Jump to content

Mon expérience en CPGE


bigtinou92

Recommended Posts

Comme je l'ai indiqué dans ma présentation initiale, j'ai été admis à l'issue de ma classe de terminale ES en CPGE St Cyr voie éco au Prytanée National Militaire. Je dois dire qu'a l'origine, je voulais simplement m'engager comme soldat après mon bac mais ce sont mes parents qui m'ont poussé à poursuivre mes études pour rentrer par "la grande porte".Aujourd'hui je regrette de les avoir écoutés car j'aurais pu m'engager dès 18 ans . Malgré tout, lorsque j'ai appris que j'étais admis en CPGE, j'étais très content car à mon sens, être admis au PNM pour préparer St Cyr était la meilleure des options (encadrement militaire, entrainement sportif, cours accés sur le concours, etc..)et j'étais donc impatient d'incorporer.

Je vais vous faire un retour d'expérience de ce que j'ai vécu pour ceux qui se destinent à une telle orientation malgré le fait que je ne suis pas resté longtemps.

incorporation: tous les élèves CPGE du lycée rassemblés avec leurs familles pour quelques formalités administratives. Visite du lycée. Perception du paquetage. Affectation dans les chambres , rangement ,visité médicale assez succinte.

Ensuite nous avons fait avec toutes les sections ( la section désigne la classe) de la deuxieme compagnie (1eres année de prépa) une PM a Coetquidan non loin de l'ESM que je rêvais d'intégrer à l'époque où on a pas mal subi en raison du temps principalement (pluie pendant une semaine ) mais c'est ça que j'ai touvé plaisant. au retour on eu une perm de 3 jours puis est venue la rentrée des classes.

Je vais poursuivre en allant à l'essentiel en parlant de ce qui est susceptible d'intéresser les futurs prétendants a une cpge militaire.

Le rythme de travail comme vous vous en doutez est assez élevé( vous me direz normal en classe prépa). Je pense que le plus difficile pour une personne venant de ES , ce sont les maths en prépa éco. les informations sont importantes et il faut les apprendre surtout les comprendre et refaire sans cesse les exercices. Pour ma part, j'avais 19,8 de moyenne en maths en terminale pour me retrouver avec un 1,5 a la premiere interro (véridique) . Les langues ne sont pas évidentes non plus (7/20 en allemand au premier DS contre 16 de moyenne en terminale et 19 au bac dans cette matiere). Tout ça pour vous dire que les exigeances sont réelles en prépa et que ce n'est pas un parcours de santé.

Le rythme scolaire n'est pas en lui mêmei nsupportable, mais c'est surtout que les préparationnaires se destinant à une carrière militaire comme officier devront faire face à de petits désagréments dont il n'on pas entendu parler lors de leur inscription (n'en déplaise à certains c'est comme cela que je l'ai ressenti).

Comme vous devez le savoir, en plus du ryhtme de travail éprouvant (ds tous es samedis plus colles les soirs de semaine), nous devions nous entretenir physiquement tant en endurance que musculairement (footing, corde, tractions), cela ne me dérangeait pas le moins du monde dans la mesure ou je pratique ces activités régulièrement et c'est encore le cas aujourd'hui. Cela faisait deja donc un planning chargé. Cependant, au nom de la cohésion , les 2emes année nous faisaient faire des activités de tradition qui prenaient beaucoup de temps sur les horaires réservés au travail personnel et qui à moi me laissaient peu de temps pour réviser, etc.. la pression etait telle que je ne pouvais pas refuser de les faire. Et plus les jours passaient, plus la fatigue se faisait ressentir et plus la masse de travail me paraissait insurmontable en partie à cause de cela que je trouvais le rythme global intenable en prépa ou nous étions sensés travailler comme le disait d'ailleurs le colonel dirigeant le lycée. J'ai donc décider d'arrêter car j'avais la certitude de ne pas parvenir a concilier ces "traditions et la préparation au concours (je suis quelqun d'anxieux et stressé) . D'autres y sont parvenus car ils ont intégré cyr mais ce n'est pas mon cas, donc si vous vous organisez bien c'est tout à fait possible. Je ne m'étendrai pas davantage sur ce sujet car j'ai pas envie de facher certaines personnes qui pourraient faire un tour sur ce forum.

Je tiens à préciser que j'étais l seul de ma classe à avoir eu mention très bien au bac. J'ai été le deuxième à partir et d'autres m'ont suivi même sile provisuer a tenté de me retenir. Je sais que pas mal de personnes ne sont pas passées en deuxieme année, notamment en raison des" traditions".

J'espere que j'ai pu vous éclairer sur vos inquiétudes suite à ma présentation et que vous réussirez!

Link to comment
Share on other sites

"Ensuite nous avons fait [...] une PM a Coetquidan"

Une PMS ? Elle est étalée en plusieurs fois sur l'année je crois ?

Merci de nous avoir fait partagé ton expérience. Je dois avouer que je suis moi-même intéressé de rejoindre le PNM en prépa ECE et grâce à toi, j'en sais désormais un peu plus sur l'endroit, les traditions etc...

Link to comment
Share on other sites

pour Wakey: non nous avons fait une PMD (enfin pour moi c'etait pas une découverte car ce n'était pas ma première ) et elle a duré une semaine avant la rentrée des classes du 20 au 28 aout 2010 si je me souviens bien. donc faite en une seule fois après je sais pas si ca a évolué depuis . De rien avec plaisir , je prefere que les candidats partent en connaissance de cause et qu'ils sachent à quoi s'attendre plutôt qu'ils se retrouvent assez décus comme cela a été mon cas .

Pour Andrea : de rien également. Les traditions sont en effet importantes et au final je crois qu'on passait plus de temps à faire des activités "tradis" plutot qu'à bosser les cours .. moi je dois avouer que les tradis ont été determinantes dans ma decision de m'en aller même si ce n'était pas la seule cause( premiers resultats trop mediocres) mais certains ont beaucoup apprécié . Pour ceux qui sont partis en cours d'année, c'est parce qu'en majorité ils ne supportaient plus l'ambiance tradi et donc leur isolement du à leur "rebellion". tout comme moi ils étaient la pour travailler pas pour "s'amuser". Après bien sur il y en a à la fin de l'année qui ne sont passés en 2nde année car ils ont plus révisés leurs traditions plutôt que leurs cours et au conseil de classe ça a du mal à passer . a noter qu'au prytanée les admissions a st cyr sont en chutes depuis plusieurs années deja et le proviseur ainsi que le nouveau colonel arrivé en 2010 tiraient la sonnette d'alarme.

Si vous voulez d'autres precisions n'hésitez pas.

Link to comment
Share on other sites

ben deja aller faire des trucs interdits la nuit dans le jardin du lycée, ne pas parler aux filles , ne pas regarder les deuxiemes années, leur réciter des poemes, bizarres avec interro surprise tous les soirs au fond du parc pendant une heure , tout un rituel, un code que tu devras respecter sous peine de te faire affuster par les 2ndes années. eN gros c'est du bizuthage sauf que celui ci ne dure pas qu'une semaine mais 6 mois voire plus si les carrés( 2ndes année) ne sont pas satisfaits!!

mais je pense que le prytanée est le lycée de la défense où les traditions sont le plus ancrées donc a voir si c'est le cas dans les autres..

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonjour.

Depuis le début de votre post, il me semblait bien qu'en fait de traditions, vous vouliez nous parler d'autre chose. Cela se vérifie maintenant.

le terme "Traditions" dans l'armée recouvre bien autre chose que ce que vous décrivez à demi-mot.

Les traditions, c'est le respect des anciens, ce sont les chants particuliers à chaque arme, ce sont les couleurs des foulards d'armes, ce sont les termes employés pour désigner tel ou tel, etc etc... mais en aucun cas, il ne peut s'agir de bizutage.

Pour ma part, sans faire preuve d'angélisme, j'espérais que ces choses aient disparues, d'autant que de vilaines affaires assez récentes dans l'actualité, sont venues rappeler que ces actes sont répréhensibles devant la loi.

Votre expérience date de 2010 (si j'ai bien lu) et je ne peux que souhaiter que celà ait changé.

je rappelle quand même, qu'il n'est pas interdit de déposer plainte contre de tels actes. Même si je sais que ce n'est pas chose façile. Loin de là.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Bien sûr que c'est contraire au réglement intérieur mais ils n'en n'ont rien à faire. En ce qui concerne la loi , nous avions rencontré le substitut du procureur qui nous a fait un exposé des peines encourues par les auteurs de bizutage. Je vais être plus précis sur le terme utilisé : c'est en réalité ce qu'on appelle le Bahutage ( du bizutage amoindri si l'on veut..)

Je parlais de traditions pour tout ce qui est poeme, réciter les noms des anciens, les activités interdites clandestines en dehors du bahut , repeindre la bitte corniche ou des choses comme ça . Après le sport en effet ce sont moins des tradis mais comme je l'ai dit le sport qu'ils nous faisaient faire ne me dérangeait pas.

Pour Wakey: je suis parti au bout d'un mois mais j'en ai vu des vertes et des pas mûres malgré cette maigre expérience

En ce qui concerne les résultats d'admission je vais essayer de te les trouver nous avions d'ailleurs eu une réunion à ce sujet avec des statistiques pour nous montrer qu'il fallait bosser d'ailleurs

je ne sais pas si ça a changé depuis 2010 mais je sais que la corniche lettre a fermé cette année (d'après ce que j'avais cru comprendre)

Link to comment
Share on other sites

[...] les 2emes année nous faisaient faire des activités de tradition qui prenaient beaucoup de temps sur les horaires réservés au travail personnel et qui à moi me laissaient peu de temps pour réviser, etc [...].

Et ils arrivaient à travailler les 2ème années?

Link to comment
Share on other sites

En effet la corniche lettre rouvre en 2012, cette fermeture n'était que pour un an. (je suis scolarisé au lycée du Prytanée National Militaire et postulant pour la PCSI l'année prochaine)

Les résultats du Prytanée pour l'école Spéciale militaire de Saint cyr sont tout de même parmi les meilleurs des lycées militaires,

Les résultats sont affichés à ma compagnie j'irai les chercher demain je vous les mettrai en ligne demain soir.

Même si je ne suis qu'en Terminale S au Prytanée, j'ai eu des échos des traditions du Grand Bahut, il n'y a rien d'insurmontable mais il faut savoir s'organiser et gérer son temps de travail. De plus comme l'a dit Bigtinou à juste titre les maths sont très durs, c'est pour cela et je suis sur que Bigtinou le confirmera les anciens terminales S ont moins de difficulté en maths (par contre en éco c'est la bache au début ;) ) Il faut savoir concilier tradition et travail et apparemment certaines personnes réussissent très bien puisque l'Eco du Prytanée est tout de même réputée ! (le seul souvenir que j'ai des résultats c'est que les 6 khûbes de la classe d'Eco ont intégré en 2011 mais je ne me rappelle plus trop du reste une dizaine de khârrés ont du intégrer environ)

(serait il possible de te parler en privé Bigtinou? Je ne sais pas comment faire pour t'envoyer un message privé. Je crois qu'il faut demander l'activation de sa messagerie privé)

Link to comment
Share on other sites

moi on m'avait dit a posteriori que c'était st cyr l'école qui avait de meilleurs résulats en éco pour st cyr

pour gui du 34: oui ils arrivaient à travailler pour la plupart car ils se relayaient pour nous bahuter et pendant ce temps les autres bossaient. après il y en a qui naturellement étaient a fond tradi et ne bossaient pas et n'ont pas intégré..

tout est une question d'équilibre et d'organisation. Comme je l'ai dit c'est pas évident de concilier mais c'est faisable , moi j'ai échoué voilà..

Link to comment
Share on other sites

oui je pense que c'est dommage car je sens que j'avais tout de même mes chances pour devenir officier mais je ne regrette pas d'être parti car au final j'aurais perdu une année pour rien même si la j'ai une année de droit qui m'est pas utile j'ai quand même une année de droit :lolfete:

au niveau psychologique je n'ai pas été traumatisé, seulement agacé et j'avoue que j'ai parfois poussé des gueulantes mais je pense que certains oeuvent reellement péter un plomb à être poussés a bout en plus du travail scolaire!! ( ce que je veux dire , c'est qu'il est naturel qu'a l'armée on soit testé pour repousser nos limites mais pas par des élèves de deuxieme année et encore moins lorsqu'on et en prepa ou la masse de travail est importante !)

Cependant Andrea toi tu es une fille et même si les filles disposent d'une corniche je pense que c'est plus gérable que pour les mecs car à ce que j'ai pu voir , eux sont a fond dedans

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

(serait il possible de te parler en privé Bigtinou? Je ne sais pas comment faire pour t'envoyer un message privé. Je crois qu'il faut demander l'activation de sa messagerie privé)

Bonsoir,

Je vous invite à lire ce sujet :

Link to comment
Share on other sites

les activités ne sont pas humiliantes en soi car c'est pénalement sanctionnable , c'est leur répétition qui est énervante. Comme je l'ai dit tout a l'heure on est a la limite du bizutage c'est du bahutage( ce qui n'est pas tout a fait pareil meme si ca s'en rapproche fortement). et pour avoir vu la corniche féminine même si elles font des activités , elles rentrent davantage dans la norme et c'est surtout moins lourd: aucune fille a ma conniassance n'est partie car elle ne supportait plus les activités...

Oui j'espere réussir dans l'armée mêmesi je rentre par "la ptite porte" comme on dit j'espere évoluer, je pense que j'en ai la capacité mais est-ce que mes chefs le verront telle est la question ...

Link to comment
Share on other sites

Il n'y a comme le dit Bigtinou aucunes humiliations dans ces activités et il y a le choix en début d'année : vous pouvez choisir d'aller dans un groupe d'élève qui fait beaucoup moins de traditions voir aucune. Mais pour ma part il me semble que ces traditions sont un plus, qu'il faut en profiter mais qu'il faut faire la part des choses et bien organiser son temps.

Chez les filles il y a beaucoup moins de traditions ne t'inquiète pas andrea.

Merci alexDams !

Link to comment
Share on other sites

en effet on a théoriquement le choix de ne pas adhérer à ces groupes (qu'on appelle quartier) mais il faut bien savoir que dans la réalité , la pression est telle qu'y adhérer, est quasiment obligé sous peine d'être isolé, que personne ne nous adresse la parole, et que l'on recoive aucune aide pour se faire aider dans les cours, les devoirs par les camarades de classe , et les 2ndes années. Moi par exemple au début j'avais fait le chois d'être HQ (hors quartier) mais un deuxieme année est venu me voir pour me dire que cela aurait des conséquences néfastes sur mes relations avec les autres voila

Link to comment
Share on other sites

Il est vrai qu'il est mieux de participer aux activités mais il n'y a aucune obligation, de plus en éco vous avez le choix et vous pouvez également rejoindre les ailes brutionnes qui sont bien considérées et vous laissent beaucoup de temps libre (des activités de traditions beaucoup moins lourdes). Ceci est une des nouveautés de 2011. De plus pour avoir discuté avec des prépas les personnes qui ne font pas les traditions ne sont pas exclus. C'est peut être une nouveauté de cette année ou de l'année dernière mais il me semble qu'ils n'existent plus cette marginalité. Après c'est à vous de choisir il y a toujours le choix. Les traditions vous plongent dans une ambiance militaire qui peut sembler lourde au début pour une personne venant du civil.

J'ai personnellement discuté avec un professeur qui m'a confirmé qu'il faut savoir bien organiser son temps. (ne pas garder un DM du jour au lendemain) Mais que les traditions laissent les meilleurs souvenirs de la prépa. Demandez à n'importe quel ancien du Bahut ayant participé jusqu'au bout aux traditions, il vous dira que ce seront les meilleurs souvenirs. (Quand on voit le nombre d'ancien qui revient à Trime et parlent avec nostalgie du Bahut... )

Link to comment
Share on other sites

Je pense que les traditions sont en effets enrichissantes malgré certaines règles qui sont à mon sens débiles( ne pas parler aux filles ou aux HQ par exemple), mais moi je n'ai pas pu le concilier avec le travail scolaire et comme je l'ai dit plus haut beaucoup de personnes peuvent parfaitement y parvenir et je confirme que beaucoup de personnes qui sont allées au bout ont eu de bons souvenirs de ces tradis , je donne seulement mon ressenti personnel voilà.

PS: l'ambiance militaire ne me semblait pas lourde car je me destinais à une carrière militaire (aujourd'hui je me destine plus à un parcours professionnel militaire car comme chacun sait un EVAT , ne fait pas carrière)

Link to comment
Share on other sites

S'il y a des bons cotés dans les traditions il y en a effet des mauvais cotés. Et comme tu l'as dit et je le répète encore ce n'est en aucun cas du bizutage. Le nom est différent pour un contenu différent. Le bizutage c'est ce qui se passe dans certaines école civiles : Alcool, humiliation etc... Ce qui se déroule au Prytanée, c'est tout autre chose, le travail est tout de même fortement encouragé voir obligatoire dans les traditions : on m'a parlé d'heures d'étude obligatoire surveillées par les deuxièmes années pour obliger certains premières années à travailler. Le sport y tient une place prépondérante.

Link to comment
Share on other sites

Je dois avouer que le sport en Corniche m'a beaucoup apporté niveau cohésion, entrainement, rusticité et dépassement de soi (sur le plan physique).

En ce qui concerne les études surveillées , nous étions réunis tous les soirs par les 2ndes années pendant 2 heures environ dans une salle de classe sauf qu'on était obligés d'y aller et que j'aurais aimé pouvoir travailler dans ma chambre plutot que dans une salle de classe le soir car je suis plus efficace quand je travaille seul pour me concentrer (notamment en maths) et aussi car nous étions souvent interrompus. Une fois je n'y suis pas allé et ça a été très mal vu par les secondes années d'après ce que mes camarades m'ont rapporté.

Link to comment
Share on other sites




  • Posts

    HernanF

    Posted

    Le trois-mâts ARA Libertad, navire-école de la Marine argentine, dans la rade du Toulon , troisième escale européenne dans son 50e Voyage de formation.   Ici hier au large de Bormes-Les-Mimosas, dans le Var, lieu de naissance du marin argentine Hippolyte Bouchard.  

    frmepervine

    Posted

    Hello !  J'ai une petite question à poser à une féminine qui aurait passé les examens au cso dernièrement  Merci ! 

    Mysteriosa

    Posted

    Bonsoir à toutes et à tous, Tour d'abord j'espère poster sur le bon forum, je m'en excuse par avance si ce n'est pas le cas. Je voulais savoir s'il était possible de retrouver un légionnaire en ayant que peu de renseignements.  Je n'ai pour informations utiles qu'une date, un lieu (dans lequel il travaillait ), son âge, ainsi que sa nationalité. Je connais aussi la ville où il a passé une bonne partie de sa vie. Ne me jugez pas j'ai complétement oublié son prénom. J'avoue que ce qui m'a interpellé lors de la rencontre c'est qu'il me disait être légionnaire mais travaillait (ou n'était-il qu'en mission?) dans un musée privé, enfin plutôt à l'entrée de celui-ci. Avait-il terminé ses classes ? Était-il un jeune légionnaire à la retraite ? Je n'en sais rien. Toujours est-il que j'aimerai le retrouver, mais je ne sais pas de quelle manière. Si quelqu'un a une idée je suis preneuse ! Merci                

    Yoan

    Posted

    C'est exactement ça, j'ai cherché à joindre la BA de Creil aujourd'hui demandant le service de recrutement de la réserve : sans succès. Sûrement réessayer plus tard... Mais oui je craint bien que les CIRFA, dans ce cas précis, ne soient pas de la plus grande efficacité. Aussi, je pense que plus vite c'est fait, mieux c'est ! Merci de porter attention à ma question en tout cas, c'est sympa ! 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Je n'oser pas le dire, sinon le mieux est d'avoir un contact sur la base ou tenter de joindre un officier s'occupant de la réserve.
×
×
  • Create New...