Jump to content

Questions diverses sur l'ENSOA


Fauviegler

Recommended Posts

Bonjour !

 

J'ouvre ce topic car j'aimerai avoir certaines réponses à de nombreuses questions que je me pose sur l'ENSOA.

J'espère que vous pourrez y répondre et je vous remercie d'avance pour votre participation!

 

Alors voilà, je vais très prochainement déposer mon dossier rempli que mon CIRFA m'a donné pour l'intégration à l'école, et je me pose en même temps certaines questions sur le pourquoi du comment, vu que je n'ai pas des capacités rédactionnelle très bonne, je vais me contentez (vous aussi par ailleurs) d'une simple liste:

 

1) Je suis actuellement en terminale informatique, et j'hésite encore entre continuer l'informatique dans l'armée ou rejoindre l'infanterie. Certains d'entre vous me dirons que si je suis passionné d'informatique, il faut que je continue dans cette voie, cependant, l'infanterie m'intéresse tout autant. Je compte faire une PM lors des vacances de pâques, ce qui me confirmera si je suis fait pour l'infanterie ou pas, mais je me demande quels sont les aspects positifs et négatifs d'un militaire dans l'informatique et d'un militaire dans l'infanterie?

 

2) Si tout ce passe bien, que j'obtiens mon bac, et que mes tests sont bons, je devrais intégrer l'ENSOA lors de la session d'octobre 2015. La question que je me pose est : comment se déroule l'intégration à l'école, et quel est le quotidien d'un soldat durant les 8 mois de formations? J'ai lu quelques RETEX dans lesquelles j'ai pu en apprendre un peu plus sur le sujet, mais j'aimerai une explication vraiment précise.

 

3) Je sais que les soldats qui sortent dans les premiers de leurs promotions peuvent choisir le régiment dans lequel ils iront, mais comment se passent les évaluations à l'ENSOA? Est-ce une évaluation tout au long du parcours ? Sur les capacités? La motivation? Est-ce un examen? Etc.

 

4) Quels sont les avantages et les inconvénients au métier de soldat ? (Même si j'ai ma propre idée sur ce sujet, j'aimerai étudier différents points de vue)

 

5) Vu qu'à la sortie de l'ENSOA je n'aurais même pas encore 19 ans, le fait que je devrais surement commande un groupe d'une dizaine de soldats qui seront logiquement pour la pluparts plus vieux que moi peut il être négatif (voire néfaste) ?

 

Voilà, pour tout de suite ce sont les seules questions qui me viennent à l'esprit, je vous serez vraiment reconnaissant si vous pourriez m'éclairer sur certaines d'entre elles.

Et évidemment, si vous avez des anécdotes personnelles ou des conseils a me donner, je les accepte volontiers !

Merci beaucoup !

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Je suis passé à St Maix il y a plus de trente ans donc je ne répondrai pas à tes premières questions .

Sur la 5°: la science infuse ou innée n'existe pas, ton expérience va se construire au fur et à mesure de ton vécu. Appuie toi sur les conseils des chefs de groupe plus anciens, demande leur conseil, sollicite aussi tes chef d'équipes, souvent des caporaux, caporaux-chefs avec quelques années de service.

Je pense que la plus grande valeur est l'exemple, si toi tu es en mesure de faire ce que tu demandes à tes hommes, une fois que tu leur a montré comment le faire, ils te suivront. Sois un chef mais reste humain. :vertsuper:

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour.

Je suis sorti de St Maixent à l'age de 18 ans (en 1977) et j'ai rejoint, après mon école d'application, mon 1er régiment dans les TDM.

 

Comme Fred, je ne peux répondre à tes 1eres questions. Mais pour ce qui est de l'âge, ce ne peut pas être un problème.

C'est la compétence, l'humain, l'exemple qui priment.

 

Je rejoins Fred sur le fait qu'il faut apprendre et savoir se reposer sur l'expérience de caporaux chefs anciens. Il faut aussi toujours montrer l'exemple. Dire à son groupe "Ce que je fais, vous pouvez le faire". Ne pas crier, ni hurler (Ca, ce n'est pas commander!). Je rajouterais aussi de toujours tenir ce que l'on promet. Que l'on promette une sanction ou une récompense, ne pas faiblir et faire ce que l'on a promis. Avec fermeté et sans cris. Mais sans faiblesse.

J'ai trop souvent rencontré de "petit chefs" qui croyaient qu'en hurlant, ils se feraient respecter. Ils n'obtenaient que l'inverse.

S'assurer que tes hommes aient mangé chaud, qu'ils dorment au sec etc etc, alors seulement tu ira manger et dormir. Ils te seront reconnaisants, même s'ils ne te le disent pas, entre eux ils en parleront et te respecteront, car ils sauront qu'ils peuvent te faire confiance.

Exemplarité, humanité, compétence. Voilà le cocktail à mettre en oeuvre et peu importe l'âge. Sans oublier la petite pointe d'humour et de plaisanterie qui fait tout passer, tout accepter, sans faire de copinage. C'est toi le chef!

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Merci de vos réponses ! Elles m'éclairent beaucoup sur certains points, et vu que vos opinions se rejoignent, je pense que vous avez raisons, et je vais suivre vos conseils.

Etant moi même encore lycéen je vois des "petits chefs", souvent, certains profs n'arrivant pas à se faire respecter, ils menacent les élèves sans jamais aller au bout, je me suis toujours dit que je ferais tout pour ne pas devenir comme ça si jamais je devais diriger un groupe.

En tout cas pour l'instant, rien n'est fait, mais vos réponses m'ont permis de mieux m'imaginer comment sera ma vie si tout se déroule comme prévu. Tout est encore possible et je pourrai très bien être amené à changer de voie.

Je vous remercie encore de vos réponses.

:vertsuper:

Link to comment
Share on other sites



×
×
  • Create New...