Jump to content

L'institut de recherches criminelles de la Gendarmerie (IRCGN)


Recommended Posts

  • Moderator

Si autrefois le témoignage et l'aveu suffisaient à emporter la conviction des magistrats et des jurés, depuis quelques années, la "preuve scientifique" est devenue un élément incontournable de l'enquête criminelle.

Tirant parti de cette évolution, la gendarmerie s'est dotée d'une structure qui, s'appuyant sur les techniciens d'identification criminelle chargés de prélever des indices sur le terrain, a été coiffée en 1987 par une unité dont la vocation principale consiste en l'analyse de ces prélèvements. Cette unité est l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN), implantée à ROSNY-SOUS-BOIS (Seine-Saint-Denis).

Missions :

L'Institut a reçu de la direction générale de la gendarmerie nationale quatre missions principales :

- effectuer, à la demande des unités et des magistrats, les examens scientifiques ou les expertises nécessaires à la conduite des enquêtes judiciaires ;

- apporter en cas de besoin aux directeurs d'enquêtes, le soutien nécessaire au bon déroulement des constatations, principalement par la mise à leur disposition de personnel hautement qualifié disposant de matériels adaptés et spécialisés ;

- concourir directement à la formation des techniciens en identification criminelle et à l'information des enquêteurs ;

- poursuivre dans tous les domaines de la criminalistique les recherches nécessaires au développement des matériels et des techniques d'investigation criminelle.

Recrutement :

La grande diversité des spécialités scientifiques et techniques de l'Institut nécessite un recrutement fortement individualisé parmi les postulants qui doivent non seulement justifier de compétences très ciblées, mais également d'une grande motivation pour le domaine de la " police judiciaire ".

Sont plus spécialement recherchés les candidats possédant un diplôme de haut niveau dans les domaines énumérés précédemment.

Voie militaire :

Officiers:

Des officiers de gendarmerie de carrière ou sous contrat (OSC) et des officiers du service de santé des armées, possédant les compétences nécessaires, sont affectés à l'IRCGN où ils occupent différents postes à responsabilités en adéquation avec leur grades et leurs qualifications.

Sous-officiers:

Les sous-officiers, déjà en poste en gendarmerie, peuvent à tout moment faire acte de candidature pour servir à l'Institut qui les sélectionne en fonction de leurs aptitudes, des besoins et des types d'emplois offerts.

Très exceptionnellement, certains candidats, disposant de qualifications très recherchées peuvent se voir proposer (sous réserve de remplir les conditions et de satisfaire aux sélections exigées) une affectation à l'IRCGN dès leur sortie de l'école de formation initiale des sous-officiers de gendarmerie.

Voie civile :

Le recrutement des personnels civils par la voie du concours d'entrée dans le corps des ingénieurs ou des techniciens supérieurs d'études et de fabrication (IEF et TSEF) dans la branche " travaux spéciaux de laboratoire " constitue une filière d'intégration à l'IRCGN.

Formation :

La formation des personnels de l'Institut est permanente et continue.

En raison de la diversité et de la spécificité des qualifications existantes, ces formations s'effectuent au sein de la gendarmerie (notamment celles touchant directement aux activités judiciaires, réalisées en liaison avec le centre national de formation de police judiciaire de Fontainebleau) ou en partenariat avec différents organismes civils hautement spécialisés (laboratoires, établissements de recherches scientifiques et techniques...).

La formation professionnelle militaire des personnels servant sous ce statut est en revanche exclusivement du ressort de la gendarmerie.

Déroulement de carrière :

Les officiers de carrière n'ont pas vocation à servir uniquement au sein de l'IRCGN. A l'issue d'une affectation à l'Institut, ils peuvent ainsi être mutés dans d'autres types d'unités de la gendarmerie. Toutefois, en raison des qualifications détenues, plusieurs d'entre eux reviennent à l'Institut afin d'occuper différentes fonctions d'un niveau de responsabilité supérieure.

Les officiers sous contrat (OSC), recrutés à l'IRCGN en raison de leur expertise, y servent en général jusqu'à leur départ de la gendarmerie.

Les sous-officiers, sous réserve de maintenir le niveau de qualification exigé, peuvent servir de nombreuses années à l'IRCGN, voire même y effectuer toute leur carrière dans certains cas.

Pour plus d'informations: http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/fre/Sites/Gendarmerie/Presentation/PJ/Police-scientifique-IRCGN

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...
Guest
This topic is now closed to further replies.


  • Posts

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Accident mortel sur la RN4 à Ligny-en-Barrois : un gendarme tué en service et un autre gravement blessé. Un accident de la circulation s’est produit ce jeudi matin, un peu avant 7 h 30, dans la montée de Ligny-en-Barrois, en Meuse. Il implique une voiture de gendarmerie et un poids lourd. Les circonstances de la collision sont encore indéterminées, a indiqué le procureur de la République de Bar-le-Duc, Sofian Saboulard. Le passager avant droit de la voiture, un militaire de la brigade des flux de Ligny-en-Barrois, est décédé. Les pompiers ont procédé à des opérations de désincarcération pour extraire le passager arrière droit, gravement blessé. Quatre militaires se trouvaient à bord du véhicule. Le conducteur et le passager arrière gauche sont indemnes. Les gendarmes se rendaient en formation à Etain. Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire par le procureur de la République, qui se trouvait sur place. (source : est républicain)     L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances à sa conjointe, sa famille et aux proches. Nous souhaitons un prompt rétablissement aux blessés.  

    Commando Anonyme

    Posted

    Bonjour j’aurais voulu rentrer à l’école des mousses et j’aurais 16ans le 2juin puis-je prendre rendez-vous dans un Cirfa de Marine pour faire mon dossier de candidature et mon entretien de motivation à 15 ans ? Puis le 2juin j’aurais 16ans   

    Commando Anonyme

    Posted

    Bonjour je veut rentrer à l’école des mousses et j’espère que quelqu’un réussiras à me répondre j’aurais 16ans en juin es que  à 15ans je peut prendre rendez-vous dans un cirfa pour faire ma candidature et mon entretien de motivation ? Pour que à 16ans je rentre à l’école des mousses 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Tous militaires et réservistes est éligible à cette décoration, cependant il doit  justifier de 60 jours d'activités PROTEC, ces jours doivent être effectuées au cours de l'ESR (activités saisies par les BARH / SAP dans RH@psodie au vu de l'état nominatif des activités du réserviste opérationnel) suite a un compte rendu d'activité. https://www.info-reglement.terre.defense.gouv.fr/index.php/fr/decorations/205-medaille-de-la-protection-militaire-du-territoire Voir également les textes de ton armée, dans la Marine, il faut faire de la PROTEC et être armé, ce qui désigne spécifiquement les fusiliers marins et écarte un certain nombre de personnes qui participe à cette mission mais sans arme.  

    CorentVal

    Posted

    Bonjour à tous,   Je profite de l'existence de ce sujet pour poser une question simple : est-ce que ORSEM basés par exemple en état-major de zone de défense sont-ils éligibles pour la médaille de la protection militaire du territoire, agrafe "Egide" ? Merci.
×
×
  • Create New...