Jump to content

Question sur les besoins.


Recommended Posts

Bonjour ou bonsoir a tous,

 

je fais ce petit topic , à cause d'une question qui me trotte dans la tête.

 

Voila je me suis engagé dans la réserve au 1er régiment de Spahis a Valence, ma FMIR est en avril et cette question me trotte dans la tête.

 

Sur les forum ou les site qui traite de l'armée je vois toujours des gens demander comment devenir un surhomme , ou le soldat ultime, en étant le plus fort , le plus endurant bref le meilleur soldat. Mais autant que je le sache la question suivante na jamais etait posé ou en tout cas je ne les pas vu. C'est assez delicat , mais néanmoins je supose importante , vitale surement pas , mais important peut être. La question est donc , quand et comment peut on faire ses besoin en exterieur ? Uriner,  encore ok , mais la grosse comm' quand t'es en entrainement a l'exterieur pendans une semaine je me demande bien comment tu fait. Comme on dit il n'y a pas de question idiote mais seulement des idiots, mais j'avou que ce détail m'intrigue un brin. Si vous pouviez éclaircir ce point de détail je vous en serais reconnaissant. 

Link to comment
Share on other sites

Les "plus forts", les plus "endurants" sont des personnes préparées pour les missions qu'elles ont a accomplir.

 

En entrainement à l'extérieur ou au combat, la préparation aboutit à des profils pour qui les muscles et les intestins ne sont pas séparés par des matelas graisseux.

 

L'énergie absorbée via la nourriture est brulée au maximum dans la dépense physique. Les rejets ne sont pas ceux d'un après "gueuleton" dans l'oisiveté.

 

L'expulsion des rejets est rapide. Il est prudent des les enterrer pour la discrétion.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

 

mais la grosse comm' quand t'es en entrainement a l'exterieur pendans une semaine je me demande bien comment tu fait.

 

Dans la boite de ration de combat, il y a un paquet de mouchoirs en papier, ce n' est pas destiné à te moucher :vertrouge::vertsiffle:

Link to comment
Share on other sites

oui mais disons que ma question etait plus technique que ça, dison que sur le planning de la formation j'ai vu aucun trou dans l'emploi du temps , y a tout les exercice de la formation mais aucun moment de pose pour faire ce qu'on a faire. Par conséquent si vous voulez ma question etait plutôt orienter dans le sens ou est ce qu'on a accée a des toilette en exterieur ou bien on doit se débrouiller seul dans les bois ?

 

Ps: je sais que c'est une question assez délicate , mais disons que c'est une question aussi utile que délicate. Néanmoins je vous remercie de vos réponse.

Link to comment
Share on other sites

Votre question n'est pas délicate, elle est étonnante. Vous devez bien vous douter qu'elle concerne tout les êtres vivants qui vous ont précédé où que ce soit et que des solutions sont naturellement intégrées dans les environnements avec les laps de temps associés.

 

Les autres sont semblables à vous et vous êtes très probablement semblable aux autres, que ce constat vous rassure ou qu'il vous déçoive, c'est ainsi.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

 

est ce qu'on a accée a des toilette en exterieur ou bien on doit se débrouiller seul dans les bois ?

 

Sur le terrain, que se soit en exercice ou au combat... il n' y a pas de WC de prévu, chacun se débrouille comme il peut. :vertsiffle:

De même il n' y a pas de douche, de robinet pour te laver les mains, te rasé... sauf si tu as le bol de tombé prés d' un point d' eau mais sinon c' est sans.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Ah ben tiens je viens tout juste de finir ma FMIR, et donc pour repondre a ta question c'est pas le plus aisé de prendre une pause pour aller faire ta commission ^^

Mais bon nous on a fait 5 jour de terrain et comme quelqu'un la dis plus haut on te file des mouchoirs dans la ration de combat qui servent justement a ça, et en plus les cadres ramene au moins une pelle. Donc dés que ta 5min ( au moment d'aller dormir ou a l'heur de la bouffe) tu profite pour prendre la pelle, t'isoler, et faire ta commission vite fait. D'ailleur je sais pas comment s'est dans les autres régiment mais même a la caserne il n'y a que trés rarement du papier toilette donc prévois en. nous on y avait pas penser et on était obligé de taxer du papier en plus quand on aller manger ou utiliser toutes sorte de chose qu'on trouver ( pas pratique du tout ^^ ) Et oui la crise est partout et elle se ressent beaucoup a l'armée.

Et en tout cas prépare toi bien physiquement pour ta fmir parce que sa reste quand même bien physique surtout si comme moi tu tombe avec une promo qui font beaucoup de connerie et qui par conséquent te coute enormément de pompe, abdo et traction en punition ... 

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Dans le temps où les manoeuvres se faisaient sous tentes dans les las camps, vu que des "mines" posées par 100 gus d'une compagnie allaient poser des problèmes aux alentours, on creusait des feuillées, ce sont des tranchées dans la terre avec des lattes de bois pour poser ses pieds et faire à la turc :vertrouge:

si on avait le temps, il y avait de la toile de jute qui séparait les différents emplacements sinon eh bien c'était en ligne avec les voisins. Tous les jours, on mettait du grésyl pour "désinfecter" la récolte de la veille.

C'est expliquer dans le TTA 150 , vie en campagne. :vertsuper:

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...


  • Posts

    HernanF

    Posted

    Le trois-mâts ARA Libertad, navire-école de la Marine argentine, dans la rade du Toulon , troisième escale européenne dans son 50e Voyage de formation.   Ici hier au large de Bormes-Les-Mimosas, dans le Var, lieu de naissance du marin argentine Hippolyte Bouchard.  

    frmepervine

    Posted

    Hello !  J'ai une petite question à poser à une féminine qui aurait passé les examens au cso dernièrement  Merci ! 

    Mysteriosa

    Posted

    Bonsoir à toutes et à tous, Tour d'abord j'espère poster sur le bon forum, je m'en excuse par avance si ce n'est pas le cas. Je voulais savoir s'il était possible de retrouver un légionnaire en ayant que peu de renseignements.  Je n'ai pour informations utiles qu'une date, un lieu (dans lequel il travaillait ), son âge, ainsi que sa nationalité. Je connais aussi la ville où il a passé une bonne partie de sa vie. Ne me jugez pas j'ai complétement oublié son prénom. J'avoue que ce qui m'a interpellé lors de la rencontre c'est qu'il me disait être légionnaire mais travaillait (ou n'était-il qu'en mission?) dans un musée privé, enfin plutôt à l'entrée de celui-ci. Avait-il terminé ses classes ? Était-il un jeune légionnaire à la retraite ? Je n'en sais rien. Toujours est-il que j'aimerai le retrouver, mais je ne sais pas de quelle manière. Si quelqu'un a une idée je suis preneuse ! Merci                

    Yoan

    Posted

    C'est exactement ça, j'ai cherché à joindre la BA de Creil aujourd'hui demandant le service de recrutement de la réserve : sans succès. Sûrement réessayer plus tard... Mais oui je craint bien que les CIRFA, dans ce cas précis, ne soient pas de la plus grande efficacité. Aussi, je pense que plus vite c'est fait, mieux c'est ! Merci de porter attention à ma question en tout cas, c'est sympa ! 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Je n'oser pas le dire, sinon le mieux est d'avoir un contact sur la base ou tenter de joindre un officier s'occupant de la réserve.
×
×
  • Create New...