Jump to content

Syndrome fémoro-patellaire, que faire lorsqu'élève à l'ENSOA ???


Cécile79

Recommended Posts

Bonsoir à tous :)
Après m'être brièvement présentée avant hier dans la rubrique consacrée, petit rappel du souci qui m'amène dans un premier temps sur ce forum.
Ma fille (18 ans) est actuellement élève à l'ENSOA depuis le 6 Octobre 2014. Peu de temps après son intégration (promotion par recrutement direct, signature d'un contrat de 8 ans dans l'Armée de Terre, spécialité maintenance option cellules et moteurs des aéronefs), prise de douleurs aux genoux, le médecin à l'infirmerie lui a diagnostiqué le 30 Octobre dernier un Syndrome fémoro-patellaire. Elle en est ressortie avec une ordonnance "Faire pratiquer par un mkde une rééducation des 2 genoux pour syndrome fémoro-patellaire bilatéral de type Mézières. Renforcement quadricipital ++ étirements des chaines postérieures IJ ++" et une dispense de sport pendant 6 jours, prolongée de 4 jours.

En école toute la semaine, ses sorties le vendredi, excepté lorsque retenue le week-end en camp d'Avon comme c'est le cas actuellement et le prochain à venir, ne lui ont toujours pas permis de mettre en place une première séance de kinésie, faute d'avoir été relâchée suffisamment tôt à ce jour. Nous habitons Niort où forcément grrr !!! aucun kiné pratique le samedi, pas plus que sur Saint-Maixent. Sans kiné et repos, dans l'attente d'une séance, d'examens éventuels plus complets, les possibles causes et traitements, ses douleurs s'accentuant un peu plus chaque jour, samedi dernier un médecin sur Niort a accepté de la prendre en urgence, notre médecin référant ne travaillant pas davantage le samedi ! :angry: Il lui a prescrit des antalgiques, un anti-inflammatoire local (Niflugel) et des genouillères standard qu'elle porte en permanence excepté sous la douche et pour dormir. Problème la médication n'a d'effet que sur le moment, ça la soulage grosso modo une demi-heure et ça redevient douloureux, quant aux genouillères elles lui apportent un peu de confort, mais sans plus, des genouillères rotuliennes auraient été certainement plus adaptées. La douleur est telle certains jours, suivant les activités, qu'il lui arrive de voir des petites étoiles, à deux doigts du malaise ! :(
L'Armée elle en rêvait depuis ses 8 ans !!! Totalement désemparée, le moral dans les chaussettes, elle ne parvient même plus à savoir pourquoi elle y est, ce qui la motivait, se sentant comme une m**** (pardonnez-moi l'expression) avec ce retard qu'elle a comparé  aux camarades de sa section du fait de ses dispenses de sport, et cette incapacité a fournir l'effort demandé. Comme si ça ne suffisait pas, elle s'est chopée une gastro toute la semaine. Aujourd'hui ce qu'elle redoute le plus c'est d'être mise en incapacité définitive, perspective qui la stresse, hors quand la tête va mal, c'est tout le corps qui se plaint.
Je précise que tout est allé très vite dans l'évolution de son dossier jusqu'à la signature de son contrat. Le 22 Septembre au CIRFA on lui annonçait qu'elle intègrerait l'ENSOA en Mars 2015, le 1er Octobre on la rappelait pour lui apprendre qu'elle rentrait le 6 Octobre, moins d'une semaine pour s'y préparer ! Aux dires de son instructeur, c'est la première fois qu'il voyait une intégration se faire aussi vite, maintenant elle avait un dossier en béton, sauf qu'elle était loin de s'attendre à déchanter aussi vite.... :(

A présent mes questions...

Est-il exact qu'un élève de l'ENSOA a droit qu'à 3 visites à l'infirmerie sur les 8 mois de sa formation ???
Pour avoir contacté les deux cabinets de kinés sur Saint-Maixent, et m'être entendue dire qu'ils recevaient régulièrement en semaine des militaires, que doit faire ma fille, à qui doit elle s'adresser pour obtenir une autorisation de sortie afin d'accéder enfin à ses soins ?
Et enfin, lorsque l'on souffre d'un handicap comme le sien, est-il possible de rompre son contrat, le temps de mettre en place les soins nécessaires à sa guérison, sachant que cette pathologie évolue généralement favorablement chez les patients jeunes si la prise en charge est adéquate ? Si oui, à qui doit-elle s'adresser pour formuler cette demande ?

Merci de votre attention, précieuse aide, désolée pour ce long roman, en espérant que vous ne vous soyez pas endormi entre-temps :D

Bonne soirée...

:coucou:

 

P.S. J'espère ne pas m'être trompée de rubrique !

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Bonjour,

Si j'ai bien compris, votre fille a été vu par le médecin-chef de l'école qui lui a prescrit des séances de kiné, séances qu'elle ne peut faire car en pleine formation, ses douleurs se sont accentuées (jusqu'au malaise) malgré la dispense de sport et elle l'a pas signalé à quiconque à l'école ?

Je pense qu'il faut arrêter les frais, affronter le problème sans se cacher, sinon ça ne va pas s'arranger bien au contraire.

Si vous savez exactement quand le(s) kiné(s) de St Maixent peuvent faire les séances, dites à votre fille de voir son chef immédiat (cds ou cdu), qu'elle lui dise la vérité sur les douleurs au genou et lui demande une autorisation pour aller faire ces séances.

De toutes les options face à cette situation plutôt fragile, je crois que c'est la moins pire. Venez me voir en pv si vous voulez en discuter.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Auréliane,

Merci de votre attention. Ma fille a rendez-vous demain à l'infirmerie, ce lundi étant réservé aux cas urgents, le médecin devrait alors prendre la décision de la mettre en incapacité temporaire, ou définitive :( Ce matin elle a contacté l'adjudant qui s'est occupé de son dossier au CIRFA, ainsi qu'un parent, officier juriste dans l'Armée pour leur faire part de son problème. Tous deux semblent confiants pour l'incapacité temporaire, plus qu'à espérer que se soit bien la décision du médecin !

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, Félicitations !

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, source.. http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2022/09/29/les-forces-speciales-c-est-aussi-au-musee-de-l-armee-a-partir-23349.html

    CorentVal

    Posted

    Merci beaucoup pour cette réponse !

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Accident mortel sur la RN4 à Ligny-en-Barrois : un gendarme tué en service et un autre gravement blessé. Un accident de la circulation s’est produit ce jeudi matin, un peu avant 7 h 30, dans la montée de Ligny-en-Barrois, en Meuse. Il implique une voiture de gendarmerie et un poids lourd. Les circonstances de la collision sont encore indéterminées, a indiqué le procureur de la République de Bar-le-Duc, Sofian Saboulard. Le passager avant droit de la voiture, un militaire de la brigade des flux de Ligny-en-Barrois, est décédé. Les pompiers ont procédé à des opérations de désincarcération pour extraire le passager arrière droit, gravement blessé. Quatre militaires se trouvaient à bord du véhicule. Le conducteur et le passager arrière gauche sont indemnes. Les gendarmes se rendaient en formation à Etain. Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire par le procureur de la République, qui se trouvait sur place. (source : est républicain)     L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances à sa conjointe, sa famille et aux proches. Nous souhaitons un prompt rétablissement aux blessés.  

    Commando Anonyme

    Posted

    Bonjour j’aurais voulu rentrer à l’école des mousses et j’aurais 16ans le 2juin puis-je prendre rendez-vous dans un Cirfa de Marine pour faire mon dossier de candidature et mon entretien de motivation à 15 ans ? Puis le 2juin j’aurais 16ans   
×
×
  • Create New...