Jump to content

Six régiments mettent en commun leurs FMIR


Recommended Posts

  • Administrateur

Six régiments ont mis en commun leurs formations FMIR, afin de partager les connaissances, les différentes façons de travailler mais aussi les traditions.

 

 

 

1731649395.jpg

En dépit de l'humeur maussade qui règne dans l'Institution militaire et des perspectives budgétaires pour le moins sombres, la réserve continue d'attirer des candidats. Certains jeunes testent l'ambiance via les préparations militaires, d'autres via les FMIR (12 jours de formation dont 5 consécutifs), les formations militaire initiale du réserviste qu'offrent les régiments.

 

Pendant les vacances de la Toussaint (20 octobre au 1 novembre 2014), 33 jeunes Français (dont 10 femmes) ont participé à une FMIR co-organisée par six régiments: Régiment de marche du Tchad de Meyenheim, 152e RI de Colmar, 3e RAMA de Canjuers, 1er RTir d’Epinal, 516e RT de Toul et 54e RT de Lunéville. D'autres unités (la 9e BIMa) par exemple, mutualise aussi les FMIR.

 

Le régiment de Marche du Tchad (Meyenheim) a accueilli ce stage d'octobre.

 

"La mutualisation des formations entre différents régiments permet de faire partager l’expérience et les acquis des uns et des autres au profit de tous, d’avoir un même niveau de compétence par les instructions dispensées, de faire connaitre les savoir-faire et les traditions de régiments différents à des personnels qui n’ont pas forcément une vision des missions et des moyens utilisés par d’autres unités que celle où il est affecté. La mutualisation permet aussi un meilleur échange entre les réservistes, d’horizons différents, afin d’aborder les problèmes rencontrés en unité, tels que le recrutement, la fidélisation, le rythme et la nature des convocations", selon l’adjudant-chef de réserve T. du RMT.

 

"A l’issue de ces 13 jours, une cérémonie militaire de présentation au fanion de la 9e compagnie du RMT (unité de Réserve d’intervention) et de remise de béret a eu lieu. 25 militaires ont réussi leur formation", conclut le sergent de réserve Eric Bosshardt, chargé de Mission Recrutement Réserve au sein du 152e RI.

 

Pour tout renseignement sur la FMIR au sein du 152e RI, le contacter: eric.bosshardt@intradef.gouv.fr ou 03 89 21 88 75.

( Ligne de Défense )

 

Ça peut être une bonne chose, en permettant de faire cette formation avec des moyens mis en commun et la possibilité de faire des exercices avec un nombre conséquent de personnel, plutôt que de rester chacun dans son coin.

Link to comment
Share on other sites

ben nous, on est mal... avec à minima un peloton par an, on ne peut même pas mutualiser....

 

Dragon 86 travaille trop bien et nous apporte beaucoup de nouveau jouets!!

 

par contre en route pour les formations de Caporal.

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Floflochocho

    Posted

    Bonjour,  Je suis actuellement actif au seins de la marine nationale et en parallèle j'ai le projet de m'engager en tant que Pompier volontaire dans le civile.  Puis je demander à me dégager du temps ?  Par exemple 1 jours par semaine quand je suis à quai ? Sans que sois décompter de mes jours de perme ? Faire passer ça sous une formation.    Me

    Vagabond

    Posted

    Merci pour ta réponse, est ce qu il faudra participer a toutes les séances des PMM? Faudra t il refaire la semaine à Brest? Encore merci

    Fred689

    Posted

    En clair on te demande d'être acteur pour les futurs candidats, Tu vas aider les instructeurs au bon déroulement des séances.

    Vagabond

    Posted

    Bonjour,   Suite à ma PMM de 2021/2022, mon instructeur nous a proposé d’être " assistant pmm" mais je n'ai pas très bien compris en quoi cela consistait. Quelqu'un pourrait m’éclairer sur cette fonction? Merci pour votre réponse?

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, C'est plus une histoire de feeling, suivant dans quelle armée tu pense que tu te sentiras le mieux, la distance et la disponibilité est aussi point important.   Une grande majorité des réservistes de l'armée de terre intègrent la compagnie de combat (de réserve) du régiment. C'est aussi un peu ce qui se passe dans l'armée de l'air et la marine, bien sur il y a des réservistes employés dans des postes de soutien telle que chauffeurs de poids lourds ou de bus (faut il avoir les permis), cuisinier (en étant du métier)... il faut être clair, nul n'est pris pour être détecteur radar (sauf ancien d'active ayant quitté depuis peu) ou alors il faut posséder des compétences particulières et recherchées. Les fmir ne sont pas des stages commando, il y a de tous niveaux dans les réservistes et l'armée cherche juste des gens en bon état physique, des gens qui s'entretiennent.
×
×
  • Create New...