Jump to content
×
×
  • Create New...

Questions gendarmes PSIG,GIGN,BRI


Recommended Posts

Bonsoir, donc voilà je compte me lancer dans la PSIG ou le GIGN, j'hésite encore.. La BRI me tente aussi, mais d'après ce que j'ai pu comprendre, les places dans la BRI ne sont pas nombreuses, mais la PSIG reste quand même le domaine qui m'intéresse le plus donc mes questions porteront plus principalement sûr ce domaine que les autres. Je comptais donc sur votre aide pour répondre à mes quelques questions :)

 

- Cette année je passe mon concours GAV et l'année d'après j'envisage normalement le concours Sous-off. 

 

Donc voilà mes questions :)

 

- Est-ce que l'on peut partir directement en PSIG ou autres en temps que GAV ou faut-il être Sous-off ?

 

- Est-ce qu'un gendarme de la PSIG,GIGN... ont un logement dans une caserne comme les gendarmes "normal" d'ailleurs je ne sais pas comment ça s'appelle, si vous pouviez me le dire ça serait sympa ? :p

 

- Les gendarmes de la PSIG,GIGN et BRI sont-ils considérés comme les gendarmes mobiles qui sont tout le temps en mouvement ?

 

- Par où doit on passez pour arriver dans la PSIG... faut-il faires des choses en plus après être sorti de l'école ou dès notre sortie d'école l'établissement se charge de nous envoyer dans le bon domaine ?

 

Bon voilà mes questions finies, j'espère que vous aurais à peu près compris et j'espère que vous pourrais m'aider au plus possible :)

 

Merci à tout ce qui commenteront, bonne soirée tout le monde ! :)

Link to post
Share on other sites

Pour le PSIG tu peux y aller en tant que GAV, des bonnes notes en sport seront demandées, entraînement tractions, pompes et footing (3km en moins de 12min) c'est ce qu'on m'a conseillé ;)

Pour le logement du PSIG c'est comme tous les gendarmes, en chambre à plusieurs ou peur studio pour les GAV et un appartement pour les Sous-officiers.

Après pour le GIGN je ne sais pas, je pense qu'il faut être sous-officier à mon avis.

Je me trompe peut être, si un gendarme peut confirmer ou corriger.

Link to post
Share on other sites

D'accord, merci quand même d'avoir répondu même si tu n'es pas sûr (Prix ==> tu voulais dire PSIG ?)

 

Pour le sport je fais de la boxe deux fois par semaine et c'est énormément physique et on fait pas mal de pompes, pour les tractions comme c'est l'hiver ce n'est pas possible pour moi d'en faire dehors je vais donc m'inscrire cette semaine en salle de muscul à mon lycée deux fois par semaine et je vais en profiter pour faire du développé couché ect.. et la course un moment je faisais 5km en 25 minutes sans trop d'entraînement donc ça devrait le faire :)

 

En attendant, j'attends l'avis des autres, merci à toi :)

Link to post
Share on other sites
  • Moderator

Bonsoir, donc voilà je compte me lancer dans la PSIG ou le GIGN, j'hésite encore.. La BRI me tente aussi, mais d'après ce que j'ai pu comprendre, les places dans la BRI ne sont pas nombreuses, mais la PSIG reste quand même le domaine qui m'intéresse le plus donc mes questions porteront plus principalement sûr ce domaine que les autres. Je comptais donc sur votre aide pour répondre à mes quelques questions :)

 

Bonsoir, c'est tout à fait différent. Le PSIG (car on dit LE) est une unité d'intervention à échelon de la compagnie, c'est-à-dire de l'arrondissement. Il est composé à moitié de GAV et à moitié de sous-officiers, parfois avec un officier à sa tête.

Il est situé au plus bas niveau de l'intervention.

 

Le GIGN, au niveau national, est au plus haut niveau. Il ne compte que des officiers et des sous-officiers, et quelques GAV qui n'occupent pas de poste opérationnel.

 

La BRI est une unité de sécurité routière, chargée de réprimer les infractions graves sur l'autoroute. Tu confonds avec la BRI de la préfecture de police de Paris.

- Cette année je passe mon concours GAV et l'année d'après j'envisage normalement le concours Sous-off. 

 

Donc voilà mes questions :)

 

- Est-ce que l'on peut partir directement en PSIG ou autres en temps que GAV ou faut-il être Sous-off ?

 

- Est-ce qu'un gendarme de la PSIG,GIGN... ont un logement dans une caserne comme les gendarmes "normal" d'ailleurs je ne sais pas comment ça s'appelle, si vous pouviez me le dire ça serait sympa ? :p

Tous les gendarmes ont un logement concédé par nécessité absolue de service. C'est-à-dire que tu es tenu à une certaine disponibilité, en échange on te procure un logement.

 

- Les gendarmes de la PSIG,GIGN et BRI sont-ils considérés comme les gendarmes mobiles qui sont tout le temps en mouvement ?

Je ne comprends pas ta question. Ce sont trois unités très différentes les unes des autres.

 

- Par où doit on passez pour arriver dans la PSIG... faut-il faires des choses en plus après être sorti de l'école ou dès notre sortie d'école l'établissement se charge de nous envoyer dans le bon domaine ?

Bon nombre de GAV sont affectés en PSIG en sortie d'école, mais peu de sous-officiers. La plupart des sous-officiers servant en PSIG sont gendarmes depuis quelques années.

Bon voilà mes questions finies, j'espère que vous aurais à peu près compris et j'espère que vous pourrais m'aider au plus possible :)

 

Merci à tout ce qui commenteront, bonne soirée tout le monde ! :)

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Bonsoir, un grand merci Torrens, tu m'aides déjà beaucoup. J'apprécie vraiment la rapidité, la capacité et la précision à laquelle vous aidez les gens sûrs ce forum !

 

Pour la question que tu n'as pas comprise, je faisais allusion au logement. Un gendarme peut rester 5 - 10 ans même plus dans une caserne, alors qu'un gendarme mobile change régulièrement (dîtes-le moi si je me trompe je ne suis pas sur du tout de ce que j'avance) 

 

Je parlais bien de la BRI routière, j'ai conscience que ce sont deux domaines totalement différents et justement j'ai bien peur de me lasser assez vite dans la BRI..

 

En tout cas merci à vous deux et surtout à Torrens qui m'a beaucoup aidé, thx !

Link to post
Share on other sites

Bonsoir Hunter,

Un gendarme départementale est affecté à une brigade et à une circonscription dans laquelle il exerce toutes sortes de missions. Il peut effectivement y rester un bon moment ( j'en connais qui sont restés 12 ans au même endroit) avec son logement dans la caserne.

Un gendarme mobile est affecté à une compagnie. Il a un logement dans la caserne principale (ex : Montauban ) dans lequel il vit avec ses proches. Après il est amené à partir pour des missions différentes et variées (maintien de l'ordre dans les manifestations, renfort de la gendarmerie départementale,renfort dans les DOM TOM...) mais il y va avec son peloton et ne rejoint sa famille qu'à la fin de sa mission qui peut aller jusqu'à 3 mois il me semble.

J'espère avoir été suffisamment clair,

Link to post
Share on other sites


  • Posts

    • Malheureusement juste un bac ES
    • malheureusement personne de peut répondre a cette question....mais cela a l'air pas mal avec un profil S/off....Vous avez quoi comme diplôme civil?
    • yo , déjà théoriquement si y a pas de plainte , ba y a pas de trace écrite donc rien dans la casier . après même si y avait quelques chose , ne t’inquiète pas , c'est pas ça qui va empêcher l'habilitation !
    • C'est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès à 96 ans d'une femme remarquable : Florence McCann a été, en 1943, l'une des premières femmes volontaires pour la guerre, rejoignant l'US Navy comme officier commissionnée. Elle avait toujours été fière de son engagement, participant à la victoire alliée en 1945    Après la terrible attaque japonaise sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941, Florence Chromulak, née en 1924, désire s'engager dans l'armée américaine. Mais les femmes ne sont pas appelées à des postes d'importance. Il lui faut attendre plusieurs mois et ses 18 ans, avant de pouvoir finalement s'engager : l'US Navy va autoriser les postes d'officiers sous contrat pour les femmes, au sein de l'US Naval Reserve (Women's Reserve), mieux connue sous le nom de WAVES (Women Accepted for Volunteer Emergency Service)   Véritable branche féminine de l'US Navy Reserve pendant la Seconde Guerre mondiale, elle voit le jour le 30 juillet 1942 après sa promulgation par le Président des États-Unis Franklin Delano Roosevelt : désormais, les femmes peuvent rejoindre la réserve navale en tant qu'officiers commissionnés et enrôlées, pour la durée de la guerre + six mois.   Florence rejoint la Navy le 19 juin 1943 et est immédiatement envoyée au Hunter College, dans le Bronx, à New York. L'US Navy a installé toutes les recrues féminines dans les bâtiments de cette école réservée aux femmes : près de 100.000 volontaires seront ainsi formées.   Après plusieurs semaines de formation et d'entrainements, elle est transférée à la Navy Secretarial School, installée au Oklahoma A&M College, dans la ville de Stillwater, en Oklahoma. C'est dans cette école qu'elle apprend son futur métier et reçoit son grade, celui de Yeoman Third Class, à savoir d'une officier enrôlée pour des tâches administratives, traitant aussi bien des appels téléphoniques, des questions de protocole, des rapports de tout genre, des messages de la Navy que de l'accueil des visiteurs. Elles sont placées sous les ordres d'officiers masculins sur le terrain, devenant l'équivalent d'assistantes de direction ou de secrétaires qualifiées.    En novembre 1943, Florence est assignée au Navy Bureau of Ships, centre névralgique de l'US Navy chargé de superviser la conception, la construction, la reconversion, l'approvisionnement et la réparation des navires et des autres engins de l'US Navy. Elle s'installe alors dans la capitale, Washington D.C., d'abord dans la Anacostia Navy Base, puis au New Colonial Hotel. En complément de son travail, elle rencontre de très nombreux officiers présents à Washington : elle y rencontre d'ailleurs Bob McCann, officier sur le porte-avions USS Block Island qui sera finalement coulé quelques mois plus tard. L'homme survit et les deux officiers échangent de nombreux courriers.   Finalement, Florence est libérée avec les honneurs de ses fonctions militaires en février 1946, 6 mois après la fin de la guerre, comme convenu dans son contrat avec l'US Navy. Elle retrouve Bob aux Etats-Unis et l'épouse. Elle a vécu jusqu'en octobre 2020, où nous pleurons sa mort. Adieu Florence. Source : Central Florida's World War II Veterans
    • Bonsoir, Pour ma part, même si ce n’est pas la même spe ça a été long, dossier posé en Janvier 2020, entretien de motivation février 2020. Convocation pour les évaluations, septembre 2020, réponse octobre 2020 pour une intégration en Janvier 2021  Comme dit plus haut, arme toi de patience, ça vaut le coup 👍