Jump to content

Des gendarmes qui aiment leur métier


AJ21

Recommended Posts

Bonjour, 

 

Ayant obtenu le concours SOG, je me renseigne un peu partout où je peux (personnes qui sont allés à l'école de gendarmerie, internet, ...). Ce que je trouve de frappant c'est que souvent dans les forum ou autre ce sont des plaintes et des personnes qui veulent quitter la gendarmerie. N'y aurait-il pas des gendarmes qui aiment leur métier ??!! Certes il y a de nombreuses contraintes mais le plaisir de faire ce que l'on veut ne permet t-il pas de passer outre? 

Le plus important sont les femmes qui regrettent les comportements de leurs supérieurs masculins, ou qui regrettent d'être stigmatisées en tant que femme, .... 

Avis aux gendarmes qui aiment leur métier .... et s'il y a des gendarmes féminins qui aiment leur métier je suis encore plus intéressée

Peut-être que je devrais arrêter les forums aussi ... 

 

Merci d'avance 

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Bonsoir, il y a, comme dans toute profession, une part d'aigris dans nos rangs. Je dis bien une part, car c'est une petite proportion. Le problème, c'est que c'est la proportion la plus visible.

Les autres gendarmes font leur boulot avec sérieux et professionnalisme, et ils n'ont guère le temps de pulluler sur les fora pour dire que leur métier est nul et que leurs patrons sont des escalavagistes.

Et donc, ces aigris crient haut et fort qu'ils veulent quitter la gendarmerie. Soit. Mais ils ne le font pas. Pourquoi? Parce que finalement la gamelle n'est pas si mauvaise que ça. Alors qu'ils pourraient se faire licencier pour faute grave par certains entrepreneurs civils, ils sont bien couverts parleur statut de militaire de carrière. Logés par l'Etat, avec une solde très correcte.

Et si vraiment ça devient trop pénible de se lever pour aller travailler, il reste la solution de l'arrêt maladie de complaisance.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • Spécialiste

Bonsoir,

 

J'arrive après la guerre encore une fois...

 

Torrens a tout à fait raison. Comme dans tous les métiers, on a des bons et des mauvais côtés. Le fait est qu'on voit plus souvent les mauvais qu'on en oublie les bons.

 

Des mobiles qui font la tronche parce qu'ils vont en déplacement (c'est un peu le but de la mobile de partir, pourtant...) mais qui ne veulent pas pour autant partir en départementale. Ils font la tronche mais ils ne crachent pas sur l'Ijat qu'ils touchent à la fin de leur déplacements...

 

Une chose qui fait que l'on râle un peu de temps à autre ce sont les choses qui entourent parfois nos missions. Monter un dossier béton de plusieurs mois pour un départemental et ne pas avoir de suite pour un petit vice de procédure ou bien car la justice décide de ne pas donner suite c'est un peu rageant...

 

Devoir protéger et escorter des manifestants qui vous ont caillassés et insultés la veille, car les locaux en ont marre de leurs agissements... c'est un peu déroutant aussi ! 

 

Mais "The show must go on !' comme on dit. Il y a tellement de fois ou on est satisfaits de ce que l'on a fait que ça efface bien les quelques fois ou on "tape dans le vide".

 

La persévérance est une des qualités à avoir pour être gendarme selon moi...

 

Bon courage et bonne préparation pour l'ESOG.

Link to comment
Share on other sites

  • Staff

Pour ma part, connaissant des familles de gendarme, cela me semble assuré que les gendarmes apprécient leur métier et sont bien accompagnés de leurs épouses qui assument les conséquences du métier. Ce sont d'ailleurs des femmes qui gèrent leur propre carrière professionnelle et tout va bien

Link to comment
Share on other sites



×
×
  • Create New...