Jump to content

La Réserve profesionnelle ( projet ) !!!


Recommended Posts

  • Administrateur

Je viens de lire cet article à mon gout très intéressant, que je place en lien :

http://www.opex360.com/2015/02/13/seulement-321-reservistes-ont-ete-sollicites-pour-loperation-sentinelle/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+ZoneMilitaire+%28Zone+Militaire%29

 

J' en retire la conclusion :

 

 

Et le rôle de la réserve opérationnelle dans tout ça?

 

Disposer d’un important effectif de réservistes permettrait de soulager les militaires « d’active », à condition d’avoir les moyens de les mobiliser.

 

Or, selon les chiffres donnés par le général de Villiers, seulement 321 réservistes ont été engagés dans l’opération Sentinelle, soit à peine plus de 3% des personnels engagés, « ce qui est peu » pour le CEMA. « Notre dispositif n’est pas suffisamment réactif : l’arsenal juridique devra donc être amélioré pour que nos réservistes puissent arriver plus rapidement », a-t-il ainsi jugé. Et d’ajouter : « L’un des enseignements majeurs est d’articuler notre dispositif de réserve pour être plus performant dans ce type de situation, sachant qu’il peut servir aussi à renforcer nos capacités en OPEX. »

Pourtant, l’importance du rôle des réserves avait été souligné par le dernier Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale (tout comme dans le précédent d’ailleurs…). Elles sont « partie intégrante du nouvel modèle d’armée issu du Livre blanc. Sans elles, les forces de défense et de sécurité ne sont pas en mesure de remplir l’ensemble de leurs missions, en particuliuer en cas de crise sur le territoire national », relevait le minstère de la Défense dans son dossier thématique dédié au LBDSN. On en a donc eu une preuve par l’exemple…

 

Et le CEMA n’a pas dit autre chose. « La rénovation de notre système des réserves est aussi un chantier que nous soutenons, car elles sont indispensables : elles font partie intégrante de notre modèle d’armée. Les missions qui peuvent leur être confiées sur le territoire national doivent continuer à être développées et des réflexions sont en cours pour faire des réserves une véritable force de complément pour nos armées », a-t-il affirmé, « même si elles ne sont pas la solution magique à notre équation budgétaire ».

 

« Pour ce qui est des réserves, il est temps d’avoir un grand projet pour les dynamiser, définissant les missions individuelles et collectives, les entraînements, les équipements, les lieux d’intervention, avec une réserve professionnelle qui soit le pendant d’une armée professionnelle. Nous allons mener une réflexion à cet égard dans le cadre de l’actualisation de la LPM », a toutefois promis le général de Villiers.


En savoir plus sur http://www.opex360.com/2015/02/13/seulement-321-reservistes-ont-ete-sollicites-pour-loperation-sentinelle/#JKXpIDo01wWdeI5Q.99

( source Zone Militaire )

 

:vertrouge: Voilà qui est intéressant !!!

 

Pour rappel :

 

Dans les trois fonctions publiques ( d' État, Territoriale et Hospitalière ) il existe des décrets autorisant les agents réservistes à s' absenter sans perte de salaires, primes, congés, RTT... dans la limite de 30 jours ouvrables par an, au delà c' est considéré comme un détachement ( le risque étant qu' au retour, l' agent ne retrouve pas son poste mais un autre ). Ces textes indiquent clairement que les administrations doivent faciliter les choses et montrer l' exemple ( au privé ).

 

Étant moi-même fonctionnaire, il a fallu ( avec l' appui de la DRH qui était avec moi ) que je me " batte "  avec mon chef de service, son second, le responsable des services et bien sur ( et surtout ) mon chef direct pour pouvoir bénéficier de  ce décret et obtenir l' absence, de deux périodes par an ( de 2 x 8 jours soit en réalité 2 x 6 jours ouvrables ), le reste ( je fait 4 période de 8 jours ) étant fait sur mes congés, RTT, récupérations... fériés et week-end.

Douze jours sur trente ouvrables autorisés, c' est peu et beaucoup à la fois !

 

J' ai des collègues dans d' autres administrations,

 

Un bon copain est garde champêtre ( fonction publique territorial ) il bénéficiait de l' autorisation d' absence pour deux périodes ( soit 2 x 5 jours ouvrables ) et finalement le DRH de sa commune lui a dit que il ne pouvait lui donner que les 5 jours ( obligatoire  :vertsiffle:  ) parce qu' ils sont plusieurs dans ce cas.

 

Un de mes supérieurs en réserve est policier municipal ( fonction publique territorial ) lui c' est direct, le maire lui autorise 5 jours, car il sont obligatoire !

 

Un subalterne est dans la fonction publique d' état et bosse pour les Armées, sont chef qui est un militaire lui octroi les 5 jours mais avec bien du mal !!!

 

Il y a donc du boulot à faire messieurs les ministres, généraux, amiraux, politiciens, juristes et citoyens !!!

 

Quand j' entend la comparaison réserviste / pompier, ouvrons les yeux !

Une entreprise qui a dans son personnel un pompier volontaire et qui lui laisse le champ libre pour accomplir ses activités, cette entreprise bénéficie d' avantages ( financier ) sur les assurances de l' entreprise.

Quel avantage apporte un réserviste dans une entreprise ?

Hormis le logo ou l' entête sur les courriers " partenaire de la Défense " ??? 

Sauf pour des entreprises du genre Thalès qui bosse avec les Armées mais les autres, les commerçants, les artisans et les petites et moyennes entreprises, quand tirent elles ?

 

La loi autorise tous les travailleurs à s' absenter 5 jours pour effectuer une période militaire.

Ça n' oblige pas l' employeur à rémunérer le salarier qui s' absente et peu le font car dans le privé si les employeurs n' ont rien contre, à ce que leurs salariés soit réservistes mais à conditions que l' on ne leurs demande rien !

N' oublions pas non plus qu' un réserviste est soldé deux à trois mois après avoir effectué sa période.

 

Cinq Jours, parce-que avant la réserve 2 000 ( ou nouvelle réserve ) les réservistes étaient rappelés 5 jours environ tout les trois ans ou lors d' exercice majeur, c' est ce que l' on appelait le rappelle vertical.

Aujourd'hui le réserviste lambda accomplis trente jours ( en moyenne ) de réserve dans l' année, il est soldé ( ou payé ).

C' est donc un professionnel !

 

 

C' est effectivement bien triste de voir que lors d' un problème comme ceux que nous avons eu récemment, la France ne peut compter sur ses réservistes comme elle pourrait le souhaiter ( 3 % des effectif, d' après l' article ).

Sauf peut être en les mobilisant !

Link to comment
Share on other sites

Article effectivement intéressant. Sans vouloir défendre les DRH ou directeurs d'établissement public, il est très compliqué de libérer une personne pendant 30 jours. Si on réfléchit bien, cela fait plus un mois et demi d'absence réelle de l'agent sans que celui-ci soit remplacé.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Article effectivement intéressant. Sans vouloir défendre les DRH ou directeurs d'établissement public, il est très compliqué de libérer une personne pendant 30 jours. Si on réfléchit bien, cela fait plus un mois et demi d'absence réelle de l'agent sans que celui-ci soit remplacé.

 

Je suis entièrement d' accord, c' est là que le bas blesse !

Car aucun chef d' entreprise ou DRH ne peut se permettre de laisser quelqu' un partir comme ça.

Dans le publique, c' est un peu différent car, c' est essentiellement une question d' organisation.

Peu de réservistes accomplissent 30 jours d' affilés et réparti en quatre périodes, ce n' est pas ingérable.

N' oublions pas non plus que nul n' est indispensable.

 

Personnellement , je suis curieux de voir ce qu' ils vont nous inventer  :vertsiffle:

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    berogeitabi

    Posted

    Bonjour.  Vraiment un beau témoignage. J’aime ces petites histoires qui ont fait la grande histoire. Grande histoire qui n’est que la succession d’événements, vécus au plus profond de l’âme de chacun de ceux qui ont contribué à écrire, par leur action anonyme, les pages d’histoire de notre pays.  ce document est une petite à conserver précieusement.  merci à vous.   

    necroshive

    Posted

    Merci pour ce retour. Les formations PRV/AP sont très proche (voir exclusive pour les PRV) des sapeurs pompiers civils et militaires.  Je vais continuer à fouiller pour trouver les homologations.   Il y avait des passerelles entre les niveaux de PRV et les SSIAP. Mais, il me semble, que ces dernières n'existent plus. Dans tous les cas, si le PRV est réservé aux SP, l'équivalent civil est l'AP. Avec la même progression entre le niveau 1 et le 3. La différence entre les deux relève du module "instruction de dossiers". Ne peuvent organiser ces formations que les SDIS, BSPP, BMPM et ENSOSP me semble t-il. Même pour le diplôme civil. Les SSIAP sont orientés vers "l'exploitation" des ERP, établissements ou événements. Ils sont organisés par des entreprises de formations et les jurys comprennent des PRV.

    Bakoua

    Posted

    Merci Bouchon Gras, ça signifie quoi un jour "sans service" ?

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Tout dépends de ton emploi... Tu peux effectivement faire du service ou garde ou avoir des activités de journée, c'est très vague. Une année de réserve pour qu'elle compte pour l'avancement, c'est trente jours (avec ou sans service, avec ou sans récup).

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Merci pour ce partage Tactac.
×
×
  • Create New...