Jump to content

réserviste cyberdéfense


Recommended Posts

Bonjour,

J'ai entendu parler de la réserve citoyenne cyberdéfense, il n'y a vraiment pas beaucoup d'information et j'aimerais avoir le maximum d'informations , comment ça se passe ? quels compétences a avoir ? a qui envoyer la candidature ? que fait-on réellement ? Faut-il obligatoirement être sur Paris ? On s'engage pour combien de temps ? etc.

 

Merci d'avance.

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Bonjour 0x0,

 

La démarche est la même que pour devenir réserviste citoyen "tout court". je vous invite à consulter tous les liens sur le sujet dans la rubrique "réserve citoyenne".

 

Vous trouverez ci joint le lien vous permettant d'avoir des informations en plus: http://www.defense.gouv.fr/reserves/presentation/cyberdefense/le-reseau-de-la-reserve-citoyenne-cyberdefense

 

La DRHAT sera la plus à même pour répondre le mieux possible à vos interrogations sur le sujet.

 

En fonction de votre région d'habitation, votre interlocuteur sera différent.

 

Je reste à votre disposition si vous avez des questions complémentaires.

 

Cordialement,

Link to comment
Share on other sites

  • Spécialiste

Bonjour,

 

Sauf erreur de ma part, c'est un rattachement au ministère de la défense et pas à l'armée de terre en particulier. Comme c'est précisé sur le lien communiqué, "Le réseau de réserve citoyenne cyberdéfense est actuellement composé d’une quarantaine de réservistes citoyens rattachés à une armée (armée de terre, armée de l’air, marine nationale ou gendarmerie nationale). Ces réservistes citoyens, qui forment le noyau fondateur, ont tous en commun de travailler dans, ou être intéressés" Chaque réserviste citoyen membre de la cellule cyberdéfense réserve citoyenne est initialement rattaché à son groupement. Si vous dépendez de l'armée de terre du point de vue fonctionnel, vous serez attaché à l'armée de terre et ainsi de suite.

Si par exemple, vous faite une candidature pour devenir RC dans l'armée de l'air parce que c'est là que vous souhaitez œuvrer, alors vous dépendrez de l'AA.

 

Concernant les informations au CIRFA, malheureusement, ils ont déjà beaucoup de travail pour orienter vers l’engagement initial et la RO. Souvent, les personnels des CIRFA ne maîtrisent pas bien le domaine de la RC en général... mais je ne peux faire de généralité...

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • Administrateur

Je place ici le deuxième symposium de recherche de la réserve citoyenne cyberdéfense aura lieu à Paris le 12 novembre 2014 :

 

 

La réserve citoyenne cyberdéfense se penche sur les "menaces cybernétiques"

Le 2e symposium de recherche de la réserve citoyenne cyberdéfense aura lieu le 12 novembre, à l'Ecole militaire, de 14h à 19h30.

Tourné vers la prospective, cet événement réunit chercheurs, grandes entreprises et représentants de l’Etat afin qu’ils se livrent ensemble à un exercice de réflexion et d’anticipation sur la menace numérique. Le symposium accueillera cette année des représentants du Collège de France, des Universités de Limoges, Lille et Paris II, ainsi que de l’INRIA et de l’EPITA. Ils débattront avec des juristes, des grandes entreprises du numérique et des représentants de l’Etat-major des Armées, du Ministère de l’Intérieur, du Centre de Recherche de l’Ecole des Officiers de la Gendarmerie Nationale et de la Délégation Générale de l’Armement.

Une pré-inscription à l’adresse rcc@defense.gouv.fr est nécessaire, et une pièce d’identité officielle sera demandée afin d’accéder à l’Ecole Militaire.

3111108998.jpg

( Ligne de Défense )

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...
  • Administrateur

La réserve de la cyberdéfense recrute :

La RCC (réserve citoyenne cyberdéfense) officiellement lancée: elle recrute dès maintenant parmi les étudiants

epita.jpg

La réserve citoyenne cyberdéfense a été lancée, sous l’autorité du vice-amiral Arnaud Coustillière, lors de l’événement TIC & Géopolitique qui s'est tenu à l'Ecole militaire, ce lundi.

En 2012, le ministère de la Défense et la réserve citoyenne de cyberdéfense avaient choisi l’EPITA (Ecole Pour l'Informatique et les Techniques Avancées) pour expérimenter un modèle de réserve cyber à vocation opérationnelle pour assister l’État et les armées en cas de crise majeure.

uUZYExHg.jpgDepuis quatre ans, l’EPITA et ses étudiants se mobilisent à travers diverses actions : DEFNET, un exercice interarmées grandeur nature, des journées de réflexions et d’études, et participent ainsi à la conception d’un modèle performant pour la réserve de cyberdéfense qui devrait ouvrir aux réservistes dès l’été 2016.

Prévue par le Pacte défense cyber de 2014 pour assister l’État et les armées en cas de crise majeure, la réserve de cyberdéfense a une vocation opérationnelle.

Sa création a été annoncée le 21 janvier 2015, à l’occasion du Forum international de la cybersécurité. Cette réserve de cyberdéfense sera composée de 4 400 hommes et femmes spécialistes: militaires, personnels civils de la Défense, réservistes opérationnels et réservistes citoyens.

Pour contacter la RCC par mail : rcc@defense.gouv.fr

 

( Source : Ligne de Défense du 2 Mai 2016 )

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • Spécialiste

Ceux qui sont intéressés par cette demarche, je les encourage vivement car dans cette structure, ils seront amenés à faire des choses vraiment concretes et utiles.

Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...
  • Administrateur

Du nouveau :

Paris et Berlin déploient leurs cyber-soldats

International - Focus

Cette nouvelle force sera à terme dotée de 2 600 agents./ AFP
Cette nouvelle force sera à terme dotée de 2 600 agents./ AFP
image-zoom.png

Dans le jargon, on l'appelle le «COCYBER» pour Commandement Opérationnel de Cyberdéfense. C'est lundi que Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, l'a officialisé à Bruz près de Rennes. Cette nouvelle force sera à terme dotée de 2 600 agents et correspond à une quatrième arme à côté des trois armes traditionnelles : armée de terre, de l'air et marine. Elle est uniquement dédiée au combat dans le cyberespace. Cette force recevra également le renfort de 600 experts informatique de la direction générale de l'armement (DGA) faisant grimper sa jauge à 3 200 personnels. L'effort est considérable puisqu'il s'agit ni plus ni moins d'un doublement des effectifs comparé à 2012.

La France se dote d'une capacité de riposte

«Nos capacités cyberoffensives doivent nous permettre de nous introduire dans les systèmes ou les réseaux de nos ennemis, afin d'y causer des dommages, des interruptions de service ou des neutralisations temporaires ou définitives, justifiées par l'ouverture d'hostilité à notre encontre», a prévenu le ministre. C'est dans cet esprit que des unités de «combat informatique» vont être créées.

 

De son côté l'Allemagne vient de créer une force de réaction rapide. La création de la Mobile Incident Response Team (MIRT) sera hébergée par l'Office fédéral pour la sécurité de l'information (BSI). Composée d'un bataillon de «geeks», ces adeptes des nouvelles technologies, elle devra empêcher les attaques contre les systèmes informatiques des hôpitaux, des entreprises ou des bâtiments administratifs. Berlin craint également des attaques depuis la Russie à moins d'un an des législatives en Allemagne.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    ArmandT

    Posted

    Bonjour, La semaine prochaine je me rends au CSO de Lyon dans la spécialité Officier Sous-Contrat Pilote et je suis en train de réfléchir si je reporterai où non la date des sélections  en raison de mon niveau physique. En effet je réalise 14 tractions complète et 54 squats en 60 secondes, le bémol est pour le luc-leger où je n'arrive pas à dépasser le palier 8. Je me dis que sur le moment ma motivation et mon dépassement de soi sera extrême donc je pourrai surement arriver au palier 9. Que pensez-vous de mes statistiques sachant je me présente en tant que futur OSC-P. Cordialement.

    Thierry7402

    Posted

    Un officier du 91e RI de Charleville   Un autre des troupes coloniales Bonne soirée et encore merci pour votre aide       

    Thierry7402

    Posted

    Merci beaucoup pour ces premières identifications. Pour le soldat allemand ça confirme mon appréciation. Il s'agit pourtant de la photo utilisée et communément admise pour illustrer le père d'Arthur Rimbaud, Frédéric Rimbaud dont j'ai écris justement la biographie (l'Honneur du Capitaine Rimbaud). Les raisons du choix de cette photo sont toujours un mystère même si ce personnage a un visage très particulier.  Bonne soirée 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Je lis Rimbaud père sur le descriptif de la photo. Hors : Frédéric Rimbaud entre dans l'infanterie, comme simple recrue, en 1832. Il est alors âgé de 18 ans. Doté d'une bonne instruction et d'une intelligence certaine, il est presque aussitôt promu sergent-major. En 1841, il obtient le grade de lieutenant et est envoyé à Oran, en Algérie, où il participe à la conquête du pays, ainsi qu'à l'expédition du Maroc, en 1844, contre les troupes d'Abd el-Kader, soutenant les Algériens dans leur lutte contre la domination française. En 1850, Frédéric Rimbaud est rapatrié, promu capitaine en 1852, et affecté à la garnison de Mézières, dans les Ardennes. En 1854, il reçoit, pour les postes occupés en Algérie, la distinction de Chevalier de la Légion d'honneur. Jusqu'en 1856, il participe épisodiquement à la guerre de Crimée, opposant le Royaume-Uni et la France à la Russie, et pour laquelle il reçoit la médaille de Crimée. De retour de Crimée, le capitaine est affecté à Grenoble. En 1859, il participe à la campagne d'Italie, guerre d'indépendance opposant la France et le royaume de Piémont-Sardaigne à l'empire d'Autriche, pour laquelle il reçoit la médaille de la valeur militaire sarde. En 1864, Frédéric Rimbaud quitte l'armée pour se retirer près des racines paternelles, à Dijon, en Côte-d'Or. (Source : Wikipédia) Le personnage en photo porte un uniforme de style allemand, en tout cas pas français. Sergent chef (à l'époque ; un chevron = sergent, deux chevrons = sergent chef, trois chevrons = sergent major) du 91ème régiment d'infanterie dans les années 1880 (entre 1870 et 1910) Ce militaire du 71 -ème régiment d'infanterie (empreinte de la grenade sur les bouton en laiton) porte une épaulette à franges et contre épaulette en canetille (broderie d'or) qui nous indique un lieutenant ou sous-lieutenant, malheureusement les galons en bas de ses manches ne sont pas visible. Période 1870-1890. Cavalier du 15ème régiment de Hussards, reconnaissable à son dolman bleu azur.   Sur la photo on aperçoit également sur la gauche de la photo, les plumes de casoar que l'on voit en entier ci dessus. Photo de conscription IIIème République (1870-1910).   Pour les autres, je regarderai demain.  
×
×
  • Create New...