Bienvenue sur le Forum Militaire

Inscrivez-vous pour avoir accès à l'ensemble des fonctionnalités du forum. Une fois enregistré et connecté, vous serez en mesure de contribuer en publiant vos propres questions ou en répondant à un sujet existant. Vous serez en mesure de personnaliser votre profil, recevoir des points de réputation, et bien plus encore !

Numerobix

Ecole Militaire InterArmes

EMIA -Ecole Militaire Interarmes

emia.jpg

•Histoire :

L'EMIA est l'héritière des différentes écoles d'armes du XIXe siècle, qui formaient des officiers issus des corps de troupe. La plus importante de ces écoles d'armes, l’école d'infanterie de Saint-Maixent, fut fusionnée avec Saint-Cyr en 1942 dans l'école des élèves-aspirants de Cherchell-Médiouna, crée après l'occupation allemande de la zone sud. En 1944 l'École militaire de Cherchell prit le nom d’« École militaire interarmes ». Elle s'installa à Coëtquidan, les bâtiments de l'ancienne école de Saint-Cyr, à Saint-Cyr-l'École ayant été détruits dans des bombardements. La nouvelle école, qui prit en 1947 le nom d'« École spéciale militaire interarmes », formait à la fois, selon l'idée d'amalgame de son fondateur le général de Lattre de Tassigny, des officiers issus du concours externe et des officiers issus du recrutement interne. Ce système fonctionne jusqu'en 1961, date à laquelle on sépara la formation des officiers « directs », confiée à la nouvelle école de Saint-Cyr, et celle des officiers «semi-direct », confiés à l'EMIA.

•Recrutement :

=>être agé de 23 à 29 ans.

=>être titulaire du baccalauréat.

=>être militaire non-officier de 3 ans de service minimum au 1er janvier de l'année du concours.

=>être apte physiquement.

•Le concours :

Pour le présenter, il faut s'inscrire dans son unité, en rédigeant une demande sous forme de compte rendu, a votre commandant d'unité puis au chef de corp.

Il vous faudra choisir parmi 3 filière général : Économique et social, lettre ou Science de l'ingénieur.

Le concours ce divise en 2 étapes :

•Les épreuve orales

•Les épreuves écrites.

Les épreuves écrites :

Concours science" : Epreuve de culture générale / Epreuve de mathématiques / Epreuve de physique-chimie / Epreuve de langue

Concours sciences économiques et sociales : Epreuve de culture générale / Epreuve de mathématiques / Epreuve de sciences économiques et sociales / Epreuve de langue

Concours lettres : Epreuve de culture générale / Epreuve d’histoire-géographie / Epreuve de langue 1 / Epreuve de langue 2

Les épreuves orales ( comprennent les épreuves sportive)

•Sport:

Les épreuves de sport se déroulent en deux parties:

Le premier jour:

Le matin, vous commencez vos deux jours d'examen par les épreuves sportives "athlétiques", c'est à dire dans l'ordre:

1. Natation, 50 m dans un bassin de taille olympique

2. Grimper de corde, 2 fois 5 m bras plus jambes (comme pour les CCPM).

3. Sprint, 50m

4. 3000 m ( ce 'est pas un cooper, mais bien un 3000)

Le deuxième jour:

Vous terminerez l'ensemble des épreuves par le PO en début d'après midi. Le parcours est au norme TTA

Attention aux notes éliminatoires, il peut y avoir des surprises !!!! Il ne faut pas avoir une note inférieure ou égale à 5 aux épreuves athlétique, ni avoir 0 au PO (C'est à dire 5 min 30 au minimum).

Les oraux se déroulent durant l'après midi du premier jour et la matinée du second. Tout le monde passe dans un ordre différent face aux différents examinateurs.

•Le Général: (S'effectue face à un Général de Brigade, un(e) Colonel et un universitaire)

Vous commencerez par choisir un des deux sujets que vous aurez tiré au sort, vous le préparerez pendant 30 minutes puis le présenterez pendant une quinzaine de minutes. Vous avez à disposition un paper board pendant la préparation si vous désirez y écrire votre schéma ou autre.

A l'issue de votre exposé, vous aurez d'abord des questions sur ce que vous aurez dit puis sur d'autres sujets divers et variés (Géographie, Histoire, Littérature, vos hobbies .....). Il s'agit d'une conversation "d'homme du monde".

•Les colonels: (S'effectue devant plusieurs colonels)

Vous n'avez rien à préparer juste avant l'orall, mais révisez bien, dans vos régiments, les particularités de vos spécialité, l'organisation de l'armée de terre et des armées en général, le rens ...

Les colonels vont se relayer pour vos poser des questions pendant 30 minutes sur ces différents sujets. Chacun d'entre eux à son propre domaines de questions. En ce qui concerne votre spécialité, il possède un énorme classeur avec des questions et des informations sur votre boulot et ce que vous avez put voirau CT1.

•L'anglais:

Après avoir choisi au hasard un texte, vous allez préparer une étude de celui ci pendant 30 minutes. Vous le présenterez à l'issue face à votre examinateur, puis il vous posera des questions, d'abord sur le sujet, ensuite sur vous.

Ce préparer :

2 possibilités s'offrent a vous, la première est de vous inscrire au CNED, qui proposent une formation spéciale pour ce préparer au épreuve, mais qui a un cout, information a confirmer, mais c'est dans les 700euros l'année. Ou alors en candidat libre, avec vos recherches et vos moyen a vous.

Source : wiki, le forum de la promotion du CNE Flores.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Autre moyen pour rentrer à l'EMIA :

Concours Sur Titre

Conditions :

- Être Non officiers,

- Âgés de 23 à 29 ans,

- Titulaires d’un diplôme totalisant 120 crédits ECTS (Licence 2),

- Avoir accompli au moins trois ans de services militaires actifs.

- Justifier de l’obtention d’un TOEIC, d’un Certificat militaire de langue (CML) ou d’un diplôme de compétence linguistique (DCL).

Scolarité :

Scolarite.png

Deux filières sont décrites, la filière « sciences de l’homme » et la filière « scientifique ». Deux semestres à dominante militaire encadrent la formation académique qui s’achève par les enseignements spécifiques de filières.

Le cursus comporte un stage international ayant pour finalité une immersion militaire linguistique, principalement en Europe, au sein d’institutions militaires. Il est sanctionné par un jury de diplôme qui évalue l’aptitude de l’officier à discerner une problématique, à la formuler puis à la débattre.

Source : http://www.st-cyr.terre.defense.gouv.fr/index.php/Les-formations-d-eleves/L-Ecole-Militaire-Interarmes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à toutes et à tous

Concernant le concours sur titre de l'EMIA, un sous officier titulaire d'une licence ou d'un master 1 est il plus avantagé que les "simples" détenteurs d'un bac+2 ? 

La question sous-jacente est la suivante: à ce concours sur titre, est ce que l'on présente le diplôme le plus élevé que l'on possède (en ce qui me concerne mon futur bac +4)  ou présente on seulement notre bac +2 ?

Ou autrement dit, le bac +2 exigé par les textes est il un diplôme minimum ou maximum?  

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

" - Âgés de 23 à 29 ans,

- Titulaires d’un diplôme totalisant 120 crédits ECTS (Licence 2),

- Avoir accompli au moins trois ans de services militaires actifs."

Je pense que c'est le minimum requis, mais as-tu bien vu le 3° point, il faut avoir au moins 3 ans de service, donc être militaire, c'est un recrutement interne.

Vu ton cursus, je ne vois pas pourquoi tu n'essaierais pas d'accrocher un Bac+5 et de tenter soit le concours direct soit l'admission sur titre .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui j'ai vu le point 3, j'ai bien compris qu'il s'agit ici d'un recrutement interne.

Et pour tout dire, je suis en fac de droit, donc autant dire que le concours sur épreuve n'est pas fait pour moi, et l'admission sur titre de Saint Cyr à bac +5 j'en parle même pas, ils recrutent quasiment que des ingénieurs et les rares juristes qui sont pris sont de vraies pointures ce qui est loin d'être mon cas...Donc mon plan A c'est de tenter le concours des commissaires de armées mais en cas d'échec il me faut un plan B

Et le plan Ble voici:  intégrer l'ENSOA puis par concours interne intégrer l'EMIA, cependant d'autres questions restent sans réponse (et j'ai beau chercher sur les sites officiels je ne trouve rien):

-lors de la formation de sous-officier à l'ENSOA, quelle spécialité/métier faut il privilégier? Entendre par là quelle spécialité est la "mieux vue" quand on présente ensuite le concours de l'EMIA

-combien de places sont réservées à ce concours sur titre?

-quel est le ratio candidats/admis pour ce concours sur titre?

-en cas d'échec est il vrai que l'armée ne renouvellera pas notre contrat? (le lieutenant que j'ai vu au CIRFA m'a laissé entendre que c'était ce qui se passait)                                                   

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprends mieux ta démarche en passant par St Maixent.

Pour présenter le concours de l'EMIA il faut que durant tes 3 ans de service tu prouves à tes chefs qu'ils peuvent  investir sur toi, donc être bien noté.

Il n'y a pas de spé à privilégier, c'est avant tout de la culture générale et un peu de mili, cependant certaines spé laissent plus de temps "libre" pour préparer ton concours.

Je pense qu'il doit y avoir une centaine de places par an.

Normalement tu as 3 cartouches (attention à la limite d'âge)

Je ne connais pas le ratio.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour toutes ces infos qui viennent éclairer ma lanterne! 

Cependant une dernière question, quelles sont les spé qui "laissent plus de temps libre"? Est ce que ce se sont les spé plus administratives (RH, finances, secrétariat...) ou au contraire les spé plus "physiques" (infanterie, génie, nucléaire...)? 

 

Je pose la question car si je fais l'ENSOA, je veux avoir un maximum de chances de réussir l'EMIA

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Disons qu'en tant que chef de groupe au combat, vu le train des OPEX (cela dépend aussi du rgt dans lequel tu es affecté) et des OPINT (vigipirate, renforts divers) tu seras souvent en déplacement.

Un gestionnaire RH, Finances sera "moins" sollicité comparativement, même s'il participe aussi aux opérations et exercices.

PS: dans l'Adt il n'y plus d'armes nucléaires, tu dois parler des unités NBC, je suppose, chargées de la décontamination entre autre.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour toutes ces infos qui viennent éclairer ma lanterne! 

Cependant une dernière question, quelles sont les spé qui "laissent plus de temps libre"? Est ce que ce se sont les spé plus administratives (RH, finances, secrétariat...) ou au contraire les spé plus "physiques" (infanterie, génie, nucléaire...)? 

 

Je pose la question car si je fais l'ENSOA, je veux avoir un maximum de chances de réussir l'EMIA

C'est une TRÈS mauvaise mentalité, qui n'augure rien de bon. 

Fred689 a dit que certaines spécialités laissent plus de temps libre, c'est vrai. Mais ce n'est pas comme ça que vous devez choisir votre future spécialité, vous devez en choisir une pour laquelle vous serez motivé à travailler, une spécialité dans laquelle vous montrerez votre valeur de militaire et de spécialiste/technicien.

Et ce dans l'optique que vos supérieurs voient en vous un futur officier crédible et vous aident à le devenir. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non effectivement je vais pas choisir ma future spé en fonction de ce critère ^^ ce serait comme vous le dîtes une très mauvaise mentalité, je vais d'abord la choisir en fonction de mes aspirations et de mes capacités!

Et en effet je voulais parler des unités NBC, pardonnez ce manque de précision 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Personnellement je pense qu'il vaut mieux que Skyller se dirige sur une branche où il pourra préparer son concours sereinement (puisque c'est cela qui le motive) plutôt que d'arriver dans une unité où il sera un mauvais chef de groupe et où il emm.rdera tout le monde.

Bref si tu n'as pas le "profil combattant"  choisis plutôt la voie administrative.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Autre petite question concernant le point 3: "Avoir accompli au moins trois ans de services militaires actifs"    

est ce que la formation à l'ENSOA ainsi que dans l'école d'application/spécialité sont pris en compte dans le calcul de ces années de service actifs ou pas du tout? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si l'on se tient strictement à l'intitulé, le temps passé en école est pris en compte.

Dans la pratique, je parle de mon cas il y a deçà quelques années, la première année n'a pas été prise en compte mais c'était à l'époque où le service militaire existait encore.

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que confirmes tu @Auréliane que le temps passé en école est pris en compte ou que la première année de service n'est toujours pas prise en compte? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je confirme les propos de Fred ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

je suis sous-officier dans la gendarmerie, si après 3 ans de service je souhaite rejoindre l'EMIA de Saint-Cyr Coëtquidan, est-ce possible de passer le concours ? (la question est : est-ce réservé aux sous-officiers de l'armée de terre spécifiquement)

Merci par avance,

William de Jésus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Curieuse voie que tu entrevois, sous officier gendarme puis officier terrien?

A ma connaissance je n'ai jamais vu cette filiation  ni dans un sens, terre / Off gend, ni dans celle que tu vises.

Apprends bien le métier de gendarme, et tente celui d'officier gendarmerie, ta voie me semble tortueuse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Fred pour ton temps et ton message.

J'ai facilement connaissance de l'attirance de certains terriens pour la gendarmerie, particulièrement ceux qui viennent de Saint Cyr.

L'EMIA est une voie plus rapide pour devenir officier ; si je tente  officier dans la gendarmerie je peux viser demi-carrière sous-off et demi off. Si je rejoins l'EMIA je pourrais rester dans la gendarmerie mais en tant qu'officier.

Si tu as d'autres infos d'ici là je suis preneur.

Par ailleurs votre forum est super, très complet, merci.

William

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme tu le dis , la voie Terre vers Gendarmerie est la plus commune, effectivement à Sr Cyr, les premiers de promo choisissent assez souvent la gendarmerie, bien qu'il y ait eu une fermeture de cette voie quelques années en arrière, mais j'avoue que celle que tu évoques ne m'est pas du tout familière car je n'en ai jamais entendu parlé.

Es-tu sur de ton coup?

L'EMIA recrute des sous-officiers de 3 ans de service au moins, voire des militaires du rang , mais à ma connaissance que de l'armée de terre.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai quitté en 2012, en effet il y a du changement , rationalisation sûrement, d'autant que je connais bien celui qui a signé la circulaire, c'était mon dernier chef.

Mais le cas de notre ami m'interpelle quand même, de sous officier gendarme, il peut prétendre à être "versé" dans l'AdT, je sais bien que pour les sous-officiers (adt), la carte des armes est rebattue en sortie de l'EMIA, mais je ne savais pas possible la gestion"croisée" inter-armées.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a fort à parier que ce sera le genre de questions que lui posera le jury - s'il franchit la barre des épreuves écrites. Une chose qui n'a pas changé, c'est la préparation des épreuves orales avant même de savoir si on a réussit l'écrit, et dans son cas ça sera encore plus déterminant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites