derrière Merci à toi et bonne continuation   
×
×
  • Create New...