Jump to content

Club de sport Gendarmerie


Bully

Recommended Posts

Bonjour a tous.

Ma question est la suivante, existe il des pseudo club de sport dans les gendarmeries?

Du genre sport de combat, sport co?

Car le sport occupe pas mal de temps dans mes journées et je me vois mal arrêter. Donc je me demandais si il y avait une sorte d'association sportive en interne.

Merci d'avance pour vos reponses

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

En tant que GAV, tu aura chaque semaine des heures de service consacrées au sport avec les gens de ton unité. Si tu tombe en Brigade Departementale, beaucoup moins, car les imperatifs de service seront plus nombreux et ne laissent que peu de temps aux activités annexes. Ce sera surtout à toi de trouver du temps pour le sport sur ton temps libre.

 

En revanche, si tu intègre un Peloton de Surveillance et d'Intervention, tu fera du sport tous les matins, principalement de la course à pied, mais aussi de la musculation, de la boxe, du foot en salle, du basket, du badmington, de la natation. C'est très varié et les PSIG se situent dans les Compagnie de Gendarmerie dans les grandes villes, donc, tu as toujours quelques équipements sportifs au sein de la caserne et pour le reste, tu a facilement accès aux infrastructures communales avec qui la Gendarmerie à souvent des conventions. 

Link to comment
Share on other sites

Très bien, donc indirectement si je veux garder mon côté sportif tu me déconseille la départemental ^^

Et en gendarmerie "spécialisé" du genre air ou maritime, montagne ? Tu sais comment ça ce passe?

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Le PSIG fait partie de la Gendarmerie Départementale aussi. Je deconseille la Brigade pour celui qui veux faire du sport MAIS, c'est en Brigade que l'on apprend le vrai métier de gendarme et qu'on met le plus de chance de son coté pour préparer le concours de Sous-Officier. Ce que je conseille de faire, d'après mon expérience personnelle, c'est de faire un ou deux ans de Brigade pour apprendre les fondamentaux du metier puis demander une mutation en PSIG pour se mettre à un niveau optimal en sport et avoir du temps pour bucher sur les cours de préparation au concours.

 

Ensuite pour ce qui est des corps spécialisés que tu cites, je peux déjà t'affirmer qu'en gendarmerie de l'air, des transports aeriens et maritime, tu aura beaucoup de temps libre pour le sport par contre tu risque de ne pas faire un travail très intéressant, principalement de la garde de barrière. Ce n'est pas dans ces domaines que tu apprendra le métier de gendarme.

 

Pour finir, il n'y a pas de GAV dans les Peloton de Gendarmerie de haute Montagne. Tu peux être GAV dans une Gendarmerie "à la montagne", une brigade normale quoi, mais pas "de montagne".

Link to comment
Share on other sites

D'accord. Du coup je suis encore plus perdu pour mes choix ^^

Merci beaucoup en tout cas.

Et donc si j'ai bien compris, d'expérience tu commencerais par une brigade pour allé a un PSIG ou tu pense que l'inverse pourrait le faire?

Le PSIG prépare moins bien au concours par rapport a quoi a comparer a la brigade?

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Parce qu'en PSIG, tu fera principalement et presque exclusivement des patrouilles, des transferts de détenus et des interventions mais jamais de procédures ou d'enquêtes. C'est à dire que tous les délinquants ou contrevenants que tu interpellera dans le cadre de ton service, tu les remettras ensuite à l'Officier de Police Judiciaire de la Brigade compétente sur le secteur où tu te trouve. Les seuls procédures que tu fera en tant que GAV de PSIG ce sont des alcoolémies et diverses procédures de police de la route. Evidemment tu sera parfaitement calé en ce qui concerne les techniques d'intervention mais pas sur le coté "paperasse", et malheureusement, le métier de gendarme aujourd'hui c'est surtout beaucoup de paperasse. 

 

Le GAV de Brigade lui voit de tout, il fait un peu de patrouille, un peu d'intervention, et surtout, il participe à toutes les enquêtes et procédures de la Brigade avec les Officiers ou Agents de Police judiciaire, il apprend donc beaucoup plus de choses. 

 

Après peu importe l'ordre mais je conseille vivement de se debrouiller pour faire un peu des deux avant de rentrer en Ecole SOG. De toutes façon, en principe, ton commandant de compagnie te proposera d'office une mutation dans une unité différente de celle ou tu est actuellement, ou au moins un détachement temporaire de quelques semaines pour te faire voir d'autres facettes du métier. Mais pas systématiquement alors ce sera peut être à toi d'en faire la demande.

Link to comment
Share on other sites

Le problème c'est que tout m'intéresse, j ai pas forcément de prédisposition dans un domaine, ça va être difficile de choisir pour moi je pense...

En tout cas merci pour toutes ces réponses ;-)

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

De toute façon ton choix sera limité quoi qu'il arrive, tu n'aura pas forcément ce que tu veux. A la sortie de l'ecole de GAV, toi et tous les membres de ta promotion serez placés devant une carte de France sur laquelle il y aura les places disponibles. A partir de là vous choisirez une de ces places indiquées tour à tour, dans l'ordre du meilleur de la promotion jusqu'au moins bon. Premier arrivé, premier servi donc. Il faudra donc te donner à fond pendant les 3 mois d’école ! 

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    ArmandT

    Posted

    Bonjour, La semaine prochaine je me rends au CSO de Lyon dans la spécialité Officier Sous-Contrat Pilote et je suis en train de réfléchir si je reporterai où non la date des sélections  en raison de mon niveau physique. En effet je réalise 14 tractions complète et 54 squats en 60 secondes, le bémol est pour le luc-leger où je n'arrive pas à dépasser le palier 8. Je me dis que sur le moment ma motivation et mon dépassement de soi sera extrême donc je pourrai surement arriver au palier 9. Que pensez-vous de mes statistiques sachant je me présente en tant que futur OSC-P. Cordialement.

    Thierry7402

    Posted

    Un officier du 91e RI de Charleville   Un autre des troupes coloniales Bonne soirée et encore merci pour votre aide       

    Thierry7402

    Posted

    Merci beaucoup pour ces premières identifications. Pour le soldat allemand ça confirme mon appréciation. Il s'agit pourtant de la photo utilisée et communément admise pour illustrer le père d'Arthur Rimbaud, Frédéric Rimbaud dont j'ai écris justement la biographie (l'Honneur du Capitaine Rimbaud). Les raisons du choix de cette photo sont toujours un mystère même si ce personnage a un visage très particulier.  Bonne soirée 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Je lis Rimbaud père sur le descriptif de la photo. Hors : Frédéric Rimbaud entre dans l'infanterie, comme simple recrue, en 1832. Il est alors âgé de 18 ans. Doté d'une bonne instruction et d'une intelligence certaine, il est presque aussitôt promu sergent-major. En 1841, il obtient le grade de lieutenant et est envoyé à Oran, en Algérie, où il participe à la conquête du pays, ainsi qu'à l'expédition du Maroc, en 1844, contre les troupes d'Abd el-Kader, soutenant les Algériens dans leur lutte contre la domination française. En 1850, Frédéric Rimbaud est rapatrié, promu capitaine en 1852, et affecté à la garnison de Mézières, dans les Ardennes. En 1854, il reçoit, pour les postes occupés en Algérie, la distinction de Chevalier de la Légion d'honneur. Jusqu'en 1856, il participe épisodiquement à la guerre de Crimée, opposant le Royaume-Uni et la France à la Russie, et pour laquelle il reçoit la médaille de Crimée. De retour de Crimée, le capitaine est affecté à Grenoble. En 1859, il participe à la campagne d'Italie, guerre d'indépendance opposant la France et le royaume de Piémont-Sardaigne à l'empire d'Autriche, pour laquelle il reçoit la médaille de la valeur militaire sarde. En 1864, Frédéric Rimbaud quitte l'armée pour se retirer près des racines paternelles, à Dijon, en Côte-d'Or. (Source : Wikipédia) Le personnage en photo porte un uniforme de style allemand, en tout cas pas français. Sergent chef (à l'époque ; un chevron = sergent, deux chevrons = sergent chef, trois chevrons = sergent major) du 91ème régiment d'infanterie dans les années 1880 (entre 1870 et 1910) Ce militaire du 71 -ème régiment d'infanterie (empreinte de la grenade sur les bouton en laiton) porte une épaulette à franges et contre épaulette en canetille (broderie d'or) qui nous indique un lieutenant ou sous-lieutenant, malheureusement les galons en bas de ses manches ne sont pas visible. Période 1870-1890. Cavalier du 15ème régiment de Hussards, reconnaissable à son dolman bleu azur.   Sur la photo on aperçoit également sur la gauche de la photo, les plumes de casoar que l'on voit en entier ci dessus. Photo de conscription IIIème République (1870-1910).   Pour les autres, je regarderai demain.  
×
×
  • Create New...