Jump to content
Search In
  • More options...
Find results that contain...
Find results in...
Sign in to follow this  
Khaarl

【Chine】Economie : Les entreprises étrangères fuient le pays (en anglais)

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Pas tout à fait une information "militaire" mais une information stratégique malgré tout.

 

 

"Foreign Companies Fleeing China En Masse as Costs, Risks Rise. Some are returning home, while others are moving to SE Asia." par Charles Liu pour TheNanfang.com

 

Article original (en anglais) ici. Les sinisants peuvent lire les sources à la fin de l'article.

 

 

La tendance n'est pas nouvelle mais s'accélère. Depuis 2009 la Chine n'a fait que renforcer ses mesures de contrôle des étrangers travaillant en Chine continentale. Ces mesures ont rendu toujours plus difficile l'obtention d'un permis de travail, et donc l'embauche de cadres étrangers. Ces cadres font défaut, surtout en "middle management" sur des "entry position". En effet, les jeunes diplômés chinois sont certes bien formés mais ont du mal à appliquer leurs connaissances de manière transversale, ce qui est gênant sur des positions à responsabilité. Les étrangers étaient donc bienvenus pour combler le vide, jusqu'en 2009...
Ces mesures servaient à protéger le marché de l'emploi pour une jeunesse local toujours plus nombreuse à être diplômée sans travail ou à des postes en dessous de leurs qualifications (serveur polyglotte après un BAC+4 +6 en ingénierie, statistiques, etc.).
 
Egalement, en 2010 et afin de contenir la spéculation immobilière, un certain nombre de ville ont imposé une différenciation claire entre immobilier de bureau (où l'on peut enregistrer une entreprise / exercer une activité professionnelle) et immobilier d'habitation (de vie donc). Il existe quelques rares locaux "hybrides". L'effet sur l'immobilier d'habitation n'a été que très limité dans son ampleur et sa durée. En revanche les prix de l'immobilier de bureau s'en font ressentir toujours plus. En effet, le surplus dans l'immobilier d'habitation atteint jusqu'à 30% dans certaines villes d'après les chercheurs chinois (10-15% d'après le gouvernement) alors qu'il est en dessous de 5% pour l'immobilier de bureau. Ces quelques % libres le sont de par leur qualité sous tout standard en général. En d'autres termes : il y a une pénurie de bureaux dans la plupart des grandes villes. Et ce sont les propriétaires de bureaux (et les développeurs d'immobilier de bureau) qui s'en réjouissent... Au top 3 des villes les plus chères au monde pour l'immobilier de bureau figurent deux villes chinoises.
 
Autre point, la pollution. La pollution atmosphérique en Chine augmente en flèche ces dernières années. Bien évidemment, il y a les centrales au charbon que l'on ouvre à la pelle afin de répondre aux besoins toujours croissants en énergie. Il y a aussi les industries polluantes. Mais pire encore, surtout en hiver, est le système de chauffage. Heureusement que ce dernier n'est actif que dans la moitié Nord du pays. Le chauffage est centralisé, par résidence parfois, souvent par pâté de maisons ou petit quartier. Il y a une unité de production d'eau chaude centralisée alimentant donc sa zone, et cette unité est alimentée au charbon... Afin de compenser la déperdition énergétique entre le lieu de production et l'arrivé chez "l'usager", cette eau est chauffée à des températures invraisemblables (avec la consommation énergétique qui va avec). Comme il s'agit de contenter les populations, la température offerte (il n'y a pas de thermostat, sauf lorsque la production est limitée à une résidence, au sens plusieurs immeubles dans un même enclos) est élevée. Je parle de 25-27°C...lorsque les températures extérieures sont en dessous de 0 la nuit, voire en journée. Pour ma résidence, dont l'unité de production est de quartier, les températures offertes cette année sont en légère baisse avec 27°C la première semaine et 23°C par la suite. Au passage, le chauffage est actif entre le 15 Novembre et le 15 Mars environ. Cette situation amène des comportements hallucinants avec des gens étant obligé d'ouvrir leurs fenêtres pour réguler la température intérieure, ce alors même que la qualité de l'air à l'extérieur est catastrophique. L'école à deux pas de chez moi est toute fenêtre ouverte...
Résultat de ces choix énergétiques, l'hiver dans la moitié Nord n'offre que rarement un ciel bleu. Pour cela il faut un vent de Nord balayant la pollution vers Shanghai. Ou, plus localement, une visite d'état pour arrêter toute pollution sur Pékin pour quelques jours, comme lors du sommet de l'APEC (donnant l'expression "APEC Blue" pour un ciel bleu) ou plus récemment avec le passage de notre Premier Ministre à Pékin. La pollution est telle qu'elle est continue sur la ligne Pékin-Shanghai et est visible depuis l'espace depuis quelques années.
Cette situation force les entreprises occidentales à partir toujours plus au Sud afin d'éviter la pollution du Nord, parfois poussée jusqu'à Shanghai. Pour ceux basés à Beijing, le mouvement est vers Shanghai ou Hong Kong. Pour Shanghai, le mouvement est Hong Kong ou Singapour. Pour Hong Kong, le mouvement est Singapour. Lorsqu'il ne s'agit pas de simplement rentrer en occident.
 
Depuis quelques années, et surtout depuis 2013 et l'arrivée au pouvoir de XI Jingping, il y a en Chine un regain de nationalisme. Ce nationalisme est utilisé par le pouvoir en place comme ciment national. D'ailleurs, à chaque problème interne risquant de diviser les populations, les médias relais des histoires qui réunissent : le Japon, l'influence US, les étrangers en Chine, etc. Le climat en Chine se dégrade donc pour les étrangers même si le pays reste extrêmement sûr. Les sinisants sont plus impactés puisque à même d'entendre les commentaires dégradants et autres insultes. Parfois, c'est réellement la stupidité des commentaires, même de personnes éduquées, qui fatiguent sur le long terme. Il y a un petit échantillon à la fin de l'article en anglais d'ailleurs.
 
Plus économique, il y a l'augmentation des salaires qui est une constante en Chine mais qui, contrairement à Taiwan ou au Japon, n'a pas été accompagnée d'une montée en gamme ou de moins de rebuts en production. Cela et un RMB qui se renforce, il devient de plus en plus inintéressant de produire en Chine. Les salaires des cadres augmentent également, principalement lié à l'augmentation des loyers et du coût de la vie.
 
Enfin, et pour écourter ce message, on peut également citer les contraintes légales toujours plus importantes et toujours plus inéquitables entre entreprise locale et étrangère. Ou encore le contrôle important sur le RMB qui rend les transferts de gain vers l'étranger relativement pénibles. Tout cela et bien d'autres choses encore qui, avec l'augmentation des coûts et les dégradations de la qualité de vie, rendent une présence en Chine moins intéressante eu regard aux opportunités dans le voisinage direct du pays.
 
Bien à vous,
 
Khaarl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin

Lors d'un récent voyage touristique en Chine, en 2013, je me rappelle en effet les propos de notre guide chinois sur les problématiques de chauffage, actif au Nord, inexistant au Sud, et sur les dérives que cela entrainait.

Ceci dit en aparté, bien sûr.

 

J'avais été surpris aussi par le nombre de constructions à usage d'habitations à la périphérie (éloigné, voire très éloigné) des villes. Et je vois que vous nous dites qu'aujourd'hui il y aurait jusqu'à 30% de surplus de ces constructions!

 

Nous avions déjà vu dans les médias des reportages où des ouvriers chinois faisaient grève pour demander des augmentations de salaire. Je me rapelle m'être dit à ce moment là, qu'un jour le mouvement de balancier allait s'inverser. A quelle échéance? je n'en savais rien. Mais il semble, et votre contribution nous en montre bien les causes , que cela ait démarré. Je suis surpris de voir comment cela se passe, avec cette espèce de migration par petits bonds, d'une ville à l'autre, puis vers un pays frontalier.

 

Aprsè l'éveil de la Chine, l'ouverture aux capitaux, le régime chinois verrait il les premiers effets du revers de la médaille?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Author of the topic Posted

Lors d'un récent voyage touristique en Chine, en 2013, je me rappelle en effet les propos de notre guide chinois sur les problématiques de chauffage, actif au Nord, inexistant au Sud, et sur les dérives que cela entrainait.

Ceci dit en aparté, bien sûr.

 

J'avais été surpris aussi par le nombre de constructions à usage d'habitations à la périphérie (éloigné, voire très éloigné) des villes. Et je vois que vous nous dites qu'aujourd'hui il y aurait jusqu'à 30% de surplus de ces constructions!

 

Nous avions déjà vu dans les médias des reportages où des ouvriers chinois faisaient grève pour demander des augmentations de salaire. Je me rapelle m'être dit à ce moment là, qu'un jour le mouvement de balancier allait s'inverser. A quelle échéance? je n'en savais rien. Mais il semble, et votre contribution nous en montre bien les causes , que cela ait démarré. Je suis surpris de voir comment cela se passe, avec cette espèce de migration par petits bonds, d'une ville à l'autre, puis vers un pays frontalier.

 

Aprsè l'éveil de la Chine, l'ouverture aux capitaux, le régime chinois verrait il les premiers effets du revers de la médaille?

 

Bonsoir Berogeitabi,

 

Pour le surplus, il est au présent. Le pouvoir ne cherche pas à mettre un coup d'arrêt à la construction / la spéculation immobilière, ce qui mettrait le pays dans la même situation que l'Espagne il y a quelques années. La Chine reste très rurale, environ 50-50. Si ces constructions sont trop nombreuses aujourd'hui, elles sont juste suffisante à horizon 10-15 ans. L'objectif du pouvoir étant donc non pas de crever la bulle immobilière mais de faire en sorte que sa croissance soit plus faible que celle du marché. Techniquement, cela revient à la faire dégonfler jusqu'à arriver à l'équilibre. C'est un choix très raisonné et, pour une fois, j'envie les chinois d'une telle décision.

 

La grosse vague de demande des augmentations de salaire remonte à 2009-2011. Par ailleurs, les chinois même peu éduqués restent pragmatiques et partent du principe que s'il ne sont pas satisfaits du régime actuel rien ne garantie que le suivant soit meilleur. Le développement économique des 35 dernières années avec la hausse (l'explosion) du niveau de vie moyen les réassure sur cette pensée. Sans compter l'aversion naturelle pour le risque des chinois (un paradoxe lorsque l'on observe un ouvrier en costume cravate et chaussures de ville monter pieds joints sur un bloc de clim' au 17ème étage sans aucune sécurité).

 

Le réel revers de la Chine est plutôt dans la perte de confiance des étrangers en son économie (et on ne parle même pas des marchés financiers) ainsi que du "ras le bol" d'attendre une évolution qui ne montre même pas le bout de son nez. Tout le monde avait espéré une croissance sur les modèles Japonais, Coréens ou Taïwanais. C'est à dire d'abord une production correcte et bon marché, type usine du monde, avant une monté en gamme afin d'accompagner la monté des prix et le tout accompagné de capacités de conception accrues. Malheureusement, ce n'est pas le cas. Et la Chine est coincée entre un fonctionnement à l'ancienne et une économie moderne alors même que son coût s'oriente vers celui d'une économie moderne. A cela vient s'ajouter la compétition en interne, avec la fuite vers l'Ouest pour réduire les coûts. Cette fuite est limité par les infrastructures encore peu développées, même si le plan de relance de 2009 s’inscrit largement dans ce développement vers l'Ouest (cf. un de mes autres post). Même les chinois ont d'abord choisit le Vietnam, Cambodge, Corée du Nord ou encore Bangladesh avant de penser à l'Ouest Chinois.

 

Les problématiques sont extrêmement nombreuses. Pour en revenir au choix du charbon, il y a des tonnes d'explications. D'abord, une centrale au charbon, c'est une technologie maîtrisée et rapide à construire. Ensuite, la filière charbon c'est un grand nombre d'emplois directes, sans parler des indirectes. Ensuite, c'est aussi des milliardaires et des millionnaires propriétaires de mines qu'il faut contenter (c'est que leur voix porte). Malgré tout, le contrôle de ces "puissants" est accru depuis 2013 et une forte consolidation (rachat d'actifs par des entreprises d'Etat) a eu lieu. On comprend rapidement que remplacer la filière charbon c'est des millions de nouveaux chômeurs, un coût accru et des personnes influentes mécontentes. En d'autre termes, le coût d'une économie propre pour la Chine est, aujourd'hui, plus important que le coût d'une économie sale. D’ailleurs HU Jintao l'avait signalé en ses termes il y a une dizaine d'années en disant "la famine tue en quelques jours alors qu'il faut plusieurs décennies à la pollution pour tuer" alors qu'il était interrogé sur les émissions de CO² du pays.

 

Au final, les intérêts nationaux en Chine sont toujours prioritaires sur les intérêts locaux, individuels. Pour le meilleur ou pour le pire. A titre personnel, j'envie ce pouvoir fort autant que je le déteste. Et je pense que seul les sinisants ayant vécu en Chine peuvent comprendre la pleine portée de cette dernière phrase (car je reste avant tout Français, de sang, de coeur, d'esprit). Ce sentiment est certainement lié au pouvoir mou dicté par les minorités que nous avons en France (et que nous osons encore appeler "démocratie", le pouvoir au peuple, donc à la masse, ce qui n'est pas le cas dans les faits).

 

Bien à vous,

 

Khaarl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Author of the topic Posted

Bonjour à tous,

 

La presse francophone parle d'un documentaire en Chinois que j'ai regardé il y a quelques jours et qui parle de l'ampleur du phénomène (entre non respect de la loi ou outils juridiques non adaptés au respect de la loi, intérêts économiques, corruption, etc.).

Je n'avais pas eu le courage de faire un rapport pour le forum et attendais une traduction / sous-titrage du documentaire.

 

En attendant, le lien vers l'article sur Chine Informations ici.

 

Bonne lecture,

 

Khaarl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Staff

La Sociologie de la destruction massive est issue du développement des armes nucléaires (utilisées à Hiroshima et Nagasaki en août 1945) avec son complément chimique (utilisé en 1914-1918) et biologique (expérimenté par les Japonais en Chine par l'unité 733).

 

La fonction de la régulation démographique - qui est un souci des démographes - à toujours été l'apanage des guerres durant l’Histoire, sauf durant la période depuis 1945, ou les armes de destructions massives furent introduites avec la notion de force de dissuasion.

 

En visionnant le reportage et en lisant le commentaire de la journaliste Chai Jing, il apparait à l'évidence que la guerre nucléaire, chimique et biologique est inutile pour "la régulation démographique" de notre planète.

 

La pollution y pourvoiera. Si l'on juge d’après les investigations de cette journaliste sur l'épidémie de SRAS, le séisme de Wenchuan ou encore les accidents de mines de charbon, nous comprenons que selon certaines sources, entre 350.000 et 500.000 décès chaque année sont attribués à "l'airpocalypse" en Chine et 60% du "smog" y serait le résultat de la combustion de combustibles fossiles.

 

Le problème est que cette pollution est concomitante avec les déforestations des grandes forêts, les pollutions atmosphériques de toutes origines y compris et surtout à caractère carboniques sans parler des défoliants et insecticides non réductibles.

 

Se rajoute notre voisin d'Outre-Rhin, l'Allemagne, qui en stoppant le nucléaire pour son énergie est repartie sur le fossile charbon, avec pour corolaire, des tranchées gigantesque à l'air libre et l'évacuation de villages entiers pour cause de dangers de pollutions gravissimes avec pour certains le transfert de l’Église desdits villages pour cause de classement historique. Impressionnant !

 

Merci pour ce document Khaarl.

Janmary

Share this post


Link to post
Share on other sites
Author of the topic Posted

Merci Janmary.

Je connais bien ces photos et ai été témoins de plusieurs d'entre elles...
On ne parle même pas du tabagisme passif et du poids de cette industrie en Chine (même les grands américains n'ont jamais eu une telle influence aux USA...).

Ma femme, chinoise, est la première à vouloir rentrer en France...Mais pour faire quoi? Mon entreprise est ici et la situation en France ne donne simplement pas envie d'y entreprendre. C'est un lieu de villégiature / retraite.

 

Bien à vous,

 

Khaarl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Author of the topic Posted

La vidéo sous-titrée est disponible ici.

 

Il faut activer les sous-titres (anglais uniquement) et choisir les options de sous-titres : opacité de l'arrière plan 100%, couleur de l'arrière plan au choix.

 

Khaarl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a une incompatibilité inhérente au système qu'a déja connu l'Union Soviétique:

il est impossible de monter en gamme économique ce qui signifie un minimum de créativité donc de liberté de "pensée" et un contrôle permanent des opinions...

Gorbatchev a essayé mais la liberté est binaire: il y en a ou pas. 

 

Le développement du nationalisme est un élément facile à obtenir dans une société peu ouverte vers l'étranger d'autant plus que le système de décision fait que les dirigeants y sont peu sensibles lorsqu'il vient de la masse. En clair, il est facile de mettre des milliers de personnes dans la rue pour crier "Japonais=nazis", de les montrer sur les médias internationaux pour expliquer le risque d'une crise venant des aspirations du peuple tout en pouvant les renvoyer chez eux.

 

Sur le mirage économique chinois, il fallait être un peu con ou inculte pour croire que Deng Xiao Ping a crée cette situation pour permettre le développement de la démocratie et permettre le développement du capitalisme.Il l'a fait uniquement pour garantir la suprématie du parti...et de toute façon, cela creuserait de telles inégalités que la Chine se fragmenterait comme cela est déja arrivé dans son histoire

(cours d'histoire - 1ère année de fac...)

Quant aux soi-disants experts sur la Chine, il me rappelle les kremlinologues des années 1980. Il faut accepter que le système est opaque mais dont le seul objectif permanent est de se perpétuer.

(d'ailleurs on a les mêmes en Iranologie...;-))

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

(cours d'histoire - 1ère année de fac...)

 

 

Ceux qui votent ne sont pas tous allé à la fac.

Et ceux qui sont allé à la fac ne sont pas tous votants.

 

Et l'identité des villes est placée dans l'équipe de foot dont personne n'est de la ville plutôt que dans la réputation des universités de la ville.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Author of the topic Posted

Quant aux soi-disants experts sur la Chine, il me rappelle les kremlinologues des années 1980. Il faut accepter que le système est opaque mais dont le seul objectif permanent est de se perpétuer.

(d'ailleurs on a les mêmes en Iranologie...;-))

 

Je suis le premier à le dire : la frontière entre la défense de la patrie et la défense du partie est mince, et les dirigeants chinois choisissent toujours la seconde option...Cependant, avec le développement économique et l'augmentation des voyageurs chinois (qui sont bien brainwashés afin de ne pas se mélanger à l'étranger, c'est tellement dangereux!) l'équation est chaque jour plus difficile à résoudre.

 

Au passage, le documentaire aura finalement été censuré il y a deux jours alors qu'il comptabilisait plus de 300 millions de vues! Il y a un grondement sourd qui se crée en Chine, bien que les chinois aient abandonné toute idée de changement pour devenir individualistes à l’extrême après 1989...

Le planning et le non blocage dès le départ (sans parler du simple fait que la journaliste ait pu réaliser ces interviews) dénote d'une implication au plus haut rang. Le revirement est certainement le résultat d'un gros lobbying en interne.

 

Bien à vous,

 

Khaarl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

  • Recent Status Updates

    • Tmapc  »  berogeitabi

      Bonjour j'aimerais échanger avec vous sur les tmapc. Je recherche des infos photo etc pour un panneaux explicatif. Merci
      · 1 reply
    • Nenette

      Bonjour ,
      incorporé le 25 mai à Brest après avoir fait QMF à Lorient, je voulais savoir comment se passe la demande de stage de plongeur du bort, auprès de qui faut il faire la demande et surtout si c’était possible avec la formation FUS.
      Merci de votre réponse 
      Bonne journée 
      · 0 replies
    • Issam13  »  Heïdi

      Bonjour Heidi J'ai une question à vous poser 
      · 3 replies
    • NINO62  »  Fred689

      Bonjour
      pour revenir sur l'envoi des colis pour le Mali, auriez vous le texte à opposer au personnel de la poste qui ne sont pas au courant de cet accord avec les armées ?
      Merci de votre retour
      Bien cordialement
      · 3 replies
    • Clnbds  »  15mael

      Salut, j’ai vu que tu devais intégrer Rochefort le 30 mars, moi également c’est à priori reporté au 11 Mai (toujours dans l’attente de la convocation officiel pour être sûr) si c’est le cas pour toi aussi j’ai vu que tu avait créer un groupe whatsapp, si possible de l’intégrer histoire de discuter un peu si on rentre en même temps ça peut être sympa ! Merci bonne soirée 😊
      · 1 reply
  • Posts

    • ah merci beaucoup pour les précision que vous m'apportez pour un néophyte j’avoue que c'est un peux compliqué,je ne sais pas ce que sont les régiments TAP et L'EVAT je vais me renseigner. Auriez vous des orientations de poste  a me donnez pour le parcours que je souhaite réaliser,je me doute que c'est un peux compliqué au vu du peux d'informations que je laisse
    • Je suppose que tu as finalement choisi le PNM alors ! Hate de débuter cette aventure avec toi ! Tu ne laisses aucune chance à l'ESM de ton côté ? Et j'espère de tout cœur qu'on aura une rentrée digne de ce nom même avec la situation actuelle... Je suis peut-être idéaliste 
    • bonsoir tout le monde je voulais savoir si pour être pilote de chasse il fallait une excellente vue ou une opération des yeux serai possible merci de vos réponses  
    • https://youtu.be/ZlBswiCsT00   PROGRAMME 30J GRATUIT Je vous crée un plan d'entraînement sur-mesure en fonction des tests que vous souhaitez passer. Questionnaire condition physique : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdX6a_913XYuFmAo-KuvaROOY9TRkM6hT5Af7qcAJ78meqyWQ/viewform?usp=sf_link
    • Bonjour à vous, j'ai passé le CSO cette semaine au début le médecin militaire m'a dit que ce serait bon pour mes spécialités qui sont soit dans la mécanique soit dans les infrastructures ou dans la logistique de l'armée de l'air cependant aujourd'hui il m'a appelé en disant que il y avait un problème car il a été remarqué à la visite médicale que que je voyais très mal les relief et que ça pourrait bloquer pour certains métiers il y a 4 niveaux très bon satisfaisant médiocre est nul ils m'ont classé pour l'instant en médiocre j'ai donc été chez un orthoptiste sous sa demande est-ce que ça peut bloquer pour certains métiers ou absolument tous les métiers de l'armée que ce soit de l'air ou de terre me concernant de l'air merci à vous
×
×
  • Create New...